L'influence du genre et du sexe : Un recueil de cas sur la recherche liée au genre, au sexe et à la santé - Descriptions détaillées

Description détaillée de la figure 1-1

À l'aide de l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), cette figure illustre l'activité cérébrale d'un groupe de patients et de patientes atteints de schizophrénie et d'un groupe témoin d'hommes et de femmes non atteints de schizophrénie, durant un exercice de rotation mentale. Pour chaque groupe, les images du cerveau sont présentées sous trois angles différents (avant, arrière, côté), et l'activité cérébrale est illustrée par des taches de couleur sur des images qui seraient autrement en niveaux de gris. Les femmes non schizophrènes (du groupe témoin) et les hommes schizophrènes (du groupe de patients) affichent une activité cérébrale de faible à nulle durant l'exercice de rotation mentale. En revanche, les hommes non schizophrènes (du groupe témoin) et les femmes schizophrènes (du groupe de patients) affichent plusieurs sites d'activité cérébrale durant l'exercice. Globalement, cette figure démontre que durant cet exercice de rotation mentale particulier, le cerveau des femmes non schizophrènes s'activait de façon très similaire à celui des hommes schizophrènes et, inversement, le cerveau des hommes non schizophrènes s'activait de façon très similaire à celui des femmes schizophrènes.

«  Retour au figure 1-1


Description détaillée de la figure 3-1

Description détaillée de la figure 3-1 : Cette figure est un diagramme schématique des réactions physiologiques du corps humain au stress. Une fois que des agents stressants (absolus ou relatifs) sont détectés par le cerveau dans l'environnement, deux systèmes se déclenchent dans l'organisme. En quelques secondes, des catécholamines (comme l'adrénaline) se mettent à circuler et activent l'axe sympathique surrénalien médullaire. En quelques minutes, l'organisme sécrète des glucocorticoïdes (comme le cortisol) qui agissent sur l'axe hypothalamique-hypophyso-surrénalien.

«  Retour au figure 3-1


Description détaillée de la figure 4-1

Cette figure fournit un outil de planification pour intégrer les notions de sexe et de genre aux revues systématiques. Même s'il est présenté sous la forme d'une série d'étapes, l'outil de planification est en fait itératif. Chaque composante de l'outil renvoie au tableau des études incluses.

Composantes de l'outil de planification

Contexte

  • Justifier clairement la pertinence ou la non-pertinence du sexe ou du genre dans le cadre de la revue systématique (p. ex. données tirées de la littérature faisant état de différences selon le sexe ou le genre sur le plan, notamment, de la prévalence d'une maladie ou des résultats cliniques).
  • Dans ce domaine, quelles sont les connaissances sur le lien entre le sexe ou le genre et les autres déterminants de la santé?

Critères d'inclusion et d'exclusion

  • Les critères d'inclusion et d'exclusion d'études dans la revue systématique tiennent-ils compte des différences selon le sexe ou le genre (p. ex. résultats différents chez les hommes et les femmes)?
  • S'il y a lieu, justifier pourquoi certaines populations ont été exclues de la revue (p. ex. femmes, hommes ou autres sous-groupes particuliers).

Méthodologie

  • Si possible, extraire des données distinctes pour les hommes et les femmes.
  • S'il est impossible d'extraire des données en fonction du sexe ou du genre, fournir une justification ou communiquer avec les auteurs de l'étude primaire pour obtenir plus de renseignements.

Discussion et conclusions

  • Déterminer si les auteurs des études primaires ont analysé les résultats en fonction du sexe ou du genre, et s'ils ont souligné les effets du sexe ou du genre sur les résultats.
  • Discuter des personnes incluses et exclues de l'application de ces résultats.
  • Discuter de toute répercussion du sexe ou du genre sur la pratique clinique, les politiques et règlements, et la poursuite de la recherche dans le domaine.

Tableau des études incluses

  • Y a-t-il suffisamment de données sur les échantillons des études primaires pour que le sexe et le genre, l'âge et l'origine ethnique figurent dans le tableau des études incluses?
  • Les réponses aux autres questions de cet outil correspondent-elles aux données présentées dans le tableau?
  • Si les études primaires ne contiennent pas de données démographiques de base, discuter des conséquences pour la revue systématique.

«  Retour au figure 4-1


Description détaillée de la figure 5-1

Pourcentage des personnes ayant subi un infarctus aigu du myocarde traitées par cathétérisme cardiaque, selon le sexe et le groupe d'âge
Groupe d'âge Hommes Femmes
40-44 50,4 % 63,2 %
45-49 59,0 % 60,0 %
50-54 46,5 % 54,0 %
55-59 40,8 % 53,8 %
60-64 42,7 % 45,3 %
65-69 40,1 % 40,3 %
70-74 33,9 % 27,6 %
75-79 29,8 % 24,9 %
80-84 17,5 % 16,3 %
85+ 6,7 % 5,6 %

«  Retour au figure 5-1


Description détaillée de la figure 9-1

Cette figure est une représentation schématique d'un modèle de réseau de diffusion des connaissances par voies séparées selon le sexe ou le genre. Les hommes et les femmes forment des sous-groupes de connaissances densément liés, et l'information est concentrée dans les réseaux de similarité. Les leaders d'opinion sont des personnes des deux sous-groupes qui sont fortement liées à leur sous-groupe et constituent des sources d'information pour les personnes de même genre ou sexe. Les liens entre les groupes d'hommes et de femmes — dont la majorité découle de liens conjugaux — illustrent l'importance des relations entre les sexes ou les genres pour la diffusion des connaissances et des pratiques liées à la santé et à l'environnement.

«  Retour au figure 9-1

Date de modification :