Rôle des membres des comités d’évaluation par les pairs

Les membres des comités d’évaluation par les pairs sont invités à siéger à un comité pour une possibilité de financement particulière. On détermine le type d’évaluation selon le programme, et la composition des comités variera en conséquence. Les membres des comités d’évaluation sont choisis pour leur excellence comme chercheurs, attestée par leur capacité d'obtenir de façon continue des fonds de sources externes sur la base d'une évaluation par les pairs, ainsi que par l'étendue de leurs connaissances et la maturité de leur jugement. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la Procédure de sélection des membres de comités d'évaluation par les pairs et les Lignes directrices sur la composition des comités d'évaluation par les pairs.

Un comité dans son intégralité devrait :

  • représenter tous les domaines de recherche afin d'évaluer toutes les demandes;
  • représenter comme il se doit le milieu de la recherche en santé canadien;
  • pouvoir effectuer des évaluations dans les deux langues officielles.

L'évaluation par les pairs aux IRSC est généralement réalisée en utilisant l'un des types d'évaluations suivantes :

  1. évaluation structurée - où les évaluateurs attribuent une cote à une série de critères préétablis;
  2. évaluation non structurée - où les évaluateurs pondèrent les critères d'évaluation comme bon leur semble et classent les demandes en tant que comité.

Pour de plus amples renseignements sur les types d’évaluations par les pairs, veuillez consulter les Types d’évaluations aux IRSC.

Le tableau ci-dessous représente un aperçu général des membres présents aux comités d’évaluation par les pairs. Veuillez noter qu’il n’y a pas représentation de chacun des rôles à tous les comités.

    Type de comité d’évaluation par les pairs
  Rôles Structurée Non structurée
1 Président Au besoin
2 Agent scientifique  
3.1 Évaluateur interne (évaluation non structurée)  
  a) Lecteur  
  b) Évaluateur par téléconférence  
  c) Utilisateur des connaissances   Au besoin
3.2 Évaluateur interne (évaluation structurée / évaluation à distance)  
3.3 Évaluateur externe Au besoin  
4 Personnel des IRSC  
5 Observateur  
6 Évaluateur de la collectivité    

Veuillez consulter les Instructions aux membres des comités

1 Président

Le président du comité d’évaluation par les pairs doit rendre compte directement aux IRSC du fonctionnement harmonieux, de l'efficacité et de l'objectivité du comité, conformément aux politiques des IRSC. Il instaure un climat positif, constructif et équitable dans lequel les demandes de financement seront évaluées. Le président (en collaboration avec l'agent scientifique) remplit un rôle de surveillance et ne cote pas les demandes. Ses responsabilités comprennent :

  • travailler avec l'AS et le personnel des IRSC pour choisir les membres des comités, puis assigner chacune des demandes aux évaluateurs;
  • travailler avec le personnel des IRSC pour gérer les conflits d'intérêts;
  • s'assurer que tout le comité a son mot à dire dans les recommandations pour chaque demande;
  • travailler avec l'AS pour résumer les échanges au sujet de chaque demande avant l'attribution de la cote;
  • aider le comité à arriver à une cote consensuelle.

Dans des circonstances exceptionnelles, le personnel des IRSC peut assumer le rôle de président durant la réunion du comité.

2 Agent scientifique (AS)

En plus des tâches qu'il partage avec le président (voir ci-dessus), l'agent scientifique :

  • appuie le président dans son rôle pendant la réunion du comité d'évaluation par les pairs;
  • prend des notes au fur et à mesure des délibérations (notes de l'AS), qui seront envoyées aux candidats avec les documents d’évaluations;
  • s'assure que les questions d'éthique et d'ajustements budgétaires ainsi que les autres préoccupations portées à l'attention des IRSC sont notées pour chaque demande.

Dans des circonstances exceptionnelles, le personnel des IRSC peut assumer le rôle d'agent scientifique durant la réunion du comité.

3 Pairs évaluateurs

Les IRSC utilisent les mots « interne » et « externe » pour distinguer les rôles des évaluateurs, comme indiqué ci-dessous :

3.1 Évaluateurs internes (évaluation non structurée)

Les évaluateurs internes pour les évaluations non structurées sont des membres du comité qui assistent, normalement en personne, mais parfois par téléconférence, à la réunion du comité d’évaluation par les pairs. Pour les possibilités de financement qui font appel à ce processus :

  • chaque évaluateur déclare tout conflit d'intérêts;
  • chaque demande est assignée à un minimum de deux évaluateurs internes pour être évaluée;
  • les évaluateurs présentent leurs cotes et leurs évaluations approfondies avant la réunion du comité et au moyen de RechercheNet;
  • les évaluateurs présentent leurs évaluations à la réunion du comité, où ils dirigent les échanges. Ils participent aussi aux délibérations relatives aux demandes devant le comité et à leur cotation quand ils ne sont pas en conflit d'intérêts.

a) Lecteur
Les évaluateurs internes se voient aussi confier d'autres demandes comme « lecteurs » . À ce titre, ils doivent seulement lire les demandes et n'ont pas à présenter de rapport écrit. Ils participent aux délibérations du comité et aident ce dernier à s'entendre sur une cote.

b) Évaluateur par téléconférence
À l'occasion, un évaluateur possédant des compétences très pointues peut être appelé à évaluer un nombre limité de demandes, le plus souvent par téléconférence. Son rôle se limite alors à participer aux délibérations au sujet de la ou des demandes assignées, qu'il cote par courriel pour en assurer la confidentialité.

c) Utilisateurs des connaissances
Les utilisateurs des connaissances sont des membres de comités qui assistent aux réunions comportant une évaluation du mérite, et jouent le même rôle que les évaluateurs internes.

Les IRSC définissent un utilisateur des connaissances comme une personne susceptible d'utiliser les connaissances issues de la recherche pour prendre des décisions éclairées au sujet des politiques, des programmes et/ou des pratiques en matière de santé. Le degré de participation d'un utilisateur des connaissances au processus de recherche peut varier en intensité et en complexité, selon la nature de la recherche et les besoins de l'utilisateur en information. Un utilisateur des connaissances peut être, entre autres, un praticien, un responsable des politiques, un éducateur, un décideur, un administrateur des soins de santé ou un dirigeant communautaire, ou encore une personne d'un organisme de bienfaisance dans le domaine de la santé, d'un groupe de patients, d'un organisme non gouvernemental ou des médias.

3.2 Évaluateurs internes (évaluation structurée / évaluation à distance)

Les responsabilités incombant aux évaluateurs internes pour les évaluations structurées sont semblables à celles pour les évaluations non structurées (section 3.1). Cependant, les évaluateurs de programmes qui utilisent l’évaluation structurée ne prennent pas part à une réunion en personne pour étudier les demandes. Pour les possibilités de financement qui utilisent ce processus d'évaluation à distance :

  • le personnel des IRSC assigne chaque demande à deux évaluateurs, minimum, pour être évaluée;
  • chaque évaluateur déclare tout conflit d'intérêts afin que le personnel des IRSC puisse réassigner les demandes au besoin;
  • les évaluateurs présentent leurs cotes et évaluations au personnel des IRSC avant une date limite préétablie et au moyen de RechercheNet;
  • le personnel des IRSC compile les cotes et les écarts dans les cotes :
    • les évaluateurs évaluent de nouveau les demandes où il y a des écarts dans les cotes;
    • s'il subsiste des écarts après la deuxième évaluation, on fait évaluer la demande par un troisième évaluateur.

3.3 Évaluateurs externes

Dans certains cas, on peut demander l'avis d'une personne de l'extérieur du comité d’évaluation par les pairs pour combler un manque d'expertise. L’évaluateur externe fournit une évaluation écrite, mais n'assiste pas à la réunion. Il peut attribuer une cote initiale, mais celle-ci n'est pas utilisée dans le calcul de la cote finale.

4 Personnel des IRSC

Le personnel des IRSC est généralement représenté par un directeur adjoint et un coordonnateur de l'exécution des programmes, qui ont pour responsabilité d'assurer l'intégrité et la qualité du processus d’évaluation par les pairs. Le personnel des IRSC :

  • participe à l'assignation des demandes aux pairs évaluateurs;
  • conseille et guide le comité relativement aux politiques des IRSC;
  • dans le cas d'une évaluation non structurée :
    • prends note de la façon dont le comité s'acquitte de ses fonctions;
    • enregistre les recommandations se rapportant à la cote consensuelle et, au besoin, les recommandations budgétaires émises par le comité pour chaque demande;
    • enregistre les préoccupations du comité, comme le respect de l'éthique ou l'admissibilité, dont le personnel devra s'occuper plus tard;
    • enregistre les rétroactions du comité à la fin de la réunion.

5 Observateurs

À l'occasion, des personnes sont autorisées à assister aux réunions des comités d’évaluation par les pairs en tant qu'observateurs. Les observateurs sont normalement des employés des instituts des IRSC ou des représentants d'organisations partenaires qui ne participent pas aux décisions relatives au financement pour le concours visé. Les observateurs doivent se conformer à la même politique sur la confidentialité et les conflits d'intérêts que tous les membres des comités, et ils ne participent d'aucune façon au processus d’évaluation ou aux échanges relatifs aux demandes (y compris aux échanges qui surviennent durant les pauses).

6 Évaluateurs de la collectivité

L’évaluateur de la collectivité est une personne qui n'est pas actuellement membre d'un corps professoral ni un chercheur, mais qui a un intérêt manifeste pour la santé et les sciences. L’évaluateur de la collectivité fournit un mécanisme qui permet d'assurer une bonne communication avec les intervenants publics et la transparence du processus d'évaluation par les pairs. L'évaluateur de la collectivité ne cote pas les demandes, mais en commente les résumés non scientifiques fournis, en particulier la mesure dans laquelle l'intention et l'importance de la recherche proposée sont bien expliquées, dans un langage clair pour le profane. Il fournit des commentaires écrits sur tous les résumés non scientifiques et en choisit de cinq à dix à présenter à la réunion du comité afin de montrer de bons et de moins bons exemples. Il est aussi invité à fournir des commentaires aux IRSC sur les délibérations du comité, par exemple sur la qualité, la quantité et la diversité du travail scientifique évalué, la structure des échanges, leur objectivité, ainsi que tout autre point de nature générale. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter les Évaluateurs de la collectivité : Participation du public au sein des comités d'évaluation par les pairs des IRSC.