Éthique @ IRSC – Mise à jour annuelle (automne 2011)

Renforcer les capacités en recherche en éthique de la santé

[ PDF (495 Ko) ]

Renforcer les capacités en éthique de la santé est un engagement au perfectionnement des gens et aux stratégies de diffusion des connaissances. Les chercheurs en éthique doivent être bien équipés afin de répondre d'un oeil critique à des questions éthiques de plus en plus complexes et de générer ces connaissances dans les meilleurs délais.

Dans ce bulletin :

Les IRSC encouragent la présentation de projets de recherche interdisciplinaires, innovateurs et intégratifs sur des questions éthiques liées à la santé, et favorisent la discussion de questions d'ordre éthique et l'application de principes éthiques à la recherche en santé.

Pour toute demande de renseignements :
Bureau de l'éthique, IRSC
Pièce 97, 160 rue Elgin
9e étage, Indice de l'adresse 4809A
Ottawa (Ontario) K1A 0W9
Courriel : ethique-ethics@irsc-cihr.gc.ca
Contactez le Bureau de l'éthique


Message de la Directrice, Penny Moody-Corbett

Penny Moody-CorbettPenny Moody-Corbett
Directrice du Bureau de l'éthique

C'est au début de juillet que j'ai pris la tête du Bureau de l'éthique, où une équipe occupée, compétente et collégiale m'a accueillie dans la chaleur estivale d'Ottawa. Le Bureau joue un rôle déterminant dans la recherche en santé au Canada. Il offre en effet l'expertise et l'orientation nécessaires pour des enjeux stimulants en ce qui touche l'éthique et l'intégrité de la recherche, et appuie les activités savantes dans le domaine de la recherche en éthique de la santé. J'ai eu l'occasion d'assister à la réunion du printemps du Comité permanent de l'éthique et je suis ravie de pouvoir travailler avec un groupe aussi remarquable d'érudits sur des questions d'éthique d'importance nationale et mondiale. J'ai aussi hâte d'établir des liens avec les Instituts et les Représentants en matière d'éthique à l'arrivée de l'automne.

En 2009-2010, le Bureau de l'éthique a établi un plan stratégique qui précise le cadre des activités des prochaines années. Ce plan renforce le rôle que le Bureau jouera pour appuyer les activités de recherche et le renforcement des capacités en éthique, la participation à l'élaboration de politiques et la promotion d'une conduite responsable en recherche. En outre, le récent rapport du Comité d'examen international plaide en notre faveur en soulignant un certain nombre de domaines dans lesquels l'éthique, l'intégrité et les pratiques responsables en recherche jouent un rôle capital. Je suis très heureuse de pouvoir contribuer aux progrès du Bureau et de mettre à profit mon expérience universitaire. Nous espérons que ce bulletin vous donnera un aperçu intéressant et instructif de nos activités.

J'aimerais remercier tout le personnel du Bureau pour son assistance dans ma transition du milieu universitaire au monde des IRSC.


Possibilités de financement en recherche en éthique de la santé

Le Bureau de l'éthique offre actuellement les possibilités de subventions suivantes afin d'encourager la recherche en éthique de la santé :

Subventions pour planification - Annonce de priorités de l'automne 2011
Ces subventions offrent des sources de financement pour les activités de planification jugées pertinentes en éthique.
Date limite de la demande : 17 octobre 2011

Activités de dissémination - Annonce de priorités de l'automne 2011
Ces subventions offrent des sources de financement pour les demandes à l'égard des activités de dissémination jugées pertinentes en éthique.
Date limite de la demande : 17 octobre 2011

Bourse de recherche au doctorat - Annonce de priorités de l'automne 2011
La Bourse Douglas Kinsella de recherche au doctorat en bioéthique des IRSC est offerte au candidat dont la recherche porte sur des aspects éthiques de la santé et/ou de la recherche en santé.
Date limite de la demande : 14 octobre 2011

Subvention de fonctionnement - Annonce de priorités d'automne 2011
Cette subvention offre des sources de financement supplémentaires pour les demandes très bien cotées et jugées pertinentes en recherche en éthique de la santé.
Date limite de l'inscription : 15 août 2011
Date limite de la demande : 15 septembre 2011

Réseau sur l'innocuité et l'efficacité des médicaments
Subvention Catalyseur - Innocuité et efficacité des médicaments pour les populations sous-représentées - Automne 2011

Cette subvention fournit l'occasion d'explorer les sujets de recherche liés à l'innocuité et à l'efficacité des médicaments après leur mise en marché pour des populations particulières.
Date limite de la demande : 14 octobre 2011

N'oubliez pas de vérifier régulièrement en ligne la liste de possibilités de financement pertinentes pour la recherche dans le domaine de l'éthique de la santé!

Pour consulter la liste des possibilités de financement pertinentes pour la recherche en éthique en ligne :

  • cliquez sur le lien « Voir toutes les possibilités courantes » situé à gauche de toutes les pages du site Web des IRSC
  • cliquez sur le lien « Furetez les possibilités de recherche »
  • tapez le mot « éthique » comme critère de recherche dans la boîte « Termes à chercher »

Félicitations aux Récipiendaires de subventions et de bourses du Bureau de l'éthique

Le Bureau de l'éthique a subventionné en totalité ou en partie les chercheurs suivants :

Subventions Catalyseur

Kirstin Borgerson (2010-2011); Heather E. Castleden (2011-2012); Chantal Caux (2011-2012); Jennifer A. Chandler (2011-2012); Iwao Hirose (2010-2011); Jude A. Kornelson (2011-2012); Catherine Mah (2011-2012); Edward Mills (2010-2011); Sergio Sismondo (2010-2011); Kate Shannon (2010-2011); Jeremy C. Snyder (2011-2012); Vivian A. Welch (2011-2012).

Bourses Douglas Kinsella

Cyndie Dubé-Baril (2011-2012); Constance Williams (2010-2011).

Subventions RPD

Michel Alary (2010-2011); Paul Brassard (2010-2011); An-Wen Chan (2010-2011); Valorie A. Crooks (2011-2012); Mahmoud Eid (2011-2012); William J. Ermine (2010-2011); Thomas Foreman (2010-2011); Thomas Foreman (2011-2012); Andrea N. Frolic (2010-2011); Pierre S. Haddad (2010-2011); Jeffrey S. Hoch (2010-2011); Bonnie L. Jeffery (2011-2012); Anne K. Junker (2010-2011); Lori Kantymir (2011-2012); Amy Salmon (2010-2011); Jeremy C. Snyder (2010-2011); Jody Butler Walker (2010-2011).

Subventions de fonctionnement

Lynda G. Balneaves (2011-2012); Françoise Baylis (2011-2012); Brenda L. Cameron (2011-2012); Valorie A. Crooks (2011-2012); Khaled El Emam (2010-2011); Stephen Gaetz (2009-2010); Jennifer Gibson (2011-2012); Aidan Hollis (2011-2012); Jonathan Kimmelman (2010-2011 et 2011-2012); Nicholas B. King (2010-2011); Mireille Lavoie (2011-2012); Bernadette M. Pauly (2011-2012); Peter B. Reiner (2011-2012); Daniel Weinstock (2011-2012); Bryn Williams-Jones (2010-2011).

Subventions d'équipe

Mark A. Brockman (2010-2011); Barton B. Finlay (2010-2011); Cynthia Jardine (2010-2011); Peter A. Newman (2010-2011).

Bourses pour nouveau chercheur

Marie Chantal Fortin (2011-2012)


Entrevue avec un titulaire d'une subvention Catalyseur en éthique, Jennifer Gibson

Directrice du Programme Partnerships et Strategies du Joint Centre for Bioethics

Jennifer GibsonJennifer Gibson
Directrice du Programme Partnerships et Strategies du Joint Centre for Bioethics

1. Pourriez-vous décrire vos fonctions au moment où vous avez reçu votre subvention Catalyseur en éthique?

J'ai reçu ma subvention Catalyseur en éthique en 2009. Après avoir détenu une bourse postdoctorale de deux ans de la Fondation canadienne de la recherche sur les services de santé en 2004, j'ai été embauchée par le Joint Centre for Bioethics (JCB) de l'Université de Toronto à titre d'associée de recherche et chef des initiatives stratégiques sur l'éthique clinique et organisationnelle. Au moment où j'ai reçu la subvention Catalyseur, j'étais professeure adjointe au département de l'évaluation et de la gestion des politiques de santé à l'Université de Toronto (2007) et j'étais devenue directrice des partenariats et de la stratégie (2007) et associée de recherche principale (2009) au JCB. Au cours de cette période (2004-2009), j'ai participé activement comme co-chercheuse à des travaux de recherche liés à l'éthique en matière d'établissement des priorités et d'affectation des ressources, aux questions éthiques en gestion des soins de santé et à l'éthique en cas de pandémie.

2. Quel poste occupez-vous actuellement?

Je suis actuellement chercheure principale. À ce titre, je détiens quatre subventions des IRSC, dont une subvention Catalyseur en éthique (2009), une subvention de fonctionnement (2011), une subvention du programme des Partenariats pour l'amélioration du système de santé (2011) et une subvention pour réunions, planification et dissémination (2011).

3. La subvention Catalyseur en éthique vous a-t-elle aidée à vous rendre où vous êtes aujourd'hui?

Absolument! Tout d'abord, j'en ai appris beaucoup sur la préparation des demandes de subventions et sur le processus d'examen des demandes. Ensuite, l'ampleur de la subvention Catalyseur en éthique (jusqu'à 100 000 $ sur 2 ans) a facilité la gestion de mon projet de recherche en favorisant l'acquisition de compétences supplémentaires et de connaissances sur la gestion et la mise en oeuvre d'un projet de recherche. Enfin, la subvention Catalyseur m'a conféré un avantage concurrentiel aux concours de subventions de fonctionnement qui sont de plus grande envergure. La subvention Catalyseur m'a ouvert des portes pour établir un programme de recherche en éthique, perfectionner mes compétences de chercheuse et garantir ma réussite future. Je suis tellement reconnaissante d'avoir obtenu cette bourse!

4. Selon vous, que peuvent faire les IRSC globalement pour aider le plus possible à renforcer la capacité de recherche en éthique de la santé au Canada?

Au Canada comme ailleurs, on reconnaît de plus en plus que l'éthique constitue un élément clé des soins de santé de grande qualité, de la gestion de l'organisation et du système de santé ainsi que de la recherche en santé. La recherche sur l'éthique ne doit pas être perçue comme quelque chose de « beau » ou un « plus » , mais plutôt comme faisant partie intégrante de la mission-même de la recherche en santé. Voici quelques mesures pouvant être utiles au renforcement de la capacité.

  • Aider les instituts des IRSC à reconnaître l'éthique parmi leurs priorités de recherche.
  • Continuer à soutenir les instruments de financement comme les subventions Catalyseur en éthique.
  • Étudier la possibilité d'établir de nouveaux partenariats avec des instituts et des acteurs du système de santé.
  • Songer à créer une initiative stratégique pour la formation en recherche sur l'éthique ayant recours à des méthodes multidisciplinaires.

Les subventions catalyseur en éthique, qui visent à encourager de nouveaux chercheurs qui commencent dans le domaine de l'éthique de la santé ou des chercheurs qui sont nouveaux dans le domaine de l'éthique de la santé, comme première étape en vue de profiter de possibilités de financement plus élaborées (p. ex. subventions de fonctionnement) et à favoriser la recherche conceptuelle et/ou empirique à partir de nombreuses perspectives disciplinaires. Financement de l'éthique, site web des IRSC.



Entrevue avec un chercheur d'une Initiative stratégique pour la formation en recherche dans le domaine de la santé, Ryan Melnychuk

Ryan Melnychuk
Analyste principal de l'Agence de la santé publique du Canada

1. Pourriez-vous décrire vos fonctions au moment où vous avez été reçu au programme ISFRS?

À mon entrée au programme de l'ISFRS, je venais tout juste de terminer un doctorat en virologie moléculaire et en immunologie aux États-Unis. Le thème de ma recherche doctorale a été l'élucidation des mécanismes de signalisation cellulaire enclenchés par les récepteurs des chimiokines codés par le cytomégalovirus, qui entraînent la migration des cellules des muscles lisses. Le but ultime de cette recherche était de déterminer le rôle des pathogènes viraux dans les processus inflammatoires de longue durée, comme l'athérosclérose, la resténose après l'angioplastie coronaire et la sclérose vasculaire consécutive à la transplantation.

2. Quelle est votre situation actuelle?

Depuis 2007, je suis analyste principal des politiques en éthique de la santé publique au Bureau de la pratique en santé publique de l'Agence de la santé publique du Canada. Mon travail à l'Agence consiste essentiellement en l'intégration de l'éthique de la santé publique dans la pratique de la santé publique. J'ai oeuvré au niveau des politiques, et travaillé à la création d'outils et de ressources pour les praticiens de la santé publique ainsi qu'à la formation et au développement professionnel en éthique de la santé publique.

3. Est-ce que le programme ISFRS a contribué à ce que vous êtes maintenant?

L'ISFRS m'a offert la possibilité de mettre à profit les compétences et l'expertise que je possédais déjà en me permettant d'acquérir une formation complémentaire en éthique, c'est‑à‑dire de combiner une formation en sciences moléculaires et une pensée analytique dotée d'un filtre éthique d'analyse et de réflexion. D'abord axée sur l'éthique et les maladies infectieuses, ma recherche a rapidement débordé sur l'éthique de la santé publique et l'éthique de la prise de décisions en santé publique.
Je me considère comme l'un des rares privilégiés à travailler réellement dans un domaine qui correspond à sa formation, à ses passions et à ses études.

4. Selon vous, qu'est-ce qui est le plus utile de faire pour les IRSC afin d'aider au développement des capacités au Canada dans la recherche en éthique de la santé?

Pour l'humanité, tout passe par les idées. L'évolution - sociale, technologique ou biologique - a pour moteur l'innovation. La confluence du social, du technologique et du biologique continuera d'éroder les cloisonnements universitaires artificiels. L'avenir de la recherche repose sur la transcendance de ces cloisonnements. D'intéressantes et épineuses questions éthiques émergeront à l'intersection et à la périphérie de ces disciplines à mesure que celles-ci se fusionnent, s'intègrent et s'élargissent.

L'Initiative stratégique pour la formation en recherche dans le domaine de la santé (ISFRS)...a été conçue pour soutenir la formation d'équipes de chercheurs productifs souhaitant approfondir et étendre leur formation dans des secteurs de recherche de pointe - Plan stratégique des IRSC 2009-2014



Entrevue avec une chercheuse d'une Initiative stratégique pour la formation en recherche dans le domaine de la santé, Darquise Lafrenière

Darquise LafrenièreDarquise Lafrenière
Chercheure au sein du Groupe OMICS-ETHICS, Université de Montréal

1. Pourriez-vous décrire vos fonctions au moment où vous avez été reçue au programme ISFRS?

J'ai été reçue dans ce programme afin de compléter un stage postdoctoral au Centre d'éthique appliquée W. Maurice Young de l'Université de Colombie-Britannique (UBC). J'y ai joint une équipe de recherche réunissant des chercheurs de UBC et de l'Université du Manitoba. Le groupe conduisait une étude, Centring the Human Subject in Health Research: Understanding the Meaning and Experience of Research Participation, visant à explorer la façon dont les sujets de recherche font l'expérience et donnent un sens à leur participation à des protocoles de recherche dans le domaine de la santé. L'objectif poursuivi par cette étude était de contribuer à l'amélioration des protocoles de recherche, du processus de révision éthique des projets de recherche, ainsi que, plus globalement, de la gouvernance de l'éthique de la recherche au Canada.

Mon implication s'est concentrée sur le développement d'une stratégie de dissémination des résultats de la première phase du projet de recherche, et plus particulièrement sur l'étude de modes novateurs d'application des connaissances. Sous Ie mentorat de la Pr. Susan M. Cox, mon mandat a donc consisté en la création, la présentation, puis l'évaluation de formes artistiques, nommément les arts visuels, le chant, la poésie et le théâtre, utilisées à des fins de dissémination de résultats de recherche. Plus de 50 collaborateurs ont contribué à la création de la production artistique qui a été présentée deux fois devant différents auditoires. Le projet a démontré l'efficacité des arts pour : aider à comprendre l'expérience vécue par les sujets participant à des études dans le domaine de la santé, générer des émotions parmi l'auditoire, susciter des questions sur les résultats de recherche présentés et, amener à changer des façons de voir et des comportements.

2. Quelle est votre situation actuelle?

Je suis actuellement chercheure au sein du groupe de recherche OMICS-ETHICS, groupe rattaché aux Programmes de bioéthique de l'Université de Montréal. J'ai donc rejoint ma directrice de thèse de doctorat, la Pr. Béatrice Godard, sur un projet de recherche touchant la nutrigénétique. Mon rôle est encore une fois centré sur Ie volet application des connaissances de ce projet de recherche. J'ai ainsi l'opportunité de poursuivre ma trajectoire professionnelle dans le champ de l'application des connaissances, de l'éthique et de la communication, mes principaux intérêts de recherche. Parallèlement, je travaille sur d'autres projets ponctuels. Grâce à l'obtention d'une subvention de recherche des IRSC, j'organise actuellement, avec d'autres chercheurs de l'Université de Toronto, de UBC et de Harvard, ainsi qu'un artiste de Vancouver, un colloque international sur les dimensions éthiques de l'utilisation des arts en recherche. Je fais également partie d'une équipe du Centre d'éthique appliquée W. Maurice Young de UBC qui a reçu une subvention du Réseau canadien des cellules souches pour développer un programme de formation en ligne sur l'éthique et les cellules souches. Après avoir contribué au développement d'une partie du contenu, je m'occupe maintenant de la mise à jour de la version française du site. J'investis également présentement beaucoup de temps dans la rédaction d'articles scientifiques.

3. Est-ce que le programme ISFRS a contribué à ce que vous êtes maintenant?

L'obtention d'une bourse dans le cadre du programme ISFRS sera, j'en suis convaincue déterminante, dans ma progression de carrière. J'ai vécu au Centre une expérience extraordinaire. J'ai eu des mentors remarquables en Susan M. Cox et Michael McDonald. Ce sont des individus d'une qualité exceptionnelle tant au point de vue personnel que professionnel. C'est une chose d'être compétent dans un domaine de recherche mais c'en est une autre de transmettre son savoir et d'aider des chercheurs en devenir à se développer. Les Prs. Cox et McDonald excellent dans les deux facettes. De plus, ils possèdent un réseau de contacts impressionnant dont ils m'ont fait bénéficier. La Pr. Cox est très créative et cette créativité se réflète dans les cours qu'elle enseigne. Ses méthodes pédagogiques sont variées et permettent d'allier le plaisir d'apprendre à l'apprentissage. Ce fut donc très formateur de participer à ses sessions. J'ai également trouvé au sein du programme des collègues de grande valeur, des chercheurs émergents avec des profils très varié et beaucoup de potentiel, avec qui je garde encore un contact régulier. Mon stage à Vancouver m'a permis de m'impliquer dans quantité de projets et d'activités connexes à mon projet de stage. J'ai pu améliorer mes compétences en anglais, une langue que je maîtrisais peu à mon arrivée dans le programme.

4. Selon vous, qu'est-ce qui est le plus utile de faire pour les IRSC afin d'aider au développement des capacités au Canada dans la recherche en éthique de la santé?

La première chose à faire selon moi serait de valoriser davantage le mentorat. À titre d'exemple, la culture actuelle me semble focaliser démesurément sur le nombre de publications et la valeur des fonds de recherche obtenus par Ies chercheurs lors de l'évaluation de leur dossier pour l'obtention de subventions ou de bourses. Une capacité démontrée à développer la relève et à bien encadrer les chercheurs en émergence devrait avoir valeur égale à ces critères. Dans le cas contraire, les chercheurs seront toujours tentés d'investir leurs efforts dans les activités les plus susceptibles de leur « rapporter » à court terme.

Des activités d'apprentissage pourraient être offertes aux mentors participant au programme ISFRS. Un sondage, des entrevues ou groupes de discussion réalisés auprès d'ex-chercheurs en émergence du programme permettraient d'établir le profil du « mentor idéal ». Des modules d'apprentissage pourraient être ensuite développés en fonction de cet « idéal » et offerts aux mentors afin de contribuer à leur perfectionnement dans ce rôle.

Un « institut d'été » en éthique de la santé pour les chercheurs en émergence financé par les IRSC pourrait également s'avérer une initiative porteuse de résultats intéressants.


Activités et consultations

Activités à venir en éthique

Voici quelques activités à venir en éthique :

11 octobre 2011
Centre de toxicomanie et de santé mentale (CTSM). Getting to Yes: Facilitating Ethical Human Research. Discours-programme intitulé "The Ethics of Ethics Review: How Far May Ethics Review Extend?" du Professeur Bernard Dickens, Faculté de Droit, Université de Toronto. 9 h 30 - Auditorium de CTSM, Salle CS-G58. Inscription par courriel.

13 au 16 octobre 2011
13e Assemblée annuelle de l'American Society for Bioethics, and Humanities (en anglais seulement), Minneapolis, MN, États-Unis

1er novembre 2011
Global Health and Global Health Ethics Symposium (en anglais seulement), Toronto (Ontario)

13 au 15 novembre 2011
Conférence de santé mondiale 2011 - 2011 Global Health Conference: Advancing Health Equity in the 21st Century, Montréal (Québec)

Consultations

Consultation sur la conduite responsable de la recherche - août à septembre 2011

Les IRSC, le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) (les organismes) continuent de travailler à l'amélioration de leur cadre stratégique sur l'intégrité dans la recherche et les travaux d'érudition et la responsabilité financière.

Les organismes consulteront un large éventail d'intervenants du milieu de la recherche sur la version préliminaire du Cadre de référence des trois organismes sur la conduite responsable de la recherche au cours de la période du 15 août au 30 septembre 2011. Le document de consultation sera affiché sur le site Web des IRSC.

Les commentaires seront examinés au moment de mettre la dernière main au Cadre de référence.


Des conseils et des outils : ressources en recherche éthique sur le Web

L'Énoncé de politique des trois Conseils : Éthique de la recherche avec êtres humains (EPTC-2)
Note : Les Lignes directrices des IRSC pour la recherche en santé chez les peuples autochtones ne sont plus en vigueur. La recherche en santé visant les Premières Nations, les Inuits et Métis réalisée au Canada est désormais assujettie aux dispositions du Chapitre 9 de l'EPTC-2.

Le didacticiel EPTC-2 Formation en éthique de la recherche (FER)
Le Groupe consultatif interagences en éthique de la recherche a créé FER afin de mettre en pratique l'EPTC-2 en présentant des exercices interactifs et des exemples multidisciplinaires.

Webinaires sur l'EPTC-2
Source en ligne de webinaires offerts au début de l'automne.

Electronic Health Information Laboratory (en anglais seulement)
Une source en ligne de webinaires, publications, etc., à propos de la sécurité des données sur la santé et de la vie privée.

U.S. National Institutes of Health - Ressources sur la bioéthique - Didacticiels (en anglais seulement)

Observatoire mondial d'éthique de l'UNESCO
Un « système de bases de données de portée mondiale sur la bioéthique et les autres domaines de l'éthique appliquée des sciences et des technologies ».