Stratégie liée à l’application des connaissances 2004-2009

L’innovation à l’oeuvre

Instituts de recherche en santé du Canada
160, rue Elgin – 9e étage
Indice de l’adresse 4809A
Ottawa (ON) K1A 0W9
Canada
http://www.irsc-cihr.gc.ca/

© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada (2004)
No de cat. : MR21-56/2004E-HTML
ISBN : 0-662-38785-6

[ PDF (316 Ko) ]

Table des matières


Introduction

En juin 2000, le gouvernement du Canada a créé les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), dont le vaste mandat de transformation comprend à la fois la recherche en santé et l'application des connaissances. Selon la Loi sur les Instituts de recherche en santé du Canada (2000), les IRSC ont pour objectif d'exceller au chapitre de la création de nouvelles connaissances, et de traduire les connaissances issues de la recherche en applications réelles afin d'améliorer la santé des Canadiens, d'offrir de meilleurs produits et services de santé et de renforcer le système de santé.

L'application des connaissances (AC), caractéristique dominante et innovatrice du mandat des IRSC, peut :

  • augmenter et accélérer de façon considérable les avantages pour les Canadiens de leurs investissements dans la recherche en santé; et
  • permettre au Canada de contribuer de façon innovatrice à l'application des connaissances sur la santé et de faire autorité dans ce domaine.

Durant leurs quatre premières années, les IRSC, par l'intermédiaire de leurs 13 instituts, ont lancé des programmes innovateurs qui ont révélé leur engagement envers l'AC et ont commencé à renforcer les capacités en matière d'application des connaissances sur la recherche en santé au Canada. En mettant à profit leur expérience des quatre premières années et ce qu'ils ont appris des nombreuses expériences acquises auprès des producteurs et utilisateurs de la recherche et des consultations menées auprès de ces derniers, les IRSC peuvent maintenant préciser leur rôle unique dans l'application des connaissances. Comment les IRSC peuvent-ils le mieux répondre à ce que nous avons entendu dire des intervenants et à ce que nous avons appris à propos de l'écart entre ce que nous savons et ce que nous faisons? Quel devrait être notre créneau par rapport à celui d'autres intervenants? Comment les IRSC devraient-ils établir leurs futures priorités, affecter leurs ressources et mesurer leurs progrès?

Le présent Plan stratégique précise la raison d'être, les orientations stratégiques et les dimensions opérationnelles des IRSC, qui permettront de remplir leur mandat d'application des connaissances pour 2004-2009. Il est fondé sur les objectifs de Investir dans l'avenir du Canada : Plan stratégique des IRSC pour l'innovation et la recherche en santé (Plan stratégique de 2007 des IRSC). Il s'inspire de la recherche sur l'application des connaissances, de la version originale du Projet de cadre pour l'application des connaissances aux Instituts de recherche en santé du Canada (juin 2002), des discussions du conseil d'administration des IRSC et des recommandations fondées sur la version préliminaire du Cadre stratégique pour l'application des connaissances – 2004-2008 (mars 2003), des travaux du Groupe de travail sur l'application des connaissances du conseil d'administration des IRSC effectués au début de 2004 (annexe A) et des consultations menées auprès des établissements des IRSC, des conseils consultatifs et des intervenants.

Définir et encadrer l’application des connaissances

Comme le confirme sa description dans la Loi sur les IRSC, l'application des connaissances est un vaste concept. Elle englobe toutes les étapes entre la création de nouvelles connaissances et leur application qui produiront des résultats avantageux pour la société. Cela comprend la diffusion des connaissances, la communication, le transfert des technologies, le contexte éthique, la gestion des connaissances, l'utilisation des connaissances, les échanges bilatéraux entre chercheurs et ceux qui appliquent les connaissances, la recherche sur la mise en oeuvre des connaissances, l'évaluation des technologies, la synthèse des résultats dans un contexte mondial, l'élaboration de lignes directrices qui font consensus, etc. Les IRSC ont défini l'application des connaissances comme suit :

L'application des connaissances est l'échange, la synthèse et l'application éthique des connaissances - dans un système complexe d'interactions entre chercheurs et utilisateurs - pour accélérer la concrétisation des avantages de la recherche pour les Canadiens, à savoir une meilleure santé, de meilleurs produits et services et un système de santé renforcé.

Cette définition met l'accent sur le fait que, pour les IRSC, l'AC suppose un échange actif d'informations entre les chercheurs qui créent de nouvelles connaissances et ceux qui les utilisent. Il importe de reconnaître que les stratégies et les activités d'application des connaissances varient selon le type de recherche à mettre en application (p. ex. recherche biomédicale, recherche clinique, recherche sur les services et les politiques de santé ou recherche sur la santé publique et des populations) et les utilisateurs ciblés (p. ex. d'autres chercheurs, les praticiens de première ligne, les gestionnaires du système de santé, les décideurs ou le grand public). De nombreux documents confirment que la collaboration des utilisateurs et créateurs de connaissances à toutes les étapes du cycle de recherche est essentielle à une AC fructueuse. En fait, John Lavis a étudié l'application des connaissances et croit que cette activité est tellement importante qu'on devrait reconnaître qu'elle fait partie intégrante de la recherche :

Les chercheurs (et ceux qui financent la recherche) devraient créer un plus grand nombre de possibilités d'interactions avec les utilisateurs éventuels de leurs recherches. Ils devraient considérer ces activités comme un élément du monde « réel » de la recherche, et non comme un ajout superflu (Lavis et coll., 2001).

Le fait de considérer l'AC comme un dialogue et un processus interactif a de profondes répercussions sur toutes les étapes du processus de recherche. En particulier, les stratégies liées à l'AC peuvent contribuer à la définition des questions et hypothèses de recherche, à la sélection de méthodes de recherche appropriées, à l'exécution de la recherche proprement dite, à l'interprétation et à la contextualisation des résultats de la recherche et à l'application de ces résultats dans le but de résoudre des questions et problèmes pratiques.

La notion d'AC est radicalement différente de la notion traditionnelle de « transfert de connaissances » , qui correspond à la circulation unidirectionnelle de connaissances entre les chercheurs et les utilisateurs. Il n'est pas surprenant que, selon ce modèle conventionnel, la faible utilisation des connaissances soit imputable au problème des « deux communautés » , où chercheurs et décideurs, qui habitent des mondes différents, possèdent leur propre langage et culture (Caplan, 1979; Lavis et coll., 2001, Lomas, 1997). En outre, l'AC dépendait essentiellement d'approches axées sur la diffusion qui, selon des études récentes, n'ont pas encouragé de façon efficace l'adoption et la mise en oeuvre des nouveaux résultats de la recherche… La simple réception des connaissances par l'utilisateur éventuel ne suppose pas son « utilisation » (Landry, Lamari et Amara, 2001).

Dans cet esprit, la vision qu'ont les IRSC de l'application des connaissances est la suivante :

Élaborer une approche intégrée systématique en vue d'accélérer l'utilisation optimale des meilleurs résultats de recherche disponibles dans l'intérêt de la santé de la population canadienne.

AC et partenaires

Les partenariats sont au coeur des activités associées à l'AC. Une application des connaissances efficace est soutenue par des échanges efficaces entre chercheurs et utilisateurs, échanges fondés sur une interaction significative qui a pour but l'utilisation appropriée des recherches les plus récentes et les plus pertinentes au moment de la prise de décisions. Pour remplir leur mandat relatif à l'AC, les IRSC doivent absolument mettre à profit les forces des autres intervenants actifs dans ce domaine, créer des synergies, apprendre des expériences et pratiques exemplaires existantes et éviter le chevauchement des tâches. Par conséquent, en examinant leurs orientations stratégiques, les IRSC doivent envisager et créer avec soin des possibilités de partenariats avec la gamme complète d'organismes (régionaux, nationaux et internationaux) qui encouragent activement l'application des connaissances sur la santé.

Pour réaliser les objectifs en matière d'AC, les IRSC devront nouer des relations avec les intervenants suivants :

  • les chercheurs de toutes les disciplines de recherche;
  • les décideurs, planificateurs et gestionnaires des soins de santé, de la santé publique et des politiques en matière de santé ;
  • les fournisseurs de soins de santé oeuvrant dans les réseaux officiels et officieux de soins de santé;
  • le grand public, les groupes de patients et ceux qui contribuent à façonner leurs points de vue et/ou qui représentent leurs intérêts, notamment les médias, les enseignants, les organismes non gouvernementaux et le secteur bénévole; et
  • le secteur privé, y compris des entreprises de capital de risque, des fabricants et des distributeurs (voir la note sur l'AC et la commercialisation à la page 11).

Il est essentiel que les IRSC connaissent les principaux organismes d'AC à l'échelle nationale et internationale, ainsi que les recherches et pratiques à la fine pointe de la technologie en matière d'AC s'ils veulent atteindre l'excellence dans leurs initiatives liées à l'AC. Ces connaissances aideront les IRSC à déterminer les possibilités de partenariat et de collaboration qui leur permettront de s'assurer que leurs investissements en matière d'AC correspondent aux priorités actuelles concernant la santé et le réseau des soins de santé et d'éviter le chevauchement de leurs activités et de leurs créneaux au chapitre de l'AC.

Application des connaissances et Plan stratégique des IRSC

Le Plan stratégique des IRSC 2007 fournit une orientation générale permettant de définir l'ampleur et le thème des activités des IRSC en matière d'AC, surtout pour ce qui est des éléments suivants du Plan stratégique :

  • faire évoluer la recherche au chapitre de l'utilisation des connaissances sur la santé aux divers échelons où se prennent les décisions dans le réseau des soins de santé;
  • établir et maintenir un vaste réseau de chercheurs et de personnes contribuant à l'échange et à l'utilisation des connaissances sur la santé; et
  • créer et maintenir des environnements innovateurs qui permettent et favorisent l'utilisation efficace des connaissances sur la santé.

Orientations stratégiques en application des connaissances des IRSC

Les activités des IRSC en matière d'AC mettront l'accent sur des secteurs où les instituts peuvent apporter une contribution unique grâce à leurs compétences clés reconnues : la formation de chercheurs et le financement de la recherche; leurs relations étroites avec la communauté de la recherche en santé; leur capacité d'élaborer des programmes de recherche nationaux intégrés et stratégiques; et leur crédibilité en tant que tribune permettant l'examen de questions complexes associées à la recherche en santé. Mais avant tout, la réputation des IRSC, source indépendante, crédible et objective de connaissances, fait d'eux un organisme influent dans le monde de l'AC.

Les IRSC mettront à profit la planification, les activités et les programmes passés et actuels en matière d'AC, tout en intégrant ce qu'ils ont appris pour promouvoir l'AC à l'aide d'activités qui ont pour objectif de :

1. soutenir la recherche sur l'AC, c.-à-d. la recherche sur les concepts et processus d'AC;
2. contribuer à l'établissement de réseaux relatifs à l'AC, c.-à-d. les réseaux de chercheurs et les réseaux d'utilisateurs;
3. renforcer l'AC et en assurer l'expansion aux IRSC, c.-à-d. améliorer la capacité de soutenir la recherche sur l'AC et, avec des partenaires, l'AC elle-même;
4. soutenir et reconnaître l'excellence dans le domaine de l'AC, c.-à-d. bâtir et promouvoir une culture d'AC.

Ces orientations stratégiques et objectifs sont présentés en détail ci-dessous.

Orientation stratégique 1 : Soutenir la recherche sur l'AC
Le soutien de la recherche sur l'AC est essentiel si l'on veut faire progresser la science de l'AC et il permettra de mieux comprendre les concepts et théories qui sous-tendent une AC efficace et de mieux déterminer des stratégies d'application des connaissances efficaces. Par exemple, des chercheurs pourraient mettre l'accent sur : la façon dont des auditoires d'utilisateurs particuliers prennent des décisions, l'influence de facteurs contextuels sur la prise de décisions, la façon de « mettre à niveau » ou de mettre sur pied des interventions efficaces dans d'autres environnements nationaux plus importants, les meilleures méthodes d'évaluation des interventions, l'effet différentiel de l'augmentation de l'AC sur les résultats des clients, des fournisseurs et/ou des systèmes, et la synthèse des connaissances sur l'AC fondée sur des données probantes (y compris sur les leçons tirées des interventions évaluées et des meilleurs moyens de synthétiser les connaissances officielles et officieuses). En outre, les IRSC soutiendront des programmes innovateurs qui permettent de recruter et de former des chercheurs en AC.

Les IRSC amélioreront la base des connaissances en matière d'AC et la capacité de recherche sur l'AC.

Les objectifs spécifiques sont les suivants :

1.1 Accorder, en collaboration avec des instituts et au moyen de concours ouverts et stratégiques, des subventions qui soutiennent la recherche sur l'AC dans les domaines suivants :

  • la science fondamentale de l'AC - la recherche conceptuelle et théorique sur l'AC;
  • l'élaboration d'interventions en matière d'AC, la mise à niveau et la recherche sur la viabilité1- études pilotes et stratégies d'intervention, y compris des modèles quantitatifs et économiques qui permettent de prévoir le meilleur rendement du capital investi dans la recherche;
  • recherche d'évaluation - mise à l'essai d'interventions fondées sur des données probantes ou de stratégies d'AC destinées à des communautés ou environnements d'utilisateurs particuliers;
  • synthèse des connaissances - moyens de recueillir et de synthétiser des données probantes destinées à des auditoires d'utilisateurs particuliers et qui correspondent aux priorités clairement établies en ce qui a trait à la santé et au système de santé.

1.2 Élaborer une capacité de recherche sur l'AC :

  • En finançant des bourses ouvertes ou en soutenant des projets stratégiques financés par un institut particulier ou plusieurs instituts, p. ex., bourse de formation et bourse du personnel
  • En soutenant les interactions entre les chercheurs en AC - notamment en organisant des ateliers et des forums.

Orientation stratégique 2 : Contribuer à l'établissement de réseaux relatifs à l'AC
Les IRSC soutiendront des réseaux formés d'intervenants afin de maintenir les liens nécessaires et les interactions continuelles entre les créateurs et les utilisateurs de connaissances, qui sont essentiels à une application fructueuse des connaissances. Les réseaux de chercheurs et d'utilisateurs de connaissances collaboreront pour évaluer les priorités relatives à la santé, ainsi que pour comprendre, préparer et diffuser les données probantes qui permettront de créer un changement et d'améliorer la santé et le système de santé et, par conséquent, les conditions qui mènent à l'utilisation et à l'application efficaces et opportunes des connaissances issues de la recherche.

Les IRSC créeront et soutiendront les réseaux relatifs à l'application des connaissances. Les objectifs spécifiques sont les suivants :

2.1 Lancer une initiative stratégique, qui comprend des subventions à long terme (cinq ans) accordées par voie de concours, fondée sur le concept de « réseaux d'innovation en santé » et caractérisé par :

  • la co-gouvernance des utilisateurs (p. ex. les praticiens, les gestionnaires de programmes, les décideurs, les secteurs public et privé) et des chercheurs, y compris ceux qui ont des compétences en AC;
  • une souplesse inhérente en ce qui a trait au thème précis (c. à d. que le thème peut être modifié en fonction de l'évolution des besoins des utilisateurs ou des sciences/technologies);
  • l'évaluation des connaissances scientifiques mondiales sur la ou les questions étudiées.

1 Recherche sur la faisabilité, la logistique et l'efficacité, y compris le rapport coût-efficacité, des activités de mise à niveau à l'échelle provinciale ou nationale après des essais d'efficacité réussis.

2.2 En collaboration avec les instituts et d'autres commanditaires externes, cofinancer (et prodiguer des conseils à ce sujet) des initiatives stratégiques existantes ou prévues qui visent à établir ou à renforcer des réseaux d'AC et à maximiser les possibilités d'AC, notamment en concluant des partenariats en ce qui concerne des projets de mise à niveau.

Orientation stratégique 3 : Renforcer l'AC et en assurer l'expansion aux IRSC
Afin d'exécuter efficacement leur mandat en ce qui concerne l'AC, les IRSC s'assureront que tous les processus, les programmes et les moyens d'exécuter les activités permettent de réaliser les objectifs des IRSC en matière d'AC. Ils accompliront cette tâche en intégrant, s'il y a lieu, les possibilités d'AC à des programmes et outils existants et en améliorant leur capacité organisationnelle d'évaluer les stratégies et plans de financement dans les demandes et les bourses. Les IRSC perfectionneront des compétences à l'interne et créeront des possibilités d'apprentissage qui leur permettront de jouer un rôle de chef de file dans le milieu de l'application des connaissances.

Les IRSC renforceront le potentiel d'AC au sein des IRSC.

Les objectifs spécifiques sont les suivants :

3.1 Veiller à ce que les occasions et le potentiel d'AC inspirent les activités et programmes des IRSC, le cas échéant (p. ex., prodiguer des conseils à propos de l'inclusion d'un élément d'AC approprié durant l'élaboration des appels de demande); favoriser, établir et soutenir des liens efficaces au chapitre de l'AC entre des projets différents qui ont trait aux mêmes communautés d'utilisateurs.
3.2 Conseiller les IRSC à propos de la conception d'un examen efficace par les pairs des demandes aux IRSC liées à l'AC, s'il y a lieu.
3.3 Consulter et/ou collaborer, s'il y a lieu, à l'intérieur des IRSC pour ce qui est des annonces, événements et projets relatifs à l'AC.
3.4 Contribuer à l'apprentissage et aux connaissances de l'organisation qui ont trait à des stratégies efficaces en matière d'AC.

Orientation stratégique 4 : Soutenir et reconnaître l'excellence à l'externe en matière d'AC
Les IRSC mettront en valeur et soutiendront la communauté de l'AC au Canada, en récompensant l'excellence, en suscitant l'enthousiasme et en établissant des programmes de sensibilisation dans ce domaine en pleine croissance. Il est généralement admis qu'il faut créer des programmes de reconnaissance et de récompense, surtout dans les universités, pour les activités liées à l'AC.

En outre, les IRSC sont extrêmement bien placés pour créer des synergies, fournir des ressources et assurer une coordination en matière d'AC, tant au Canada qu'à l'étranger. Pour accomplir ces tâches, les IRSC doivent être bien informés à propos de la gamme complète d'organismes - nationaux et internationaux - qui encouragent activement l'application des connaissances sur la santé.

Les IRSC appuieront le milieu de l'AC et renforceront la reconnaissance de l'AC au Canada.

Les objectifs spécifiques sont les suivants :

4.1 Élaborer et mettre en oeuvre un programme de reconnaissance et de récompense des activités associées à l'AC (p. ex., décerner un prix financier annuel prestigieux pour l'excellence dans le domaine de l'application des connaissances).
4.2 Servir, avec d'autres, de ressource en compétences dans le domaine de la recherche sur l'AC liée à la santé au Canada (p. ex., élaborer et rendre accessibles des exemples évocateurs d'AC).

Plan stratégique des IRSC concernant l'application des connaissances - Résultats

La section suivante précise, pour chaque orientation stratégique, les résultats et activités à court et à long terme sur lesquels les IRSC (en collaboration avec les instituts et la Direction de l'application des connaissances) mettront l'accent pour la période de 2004-2009.

Afin de maximiser les possibilités et d'affecter les ressources avec efficacité, nous avons établi les critères généraux suivants, qui orienteront la sélection des futurs projets stratégiques d'AC :

  • les possibilités de résultats économiques et/ou pour la santé découlant de l'utilisation de connaissances existantes;
  • les possibilités d'impact sur les résultats économiques et/ou pour la santé qui découlent de l'investissement, y compris les possibilités de succès rapide s'il y a lieu;
  • l'intention de mettre sur pied des interventions, tant préventives que curatives, efficaces qui sont connues et sous-utilisées;
  • possibilité d'impact sur plusieurs auditoires d'utilisateurs ou plusieurs sujets en matière d'AC;
  • la mesure dans laquelle l'activité proposée met à profit les forces des Canadiens;
  • la mesure dans laquelle l'activité proposée permet d'améliorer l'intégration et l'utilisation de la recherche de base sur l'AC, ainsi que la capacité dans ce domaine;
  • la mesure dans laquelle l'activité proposée est appropriée et fidèle au créneau des IRSC en matière d'AC et son potentiel de rôle prépondérant en matière d'AC.
Orientation stratégique Objectifs/Activités Résultats à court terme Résultats à long terme
Soutenir la recherche sur l’AC
  • Élaborer et lancer des projets de financement de la recherche sur l’AC
  • Élaborer et soutenir des programmes visant à renforcer les capacités associées à la recherche sur l’AC (p. ex., bourses de transition de carrière)
  • Meilleures connaissances sur l’AC
  • Meilleure compréhension de l’effet de l’AC sur les résultats
  • Meilleures évaluations des programmes de recherche appliquée
  • Meilleur soutien des stagiaires en recherche sur l’AC
  • Meilleures connaissances sur l’AC
  • Capacité d’améliorer les résultats grâce à l’augmentation de l’utilisation des résultats de la recherche
  • Capacité d’influer sur le milieu de la santé (p. ex., organismes comme les hôpitaux) afin d’augmenter l’AC
  • Meilleure capacité de recherche sur l’AC
Contribuer à l’établissement de réseaux d’AC
  • Élaborer et mettre en oeuvre des outils et programmes innovateurs afin d’améliorer la diffusion et l’utilisation des connaissances issues de la recherche
  • Élaborer et soutenir des programmes permettant la création de réseaux et favorisant le réseautage parmi les chercheurs et utilisateurs (p. ex., centres de formation, ateliers et forums)
  • Des réseaux d’AC sont créés et/ou soutenus
  • Nombre accru de stagiaires en AC
  • Engagement accru des chercheurs et utilisateurs à toutes les étapes du processus de recherche
  • Expansion des moyens de diffusion de la recherche
  • Meilleure capacité de générer et d’appliquer les connaissances issues de la recherche
  • Utilisation plus éthique et efficace des connaissances issues de la recherche par les communautés d’utilisateurs des IRSC
Renforcer l’AC et en assurer l’expansion aux IRSC
  • Élaborer de solides critères et procédures relatifs à l’AC dans l’évaluation des demandes
  • Élaborer et mettre en œuvre des programmes d’apprentissage/de formation pertinents aux IRSC (p. ex., examen par les pairs, formation du personnel sur l’AC)
  • Participer à des activités pertinentes de planification et de mise en oeuvre de l’AC aux IRSC
  • Meilleure sensibilisation à l’égard du volet AC dans les demandes présentées à l’ensemble des IRSC
  • Meilleur examen de l’AC par les pairs au chapitre des demandes
  • Meilleur apprentissage de l’AC aux IRSC
  • Meilleure coordination de l’AC aux IRSC
  • Efficacité accrue des stratégies liées à l’AC au sein des IRSC, menant à une plus grande utilisation des recherches financées par les IRSC
Soutenir et reconnaître l’excellence en matière d’AC
  • Concevoir et lancer un prix annuel qui crée et met en valeur une culture axée sur l’AC
  • Élaborer ou améliorer le contenu sur Internet et les publications des IRSC qui portent sur l’AC
  • Culture favorisant les
    activités d’AC au Canada – reconnaissance et récompense (p. ex., engagement accru des chercheurs à l’égard des utilisateurs, meilleure attention médiatique/adoption des connaissances issues de la recherche)
  • Meilleures qualité et accessibilité des ressources en matière d’AC
  • Meilleure reconnaissance de l’AC au Canada et sur la scène internationale
  • Meilleure coordination pour la communauté de l’AC canadienne

Dimensions opérationnelles de l’AC aux IRSC

La répartition du leadership sera l'élément central de la mise en oeuvre de l'AC dans l'ensemble des IRSC. Chaque directeur scientifique et directeur des IRSC sera responsable de l'intégration créative de l'AC aux activités pertinentes. Ils seront soutenus par la Direction de l'application des connaissances, qui leur fournira idées, connaissances et coordination. La Direction élaborera, supervisera et évaluera les programmes et projets transversaux, dirigera et coordonnera le volet AC du cycle annuel de planification, d'évaluation et d'établissement de rapports, et établira, au sein des IRSC, une source fiable d'informations les plus à jour sur l'AC. Un comité consultatif d'experts sur l'AC, qui comprendra des représentants du Comité de planification et des priorités de recherche des IRSC, du conseil d'administration et de l'extérieur, fournira à l'échelle des IRSC une orientation à la Direction de l'application des connaissances, particulièrement en ce qui a trait à la détermination de nouvelles approches à l'égard de l'AC, aux possibilités de collaboration et à l'établissement des priorités associées au financement de l'AC.

Les activités d'application des connaissances des IRSC qui ont trait à la commercialisation (p. ex., programmes en partenariat avec l'industrie) seront principalement orientées par la Stratégie de commercialisation des IRSC.

La plupart des activités liées à l'application des connaissances aux IRSC continueront d'être dirigées et basées à leurs 13 instituts. La Direction de l'application des connaissances déterminera et soutiendra des possibilités de partenariat et de collaboration avec les instituts et entre ces derniers, afin d'assurer une meilleure utilisation des ressources financières affectées à l'AC, de maximiser l'impact des programmes et d'encourager la coordination. Les projets transversaux d'AC des IRSC (p. ex., financement de la recherche sur l'AC) seront dirigés à partir du centre en partenariat avec les i