Organigramme du RIEM

Les équipes de recherche et les Centres collaborateurs du RIEM constituent un réseau national coordonné comptant plus de 200 chercheurs visant l'excellence de la recherche dans le domaine de l'innocuité et de l'efficacité des médicaments déjà commercialisés. Ce réseau national coordonné a la capacité de recherche requise pour répondre en temps opportun aux requêtes des décideurs sur l'innocuité et l'efficacité des médicaments.

Réseau sur l'innocuité et l'efficacité des médicaments

Organigramme (février 2019)

Organigramme du RIEM – Description détaillée

Le Réseau sur l'innocuité et l'efficacité des médicaments (RIEM) est chapeauté par les Instituts de recherche en santé du Canada et son bureau de coordination du RIEM. Le bureau de coordination du RIEM a des liens horizontaux avec trois entités consultatives : le comité directeur du RIEM et le comité consultatif scientifique à droite et le groupe de travail exécutif du RIEM à gauche.

Sous le bureau de coordination du RIEM se trouvent les centres de collaboration selon les méthodologies. Ces centres de collaboration se concentrent sur les études observationnelles, les études prospectives et la méta-analyse en réseau, et ils sont formés de quatre équipes de recherche financées par le RIEM.

Le Centre de collaboration pour les études observationnelles est formé du Réseau canadien pour l'étude observationnelle des médicaments (CNODES – 95 chercheurs). Le Réseau du RIEM de surveillance active et d'évaluation des effets indésirables des médicaments dans les soins de santé au Canada & l’équipe nationale de pharmacogénomique des effets indésirables (SEARCH & PREVENT – 31 chercheurs), et le Réseau canadien sur les méthodes interdisciplinaires avancées de recherche sur l'efficacité comparative (CAN-AIM – 61 chercheurs), forment ensemble le Centre de collaboration pour les études prospectives. Le Centre de collaboration pour la méta-analyse comprend une équipe : le Groupe sur les méthodes et les applications pour la comparaison indirecte (MAGIC – 50 chercheurs).

Date de modification :