Comprendre l'autisme : Liste de revues systématiques Cochrane

Retour au dossier : L'autisme, un trouble qui ne laisse personne indifférent 

Les mystères entourant les causes des troubles du spectre autistique (TSA) ont motivé des chercheurs du monde entier à concentrer leurs efforts sur le diagnostic, l'évaluation et le traitement de ce trouble neurologique complexe. Ils s'intéressent particulièrement aux problèmes de santé et aux difficultés sociales auxquels doivent faire face les personnes atteintes de TSA, comme les troubles gastro-intestinaux, les déficiences intellectuelles, les problèmes de communication verbale et non verbale et les mouvements répétitifs.

Puisque la détection précoce de l'autisme semble améliorer les résultats, de nombreux projets de recherche sont consacrés au perfectionnement des techniques diagnostiques. Il est également important d'approfondir notre compréhension de la cognition et du comportement des personnes autistiques, de sorte que nous puissions fournir les meilleurs soins de santé qui soient et réduire la stigmatisation.

Avec plus de 5 300 revues systématiques, la Bibliothèque Cochrane constitue une ressource incontournable. Chaque revue est le fruit d'une synthèse systématique de toutes les données liées à une question de recherche en santé précise. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples mettant en valeur la recherche sur l'autisme.

  1. Les thérapies de groupe améliorent les aptitudes sociales des personnes autistiques

    Les interactions sociales sont souvent difficiles pour les personnes atteintes de TSA. Dans le cadre d'une revue systématique Cochrane (en anglais seulement) récente, l'efficacité de diverses thérapies de groupe à améliorer les aptitudes sociales des personnes atteintes d'autisme de haut niveau a été évaluée. Les résultats montrent des gains modestes à cet égard, ainsi qu'une amélioration de la qualité des relations d'amitié des participants et une diminution de la solitude ressentie.

  2. La musicothérapie en réponse à l'autisme

    Utilisée pour faciliter la communication et l'expression, la musicothérapie semble tout indiquée pour aider les personnes aux prises avec un TSA. Selon une revue systématique Cochrane (en anglais seulement), l'improvisation musicale pourrait contribuer à l'acquisition de comportements importants liés à la communication, lesquels seraient peut-être autrement absents (p. ex. les contacts visuels et l'intervention à tour de rôle). Les résultats indiquent que la musicothérapie aurait également des effets positifs sur les aptitudes à la communication des enfants atteints d'un trouble du spectre autistique.

  3. L'intervention comportementale intensive précoce (ICIP) pour les enfants autistiques

    Formule unique d'intervention comportementale, l'intervention comportementale intensive précoce (ICIP) est une méthode d'enseignement très structurée destinée aux jeunes enfants atteints de TSA. Selon une revue systématique Cochrane (en anglais seulement) récente, l'ICIP serait un traitement efficace. Les données semblent indiquer des gains en matière de quotient intellectuel (gain le plus important), de comportements adaptatifs, d'habiletés sociales (gain le plus modeste), d'aptitudes à la communication et d'habiletés fondamentales.

  4. Un médicament novateur pour traiter les troubles autistiques

    L'aripiprazole est un nouvel antipsychotique atypique approuvé par la Food and Drug Administration pour traiter l'autisme. Selon une revue systématique Cochrane (en anglais seulement), l'aripiprazole pourrait s'avérer efficace pour traiter certains aspects comportementaux des TSA chez les enfants, comme l'irritabilité, l'hyperactivité et les gestes répétitifs. Cependant, certains enfants qui prennent le médicament présentent des effets secondaires, notamment une prise de poids, de la sédation, une salivation excessive et des tremblements.

Date de modification :