Autisme : causes et interventions

Retour au dossier : L'autisme, un trouble qui ne laisse personne indifférent

 

Qui? La Dre Wendy Roberts, professeure émérite en pédiatrie à l'Université de Toronto et pédiatre du développement à l'Hôpital pour enfants de Toronto (SickKids).

Quel est le problème à l'étude? Le trouble du spectre de l'autisme (TSA) est teinté d'une multitude de nuances. Les personnes atteintes d'autisme présentent des profils de sociabilité, d'intelligence et de compétence langagière, des habiletés et des champs d'intérêt très variés. Cette diversité rend l'autisme difficile à diagnostiquer par des cliniciens et des professeurs peu expérimentés. Il est non seulement important de reconnaître les symptômes comportementaux de l'autisme, mais aussi de reconnaître les problèmes de santé qui y sont fréquemment associés. Les problèmes de santé les plus courants associés au TSA sont les troubles du sommeil, la constipation, le reflux gastro-oesophagien et les crises d'épilepsie. Ils peuvent entraîner une importante réaction comportementale dont on fait peu de cas et qu'on impute simplement à l'autisme.

Quelle est la recherche? Grâce au financement des Instituts de recherche en santé du Canada, j'examine les signes de l'autisme chez les bébés, leur trajectoire de développement au fil du temps, les origines génétiques du comportement autistique et les interventions qui pourraient améliorer les résultats.

Quel est l'impact? Ma recherche aide les parents et les cliniciens à reconnaître les signes de l'autisme plus tôt et à intervenir à un âge où un plus grand nombre de symptômes pourraient être réversibles ou modifiables. J'utilise les conclusions de recherches récentes pour former les diagnosticiens à mieux prédire les trajectoires de développement des enfants atteints de TSA. J'ai dirigé le volet de Toronto du Réseau de traitement de l'autisme (RTA) d'Autism Speaks où j'ai travaillé au sein d'une équipe du réseau nord-américain à la création de boîtes à outils pour des questions comme l'hygiène, le sommeil et le recours aux médicaments pour contrer les problèmes de comportement et d'humeur.

« La vie change à tout jamais pour les personnes et les familles touchées par l'autisme, affirme la Dre Roberts. Elles méritent d'avoir accès à un système intégré de soins formé d'une équipe soignante interdisciplinaire et informée qui les aidera à trouver la voie optimale vers la vie adulte pour la personne atteinte, tout en assurant à cette dernière la meilleure qualité de vie possible, tant dans l'enfance, à l'adolescence et à l'âge adulte. »

Date de modification :