Investissement dans la recherche sur une maladie découlant de l’insuffisance médullaire

Pour diffusion immédiate -

2012-23

Ottawa (14 mai 2012) – Deux projets de recherche axés sur une maladie découlant de l'insuffisance médullaire ont récemment obtenu du financement de l'Aplastic Anemia and Myelodysplasia Association of Canada (AAMAC) et des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

  • La Dre Fang Wang, chercheuse au B.C. Cancer Research Centre de l'Université de la Colombie-Britannique à Vancouver, étudiera les mécanismes biologiques qui mènent à l'insuffisance médullaire et qui sont responsables du développement des syndromes myélodysplasiques. Les résultats pourraient déboucher sur de nouvelles approches thérapeutiques.
  • La Dre Anca Prica, chercheuse au Odette Cancer Centre de l'hôpital Sunnybrook à Toronto, explorera la possibilité de combiner deux médicaments existants dans le but d'améliorer la santé des patients atteints de syndromes myélodysplasiques qui ne répondent pas aux médicaments actuellement sur le marché.

« L'Aplastic Anemia and Myelodysplasia Association of Canada est très heureuse d'appuyer la recherche au Canada pour contrer cette grave maladie découlant de l'insuffisance médullaire », a déclaré la présidente de l'AAMAC, Mme Chris Meyer. « Les deux projets visent à améliorer les soins et traitements prodigués aux patients, et s'harmonisent particulièrement bien avec ce que préconise notre organisme, soit une approche axée sur le patient. »

Les syndromes myélodysplasiques, aussi connus sous le nom de myélodysplasie, se produisent lorsque la moelle osseuse cesse de fonctionner normalement. On estime à 1 500 le nombre de nouveaux cas de syndromes myélodysplasiques au Canada chaque année. Plus fréquente chez les personnes âgées de plus de 60 ans, cette maladie se caractérise par un faible taux de globules dans le sang. Souvent, les personnes atteintes doivent recevoir de multiples transfusions sanguines. Chez certains, la myélodysplasie évoluera vers une leucémie. Le seul remède connu à ce jour est la greffe de cellules souches ou de moelle osseuse.

« Ces deux projets de recherche pourraient mettre sur la voie de traitements potentiels pour les personnes aux prises avec cette maladie. Les résultats pourraient avoir des retombées sur les soins d'une grande proportion des patients souffrant de syndromes myélodysplasiques », a ajouté la Dre Morag Park, directrice scientifique de l'Institut du cancer des Instituts de recherche en santé du Canada.

Les deux projets de recherche ont été choisis au terme d'un processus d'évaluation par les pairs des IRSC rigoureux et concurrentiel. Pour de plus amples renseignements au sujet des deux projets financés, consultez la Base de données des IRSC sur les décisions de financement.

Au sujet de l'AAMAC
L'Aplastic Anemia and Myelodysplasia Association of Canada (AAMAC) est l'une des grandes bailleuses de fonds de la recherche sur les maladies découlant de l'insuffisance médullaire au Canada. Organisme géré par des bénévoles, l'AAMAC offre un soutien pancanadien aux patients et soignants qui doivent composer avec une anémie aplastique, un syndrome myélodysplasique (aussi appelé SMD ou myélodysplasie) ou une hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN).

Au sujet des IRSC
Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l'organisme du gouvernement du Canada chargé d'investir dans la recherche en santé. Leur objectif est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et de favoriser leur application en vue d'améliorer la santé, d'offrir de meilleurs produits et services de santé, et de renforcer le système de santé au Canada. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à plus de 14 100 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada.

- 30 -

Renseignements

Chris Meyer
Présidente de l'AAMAC
1-888-840-0039 ou cellulaire 416-994-6712
info@aamac.ca

David Coulombe
Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563
relationsaveclesmedias@irsc-cihr.gc.ca