Forces autistiques

Retour au dossier : L'autisme, un trouble qui ne laisse personne indifférent

Qui : Dr Laurent Mottron, (M.D., Ph.D.)  titulaire de la Chaire de recherche Marcel et Rolande Gosselin en neurosciences cognitives fondamentales et appliquées du spectre autistique de l'Université de Montréal et professeur titulaire au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal.

Question : Le Dr Mottron étudie la manière particulièrement perceptive dont les autistes traitent l'information. Il s'intéresse également à la façon dont on peut intégrer les autistes dans la société, depuis leur plus jeune âge, sans modifier leur différence, - un peu comme on l'a fait pour les sourds en acceptant la langue des signes qu'ils avaient inventée. Il veut montrer que les autistes peuvent contribuer puissamment à la société sans avoir à être « guéris ».

Approche : Les projets de recherche du Dr Mottron consistent à mettre à jour le fonctionnement de la perception des autistes et les mécanismes qui la rendent différente de la nôtre, à tous les niveaux de traitement. Il fait cette investigation avec les outils des neurosciences cognitives, de la neuropsychologie et de l'imagerie cérébrale.

Impact : Les résultats du groupe qu'il dirige ont largement contribué à inventorier et à expliquer les forces des autistes. Grâce, en particulier, à une chercheuse autiste, Michelle Dawson, le groupe du Dr Mottron a joué un rôle important dans le fait que l'autisme ne soit plus considéré seulement comme un trouble déficitaire au niveau international. Il a ainsi été invité par la revue Nature à présenter cette position, dans laquelle son groupe a pris un rôle de tête, dans un article intitulé « The power of Autism » (2011, 479, 33-35). Les prochaines étapes du projet consistent à élaborer un programme d'intervention précoce qui intègre les forces des autistes que son équipe a mises en valeur.

Rendez-vous à son site web.

Lisez un résumé de sa recherche (en anglais seulement).

Date de modification :