Le gouvernement Harper investit dans le traitement de l’autisme et les soins aux patients

Pour diffusion immédiate -

2012-16


Ottawa, Ontario (27 mars 2012) – L'honorable Leona Aglukkaq, ministre de la Santé, a annoncé aujourd'hui l'octroi de financement pour la Chaire de recherche sur le traitement des troubles du spectre autistique (TSA) et les soins aux patients. Cette chaire vise à appuyer un nouveau chercheur qui proposera des approches novatrices pour le traitement des TSA ou les soins aux patients. L'Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies des IRSC, en partenariat avec Autism Speaks Canada, l'Alliance canadienne des troubles du spectre autistique, Santé Canada, NeuroDevNet et la Fondation de la famille Sinneave, offre cette possibilité de financement de la recherche.

« Notre gouvernement est résolu à promouvoir de façon soutenue les progrès dans la recherche sur l'autisme, a déclaré la ministre Aglukkaq. Nous sommes heureux de nous associer à ces organismes canadiens et nous croyons que ce partenariat stimulera la recherche et, au bout du compte, améliorera la santé des personnes autistes. »


La ministre de la Santé Leona Aglukkaq (cinquième à partir de la gauche), en compagnie de participants, lors de son annonce de fonds alloués par le gouvernement du Canada et des partenaires pour une nouvelle chaire de recherche nationale sur le traitement et les soins de l’autisme.

Cette annonce a été effectuée aux bureaux du Programme d'intervention en autisme du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO) à Ottawa. La ministre était accompagnée du député Mike Lake et du Dr Colin Carrie, secrétaire parlementaire, qui ont tous deux des enfants atteints d'une certaine forme d'autisme. Se trouvaient également avec la ministre le directeur scientifique de l'Institut de recherche du CHEO, le Dr Martin Osmond, et le directeur scientifique de NeuroDevNet, le Dr Dan Goldowitz.

« Il y a de grandes lacunes dans la recherche appliquée portant sur le diagnostic de l'autisme et sur les traitements et les soins à donner, a indiqué le Dr Goldowitz. Nous espérons que cette chaire saura attirer les meilleurs scientifiques du monde, qui verront à quel point ce poste peut véritablement changer la vie des enfants, des adolescents et des adultes aux prises avec l'autisme, de même que celle de leur famille. »

Les chercheurs qui travaillent au Canada ou qui sont prêts à travailler dans un établissement de recherche canadien sont admissibles à la chaire. Les chercheurs qui n'effectuent pas déjà des recherches dans le domaine des TSA devront démontrer comment ils appliqueraient de nouvelles approches pour les traitements ou les soins apportés aux personnes autistes. Le formulaire de demande pour la chaire se trouve dans le site Web des IRSC.


La ministre Aglukkaq photographiée en compagnie d’une mère et de son fils dans une salle d’évaluation du Programme d'intervention en autisme du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO).

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l'organisme du gouvernement du Canada chargé d'investir dans la recherche en santé. Leur objectif est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et de favoriser leur application en vue d'améliorer la santé, d'offrir de meilleurs produits et services de santé, et de renforcer le système de santé au Canada. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à plus de 14 100 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada.

- 30 -

Fiche de renseignements

Renseignements

Cailin Rodgers, Cabinet de l'honorable Leona Aglukkaq, 613-957-0200

David Coulombe, Instituts de recherche en santé du Canada, 613-941-4563