Message du président des IRSC : budget de 2012

2012-04-05

Le gouvernement du Canada a récemment dévoilé son budget de 2012. Ce budget renferme plusieurs points touchant le milieu de la recherche en santé.

Mentionnons tout d'abord une augmentation de 15 millions de dollars du budget de base des IRSC pour appuyer la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP). Le budget annonce également 12 millions de dollars par année pour pérenniser le Programme des réseaux de centres d'excellence dirigés par l'entreprise, ce qui offre de nouvelles possibilités d'établir des partenariats avec le secteur privé.

En outre, Génome Canada reçoit 60 millions de dollars pour des projets ciblés en santé; la Fondation canadienne pour l'innovation touche 500 millions de dollars sur cinq ans à l'appui d'infrastructures de recherche de pointe; 17 millions de dollars sont investis sur deux ans pour mettre à profit les résultats de la recherche sur les isotopes médicaux financée par les IRSC; de nouveaux fonds sont destinés à un réseau de recherche clinique en santé mentale. En plus de témoigner de l'importance primordiale que le gouvernement du Canada accorde à la recherche en santé, ces investissements accroissent les possibilités de financement pour les chercheurs actifs dans ce domaine.

Dans l'esprit du processus de révision des dépenses du gouvernement du Canada touchant aussi d'autres ministères et organismes, les IRSC ont examiné l'ensemble de leurs activités et investissements afin de rationaliser les opérations et d'assurer l'efficience de l'organisme. Ils ont donc soumis des propositions d'économies totalisant 10 % de leur budget de base, lequel dépasse le milliard de dollars. Les réductions annoncées dans le budget pour les IRSC totalisent 15 millions de dollars pour l'exercice 2012-2013, puis 30 millions par la suite, soit 1,5 % du budget total pour la première année, puis 3 % pour la deuxième.

Toutefois, ces réductions épargnent explicitement des programmes indispensables comme le Programme ouvert de subventions de fonctionnement. En fait, le budget énonce clairement la préservation des programmes de soutien à la recherche fondamentale, des programmes de bourses de formation et des initiatives de recherche en partenariat avec l'industrie. En protégeant ainsi le budget des subventions et bourses des IRSC, le gouvernement du Canada manifeste que ces fonctions demeureront au coeur du mandat des IRSC.

Conformément au budget, les IRSC travailleront à la réalisation d'économies de 5 % et 10 % de leur budget de fonctionnement au cours des deux prochaines années. Cet échéancier ne remet nullement en question la ferme intention des IRSC de poursuivre les réformes entreprises il y deux ans en ce qui a trait à la série de programmes ouverts et au processus d'évaluation par les pairs. Qui plus est, le récent budget fédéral et l'impact qu'il aura sur le fonctionnement des IRSC ne font qu'accentuer l'urgence de procéder à ces réformes. Je reste ouvert au dialogue et aux échanges avec le milieu de la recherche dans ce processus.

Alain Beaudet, M.D., Ph.D.
Président des Instituts de recherche en santé du Canada

Date de modification :