Rapport annuel 2009-2010

Des connaissances à la pratique : La recherche en santé financée par les IRSC au service du Canada et des Canadiens

Table des matières ]

Points saillants de l'organisation en 2009-2010

Un nouveau tracé de l'avenir des IRSC
Les IRSC ont publié leur nouveau plan stratégique quinquennal, L'innovation au service de la santé – De meilleurs soins et services par la recherche. Le plan expose quatre orientations stratégiques : investir dans l'excellence pour une recherche de calibre mondial; s'attaquer aux priorités de la recherche sur la santé et le système de santé; profiter plus rapidement des avantages de la recherche pour la santé et l'économie; favoriser l'excellence organisationnelle, promouvoir l'éthique et démontrer l'impact. Ces orientations stratégiques permettront aux IRSC de s'acquitter de leur mandat intégralement, de faire preuve de leadership au sein de toute la communauté de recherche en santé, et de rendre compte et de démontrer des résultats à la population du Canada. Des plans de mise en oeuvre distincts seront publiés chaque année. Ils présenteront les objectifs précis à atteindre et les indicateurs de rendement par rapport auxquels les progrès seront mesurés.

Créer une nouvelle source d'isotopes médicaux
La ministre de la Santé Leona Aglukkaq a annoncé que le gouvernement du Canada s'engageait à financer la recherche de solutions de rechange aux isotopes médicaux produits par le réacteur nucléaire vieillissant de Chalk River. Cette initiative de recherche est un partenariat entre les IRSC et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. Sept projets d'un bout à l'autre du Canada sont financés à hauteur de 5,4 millions de dollars pour essayer de trouver des solutions de rechange au technétium 99m (un isotope couramment utilisé en imagerie médicale) qui ne nécessitent pas le recours à la technologie de réacteur nucléaire.

Les IRSC interviennent dans la lutte contre la pandémie de grippe H1N1
Les IRSC ont participé à nombre d'initiatives de lutte contre la grippe H1N1. La ministre de la Santé Leona Aglukkaq a annoncé l'octroi de 10,8 millions de dollars pour financer la mise sur pied d'un réseau national de recherche sur l'influenza, de manière à renforcer la capacité du Canada d'évaluer l'innocuité et l'efficacité d'un vaccin et des programmes de vaccination contre la grippe pandémique. Le réseau a été créé grâce à un partenariat entre les IRSC et l'Agence de la santé publique du Canada, et il reliera plus de 80 scientifiques de 30 établissements de recherche et de santé publique dans tout le Canada. La ministre Aglukkaq a subséquemment annoncé que le Réseau de recherche sur l'influenza bénéficierait de 2,4 millions de dollars de plus pour financer cinq équipes de recherche au cours des deux prochaines années.

La lutte contre les maladies chroniques à travers le monde
Les IRSC se sont associés à cinq autres conseils de recherche en santé nationaux pour former l'Alliance mondiale contre les maladies chroniques et ainsi collaborer à la bataille cruciale contre les maladies chroniques non transmissibles. À son sommet scientifique inaugural à New Delhi en novembre, l'Alliance s'est entendue sur trois priorités : réduire l'hypertension, réduire le tabagisme et éliminer la pollution intérieure causée par les appareils de cuisson rudimentaires dans les pays en développement, qui contribuent ensemble à environ un décès sur cinq dans le monde chaque année.

Cinquantième anniversaire de la Fondation Gairdner
Pour aider à souligner le 50e anniversaire de la Fondation Gairdner, les IRSC ont invité à Ottawa quatre éminents chercheurs en santé, tous lauréats de prix Nobel en physiologie ou en médecine, soit les Drs Bengt Samuelsson, Harald zur Hausen, Peter Doherty et Rolf Zinkernagel. Au cours de leur séjour, les lauréats de prix Nobel ont donné des conférences à l'Université d'Ottawa et à l'Université Carleton dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire des prix Gairdner. Le groupe, qui a été salué lors de la période de questions à la Chambre des communes, a rencontré le premier ministre Stephen Harper, avant de visiter la Bibliothèque du Parlement et d'assister à une réception donnée par l'honorable Peter Milliken, président de la Chambre des communes.

Mieux comprendre le vieillissement en santé
Le gouvernement du Canada a annoncé qu'il investissait 30 millions de dollars dans une étude de longue durée visant à améliorer notre compréhension du vieillissement en santé. L'Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ELCV), un projet de recherche s'étalant sur une période de 20 ans financé en partie par les IRSC, permettra de suivre 50 000 Canadiens de 45 à 85 ans au moment du recrutement. L'ELCV sera la plus vaste étude sur le vieillissement jamais entreprise et donnera lieu à la création d'un certain nombre de nouveaux postes spécialisés dans tout le pays. Les organisateurs de l'étude embaucheront jusqu'à 160 chercheurs et coordonnateurs de la recherche, techniciens de laboratoire et préposés à l'informatique au cours de la prochaine année dans 10 centres à la grandeur du Canada.

Les IRSC sont reconnus comme l'un des meilleurs employeurs au Canada
Les IRSC ont été classés parmi les 100 meilleurs employeurs du Canada, et les 25 meilleurs dans la région de la capitale nationale, par Mediacorp Canada Inc., qui dresse un palmarès annuel des sociétés et organisations de tout le Canada. Ce prix atteste la détermination des IRSC à offrir un environnement de travail positif et dynamique à leurs employés.

Ouvrir le débat sur la recherche en santé
Le programme Café scientifique des IRSC a continué de prendre de l'expansion cette année, parvenant à susciter un débat public sur les plus récentes données probantes livrées par la recherche en santé. Cette année, en collaboration avec la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC), les IRSC ont consacré un certain nombre de cafés au thème de la santé mentale. À propos de la série de cafés, l'honorable Michael Kirby, président de la CSMC, avait ceci à déclarer : « Il est extrêmement utile pour les chercheurs d'écouter ceux qu'ils tentent d'aider, plutôt que de travailler en vase clos sans contact direct avec les personnes concernées. »

Le Canada se joint à l'effort pour assurer un meilleur accès à la recherche en santé
Les IRSC, l'Institut canadien de l'information scientifique et technique du Conseil national de recherches du Canada et la US National Library of Medicine ont uni leurs efforts pour créer PMC Canada, un site gratuit d'archivage numérique de la recherche en sciences de la santé soumise à l'examen des pairs. L'interface de recherche de PMC Canada, déployée en octobre 2009, permet aux utilisateurs de chercher et de télécharger des articles. Le but à long terme de PMC Canada est de créer un réseau international d'archives numériques qui aidera les chercheurs partout dans le monde à tirer parti les uns les autres de ce qu'ils font, et accélérera le processus de découverte pour relever d'importants défis en matière de santé.

Faire passer les patients en premier dans la recherche en santé
Dans un effort pour combler l'écart entre les découvertes de base et leur application à la compréhension, au traitement et à la prévention de la maladie humaine, les IRSC ont entrepris des consultations pour créer une vision partagée en vue d'une nouvelle stratégie de recherche axée sur le patient. Au cours du dernier exercice financier, les IRSC ont tenu des discussions avec de nombreux partenaires et intervenants pour déterminer les priorités de cette stratégie et les étapes nécessaires afin de mettre en oeuvre pareille initiative.

Accroître l'innovation en soins de santé primaires
Les IRSC ont réuni des chercheurs, des professionnels des soins de santé, des administrateurs et des responsables de politiques à un Sommet sur les soins de santé primaires tenu à Toronto. La rencontre, qui a remporté un vif succès en attirant plus de 450 participants, a porté sur les pratiques efficaces en soins de santé primaires et les stratégies permettant de transformer les soins de santé primaires au Canada. Les participants ont échangé sur leurs connaissances et expériences en matière de recherche, de prestation de soins de santé primaires et d'application des connaissances.

Date de modification :