Les cellules gliales : ces héroïnes méconnues du cerveau

Retour au dossier : La nature complexe du cerveau

Qui? Dr Brian MacVicar, Centre de recherche sur le cerveau et Département de psychiatrie, Université de la Colombie-Britannique

Qu'est ce qu'une cellule gliale?
Les cellules les plus communes dans le cerveau ne sont pas les cellules nerveuses, mais en réalité les cellules gliales. Elles comprennent les astrocytes (les mystérieuses cellules gliales), les microglies (les cellules immunitaires du cerveau) et les oligodendrocytes (l'enveloppe isolante des fibres nerveuses). On pensait initialement que les astrocytes et les autres cellules gliales étaient des cellules d'appui passif aux cellules nerveuses. Or, il est clair maintenant que les cellules gliales sont en cause dans toutes les maladies cérébrales, soit parce qu'elles sont directement responsables de la maladie, soit parce qu'elles modifient le cerveau en réaction à la maladie.

Quelle est la recherche?
Le Dr MacVicar reçoit des fonds pour étudier comment les cellules gliales modifient l'activité cérébrale et assurent la santé des cellules nerveuses. Son laboratoire a montré que les astrocytes contrôlent le débit sanguin dans le cerveau pour veiller à ce que les cellules nerveuses ne manquent pas d'énergie. Les chercheurs ont aussi découvert que lorsque l'apport d'énergie aux cellules nerveuses est déficient, les astrocytes apportent des nutriments à ces cellules pour leur permettre de continuer à fonctionner. Leurs travaux montrent également que les microglies se déplacent constamment, pour assurer le bon état des cellules nerveuses ou de leurs points de communication, appelés synapses. Si des dommages sont constatés, les microglies se déplacent rapidement pour les empêcher de se propager et réparer les dégâts en enlevant la synapse ou la cellule nerveuse endommagée.

Quel est l'impact?
La recherche du Dr MacVicar nous aide à comprendre comment le débit sanguin au cerveau reste suffisant. Lorsque l'apport de nutriments (oxygène et sucre) ne suffit pas pour assurer le bon fonctionnement des cellules nerveuses et leur communication par des points de contact appelés synapses, la démence peut survenir. Le blocage soudain de vaisseaux sanguins dans le cerveau au moment d'un AVC peut provoquer la mort immédiate de cellules nerveuses. Comprendre la façon dont les astrocytes régulent le débit sanguin dans le cerveau nous aidera à concevoir des moyens efficaces de prévenir ces troubles de l'irrigation sanguine. De plus, les microglies peuvent être mises à contribution pour empêcher les dommages de s'étendre dans le cerveau et aider à nettoyer les zones touchées.

Photo : Les signaux calciques des astrocytes causent la constriction des artérioles cérébrales. Cette image de tissu cérébral et de vaisseaux sanguins montre le résultat de la stimulation d'un astrocyte. La stimulation cause une augmentation du calcium à l'intérieur de la cellule; cette réaction est ensuite communiquée à d'autres astrocytes, comme le montre la propagation du signal vert dans les cellules. Ce phénomène est appelé vague calcique. Quand le calcium augmente dans l'astrocyte touchant l'artériole, la constriction est enclenchée et suit la vague calcique avant de se relâcher graduellement.

Date de modification :