ARCHIVÉE – Thèmes de recherche prioritaires 2008-2013

AvertissementCette page a été archivée. Veuillez visiter la page sur les Priorités de recherche stratégique de l'IV pour de l'information courante.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Les IRSC ont établi l'Institut du vieillissement pour « appuyer la recherche visant à favoriser un vieillissement en santé et à étudier les causes, la prévention, le dépistage, le diagnostic, le traitement, les systèmes de soutien et les soins palliatifs relativement à un large éventail de maladies associées au vieillissement ». Contrairement à de nombreux autres instituts des IRSC, qui se concentrent sur des maladies particulières, l'Institut du vieillissement a pour mandat la personne vieillissante dans une société vieillissante, et les effets de différentes maladies et affections sur le vieillissement. Son but est d'améliorer la qualité de vie et la santé des Canadiens âgés en comprenant les conséquences d'une vaste gamme de facteurs liés au vieillissement, et en s'y attaquant ou en les prévenant.

L'Institut du vieillissement englobe une variété de thèmes de recherche, qui sont regroupés en cinq thèmes prioritaires :

Vieillir en santé
L'augmentation de la proportion de Canadiens âgés crée une occasion extraordinaire de donner aux individus et aux collectivités les moyens de vieillir en meilleure santé et de parvenir plus près d'un état de bien être, de viser une participation et une intégration complète dans la société, et de contribuer plus efficacement à leur propre collectivité et au développement de la société. Des recherches doivent porter sur les déterminants d'un vieillissement heureux et en santé.

Mécanismes biologiques du vieillissement
Les mécanismes biologiques du vieillissement ne sont pas bien compris. La plupart des travaux dans ce domaine ont porté sur les maladies liées à l'âge, comme le cancer ou l'athérosclérose, plutôt que sur le vieillissement en tant que tel. Depuis des siècles, les gens rêvent de découvrir la fontaine de Jouvence et le secret du maintien de l'intégrité anatomique et physiologique malgré le vieillissement. Grâce aux progrès réalisés en génétique, en génomique et en biologie moléculaire, il est désormais possible d'espérer d'importants progrès qui permettront de mieux comprendre les mécanismes du vieillissement et d'agir sur eux.

Troubles cognitifs au cours du vieillissement
Les troubles cognitifs affectent une part considérable de la population vieillissante. Les problèmes qui accompagnent le déclin de la fonction cognitive non seulement menacent la qualité de vie des personnes âgées, mais touchent aussi grandement la famille et les soignants, en plus de mettre à rude épreuve les services de santé. L'Institut est un important élément du partenariat national de recherche sur les troubles cognitifs liés au vieillissement.

Vieillissement et maintien de l'autonomie fonctionnelle
Au cours du dernier siècle, l'espérance de vie a augmenté considérablement, ce qui a contribué au vieillissement de la population. Par contre, l'espérance de vie sans incapacité n'a pas augmenté de façon proportionnelle. En 1996, les Canadiennes âgées de 65 ans pouvaient espérer vivre en moyenne 20 années supplémentaires, dont seulement 12 sans incapacité. Quant aux Canadiens du même âge, ce nombre était évalué à 16 ans, dont 11 sans incapacité. Le défi est donc de réduire cette période d'incapacité et d'améliorer la qualité de vie plutôt que de simplement prolonger la vie. L'Institut du vieillissement se concentre d'abord sur les limitations fonctionnelles comme conséquences des maladies, plutôt que sur les maladies elles mêmes, qui sont du ressort d'autres instituts des IRSC.

Politiques et services de santé pour les personnes âgées
Les cohortes actuelles et futures de personnes âgées sont et seront en meilleure santé que les précédentes. Néanmoins, parce qu'elle forme l'un des principaux groupes d'utilisateurs des services de santé et des services sociaux, la population vieillissante sera à l'origine d'enjeux et de défis nouveaux pour les systèmes existants de prestation des services. Il est donc important de créer des services plus innovateurs et efficaces pour améliorer la qualité de vie de la population vieillissante ainsi que son accès à d'excellents services de santé et services sociaux. Il est aussi essentiel de renforcer les politiques existantes et d'en élaborer de nouvelles pour favoriser l'accès à des services de qualité.

Date de modification :