Critères révisés d'examen des demandes de subventions – Guide d'interprétation

Les critères d'évaluation révisés pour les subventions s'appliquent à toutes les demandes de subventions de fonctionnement, Catalyseur, d'équipe et d'équipe émergente et entrent en vigueur au moment du lancement des possibilités de financement de juillet 2009. Des facteurs additionnels peuvent être ajoutés aux facteurs énumérés sous chaque critère, et l'importance relative du critère peut être modifiée, afin d'harmoniser le processus d'examen avec les objectifs de la possibilité de financement. Veuillez vous reporter à la section décrivant le processus d'examen et d'évaluation de la possibilité de financement en question pour une description complète.

Guide d'interprétation des critères individuels

1er critère : Approche de la recherche

Ce critère a trait à la description du plan de recherche. Par exemple, il peut s'agir de savoir si le style de rédaction facilite la compréhension du plan (clarté de la question de recherche) et si la recherche proposée peut être réalisée avec succès telle qu'elle est décrite (faisabilité de l'approche de recherche et prévision des difficultés). La clarté du raisonnement en ce qui a trait à la méthodologie et à l'approche de recherche consiste à savoir si le raisonnement qui sous-tend la stratégie dans son ensemble est présenté clairement. La pertinence du plan de recherche consiste à savoir si la meilleure stratégie a été choisie pour obtenir les connaissances voulues et si d'autres approches ont été prises en compte pour aborder la ou les questions de recherche. La pertinence des méthodes de recherche cherche à établir si les méthodes choisies correspondent au plan de recherche et si elles sont les meilleures pour obtenir les résultats expérimentaux souhaités.

2e critère : Originalité de la proposition

Aux fins de ce critère, la recherche originale est définie comme une recherche qui produira de nouvelles connaissances. D'habitude, cela correspond à des recherches qui n'ont jamais été entreprises auparavant. Par contre, il arrive que de nouvelles connaissances qui pourraient être cruciales au progrès d'un domaine soient obtenues en refaisant une étude, par exemple en confirmant ou en réfutant une hypothèse nouvelle ou centrale de façon concluante. Dans ces cas, les candidats ne doivent pas être pénalisés pour ce qui pourrait sembler un manque d'originalité. De plus, l'originalité, telle qu'elle est définie ici, ne devrait pas être synonyme d'innovation. Bien que les IRSC encouragent la recherche innovatrice, il est encore possible d'aborder de nombreuses questions de recherche avec les technologies et les méthodologies existantes. L'originalité de la façon dont ces technologies et méthodologies sont appliquées est ce qui compte. Veuillez noter que l'innovation peut être l'un des objectifs de programme de certaines possibilités de financement particulières. Des facteurs supplémentaires seront alors énumérés sous ce critère dans la description de la possibilité de financement pour tenir compte de l'évaluation de l'innovation.

3e critère : Candidats

Ce critère sert à évaluer la capacité du candidat ou de l'équipe de mener à terme la recherche proposée. Le contexte doit être pris en considération dans l'évaluation des antécédents du candidat (productivité, expérience, etc.). Par exemple, il faut juger les nouveaux chercheurs davantage sur leur formation et le potentiel qu'ils ont démontré que sur leurs antécédents. La productivité peut être attestée de bien des façons et doit être jugée par rapport à celle des pairs du candidat et des normes dans le domaine. Il faut prendre en considération la qualité des publications individuelles et des autres moyens de dissémination de la recherche plutôt que simplement le nombre de publications évaluées par les pairs ou les facteurs d'impact des revues dans lesquelles les recherches ont été publiées.

4e critère : Environnement de recherche

L'environnement de recherche doit être évalué en fonction de la possibilité pour les candidats d'y accomplir la recherche telle qu'elle est proposée, en tenant compte de leur accès aux ressources nécessaires. Il faut se garder d'avoir des préjugés contre les établissements de taille plus modeste : aujourd'hui, la capacité de communiquer, de collaborer et d'accéder à des ressources est grandement améliorée, si bien que l'environnement de recherche s'étend bien au-delà de l'établissement de recherche du candidat. Le facteur environnement (milieu, projet et mentors) de recherche propice à la formation du personnel (le cas échéant) n'est important que si le candidat demande de l'aide pour des stagiaires (étudiants et boursiers postdoctoraux). Il serait soupesé seulement dans l'évaluation du budget pour le personnel demandé. Toutefois, certaines possibilités de financement particulières peuvent inclure le milieu de formation comme facteur d'évaluation de l'excellence si les objectifs du programme comprennent un élément de renforcement de la capacité (par exemple, une subvention d'équipe en voie de formation). Le milieu de formation serait alors considéré dans l'évaluation scientifique de la proposition.

5e critère : Impact de la recherche

Il s'agit ici de déterminer les chances que les résultats positifs de la recherche aient un impact important sur l'état actuel des connaissances ou le système de santé du Canada, en relation notamment avec le mandat des IRSC. Ce critère permet aussi de déterminer si la recherche proposée est importante par rapport au besoin ou au manque à combler, et d'évaluer sa contribution à l'ensemble des connaissances en santé. Pour avoir un impact, les résultats de la recherche doivent être disséminés; ainsi, une évaluation de l'impact doit aussi comprendre une évaluation du plan de dissémination des connaissances. Les méthodes de dissémination des résultats peuvent varier grandement selon le domaine d'étude. Pour de nombreux domaines, un plan adéquat de dissémination des connaissances consiste simplement à publier des résultats dans des revues savantes qui ont un fort impact. Pour d'autres domaines, des plans de dissémination aux objectifs plus ambitieux et aux stratégies plus détaillées pour atteindre les utilisateurs des connaissances concernés peuvent être nécessaires. La dissémination des connaissances ne sous-entend pas ou ne nécessite pas forcément la commercialisation des résultats, à moins que ce ne soit un objectif du programme de financement. Dans ce cas, ce facteur sera détaillé dans les critères d'évaluation de la possibilité de financement. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter le document À propos de l'application des connaissances aux IRSC.

Date de modification :