À propos de l'Initiative de recherche stratégique sur la capacité d'intervention en cas de pandémie (IRSCIP)

Le problème

La grippe s'accompagne de fièvre, de maux de gorge, de douleurs musculaires, de maux de tête et de fatigue. La plupart des personnes infectées se rétablissent, mais plusieurs milliers de personnes dans le monde meurent des suites de cette maladie chaque année. Par le passé, l'apparition de nouvelles souches grippales a parfois provoqué des pandémies qui ont fait plusieurs millions de morts. L'apparition d'une souche hautement pathogène de la grippe aviaire (H5N1) pouvant se transmettre des oiseaux aux humains a fait redouter encore davantage l'éclosion imminente d'une pandémie. Une pandémie de grippe pourrait entraîner des conséquences graves pour la santé, l'économie et la société. Dans le monde, de 2 à 7,4 millions de personnes, dont 11 000 à 58 000 Canadiens, pourraient perdre la vie. L'Agence de la santé publique du Canada estime que de 4,5 à 10,6 millions de Canadiens pourraient tomber malades.

La recherche pourrait s'avérer cruciale pour prévenir une pandémie de grippe ou en atténuer les répercussions. En mai 2006, le gouvernement du Canada a annoncé un investissement de 21,5 millions de dollars sur cinq ans pour appuyer la recherche sur la grippe pandémique de l'IRSCIP. Pour veiller à ce que les efforts de recherche au Canada soient coordonnés et canalisés, l'Institut des maladies infectieuses et immunitaires des Instituts de recherche en santé du Canada (IMII des IRSC) a mis sur pied l'Initiative de recherche stratégique sur la capacité d'intervention en cas de pandémie (IRSCIP). L'IRSCIP avait pour mission d'établir des priorités de recherche stratégique et de soutenir la recherche sur la capacité d'intervention en cas de pandémie. Les activités de l'IRSCIP étaient guidées par un groupe de travail formé de représentants des secteurs de recherche concernés et des utilisateurs des nouvelles connaissances produites.

La réaction

Le groupe de travail, en consultation avec les intervenants, a établi quatre domaines de recherche stratégiques :

Vaccins et programmes d'immunisation : La vaccination constitue un excellent moyen de prévenir les maladies infectieuses et d'en contenir la propagation. Cependant, la mise au point de vaccins efficaces contre la grippe représente un défi complexe. L'efficacité des vaccins existants varie et peut se révéler faible dans des populations vulnérables comme les personnes âgées. Une meilleure compréhension de la réponse immunitaire au virus de la grippe permettrait aux chercheurs de mettre au point des vaccins plus efficaces. Les méthodes actuelles de préparation des vaccins sont généralement lentes et exigent de grandes quantités d'antigènes viraux. Il faut de nouveaux vaccins contre la grippe et de nouvelles technologies pour accélérer l'obtention des vaccins en situation de pandémie. Il est difficile de connaître d'avance la composition exacte d'une nouvelle souche grippale et de préparer un vaccin efficace. Pour résoudre ce problème, l'idéal serait de pouvoir compter sur des vaccins pouvant protéger contre des souches grippales multiples.

Domaines de recherche clés

  • Définir les réponses immunitaires au virus de la grippe et à la vaccination, ainsi que les indicateurs de la protection
  • Optimiser les vaccins et les programmes de vaccination actuels contre la grippe
  • Mettre au point de nouveaux vaccins et de nouvelles technologies, y compris des vaccins offrant une protection multiple
  • Évaluer la sécurité et les avantages potentiels des vaccins actuels et nouveaux contre la grippe

Virus : Nous en savons trop peu sur le virus de la grippe ― son évolution, la base moléculaire de sa transmission ou les mécanismes en cause dans sa pathogenèse. De plus, nous ne disposons pas, à l'heure actuelle, de tests diagnostiques fiables et rapides pour la grippe. L'amélioration des diagnostics permettra aux professionnels de la santé de mieux évaluer l'efficacité des programmes de vaccination.

Domaines de recherche clés

  • Déterminer la base moléculaire de la transmission de la grippe, y compris dans l'interface humain-animal
  • Comprendre les réactions des humains et des animaux à l'infection à l'influenza
  • Comprendre la génétique de la grippe, y compris l'évolution du virus et les déterminants de la gamme d'hôtes et de la virulence
  • Concevoir et évaluer des tests diagnostiques rapides pour la grippe

Prévention et traitement : Dans l'éventualité d'une pandémie, il sera crucial de savoir comment prévenir la propagation du virus et traiter les personnes infectées. Les chercheurs et les décideurs dans le domaine de la santé manquent de connaissances sur le mécanisme de transmission du virus de la grippe entre humains, et sur les meilleurs moyens d'éviter la transmission. Les médicaments antiviraux seront un outil thérapeutique important aux premiers stades d'une pandémie, avant que les vaccins ne soient disponibles; il sera donc essentiel d'optimiser l'usage de ces médicaments en réserves limitées. De nouveaux antiviraux sont également nécessaires pour combler le manque actuel, mais la mise au point d'un nouveau médicament antiviral représente un projet à long terme mieux adapté à l'industrie.

Domaines de recherche clés

  • Déterminer la base moléculaire de la transmission des virus de la grippe entre humains
  • Établir des méthodes pour prévenir la transmission aux niveaux individuel, organisationnel et communautaire
  • Déterminer les facteurs de risque d'infection, et identifier les populations vulnérables
  • Concevoir des méthodes pour contenir rapidement les infections et optimiser les antiviraux existants

Contrat éthique, juridique et social : Il est urgent que les chercheurs et les décideurs dans le domaine de la santé publique déterminent comment prévenir et combattre une pandémie. Nous devons concevoir des stratégies de communication qui permettront à la fois d'éduquer efficacement les fournisseurs de soins dans l'application des lignes directrices sur les soins à donner et de maintenir le lien de confiance entre les autorités de la santé publique et la population. Il est crucial de se doter de lignes directrices sur la répartition éthique des ressources limitées (dans le monde, entre les hôpitaux, entre les patients) et sur les procédures de mise en quarantaine en situation de pandémie. Il est également essentiel de comprendre les répercussions juridiques, sociales, économiques et culturelles de telles mesures et d'examiner les besoins des populations vulnérables, y compris des enfants.

Domaines de recherche clés

  • Concevoir et optimiser des stratégies d'application des connaissances et de communication
  • Cerner et résoudre les questions éthiques, juridiques et sociales liées à la capacité de pointe en situation de pandémie, y compris à la répartition des ressources
  • Comprendre les perceptions des fournisseurs de soins de santé et du public concernant la portée et l'étendue des obligations et du devoir d'assistance en situation de pandémie

L'IMII des IRSC a pris l'initiative, en partenariat avec d'autres instituts des IRSC et d'autres organismes (voir la liste de partenaires), de créer de nouvelles possibilités de financement pour la recherche dans ces domaines stratégiques. Les IRSC et leurs partenaires ont également veillé à ce que les résultats de recherche soient communiqués à ceux qui pourraient utiliser cette nouvelle information.

Thèmes généraux

Développement des capacités de recherche

Le financement dirigé de l'IRSCIP a encouragé les chercheurs à entreprendre des recherches sur la grippe et les pandémies, de manière à renforcer l'expertise nationale dont nous aurons besoin en situation de pandémie. De même, les chercheurs subventionnés dans le cadre de l'IRSCIP ont été tenus d'intégrer des stagiaires dans leur programme de recherche afin d'accroître le nombre de personnes hautement qualifiées dans ce domaine.

Se préparer à la recherche en cas de pandémie

Pour veiller à ce que le milieu de recherche soit prêt à intervenir sur-le-champ en cas de pandémie, l'IRSCIP a aidé les chercheurs à se préparer à la pandémie de grippe A (H1N1) de 2009. L'IRSCIP a offert des fonds pour la préparation de demandes afin qu'en cas d'épidémie, des équipes de recherche soient en mesure de présenter des demandes abrégées pour accélérer les processus d'évaluation par les pairs et de financement.

Favoriser les collaborations et les réseaux

Grâce au Programme de possibilités internationales, l'IRSCIP a appuyé les collaborations de recherche entre chercheurs canadiens et leurs confrères chinois. De même, l'IMII des IRSC a travaillé avec l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) pour établir un Réseau de recherche sur l'influenza, composé de chercheurs canadiens, qui a élaboré des méthodologies pour évaluer les vaccins contre la grippe et mettre en œuvre des programmes d'immunisation.

Améliorer la communication et l'application des connaissances

La communication s'est révélée un élément central de l'IRSCIP. Par exemple, les équipes de recherche de l'IRSCIP devaient collaborer avec les utilisateurs de la recherche, tels que les praticiens en santé publique et les responsables des politiques, tout au long de leur projet de recherche. De plus, l'IMII des IRSC, l'ASPC et l'Agence canadienne d'inspection des aliments ont tenu une réunion en novembre 2008 où des autorités canadiennes et internationales ont présenté les résultats de la recherche sur la grippe et les pandémies. Deux autres réunions de chercheurs financés dans le cadre de l'IRSCIP ont été tenues, en juillet 2009, puis en novembre 2010.

Impact

L'IRSCIP a permis de renforcer la capacité de recherche, les liens et les partenariats pour une meilleure planification et un contrôle accru en cas de pandémie de grippe. Les connaissances issues de la recherche financée dans le cadre de l'IRSCIP ont permis d'améliorer les méthodes de prévention et de traitement de la grippe saisonnière et notre capacité de réagir à l'éclosion d'autres maladies infectieuses. Le Canada doit maintenir les efforts intenses, structurés et soutenus qui sont requis pour être en mesure de répondre rapidement à la prochaine pandémie.

Partenaires

  • Instituts de recherche en santé du Canada
  • Fondation de recherche en santé des Compagnies de recherche pharmaceutique du Canada (Rx&D)
  • Agence canadienne d'inspection des aliments
  • Agence de la santé publique du Canada
  • Alberta Heritage Foundation for Medical Research (maintenant Alberta Innovates - Health Solutions)
  • Fondation nationale des sciences naturelles de Chine
Financement des IRSC pour la recherche sur les pandémies et la grippe
2000-2001 138 869 $
2001-2002 292 288 $
2002-2003 912 623 $
2003-2004 1 248 606 $
2004-2005 950 283 $
2005-2006 1 322 695 $
2006-2007 3 095 709 $
2007-2008 4 533 976 $
2008-2009 11 162 656 $
2009-2010 21 934 749 $
2010-2011 16 795 184 $
Date de modification :