Financement de l'ISPP – Conseils et foire aux questions

Possibilité de financement des Chaires de recherche appliquée en santé publique – 2013

  1. Qu'est-ce qu'on considère comme un collaborateur admissible pour ce concours?

    Voici comment les IRSC définissent un collaborateur :

    Collaborateur (programmes de subventions et de bourses salariales uniquement)
    Les IRSC définissent un collaborateur comme étant un individu dont le rôle est d'offrir un service spécial (p. ex. accès à de l'équipement, fourniture de réactifs particuliers, formation dans une technique spécialisée, analyse statistique, accès à un groupe de patients, etc.).

    Définition d'un décideur, selon les IRSC :

    Décideur : Une personne qui prend des décisions sur les politiques ou les pratiques dans le domaine de la santé ou qui influent sur ces dernières. Les décideurs peuvent être des praticiens, des éducateurs, des administrateurs dans le domaine des soins de santé, des représentants élus (à l'exception des représentants élus fédéraux) et des représentants des médias, d'organismes de charité, de groupes de patients utilisateurs ou du secteur privé. Ils peuvent travailler à l'échelle communautaire locale, municipale, provinciale ou nationale. Les décideurs sont les personnes les plus susceptibles d'utiliser les résultats de la recherche.

    Pour être admissible à la possibilité de financement des chaires en santé publique appliquée, vous devez avoir un décideur comme collaborateur, et celui-ci doit correspondre aux définitions ci-dessous.

  2. Quel doit être le degré de fermeté de l'engagement de l'établissement précisé dans la lettre d'appui? Cela sera-t-il un critère d'admissibilité ou d'évaluation par les pairs, ou les deux?

    Au moment de la présélection des demandes admissibles, on examinera la lettre d'appui de l'établissement/organisation afin de s'assurer qu'elle fait état d'un engagement ou d'une volonté d'engagement. La pertinence et l'exhaustivité de la documentation fournie seront jugées par le comité d'évaluation par les pairs en fonction des critères d'évaluation par les pairs figurant sous « Environnement et soutien ».

    La confirmation de l'engagement de l'établissement du candidat à établir une nouvelle Chaire de recherche du Canada ou une chaire dotée de recherche appliquée en santé publique à cet établissement, avant la fin de la période de financement de cinq ans, constitue un des nombreux critères qui seront examinés pour mesurer le degré d'engagement de l'établissement du candidat. Afin qu'il soit plus facile aux pairs évaluateurs de mesurer cet engagement, vous devriez inclure autant de détails que possible décrivant le degré d'engagement.

  3. Quels critères un partenaire de la communauté doit-il remplir?

    Pour que sa demande soit admissible, le candidat principal désigné doit choisir un décideur qui fera office de collaborateur et qui contribuera directement au programme de recherche. Il n'y a pas d'autres exigences que celles figurant dans les critères d'admissibilité.

  4. Exige-t-on des NIP et des CVC pour les collaborateurs?

    Non, des NIP et CVC ne sont pas requis pour les collaborateurs.

  5. Est-ce avantageux d'inclure plusieurs décideurs dans le programme?

    Non. Il faut inclure au moins une lettre d'appui de la part d'un décideur faisant office de collaborateur, mais les candidats peuvent choisir de collaborer avec plus d'un décideur. Les partenariats doivent soutenir la réalisation du programme de recherche du candidat, ou être compatibles avec ce programme.

    La lettre d'appui du décideur faisant office de collaborateur doit décrire comment il participera au programme de recherche, de mentorat et d'application des connaissances. Dans le cas de projets de recherche en santé mondiale, il faut fournir une lettre d'appui d'un décideur faisant office de collaborateur dans un pays à revenu faible/intermédiaire, dans laquelle le collaborateur explique son rôle dans le programme de recherche, de mentorat et d'application des connaissances. Les candidats peuvent aussi mettre en lumière leurs collaborateurs/collaborations dans leur proposition de recherche.

  6. Qu'arrive-t-il si le programme de recherche d'un candidat couvre plusieurs interventions, et que le candidat désire recruter plusieurs décideurs comme collaborateurs?

    Les candidats sont autorisés à recruter plus d'un collaborateur pour leur projet et à joindre plus d'une lettre d'appui à leur demande. Une lettre d'appui devrait être fournie pour chaque collaborateur mentionné dans la demande. Veuillez consulter les instructions dans la possibilité de financement pour savoir où inclure toute cette information.

  7. Quelle est la définition de « mi-carrière »?

    Pour être admissible, vous devez compter un minimum de six ans et un maximum de 12 ans d'expérience depuis l'obtention de votre grade universitaire (une bourse de recherche postdoctorale ne compte pas pour un grade universitaire). Cette période doit débuter à la date de réception de votre diplôme (et non de votre première nomination) et se terminer à la date limite de présentation des demandes détaillées pour la présente possibilité de financement (mai 2014). Ainsi, la période d'admissibilité se situe entre le 1er mai 2002 et le 31 mai 2008.

    Voici des exceptions acceptables :
    Éducation des enfants, maladie, soin d'un membre de la famille malade, approbation de brevet, formation clinique non liée à la recherche après l'obtention d'un diplôme (résidence), facteurs environnementaux.

    Aux fins du présent concours, nous avons choisi de mettre l'accent sur une période particulière de la mi-carrière qui est conforme à nos objectifs stratégiques, qui découle de notre évaluation à mi-parcours et d'autres analyses, et qui répond aux besoins du milieu de la recherche.

  8. Les demandes en santé mondiale sont-elles admissibles?

    Oui, conformément aux sections Recherche en santé mondiale et Collaborations internationales du Guide de subventions et bourses des IRSC, les candidats admissibles au financement des IRSC peuvent présenter des demandes dans le cadre de possibilités de financement des IRSC pour appuyer de la recherche qui sera effectuée dans d'autres pays, ou en collaboration directe avec des chercheurs et/ou des utilisateurs des connaissances travaillant dans d'autres pays. Les IRSC contribuent et adhèrent à des projets de recherche internationaux et à des collaborations internationales dans de nombreux domaines, y compris entre autres les priorités de la recherche en santé mondiale, en plus de contribuer au développement de la capacité nationale et internationale de recherche en santé.

    Chercheurs : Un candidat principal désigné (à l'exception des stagiaires) qui occupe un poste à l'extérieur du Canada ou qui vit à l'étranger doit passer un minimum de six mois par année à un établissement canadien (les six mois sont comptés annuellement à partir de la date de début du financement). Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le Guide de subventions et bourses des IRSC.

  9. Qu'arrive-t-il si le candidat a travaillé à un institut de recherche plutôt qu'à un centre universitaire à temps plein où la permanence ne s'applique pas?

    La permanence ne serait pas prise en compte pour un poste dans un institut de recherche. Les critères d'amissibilité 5 et 7 ne s'appliquent pas dans ce cas-ci. Ainsi, si vous remplissez tous les autres critères d'admissibilité, vous êtes admissible au présent concours.

  10. Pouvez-vous clarifier la différence entre la recherche qui guide des interventions et la recherche interventionnelle?

    Les demandes doivent porter principalement sur un programme de recherche interventionnelle en santé des populations pour promouvoir la santé et l'équité en santé. Un programme de recherche met en lumière plusieurs projets de recherche liés par un même concept et déployés sur une période de plusieurs années. Ces projets sont fondés sur une analyse des lacunes dans les connaissances actuelles du domaine et, plus particulièrement, des lacunes importantes aux yeux des utilisateurs de connaissances participant à des politiques et à des programmes pertinents en santé publique, ainsi que dans d'autres secteurs.

  11. Ma demande doit-elle être axée sur projet ou un programme de recherche?

    Votre demande doit être axée sur un programme de recherche interventionnelle en santé des populations, tel que défini ci-dessus (Q10). Les interventions en santé des populations peuvent comprendre des approches stratégiques et programmatiques ainsi que des approches en matière de répartition des ressources. Ces interventions sont souvent complexes et s'appliquent tant au secteur de la santé qu'à d'autres secteurs (p. ex. éducation, logement, environnement bâti). La recherche interventionnelle sur la santé des populations nécessite le recours à des méthodes scientifiques pour produire des connaissances sur les interventions en matière de politiques et de programmes qui sont effectuées à l'intérieur ou à l'extérieur du secteur de la santé, et qui peuvent avoir un impact sur la santé des populations.

  12. Si un candidat soumet une demande pour la possibilité de financement des PEEC, comment le rôle de chaire cadrera-t-il avec celui de PEEC sous l'initiative Voies de l'équité?

    Si le candidat est un candidat principal dans l'initiative des PEEC, il n'est pas autorisé à soumettre une demande. Par contre, s'il est seulement collaborateur d'un projet de recherche, il est admissible.

  13. La lettre d'intention sert-elle uniquement à évaluer l'admissibilité des candidats, ou aussi la qualité des projets?

    Les lettres d'intention seront soumises à une vérification de l'admissibilité et à une évaluation par les pairs basée sur les critères d'évaluation par les pairs.

  14. Quelles sont les dates limites de présentation d'une lettre d'intention et d'une demande?

    Date limite de présentation de la lettre d'intention : 30 octobre 2013; date limite de présentation d'une demande : 1er mai 2014

  15. Un décideur de l'ASPC peut-il faire office de collaborateur? Si oui, quel est le meilleur moyen pour les chercheurs de recruter des partenaires parmi les décideurs de l'Agence de la santé publique du Canada?

    Oui. Veuillez vous adresser à Katherine Cole, adjointe, Institut de la santé publique et des populations des IRSC, pour coordonner ce processus.

  16. Comment la recherche qualitative cadre-t-elle avec le paradigme de la santé des populations?

    Cette possibilité de financement est ouverte aux chercheurs qui suivent des méthodes quantitatives, qualitatives et/ou mixtes pour l'étude d'interventions en santé des populations.

  17. Examinera-t-on les demandes des candidats ayant un bagage en économie de la santé?

    L'économie de la santé publique et des populations figure dans la liste des domaines de recherche admissibles pour la présente possibilité de financement.

  18. Les frais liés à la diminution de la charge d'enseignement comptent-ils pour des dépenses admissibles à même des fonds administrés par un établissement et libérés par suite de cette bourse?

    Oui, il s'agirait de dépenses admissibles.

  19. Quel est le lien entre la possibilité de financement sur les chaires de recherche appliquée en santé publique et la priorité dans les soins de santé communautaires de première ligne?

    D'abord, si les soins de santé de première ligne ne sont pas votre domaine de recherche, il y a d'autres priorités dans la possibilité de financement qui peuvent correspondre à votre domaine. Ensuite, nous entrevoyons les possibilités pour mettre en oeuvre des interventions en santé des populations qui fonctionnent à l'interface entre la santé publique et les soins de santé de première ligne et qui pourraient être réunies dans un programme de recherche et être par conséquent admissibles à la possibilité de financement d'une chaire. La définition des soins de santé de première ligne est large, mais l'accent dans la possibilité de financement d'une chaire devait être axé sur les interventions en santé des populations.

  20. Pour ce qui est des chaires de recherche appliquée en santé publique, est-ce qu'un candidat peut être cofinancé par deux institutions?

    Vous ne pouvez pas recevoir un appui salarial de deux institutions fédérales.

  21. Quel type d'antécédents recherchez-vous dans une demande pour une chaire de recherche appliquée en santé publique?

    Comme mentionné dans la possibilité de financement sur les chaires le candidat devrait dresser une liste de réalisations importantes qui démontrent son engagement en recherche et l'originalité et l'impact de sa recherche compte tenu du stade atteint dans sa carrière. Dans sa demande, le candidat devrait également démontrer qu'il se forge une réputation d'excellence dans son domaine pour la qualité et la constance de ses contributions.

    • Dans quelle mesure le candidat démontre-t-il des antécédents de recherche et d'application des connaissances dans le domaine de la santé publique et de la santé des populations, et plus particulièrement de recherche interventionnelle en santé des populations, et non seulement des approches cliniques mettant l'accent sur des programmes et des services individuels?
    • Dans quelle mesure le candidat possède-t-il de l'expérience dans le domaine de la santé publique et/ou dans d'autres secteurs, à l'échelle internationale, nationale, provinciale ou territoriale, régionale et/ou locale?
    • Dans quelle mesure le candidat démontre-t-il un engagement à l'endroit des approches interdisciplinaires relatives à la recherche interventionnelle en santé des populations (p. ex. collaboration d'experts provenant de diverses disciplines et secteurs de recherche)?

Programme ouvert de subventions de fonctionnement (POSF)

  1. Une note est-elle attribuée pour chacun des cinq critères? S'agit-il d'une note globale? Doit-on obtenir une note d'au moins 3,5 pour chacun des cinq critères?

    Les cinq critères ne sont pas évalués séparément. Il s'agit d'une note globale pour l'ensemble de la proposition.

  2. La note et le classement de chaque candidat (retenu ou non) est-il accessible à tous une fois l'annonce faite?

    Oui. Dans le cadre du POSF, une fois le processus d'examen par les pairs terminé, vous serez informé de votre note finale calculée, de votre rang selon le comité, du nombre de demandes examinées et financées par le comité et de votre rang en pourcentage (rang/nombre de demandes faites au comité). Vous aurez ainsi une idée de votre position relativement au seuil d'approbation du financement.

  3. Puisque beaucoup de spécialistes en sciences sociales travaillent habituellement seuls comme chercheurs (dans le cadre du financement du CRSH), est-il recommandé que ceux-ci envisagent l'ajout d'un cochercheur ou d'un collaborateur possédant une expertise clinique ou médicale?

    Non. Les comités examinent des demandes liées à leur domaine. On ne demandera pas à des personnes du domaine biomédical d'examiner des propositions liées aux sciences sociales. L'ajout d'un chercheur clinique ou biomédical est recommandé uniquement si l'expertise de cette personne contribue directement à la réalisation des objectifs de la proposition. Il ne s'agit pas d'une exigence. Le fait d'intégrer davantage de personnes à votre équipe n'est pas nécessairement une bonne idée. Ce qui importe, ce sont les personnes qui font partie de votre équipe et les contributions qu'elles peuvent apporter à la recherche.

  4. Quel est le processus pour devenir examinateur? Quels sont les facteurs pris en considération dans le recrutement?

    Le recrutement consiste en différentes étapes. Entre autres, le candidat doit participer à des séances de consultation avec les présidents et les représentants de divers comités. Ce sont les IRSC qui se chargent du recrutement. Il n'existe aucun processus formel aux IRSC pour ce qui est de la libre candidature. Si vous souhaitez devenir examinateur, mais que les IRSC n'ont pas pris contact avec vous, communiquez directement avec Greg Huyer. Vous devez inclure votre curriculum vitæ. (Nous ne considérons pas uniquement l'expertise des examinateurs potentiels, mais également leur productivité en recherche – les publications, etc.) Les personnes retenues doivent être productives dans le domaine et posséder l'expertise nécessaire. Nous travaillons actuellement à un nouveau système de recrutement dans lequel il sera possible d'inclure les personnes dans une base de données plus vaste. Ainsi, nous pourrons associer plus efficacement ces personnes aux comités d'examens par les pairs, au besoin. Nous espérons que ce système sera accessible en ligne au cours des prochaines années. Connaître vos autres expériences d'examen par les pairs (au sein d'autres organisations) est également utile pour les IRSC.

  5. Avez-vous des conseils à donner aux candidats du domaine des sciences sociales au sujet de l'importance relative de la formation du personnel hautement qualifié, tout particulièrement dans les universités plus petites où il y a peu ou pas de programmes et d'étudiants de cycles supérieurs?

    Contrairement au CRSNG et au CRSH, la formation du personnel hautement qualifié n'est ni un objectif formulé du POSF, ni une attente en lien avec celui-ci. Il n'est pas nécessaire d'inclure du financement destiné aux étudiants dans la proposition, et il ne s'agit pas d'un critère d'évaluation. Il faut tenir compte de ce qui est approprié par rapport au type de recherche. Lorsqu'on accorde du financement, c'est parce que le sujet de recherche est important, original et pertinent. Si la formation des étudiants est pertinente, vous pouvez l'inclure dans votre proposition. Si ce n'est pas le cas, vous n'avez pas à le faire.

  6. Pouvez-vous indiquer clairement quel est le montant maximal pouvant être accordé dans le cadre d'une subvention de fonctionnement, et quelle est la durée maximale d'une telle subvention?

    Il n'y a actuellement aucune limite pour ce qui est de la durée d'une subvention et du budget lui étant associé, mis à part l'enveloppe totale dont le montant est de 12,5 millions de dollars. Pour toute la durée d'une subvention, la demande de fonds ne peut donc pas dépasser 12,5 millions de dollars.

  7. Les projets de recherche de grande envergure, comme la recherche en santé mondiale, sont-ils admissibles à une demande de financement dans le cadre du Programme ouvert de subventions de fonctionnement? Si oui, le financement transitoire est-il une option?

    Définition du financement transitoire : L'objectif est d'offrir un appui à court terme aux chercheurs qui présentent d'excellentes demandes de subventions de fonctionnement dans des domaines qui ne sont pas financés dans le cadre du concours régulier des IRSC au cours duquel elles ont été présentées. Ce financement sera accordé pour permettre à ces excellents chercheurs de présenter de nouveau une demande à un concours ultérieur.

    La recherche en santé mondiale constitue une partie importante du mandat des IRSC. Le candidat principal désigné doit être résident du Canada, mais les cocandidats principaux et les autres cocandidats peuvent venir de l'extérieur du pays. La recherche peut être entièrement menée à l'extérieur du Canada, mais les fonds sont fournis à un établissement admissible situé au Canada, qui gère les dépenses. Toutes les propositions faites dans le cadre du POSF sont admissibles à un financement transitoire. Certains types de financement transitoire ne sont pas ciblés, alors que d'autres visent des priorités en particulier. Les demandes pour lesquelles on alloue un financement transitoire peuvent être financées (note d'au moins 3,5), mais la note qui leur a été attribuée se situe généralement légèrement sous le seuil d'approbation du financement global. Le montant du financement fourni ne représente habituellement qu'une portion de ce qui était demandé dans la demande (souvent un maximum de 100 000 dollars et d'un an).

  8. Si une demande de subvention est soumise de nouveau, sera-t-elle automatiquement examinée par le même comité?

    Non, elle ne sera pas automatiquement évaluée par le même comité. Il y a toutefois de fortes chances qu'elle le soit. Il arrive dans certains cas que ce soit un autre comité (à la suite d'une discussion avec le candidat, entente sur le fait que le précédent comité n'était pas le meilleur pour l'examen), mais en général, la demande est soumise à une évaluation par le même comité.

    Toutefois, même si la demande est évaluée par le même comité, il se peut que les examinateurs ne soient pas les mêmes pour diverses raisons (membres sortants du comité, absents ou ayant d'autres demandes plus pertinentes à traiter dans le cadre de leur fonction).

Possibilité de financement en recherche interventionnelle en santé des populations

  1. Qu'entend-on par « intervention en santé des populations »?

    Les interventions en santé des populations peuvent prendre la forme de programmes, de politiques et d'approches de distribution des ressources en santé publique et dans d'autres secteurs (p. ex., éducation, loisirs, transport, emploi, logement).

    La recherche interventionnelle en santé des populations comporte l'utilisation de méthodes scientifiques pour produire des connaissances sur les interventions, sous forme de politiques et de programmes, qui existent dans le secteur de la santé ou à l'extérieur de celui-ci et qui pourraient avoir une incidence sur la santé au niveau des populations.

  2. Dans mon étude, dois-je mettre l'accent sur l'équité en santé?

    La recherche soutenue dans le cadre de cette possibilité de financement sera censée aider à mieux comprendre comment les facteurs contextuels peuvent combiner leurs effets aux interventions en santé des populations pour promouvoir la santé et l'équité en santé.

    L'équité en santé présuppose que tous peuvent atteindre leur plein potentiel en santé et que personne ne devrait être désavantagé en la matière en raison de sa race, de son origine ethnique, de sa religion, de son sexe, de son âge, de sa classe sociale, de sa situation socio-économique ou d'autres facteurs dictés par la société.

  3. Que veut-on dire lorsque l'on indique que l'intervention ne doit pas être sous le contrôle direct d'un membre de l'équipe?

    Cela signifie qu'aucun membre de l'équipe de recherche ne doit être directement responsable de la conception ou de la mise en oeuvre de l'intervention.

  4. Un décideur peut-il être nommé co-chercheur principal ou co-candidat s'il est directement responsable de l'intervention étudiée?

    Non. L'intervention ne doit être sous le contrôle direct d'aucun membre de l'équipe, y compris les co-chercheurs principaux et les co-candidats. Ils peuvent toutefois être mentionnés à titre de collaborateurs.

  5. Qu'entend-on par « expérience naturelle »?

    Ce terme signifie que le chercheur ne décide ni de la nature de l'intervention, ni du calendrier de sa mise en oeuvre, ni des personnes qui y seront exposées. Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez consulter l'article suivant : Petticrew, M., S. Cummins, C. Ferrell, A. Findlay, C. Higgins, C. Hoy, A. Kearns et L. Sparks, « Natural experiments: An underutilized tool for public health? », Public Health, no 199, 2005, p. 751-757.

  6. Le projet de recherche proposé peut-il porter sur une intervention qui est en cours ou qui n'a pas encore été conçue?

    Cette possibilité de financement vise les projets de recherche portant sur des interventions en santé des populations en temps opportun. Cela comprend les interventions qui sont sur le point d'être mises en oeuvre. Le projet de recherche proposé peut également porter sur une intervention en cours, à la condition qu'il ait pour objectif d'expliquer un changement dans la mise en oeuvre de cette intervention (p. ex., si un programme est sur le point d'être annulé ou si une politique est sur le point de subir des changements importants). Bien que cette exigence ne soit plus mentionnée explicitement dans la possibilité de financement, les projets de recherche urgents sur des interventions en évolution rapide demeurent admissibles.

L'examen de la pertinence / l'examen par les pairs

Le classement des propositions est-il influencé par le choix du partenaire indiqué à l'étape de l'examen de la pertinence?

Les propositions (particulièrement les lettres d'intention) ne sont pas classées pendant l'examen de la pertinence. L'examen de la pertinence est un processus entrepris avant l'examen par les pairs de la lettre d'intention afin de déterminer la correspondance avec le formulaire rendu anonyme qui a été soumis et où figurent le titre, le résumé et la pertinence du projet, ainsi qu'avec les objectifs et les domaines de recherche prioritaires admissibles figurant à la section « Objectifs » de la possibilité de financement.

Si le formulaire rendu anonyme où figurent le titre, le résumé et la pertinence du projet n'est pas jugé pertinent, la demande sera retirée du concours.

Si la proposition est jugée pertinente à l'étape de l'examen de la pertinence, la lettre d'intention qui y est associée sera envoyée au comité d'examen par es pairs pour classement. On tiendra compte des partenaires durant l'examen par les pairs.

Équipes de chercheurs / partenariats / collaborations

Est-il obligatoire de prévoir un équilibre entre les sciences sociales et les sciences de la santé dans les propositions?

Il est toujours heureux que des chercheurs en sciences sociales collaborent avec des chercheurs en sciences de la santé. Nous visons les chercheurs du milieu de la santé et des autres milieux, spécialisés dans diverses disciplines, comme les sciences sociales et humaines. Nous encourageons les collaborations pertinentes, sur la base de la proposition, mais il n'y a aucune exigence en ce qui concerne les disciplines des chercheurs.

Santé mondiale

Si l'aspect international semble très important dans la possibilité de financement, sont les enjeux locaux aussi intéressants et admissibles?

Nous faisons explicitement référence à la santé mondiale dans les possibilités de financement de façon à ce que les chercheurs dans ce domaine se sentent concernés. Cependant, le fait que le projet porte sur la santé mondiale, nationale ou locale ne sera pas un critère lors de la décision de financement.

Recherche programmatique

Qu'est-ce que la recherche programmatique?

La recherche programmatique consiste en :

  • de nombreux projets de recherche interreliés portant sur un même thème, dont la réalisation peut s'échelonner sur plusieurs années et qui sont fondés sur une analyse des besoins en matière de connaissances dans le domaine, notamment des besoins importants pour les utilisateurs de la recherche qui s'occupent des politiques et des programmes pertinents;
  • une série de projets de recherche portant sur un domaine de recherche admissible dans le cadre de cet appel de demandes et clairement articulés autour d'un même thème;
  • une évaluation de la capacité de recherche pour le ou les domaines admissibles visés par la demande, et une présentation claire des motifs pour lesquels le programme proposé est en mesure de renforcer cette capacité;
  • un groupe de chercheurs interdisciplinaire et des utilisateurs de la recherche engagés dans l'élaboration et la mise en œuvre du programme.
Date de modification :