Possibilité de financement - Plateforme en épigénomique du CCREES : cellules et tissus admissibles

Puisque les activités des centres de séquençage épigénomique constitueront la principale contribution canadienne à l'IHEC, la sélection finale de cellules et de tissus sera coordonnée avec les pays membres de l'IHEC. Toutes les activités de cartographie doivent être conformes aux objectifs, lignes directrices et politiques de l'IHEC, y compris l'analyse et la distribution de données.

La sélection particulière d'échantillons de cellules et de tissus devrait être établie en tenant compte essentiellement de la pertinence par rapport à la santé et aux maladies humaines, de la disponibilité de matériel de grande qualité en quantité suffisante ainsi que de l'identification cellulaire claire et précise et/ou de la classification pathologique des cellules et tissus sélectionnés. De plus, pour atteindre le but ultime de mieux comprendre les maladies humaines complexes d'intérêt clinique, il est essentiel que la vaste expertise canadienne soit disponible à tous les niveaux de la recherche liée au matériel sélectionné. Les demandes de financement dans le cadre du programme des centres de séquençage épigénomique seront renforcées par une démonstration de la collaboration en recherche nécessaire au moment de la présentation de la demande (c.-à-d. des co-candidats qui ont l'expertise dans le domaine des tissus/maladies présentant un intérêt).

Actuellement, les catégories suivantes de types de cellules et de tissus humains sont particulièrement recommandées pour les travaux de séquençage canadiens.

  • Cellules souches – y compris les cellules souches embryonnaires humaines, les cellules souches adultes, les cellules souches pluripotentes induites (iPS), les cellules souches/initiatrices du cancer, les cellules différenciées liées aux maladies humaines complexes, y compris le cancer.
  • Le tissu placentaire et les tissus liés aux troubles de l'empreinte génomique.
  • Le tissu du système nerveux central, y compris les régions du cerveau relatives aux maladies neurodégénératives (notamment la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson et la démence vasculaire), les troubles du développement (y compris l'autisme), l'inflammation, l'épilepsie, la maladie mentale et les toxicomanies, le tissu de la rétine et les cancers. La séparation et l'examen direct des populations de cellules neuronales et gliales sont encouragés.
  • Les tissus relatifs à l'hétérogénéité du cancer, et au cancer du sein
  • Les tissus relatifs aux tissus cardiovasculaires
  • Les tissus liés aux fonctions immunitaires humaines.

Il est bien connu que l'âge au début de la maladie et les différences liées au sexe influencent la prédisposition aux maladies complexes. C'est pourquoi les centres de séquençage épigénomique et le centre de coordination des données épigénomiques devront prendre en compte l'espérance de vie et le sexe des sujets dans leurs études de cartographie de l'épigénome, s'il y a lieu.

D'autres cellules et tissus qui n'apparaissent pas sur la présente liste sont admissibles pour les études de séquençage, en particulier ceux qui ont été l'objet d'analyses exhaustives par des approches génomiques. Cependant, une justification doit être comprise dans la demande de financement, y compris l'identification des collaborateurs de recherche concernés. La sélection finale de cellules et de tissus sera coordonnée avec les pays membres de l'IHEC.

Cette liste recommandée est sujette à des changements. Veuillez la vérifier de temps à autre pour voir les mises à jour.

Date de modification :