Vision et stratégie pancanadiennes de la recherche sur les services et les politiques de santé. Phase 1 : Jeter les fondements

Terrence Sullivan et associés
Janvier 2014

Remerciements

Ce premier rapport, produit sous la gouverne de l'Institut des services et des politiques de la santé (ISPS) des IRSC, est le fruit d'une collaboration entre 24 organismes œuvrant à l'élaboration d'une vision et d'une stratégie pancanadiennes de la recherche sur les services et les politiques de santé. Nous tenons à remercier, par ordre alphabétique, Action Cancer Ontario, Alberta Innovates-Health Solutions, l'Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein, l'Association canadienne du diabète, le Centre de recherche en santé appliquée de Terre-Neuve-et-Labrador, le Conseil manitobain de la recherche en santé, Fibrose kystique Canada, la Fondation canadienne du cancer du sein, la Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé, la Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle-Écosse, la Fondation de la recherche en santé de la Saskatchewan, la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick, la Fondation des maladies du cœur du Canada, la Fondation du cancer de l'Alberta, la Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé, le Fonds de recherche du Québec — Santé, le Groupe d'oncologie pédiatrique de l'Ontario, les Instituts de recherche en santé du Canada, l'Institut ontarien de recherche sur le cancer, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario, la Société Alzheimer du Canada, la Société canadienne du cancer, la Société de l'arthrite, et la Société Parkinson Canada.

Le Dr Terrence Sullivan a dirigé avec brio cette initiative et la préparation du rapport, appuyé de Melissa Heritage, en matière de gestion de programmes, de Laura Purves, pour ce qui est de l'analyse des données, et de Sandra Hofstetter au chapitre de la recherche, ainsi que de Meghan McMahon et de Kate Wood du personnel de l'Institut des services et des politiques de la santé. Nous sommes également reconnaissants du soutien et des conseils que nous a offerts Lillian Bayne dans les premières phases de l'initiative. Ont également fourni de précieuses observations et une expertise régionale les informateurs régionaux du Dr Sullivan, à savoir la Dre Kim McGrail (Centre de recherche sur les services et les politiques de la santé, Université de la Colombie-Britannique), le Dr Bill Ghali (Institut de santé publique, Université de Calgary), le Dr Steini Brown (Institut des politiques, de la gestion et de l'évaluation de la santé, Université de Toronto), le Dr Jean-Louis Denis (École nationale d'administration publique), le Dr Stephen Bornstein (Centre de recherche en santé appliquée de Terre-Neuve-et-Labrador) et Marcel Saulnier (Santé Canada). Nous remercions sincèrement les membres de notre comité consultatif de projet, formé de Kathryn Andrews-Clay (Instituts de recherche en santé du Canada), Krista Connell (Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle-Écosse), Lee Fairclough (Partenariat canadien contre le cancer), Jan Hux (Association canadienne du diabète), et John Riley (Société de l'arthrite). Ils ont tous précieusement contribué à l'orientation stratégique de l'initiative, depuis sa conception jusqu'à l'achèvement de ce rapport. Enfin, nous remercions Chris Mercer et son équipe chez AdHawk Communications inc. pour avoir produit l'inventaire des actifs accompagnant ce rapport. C'est grâce à la collaboration fructueuse de ces gens et organismes que la vision et la stratégie pancanadiennes de la recherche sur les services et les politiques de santé ont pu voir le jour.

Table des matières

Liste des tableaux

Liste des figures

Message des responsables

Les Canadiens se soucient de leur système de soins de santé. L'accès, la qualité et le caractère abordable des soins, ainsi qu'une bonne santé, demeurent les principales préoccupations des Canadiens, qui s'attendent à ce que les 200 milliards de dollars de fonds publics et privés investis chaque année dans les soins de santé soient utilisés de façon judicieuse dans des programmes, des services et des technologies fondés sur des données probantes, afin d'améliorer l'efficacité du système et la santé des patients.

On convient de plus en plus qu'un système de soins de santé hautement performant nécessite une entreprise de recherche sur les services et les politiques de santé (RSPS) tout aussi performante, y compris un bassin de chercheurs de classe mondiale, des plates‑formes et une infrastructure accessibles pour appuyer des analyses innovatrices, des utilisateurs de connaissances engagés qui croient à une politique et à une prise de décision fondées sur des données probantes, et des programmes de financement durables.

La RSPS, dans le champ scientifique, vise à faire en sorte que nos précieuses ressources soient investies dans des programmes, des services et des technologies qui sont efficaces. En effet, la RSPS a pour but d'améliorer la manière dont les services de soins de santé sont structurés, réglementés, gérés, financés, payés, utilisés et fournis. En clair, la RSPS produit des connaissances sur ce qui fonctionne, pour qui, à quel coût, et dans quelles circonstances, en vue de renforcer notre système de soins de santé et d'améliorer la santé et le bien‑être des personnes et des populations.

Ce premier rapport et l'inventaire des actifs correspondant de l'Institut des services et des politiques de la santé des IRSC (ISPS des IRSC), des organismes provinciaux de financement de la recherche en santé dans tout le pays et d'un certain nombre d'organismes de bienfaisance du Canada représentent une importante première étape dans notre compréhension de l'entreprise de RSPS au Canada et, en particulier, du paysage du financement de cette recherche (Jeter les fondements d'une vision et d'une stratégie pancanadiennes de la recherche sur les services et les politiques de santé). Ils montrent que le Canada finance et réalise une part importante et grandissante de la RSPS, que les investissements dans la RSPS reflètent les priorités qui ont dominé les programmes de soins de santé au cours des dix dernières années, que la capacité de RSPS est concentrée dans certaines régions du pays, et qu'un investissement accru peut être nécessaire relativement à des enjeux comme le financement et la pérennité, la gestion du changement et la promotion de l'innovation.

Nous entendons mettre à profit cette compréhension des ressources et des actifs du Canada pour veiller au succès de notre entreprise de recherche en RSPS. Les organisations qui ont participé au présent rapport se sont engagées à travailler ensemble afin de concevoir une vision et une stratégie pancanadiennes en matière de RSPS où le partenariat et la collaboration permettront d'optimiser les investissements dans la RSPS, de renforcer l'entreprise de RSPS, et de positionner le Canada comme chef de file mondial dans l'amélioration de la santé et de l'efficacité des systèmes de santé en fonction de données probantes.

Le rapport a été rendu possible grâce à la conviction répandue et partagée par un certain nombre d'organisations que la RSPS est importante, et qu'il existe des avantages à collaborer afin de bâtir un avenir meilleur. Nous aimerions remercier toutes les organisations qui ont fourni des données aux fins de ce premier exercice, dont les organismes provinciaux qui financent la recherche en santé dans tout le pays et un certain nombre d'organismes de bienfaisance en santé. Nous voudrions aussi remercier l'Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer (ACRC), qui a préparé le terrain avec ses enquêtes sur les investissements dans la recherche sur le cancer, dont le modèle a inspiré notre initiative. Merci également à Kim Badovinac, de l'ACRC, pour ses précieux conseils tirés de son expérience des enquêtes sur les investissements dans la recherche sur le cancer.

Nous sommes redevables aussi à la consultation À l'écoute, dirigée par la Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé (à l'époque, la Fondation canadienne de la recherche sur les services de santé) et l'ISPS des IRSC en collaboration avec d'autres partenaires. Cette première consultation qualitative nationale sur les questions relatives aux services et aux politiques de santé a guidé pendant nombre d'années l'investissement dans la RSPS, particulièrement à l'ISPS des IRSC. Nous sommes très reconnaissants envers les membres de notre comité consultatif de projet pour les conseils stratégiques prodigués en continu sur tous les aspects de l'initiative. Enfin, nous voulons remercier de façon toute spéciale le Dr Terry Sullivan et Mme Melissa Heritage pour avoir mené avec brio ce projet.

Robyn Tamblyn, PhD
est directrice scientifique de l'Institut des services et des politiques de la santé des IRSC et professeure au Département de médecine ainsi qu'au Département d'épidémiologie et de biostatistique à l'Université McGill.

Christina Weise, MPA
est directrice générale du Conseil manitobain de la recherche en santé et coprésidente de l'Alliance canadienne des organismes provinciaux de recherche en santé.

Diane Finegood, PhD
est présidente et directrice générale de la Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé en Colombie-Britannique et coprésidente de l'Alliance canadienne des organismes provinciaux de recherche en santé.

Deirdre Freiheit
est directrice générale de la Coalition canadienne des organismes de bienfaisance en santé.

1. Résumé

Au Canada, la recherche sur les services et les politiques de la santé (RSPS) représente un domaine diversifié et en pleine croissance. La qualité, les coûts et la viabilité du système de soins de santé constituent des sources majeures d'inquiétude dans la majorité des pays, et le Canada ne fait pas exception. La capacité de la RSPS à mieux comprendre et à évaluer ce qui fonctionne, pour qui, à quel prix et dans quelles circonstances contribue directement au renforcement de notre système de soins de santé et, par conséquent, à l'amélioration de la santé des Canadiens. Parallèlement à la RSPS progresse également le souhait de qualifier et de quantifier sa croissance et son évolution, et de tirer parti des données qui en découlent pour préparer sa réussite future.

Le présent rapport représente le premier effort concerté au nom d'un vaste éventail de bailleurs de fonds de la RSPS pour recenser et comprendre l'état actuel des investissements dans ce domaine au Canada, ainsi que les actifs, les ressources, les forces, les possibilités et les lacunes qui découlent de ces investissements et qui forment une base pour l'avenir. Il décrit le processus de plus de 19 organismes partenaires qui ont collaboré pendant six mois pour définir, recueillir, valider et analyser des données sur les investissements en RSPS afin de comprendre l'état actuel des actifs, des ressources et des activités se rapportant à l'entreprise de RSPS au Canada. Les données figurant dans le présent rapport indiquent que le Canada finance et mène une quantité considérable et croissante de RSPS. Au pays, plus de 200 organismes participent au financement, à la conduite, à l'utilisation et au soutien de la RSPS, ainsi qu'à la formation dans ce domaine. Les thèmes de recherche les plus financés jusqu'à maintenant reflètent les priorités qui ont dominé les programmes de soins de santé dans la dernière décennie, notamment la gestion pour assurer la qualité et la sécurité, l'établissement de liens entre la santé de la population ou la santé publique et les services de santé, les soins de santé communautaires de première ligne, les soins axés sur le patient et l'accès à des services appropriés dans le continuum des soins de santé, cette dernière priorité se classant au premier rang des thèmes financés à l'échelle nationale et parmi les trois principaux thèmes financés dans toutes les provinces et tous les territoires pris en compte dans la présente analyse. Il convient de souligner que ces thèmes de recherche prioritaires diffèrent de ceux d'une étude européenne comparable, où la réforme des politiques, l'administration et la gestion et la formation professionnelle occupaient les positions de tête en ce qui a trait à l'activité totale1.

Les données montrent que, bien que des activités de RSPS aient lieu aux quatre coins du pays, elles sont principalement regroupées dans les trois plus grandes provinces et dans leurs régions métropolitaines (Vancouver, Toronto et Montréal), tant au point de vue du financement reçu que du nombre de projets, d'organismes et de chercheurs. Le pourcentage d'investissements provinciaux dans la recherche par rapport aux autres sources de financement (p. ex. sources fédérales) varie selon la province, les régions les plus concurrentielles (aidées financièrement par la province) semblant être la Colombie-Britannique, l'Alberta, l'Ontario et la Nouvelle‑Écosse. Globalement, le présent rapport et l'inventaire des actifs correspondant – qui seront affichés sur la page Web de l'Institut des services et des politiques de la santé (ISPS) des IRSC en janvier 2014 – dressent un portrait important de la maturation du milieu de la RSPS et constituent un fondement essentiel à la planification stratégique.

Comme c'est presque toujours le cas avec les nouvelles initiatives, de nombreuses connaissances sont à acquérir, et de nombreuses améliorations devront être apportées au fil du processus. L'ISPS des IRSC et ses partenaires de l'Alliance nationale des organismes provinciaux de recherche en santé et de la Coalition canadienne des organismes bénévoles en santé pourraient choisir de poursuivre les efforts en adoptant une approche fondée sur un sondage tous les trois à cinq ans, et ils pourraient souhaiter augmenter le nombre d'organismes recensés, notamment en ajoutant de nouveaux types d'organismes. Le processus sous-tendant la présente analyse repose sur celui amorcé il y a environ huit ans par l'Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer, lequel comprend maintenant plus de 40 participants à son sondage annuel, alors qu'il n'en comptait que 19 à ses débuts en 20052. Un groupe de représentants d'organismes partenaires et une ressource spécialisée se serviront du présent rapport, de l'inventaire des actifs qui l'accompagne et des conclusions qui s'en dégagent pour orienter une vision et une stratégie pancanadiennes de la RSPS qui feront du Canada un leader mondial dans le domaine et qui optimiseront la santé et les résultats du système de santé. Le rapport vise à apporter une contribution factuelle pour soutenir l'établissement des priorités en matière de recherche et de politiques, et il pourrait au fil du temps permettre de réduire le fossé entre la théorie et la pratique.

2. Introduction et contexte

La dernière décennie a représenté une importante période de maturation pour les services et les politiques de la santé au Canada. La figure 1 illustre l'émergence de la recherche sur les services et les politiques de santé (RSPS) et le cheminement qu'elle a suivi jusqu'à présent. L'origine de la RSPS réside dans le Programme national de recherche et de développement en matière de santé (PNRDS) de Santé Canada, la création de la Fondation canadienne de la recherche sur les services de santé (FCRSS) – maintenant connue sous le nom de Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé –, ainsi que la création des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et de leur Institut des services et des politiques de la santé (ISPS) en 2000.

Figure 1 : Courbe de maturité du milieu canadien de la RSPS

Figure 1. Cette figure illustre l'évolution et la croissance du domaine de la recherche sur les services et les politiques de santé (RSPS) au Canada depuis la création d'une subvention de recherche en santé publique en 1948.

Figure 1 : description détaillée

Les partenariats sont au cœur des avancées dans la RSPS au Canada, comme en font foi plusieurs programmes importants, soit le programme Capacité et développement en recherche appliquée et évaluation dans les services de santé et en sciences infirmières (CADRE), le Réseau sur l'innocuité et l'efficacité des médicaments (RIEM) en partenariat avec Santé Canada, les programmes Des preuves à volonté et Meilleurs cerveaux en partenariat avec des ministères de la Santé de l'ensemble du pays, et les Partenariats pour l'amélioration du système de santé. La vision et la stratégie pancanadiennes de la RSPS traduisent le souhait de poursuivre cette collaboration et de tracer la voie pour la prochaine décennie. Le présent rapport présente les buts et les objectifs du projet et formule une série de conclusions et de recommandations importantes qui pourront aider à définir la vision et les priorités pour les dix années à venir.

3. Objectif et approche

L'Institut des services et des politiques de la santé des Instituts de recherche en santé du Canada (ISPS des IRSC) souhaite faire du Canada un chef de file mondial de l'optimisation de la santé et des résultats cliniques de la population par la prestation de services de santé fondés sur des données probantes. L'ISPS, les organismes provinciaux de financement de la recherche en santé et bon nombre d'organismes canadiens de bienfaisance dans le domaine de la santé œuvrent à l'élaboration d'une vision et d'une stratégie pancanadiennes de la recherche sur les services et les politiques de santé (RSPS). Cette démarche témoigne d'une conviction partagée selon laquelle la meilleure manière de relever les défis touchant notre système de soins de santé consiste à adopter une vision commune et une approche concertée du soutien de la RSPS. C'est sur cette vision et cette stratégie que s'appuiera l'élaboration du programme canadien de la RSPS pour les dix prochaines années.

La définition de la vision et de la stratégie pancanadiennes de la RSPS comporte trois phases :

  • Phase 1 : Mettre en place une plateforme de planification stratégique (un inventaire des actifs de la RSPS canadienne et un rapport sur le financement de la RSPS au Canada) s'appuyant sur l'ampleur et la répartition actuelles des actifs et des ressources (y compris des investissements dans la recherche) à l'échelle du pays.
  • Phase 2 : Évaluer les forces, les possibilités et les défis importants en matière de RSPS au Canada en compilant et en analysant les données recueillies à la phase 1.
  • Phase 3 : Définir la vision, la stratégie et les priorités partagées pancanadiennes en matière de RSPS, établies par l'ISPS, ses partenaires et intervenants, ainsi que la communauté de RSPS, et basées sur les phases 1 et 2.

Le présent rapport résume le processus et les conclusions de la phase 1 du projet, qui visait à décrire l'état du financement, des actifs et des ressources de la RSPS au Canada à partir d'une approche normalisée et concertée. Il s'agit de la première initiative du genre entreprise au nom des bailleurs de fonds de la RSPS au pays. Les renseignements contenus dans le présent rapport et l'inventaire des actifs correspondant fournissent des données de référence qualitatives et quantitatives sur les investissements dans la RSPS réalisés au Canada de 2007–2008 à 2011–2012 (cinq ans). Le rapport et l'inventaire des actifs serviront dans le cadre d'un exercice de planification stratégique conjointe visant à définir la vision et la stratégie pancanadiennes pour la réussite de la RSPS. L'ISPS s'engage à poursuivre et à élargir la collecte de données pour son prochain rapport.

Qu'entend-on par « recherche sur les services et les politiques de santé »?

Dans le cadre de ce projet, on définit ainsi la RSPS :

La recherche sur les services de santé est un domaine multidisciplinaire d'investigation scientifique qui étudie la façon dont les facteurs sociaux, les systèmes financiers, les structures et processus organisationnels, les technologies de la santé et les comportements personnels influencent l'accès aux soins de santé, la qualité et le coût des soins de santé et, au bout du compte, la santé et le bien-être de la population canadienne3.

Que trouve-t-on dans ce rapport?

Le présent rapport contient des renseignements sur la gouvernance et la méthodologie du projet, ainsi que sur les bailleurs de fonds de la RSPS au Canada, l'ampleur et la nature des investissements dans la RSPS et les domaines scientifiques visés. Il s'articule autour de quatre grands thèmes :

  • Financement : Qui finance les projets de RSPS? À quelle hauteur? Par quels mécanismes de financement? Dans quels domaines scientifiques?
  • Exécution : Quels établissements et provinces exécutent des projets de RSPS, et dans quels domaines scientifiques?
  • Formation : Quelle est l'ampleur des bourses salariales et des bourses de formation, et comment sont-elles réparties?
  • Soutien : Quelles sont les principales plateformes et infrastructures qui soutiennent la RSPS?

Portée du rapport

Sans rendre compte de tous les bailleurs de fonds de la RSPS au Canada, le présent rapport recense plusieurs grands acteurs des secteurs gouvernementaux (fédéraux et provinciaux) et bénévoles. Il met l'accent sur la recherche qui a été évaluée par les pairs au moment de la demande ou de la publication et qui provient d'organismes dont le financement annuel de la RSPS dépasse 100 000 $. Tous les organismes provinciaux de financement de la recherche en santé font partie du présent rapport; quelques organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé manquent toutefois à l'appel. Plusieurs ministères de la Santé provinciaux investissent dans la RSPS, mais ces investissements ne figurent pas dans le rapport (seule exception, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario, qui se distingue par son adhésion à l'Alliance canadienne des organismes provinciaux de recherche en santé [ACOPRS]). À l'échelon fédéral, Santé Canada, l'Agence de la santé publique du Canada et Génome Canada ne font pas non plus partie du rapport. Enfin, ont été jugés comme hors de la portée du présent rapport, et par conséquent exclus de celui-ci, les investissements dans la RSPS réalisés par des groupes de réflexion et par des entreprises du secteur privé.

4. Gouvernance

Le présent projet a été supervisé par un comité consultatif formé de membres des IRSC, de l'ACOPRS, de la Coalition canadienne des organismes de bienfaisance en santé et du conseil consultatif de l'ISPS. L'équipe de projet principale a planifié et exécuté la phase 1 avec un groupe d'informateurs régionaux, lesquels ont collaboré avec des personnes chargées de valider les données pour garantir la qualité des données et des analyses. La figure 2 montre la composition et la structure de cette équipe.

Figure 2 : Gouvernance

Comité directeur de projet

ISPS des IRSC

Équipe de projet principale

  • Chef de projet : Terry Sullivan
  • Chef de la recherche : Lillian Bayne
  • Gestionnaire de projet et analyste : Melissa Heritage
  • Spécialiste des données : Laura Purves
  • Analystes de la recherche : Mark Dobrow et Sandra Hoffsteter
  • Soutien au SIG et levés : AJ Hirsch-Allen, Ofer Amram

Informateurs régionaux

  • Kim McGrail, professeure adjointe, École de santé publique et de santé des populations, Université de la Colombie-Britannique – C.-B.
  • Bill Ghali, directeur, Institut de santé publique de Calgary, Université de Calgary – Alb., Sask., Man.
  • Steini Brown, directeur, Institut des politiques, de la gestion et de l'évaluation de la santé, Université de Toronto – Ont.
  • Jean-Louis Denis, professeur, École nationale d'administration publique – Qc.
  • Stephen Bornstein, directeur, Centre de recherche en santé appliquée, Université Memorial de Terre-Neuve – Provinces de l'Atlantique
  • Marcel Saulnier, directeur général, Santé Canada – Canada

Comité consultatif de projet

  • Krista Connell, directrice générale, Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle-Écosse
  • John Riley, vice-président à la recherche, Société de l'arthrite
  • Jan Hux, conseillère scientifique principale, Association canadienne du diabète
  • Lee Fairclough, vice-présidente, Gestion et transmission du savoir et Stratégie, Partenariat canadien contre le cancer
  • Kathryn Andrews-Clay, directrice, Affaires des instituts, IRSC

Figure 2. Cette figure illustre l'évolution et la croissance du domaine de la recherche sur les services et les politiques de santé (RSPS) au Canada depuis la création d'une subvention de recherche en santé publique en 1948.

Le cadre du livrable de la phase 1 a été validé par le réseau des directeurs de centres de RSPS et par un petit groupe de discussion formé de chefs de file dans le domaine lors du congrès de l'Association canadienne pour la recherche sur les services et les politiques de santé en mai 2013. Ces groupes ont fourni de précieux commentaires sur le processus et ont réaffirmé l'importance de l'utilisation de l'inventaire des actifs comme fondement de la planification stratégique plutôt que comme élément distinct.

5. Méthodologie

Au Canada, c'est la première fois que sont recueillies, analysées et conjointement déclarées les données sur le financement de la RSPS de multiples organisations et autorités administratives. À la fois intéressants et informatifs, les résultats jettent des fondements solides pour une approche concertée de planification stratégique. L'apport du comité consultatif du projet et d'informateurs régionaux clés, qui ont guidé et validé la collecte des données et l'analyse organisationnelle, s'est avéré essentiel à l'élaboration du présent rapport et de l'inventaire des actifs correspondant.

Collecte de données et organismes participants

Dans le cadre du présent projet, on définit ainsi l'activité de recherche : activité faisant l'objet d'une évaluation par les pairs au moment de la demande ou de la publication. Les données ont été recueillies auprès d'organismes publics et d'organismes sans but lucratif qui financent de la recherche répondant à cette définition et dont le financement annuel de la RSPS dépasse 100 000 $. Aucune donnée ne provient de sources du secteur privé, ni de ministères de la Santé fédéral et provinciaux.

Les données contenues dans le présent rapport s'appliquent à une période de cinq ans s'échelonnant de 2007–2008 à 2011–2012. Ont été inclus les projets dont la date de début du financement se situait dans cette période. Les données ont été recueillies au moyen d'un modèle normalisé d'éléments de données de base qui, avant son utilisation, a été évalué et approuvé par tous les organismes partenaires. Parmi les données demandées pour chaque projet, mentionnons : le nom du candidat principal désigné et de tous les autres candidats principaux et cocandidats, l'établissement de recherche du candidat principal désigné, ainsi que le titre, le résumé, les dates de début et de fin, le montant du financement (total et annuel) et les mots-clés du projet.

Les données ont été recueillies de juin à septembre 2013 auprès des 27 organismes suivants :

  1. Instituts de recherche en santé du Canada
  2. Fondation canadienne pour l'innovation (source Web)
  3. Chaires de recherche du Canada (source Web)
  4. Réseaux de centres d'excellence du Canada (source Web)
  5. Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé
  6. Alberta Innovates – Health Solutions
  7. Fonds de recherche du Québec – Santé
  8. Conseil manitobain de la recherche en santé
  9. Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé
  10. Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick
  11. Centre de recherche en santé appliquée de Terre-Neuve-et-Labrador
  12. Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle-Écosse
  13. Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario
  14. Fondation de la recherche en santé de la Saskatchewan
  15. Fondation des maladies du cœur du Canada
  16. Association canadienne du diabète
  17. Fibrose kystique Canada
  18. Société canadienne du cancer
  19. Fondation du cancer de l'Alberta
  20. Fondation canadienne du cancer du sein
  21. Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein
  22. Action Cancer Ontario
  23. Institut ontarien de recherche sur le cancer
  24. Groupe d'oncologie pédiatrique de l'Ontario
  25. Société Alzheimer au Canada
  26. Société Parkinson Canada
  27. Société de l'arthrite

Classement

Tous les projets ont fait l'objet d'une validation pour s'assurer de leur pertinence par rapport à la RSPS. Les projets pertinents ont été classés selon le thème de recherche et le type de mécanisme de financement (p. ex. subvention de fonctionnement, subvention d'équipe, subvention de réseau, bourse salariale, bourse de stagiaire, subvention d'infrastructure). Un total de 14 thèmes de recherche ont été explorés. Leur choix a reposé, d'une part, sur les domaines de recherche prioritaires de l'ISPS et, d'autre part, sur les thèmes qui sont ressortis lors des trois exercices À l'écoute4, une consultation nationale sur les enjeux reliés aux services et aux politiques de la santé qui a eu lieu en 2001, 2004 et 2007 (il a été déterminé que ces thèmes constituent une base raisonnable pour classer les investissements durant la période du présent rapport). Le 15e thème, « éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures », a été ajouté pour rendre compte des fonds versés aux grands centres de données et aux réseaux/centres qui ne sont pas spécialisés dans un domaine précis. Ont également été intégrées à cette catégorie thématique les bourses de voyage et les bourses en journalisme qui ne correspondaient pas aux catégories axées sur des domaines.

Voici les catégories qui ont été retenues :

  1. Soins de santé communautaires et de première ligne
  2. Accès aux soins appropriés dans le continuum
  3. Gouvernance et responsabilisation
  4. Information sur la santé (cybersanté)
  5. Politiques sur les médicaments
  6. Financement des soins de santé et économie de la santé
  7. Gestion pour assurer la qualité et la sécurité
  8. Gestion du changement et promotion de l'innovation
  9. Ressources humaines dans le secteur de la santé
  10. Soins axés sur le patient
  11. Nouvelles technologies et nouveaux médicaments (évaluation des technologies)
  12. Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé
  13. Application des connaissances et science de la mise en œuvre
  14. Information sur la santé : utilisation de bases de données administratives
  15. Éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures

Autres organismes participants

Outre la collecte de données auprès des bailleurs de fonds de la RSPS, nous avons également réalisé une analyse contextuelle d'autres organismes importants dans le milieu de la RSPS qui participent à au moins une des activités suivantes : financement de la recherche, exécution de projets de recherche, utilisation de résultats de recherche, formation ou soutien en matière d'infrastructures ou de données.

Stratégie analytique

La figure 3 illustre l'approche analytique qui a été utilisée pour dresser l'inventaire des actifs et analyser les données, et le tableau 1 donne des précisions sur chacune des étapes. Globalement, les analyses suivantes ont été réalisées :

  • financement total de la RSPS au Canada, par province/territoire et par source;
  • financement total de la RSPS par thème de recherche au Canada et par province/territoire;
  • financement des bourses salariales et des bourses de formation au Canada et par province/territoire;
  • activités d'application des connaissances par province/territoire et par établissement d'accueil;
  • établissements d'accueil les mieux financés;
  • nombre de chercheurs (chercheurs principaux désignés) par province/territoire et par établissement d'accueil.

Figure 3 : Schéma de la méthodologie utilisée pour dresser l'inventaire des actifs

Figure 3. Cette figure illustre les étapes en cause dans la création de l'inventaire des actifs, depuis le recensement des organismes jusqu'au premier inventaire des actifs et au rapport de phase 1, en passant par la collecte et l'analyse des données.

Figure 3 : description détaillée

Qualité des données

Plusieurs mesures ont été prises pour obtenir des données de la plus haute qualité qui soit. Nous avons élaboré et parachevé le modèle de collecte de données de concert avec les organismes partenaires afin que tous s'entendent sur les champs de données demandés. Nous avons conçu un guide sur la collecte de données, que nous avons transmis aux organismes partenaires en même temps que le modèle et dans lequel figurent l'aperçu du projet, la définition de la RSPS, les définitions de chaque champ de données et les critères d'inclusion (p. ex. candidat indiquant que son projet correspond au thème III – recherche sur les services et les politiques de santé –, projet évalué par un comité d'évaluation par les pairs du thème III – recherche sur les services et les politiques de santé).

L'exhaustivité des données communiquées a varié d'un organisme partenaire à l'autre, mais, dans l'ensemble, la majorité d'entre eux ont présenté toutes les données demandées (tous les champs de données requis étaient remplis). Certains organismes n'ont pas fourni leur résumé ou leurs mots-clés, ou ont indiqué leur financement total, mais non leur financement annuel. De plus, les données de quatre organismes partenaires ne couvraient pas toute la période visée, ce qui a été mentionné dans les analyses pertinentes. Enfin, pour la majorité des organismes, y compris les IRSC, les projets étaient sélectionnés selon que le candidat avait indiqué, au moment de présenter sa demande de subvention, qu'il considérait le thème III – recherche sur les services et les politiques de santé – comme son principal domaine de recherche. Nous sommes conscients que cette méthode conduit à des erreurs de classification (dans un sens comme dans l'autre – tant les faux positifs que les faux négatifs sont possibles); cependant, pour un premier exercice, cette approche nous a semblé préférable du point de vue de la rapidité et de la faisabilité.

Une fois les données de tous les organismes partenaires reçues, nous avons évalué les projets en fonction de leur pertinence par rapport à la RSPS; tout projet jugé incertain ou manifestement inadéquat (p. ex. projet biomédical) a fait l'objet d'une discussion avec l'équipe de projet, puis a été soumis à l'évaluation de l'ISPS. Un total de 292 projets ont été exclus pour cette raison.

La base de données complète de tous les projets de RSPS pertinents et la liste de tous les organismes participant à la RSPS ont servi à établir des statistiques sommaires aux échelons national et provincial et ont été transmises aux informateurs régionaux et à d'autres intervenants (p. ex. personnes qui connaissent bien le paysage de la RSPS dans leur province respective) de chaque région comme mesure de validation. Pour aider à garantir l'exactitude et l'exhaustivité des données, les personnes chargées de l'étape de validation ont dû répondre à quatre questions. Cette étape a permis de découvrir plusieurs « actifs cachés » de la RSPS au Canada.

Cette méthodologie montre que tout a été mis en œuvre pour trianguler les données accessibles sur le financement et les organismes de financement de la RSPS. Elle devrait être modifiée à mesure que de nouvelles leçons seront tirées de l'évaluation et de l'utilisation des données. L'expérience liée à l'élaboration de cette analyse donne de précieuses indications sur la manière dont pourraient se dérouler les futures collectes et analyses de données pour assurer la continuité des activités de RSPS au Canada.

6. Aperçu des conclusions

Cette section contient les principales conclusions issues de l'analyse de l'ampleur et de la nature du financement de la RSPS et de l'analyse contextuelle des principaux organismes de RSPS au Canada. Les données sur le financement de la RSPS permettent d'étudier qui finance qui et quoi (p. ex. moyen de financement et domaine financé) et de déterminer à quels établissements d'accueil et provinces/territoires les fonds sont versés. Les conclusions sont présentées selon le cadre analytique exposé dans la figure 4, qui illustre les principales fonctions de la RSPS : financement de la recherche; exécution de projets de recherche; utilisation de résultats de recherche pour orienter ou appuyer le processus décisionnel, les politiques ou les pratiques; formation des chercheurs; et soutien en matière d'infrastructures et de données.

Figure 4 : Cadre stratégique et analytique de la RSPS

Fonds Offrir un appui financier pour l'exécution de la recherche sur les services et politiques de santé. Comprend les montants et les moyens de financement associés.

Réalisation Réaliser des activités de recherche sur les services et politiques de santé. Comprend les organisations, les chercheurs, les projets et les thèmes.

Utilisation Passer en revue et analyser la recherche ayant déjà été effectuée pour dégager des conclusions et trouver des applications. Point où les connaissances issues de la recherche sont appliquées dans la pratique en quelque sorte.

Formation Permettre aux chercheurs sur les services et les politiques de santé d'acquérir des compétences fondamentales et des principes dans le domaine, et de recevoir la formation essentielle à ce sujet pour renforcer la capacité et viser l'excellence.

Soutien Recueillir, stocker et échanger des données aux fins de la recherche sur les services et politiques de santé ou en soutien à celle-ci. Mise en place d'infrastructures particulières pour favoriser la recherche sur les services et politiques de santé ou les progrès dans le domaine.

Figure 4. Est représenté dans cette figure le cadre stratégique et analytique ayant servi de point de départ pour l'analyse. Le cadre comprend cinq catégories correspondant aux principales fonctions de l'entreprise de recherche sur les services et les politiques de santé : financement de la recherche, exécution de la recherche, utilisation des résultats de recherche, formation (formation et renforcement des capacités), et soutien à la recherche.

Fonds 1. Recherche sur les services et les politiques de santé : financement

Investissements totaux dans la RSPS au Canada

Globalement, entre avril 2007 et mars 2012, environ 770 millions de dollars ont été investis dans la RSPS (tableau 1), ce qui représente une croissance importante dans ce domaine. Ce total correspond à la somme des investissements des 27 organismes qui ont participé au présent exercice; étant donné que nous ne rendons pas compte de tous les organismes de financement de la RSPS, le montant total des investissements au Canada est vraisemblablement supérieur. La forte présence et la multiplication des organismes de financement ont de quoi rassurer les intéressés. Bien que les organismes ne nous aient pas tous fourni des données annuelles, la figure 5 démontre que les investissements dans la RSPS augmentent au fil du temps. Les projets de recherche financés par les IRSC, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario (MSSLD) et le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) représentent la plus grande part des investissements totaux dans la RSPS (85 %).

Tableau 1 : Aperçu du financement national par bailleur de fonds (de 2007–2008 à 2011–2012)
Bailleur de fonds Montant Pourcentage
Total 770 036 274 $ 100,0 %
Instituts de recherche en santé du Canada 290 168 264 $ 37,7 %
Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario (MSSLD) 160 388 271 $ 20,8 %
Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) 93 762 634 $ 12,2 %
Société canadienne du cancer 46 271 061 $ 6,0 %
Action Cancer Ontario 22 632 841 $ 2,9 %
Fondation des maladies du cœur du Canada 19 706 056 $ 2,6 %
Institut ontarien de recherche sur le cancer 18 728 720 $ 2,4 %
Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé 17 313 077 $ 2,3 %
Alberta Innovates – Health Solutions 14 821 355 $ 1,9 %
Santé Manitoba 11 625 000 $ 1,5 %
Chaires de recherche du Canada 9 800 000 $ 1,3 %
Fibrose kystique Canada 9 476 134 $ 1,2 %
Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé 8 535 882 $ 1,1 %
Fondation de la recherche en santé de la Saskatchewan 8 374 654 $ 1,1 %
Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle-Écosse 7 271 497 $ 0,9 %
Fondation canadienne pour l'innovation 5 764 511 $ 0,8 %
Fondation du cancer de l'Alberta 5 135 674 $ 0,7 %
Fondation canadienne du cancer du sein 4 580 964 $ 0,6 %
Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein 4 142 008 $ 0,5 %
Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick 3 370 737 $ 0,4 %
Société Alzheimer du Canada 2 194 092 $ 0,3 %
Conseil manitobain de la recherche en santé 1 569 195 $ 0,2 %
Groupe d'oncologie pédiatrique de l'Ontario 1 532 873 $ 0,2 %
Centre de recherche en santé appliquée de Terre-Neuve-et-Labrador 1 214 825 $ 0,2 %
Ministère de la Santé de la Colombie‑Britannique 949 000 $ 0,1 %
Société de l'arthrite 360 000 $ 0,1 %
Association canadienne du diabète 178 043 $ 0,0 %
Société Parkinson Canada 168 908 $ 0,0 %

Figure 5 : Tendances relatives aux investissements totaux dans la RSPS (de 2008–2009 à 2011–2012)

Données partielles : Ontario (de 2009 à 2012 seulement); Alberta et Nouveau-Brunswick (de 2010–2011 à 2011–2012 seulement); Colombie-Britannique, Saskatchewan et Québec (de 2008 à 2012); IRSC, Association canadienne du diabète, Fibrose kystique Canada et Société de l'arthrite (de 2010 à 2012 seulement).

Figure 5 : description détaillée

Comme l'indique le tableau 2, les investissements provinciaux et territoriaux dans la RSPS varient selon la région, et il semble que certaines autorités administratives parviennent mieux que les autres à démultiplier leurs investissements en attirant d'autres sources de financement (p. ex. des IRSC et d'autres bailleurs de fonds). Par exemple, pour chaque dollar investi dans la RSPS, la Colombie-Britannique en attire 6,66 (plus de six fois l'investissement initial), et l'Alberta, 2,95 (près de trois fois l'investissement initial). À l'inverse, d'autres provinces, comme la Saskatchewan, le Manitoba, le Québec et le Nouveau-Brunswick, font davantage appel à leurs sources provinciales qu'à d'autres sources.

Tableau 2 : Financement total de la RSPS par province/territoire et par source (de 2007–2008 à 2011–2012)
Province ou territoire Toutes les sources internes – provinciales/territoriales Pourcentage Toutes les sources externes/nationales Pourcentage Total
Colombie-Britannique 9 296 327 $ 13,0 % 61 971 989 $ 87,0 % 71 268 316 $
Alberta 14 684 595 $ 25,3 % 43 355 296 $ 74,7 % 58 039 891 $
Saskatchewan 8 374 654 $ 58,4 % 4 816 972 $ 41,6 % 13 191 626 $
Manitoba 13 194 195 $ 59,7 % 8 906 922 $ 40,3 % 22 101 187 $
Ontario 160 338 271 $ 39,4 % 246 531 853 $ 61,6 % 406 870 124 $
Québec 91 598 713 $ 56,9 % 69 278 886 $ 43,1 % 160 877 599 $
Nouveau-Brunswick 3 370 737 $ 61,1 % 2 143 006 $ 38,9 % 5 513 743 $
Nouvelle-Écosse 7 241 467 $ 35,5 % 13 174 729 $ 64,5 % 20 416 196 $
Terre-Neuve-et-Labrador 1 214 825 $ 44,0 % 1 545 674 $ 56,0 % 2 760 499 $
Île-du-Prince-Édouard - 0 % 163 500 $ 100,0 % 163 500 $
Yukon - 0 % 32 350 $ 100,0 % 32 350 $

Comme l'indique le tableau 2, l'investissement total des provinces/territoires dans la RSPS varie d'une région à l'autre. On ne s'étonnera pas d'apprendre que l'Ontario, le Québec, la Colombie-Britannique et l'Alberta accaparent la plus grande part du financement au Canada, ces provinces étant les plus peuplées au pays. Cependant, comme le montre le tableau 3, nous avons également analysé les investissements provinciaux et territoriaux en fonction de la population desservie; sont ressortis comme principaux investisseurs par personne (source provinciale/territoriale) l'Ontario, le Québec, la Saskatchewan, le Manitoba et la Nouvelle-Écosse. Le tableau 4 indique le montant de financement reçu dans chaque région.

Tableau 3 : Analyse des investissements dans la recherche sur les services et politiques de santé (RSPS) par personne
Province PopulationNote en bas de tableau 3 i Financement total de
2007–2008 à
2011–2012Note en bas de tableau 3 ii
Estimation du financement annuelNote en bas de tableau 3 iii Investissements par personne (toutes les sources)Note en bas de tableau 3 iv Investissements par personne (source provinciale)Note en bas de tableau 3 v Investissements dans les soins de santé publique par personne (projections pour 2011)Note en bas de tableau 3 vi Investissements dans la RSPS par personne comme % des investissements dans les soins de santé publique par personneNote en bas de tableau 3 vii
Ontario 13 412 000 406 870 124 $ 81 374 024,84 $ 6,07 $ 2,39 $ 3 681,90 $ 0,16 %
(0,00165 $)
Québec 8 084 100 160 877 599 $ 32 175 519,88 $ 3,98 $ 2,27 $ 3 426,66 $ 0,12 %
(0,00116 $)
Colombie-Britannique 4 543 300 71 268 316 $ 14 253 663,12 $ 3,14 $ 0,41 $ 3 608,87 $ 0,09 %
(0,00087 $)
Alberta 3 888 700 58 039 891 $ 11 607 978,16 $ 2,99 $ 0,76 $ 4 499,15 $ 0,07 %
(0,00066 $)
Manitoba 1 250 000 22 101 187 $ 4 420 237,40 $ 3,54 $ 2,11 $ 4 201,87 $ 0,08 %
(0,00084 $)
Saskatchewan 1 087 500 13 191 626 $ 2 638 325,20 $ 2,43 $ 1,54 $ 4 359,39 $ 0,06 %
(0,00056 $)
Nouvelle-Écosse 945 061 20 416 196 $ 4 083 239,14 $ 4,32 $ 1,53 $ 4 077,77 $ 0,11 %
(0,00106 $)
Nouveau- Brunswick 757 000 5 513 743 $ 1 102 748,60 $ 1,46 $ 0,89 $ 4 065,63 $ 0,04 %
(0,00036 $)
Terre-Neuve 526 800 2 760 499 $ 552 099,81 $ 1,05 $ 0,46 $ 4 984,98 $ 0,02 %
(0,00021 $)
Île-du-Prince- Edward 145 200 163 500 $ 32 700,00 $ 0,23 $ 0,00 $ 4 052,75 $ 0,01 %
(0,00006 $)
Yukon 36 200 32 250 $ 6 450,00 $ 0,18 $ 0,00 $ 6 058,75 $ 0,00 %
(0,00003 $)

Notes en bas de tableau 3

Note en bas de tableau 3 i

Population par année, par province et territoire (Nombre) (chiffres de 2012).

i

Note en bas de tableau 3 ii

Financement provincial total reçu par les sources de financement internes ou externes de la province pour la période de 2007–2008 à 2011–2012.

ii

Note en bas de tableau 3 iii

Données établies en divisant les totaux de la colonne « financement total de 2007–2008 à 2011–2012 » par 5 pour obtenir une estimation annuelle.

iii

Note en bas de tableau 3 iv

Données établies en divisant les chiffres de l'estimation du financement annuel par la population totale.

iv

Note en bas de tableau 3 v

Données établies en divisant les chiffres de l'estimation du financement annuel pour les fonds de sources provinciales par la population totale.

v

Note en bas de tableau 3 vi

Base de données sur les dépenses nationales de santé, Secteur provincial/territorial – Dépenses de santé par province, territoire et au Canada, de 1975 à 2012 – Dollars courants, Institut canadien d'information sur la santé, 2012.

vi

Note en bas de tableau 3 vii

Données établies en divisant les chiffres de la colonne « investissements par personne (toutes les sources) » par les dépenses dans « les soins de santé publique par personne »; les données sont présentées sous forme de pourcentage et en dollars.

vii

Mécanismes de financement

Les investissements dans la RSPS sont réalisés par l'intermédiaire d'une variété de mécanismes de financement, comme les subventions de fonctionnement, d'équipe et de centres et de réseaux, ainsi que les bourses salariales, de carrière et de formation, pour ne nommer que ceux-là. Le tableau 5 recense les types de mécanismes de financement utilisés dans le cadre de la présente analyse ainsi que les investissements totaux dans la RSPS et le pourcentage des investissements par catégorie. Plus de la moitié des fonds versés au Canada le sont au moyen de deux mécanismes de financement : les subventions de fonctionnement/projet/programme, qui comptent pour 35 % du financement total – plus de la moitié des fonds proviennent des IRSC –, et les subventions de centres et de réseaux, qui représentent 21 % du financement total et qui sont octroyées à l'échelon provincial, les investissements les plus importants étant réalisés par le MSSLD et le FRQS. Les autres mécanismes de financement comptent chacun pour moins de 7 % du financement total. Les IRSC assurent une large part des investissements totaux (environ 90 %) pour certains mécanismes de financement, notamment les subventions de formation et de développement des capacités, les subventions de réunion et de planification et les programmes d'application des connaissances. La contribution des organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé correspond à 90 % des subventions d'infrastructure et d'achat d'appareils, et le FRQS finance le quart des bourses salariales distribuées au Canada (tableau 6).

* Organismes de lutte contre le cancer : Fondation du cancer de l'Alberta, Fondation canadienne du cancer du sein, Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein, Société canadienne du cancer, Action Cancer Ontario, Groupe d'oncologie pédiatrique de l'Ontario, Institut ontarien de recherche sur le cancer.

** Organismes provinciaux : ministère de la Santé de la Colombie Britannique, Santé Manitoba.

*** Organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé : Fibrose kystique Canada, Société de l'arthrite, Société Alzheimer du Canada, Association canadienne du diabète, Société Parkinson Canada.

Tableau 4 : Financement total de la RSPS par autorité administrative (de 2007–2008 à 2011–2012)
Autorité administrative Total
Total 770 036 274 $
Ontario 406 870 124 $
Québec 160 877 599 $
Colombie-Britannique 71 268 316 $
Alberta 58 039 891 $
Manitoba 22 101 187 $
Nouvelle-Écosse 20 416 196 $
Saskatchewan 13 191 626 $
Nouveau-Brunswick 5 513 743 $
Titulaire du financement non précisé (bourses de voyage et bourses de soutien) 4 251 347 $
Organismes pancanadiens (organismes actifs à l'échelle nationale et non à l'échelle régionale – Organisation nationale des représentants indiens et inuits en santé communautaire 3 353 158 $
Terre-Neuve-et-Labrador 2 760 499 $
International 1 196 839 $
Île-du-Prince-Édouard 163 500 $
Yukon 32 250 $
Tableau 5 : Financement total de la RSPS par type
Type de financement Total Pourcentage
Total 770 036 274,4 $ 100,0 %
Programmes de recherche – subventions de fonctionnement/projet/programme 267 578 620,3 $ 34,7 %
Centres et réseaux 163 568 661,3 $ 21,2 %
Programmes de recherche – subventions d'équipe 54 974 722,2 $ 7,1 %
Bourses salariales – général* 46 345 875,9 $ 6,0 %
Subventions d'infrastructure et d'achat d'appareils 45 943 888,5 $ 6,0 %
Programmes de recherche – général 45 848 823,8 $ 6,0 %
Programmes de recherche – application des connaissances 40 984 085,7 $ 5,3 %
Bourses de formation – doctorat 17 748 148,8 $ 2,3 %
Bourses de formation – recherche 16 154 584,5 $ 2,1 %
Bourses salariales – mi-carrière 16 074 999,0 $ 2,1 %
Subventions de formation et de développement des capacités 14 540 966,5 $ 1,9 %
Bourses salariales – clinicien-chercheur 12 165 859,8 $ 1,6 %
Bourses salariales – nouveau chercheur 10 930 986,0 $ 1,4 %
Bourses de formation – maîtrise 5 888 812,7 $ 0,8 %
Autres 5 568 382,0 $ 0,7 %
Bourses de formation – général* 4 105 690,4 $ 0,5 %
Subventions de réunion, planification et dissémination 1 059 019,0 $ 0,1 %
Subventions de recherche – essais contrôlés randomisés 554 148,0 $ 0,1 %
Note en bas de tableau 5

Quelques autorités administratives ont mentionné « bourse salariale » ou « bourse de formation » sans proposer de sous-catégories.

*

Tableau 6 : Principaux organismes qui financent des bourses salariales
Bailleur de fonds Total Pourcentage
Fonds de recherche du Québec – Santé 21 732 093,0 $ 25,4 %
Instituts de recherche en santé du Canada 16 247 044,4 $ 19,0 %
Chaires de recherche du Canada 9 800 000,0 $ 11,5 %
Institut ontarien de recherche sur le cancer 7 900 000,0 $ 9,2 %
Alberta Innovates – Health Solutions 7 822 723,0 $ 9,1 %

Réalisation 2. Recherche sur les services et les politiques de santé : activités de recherche

Des activités de recherche ont lieu aux quatre coins du pays, et les régions les plus peuplées disposent des plus grandes capacités de recherche. Selon l'analyse des données des organismes recensés et l'analyse contextuelle (par rapport aux cinq fonctions de base de la RSPS – financement, exécution, utilisation, formation et soutien) des autres organismes qui participent à la RSPS au Canada, un total de 225 organismes prennent part à cette entreprise de recherche (annexe B). Sur les cinq ans du présent exercice, l'analyse des données a révélé que 770 millions de dollars ont été investis dans 3 207 projets de RSPS. Le tableau 10 montre la ventilation par province/territoire.

Activités de RSPS à l'échelle des établissements

Le tableau 7 dresse la liste des établissements ayant attiré la plus grande part des investissements totaux dans la RSPS de 2007–2008 à 2011–2012. Sept des dix établissements en tête de liste sont situés en Ontario, les trois autres se trouvant en Colombie-Britannique, en Alberta et au Québec. La Colombie-Britannique a attiré 9 % du financement total (sources provinciales et autres sources/sources externes) au Canada (tableau 4), et l'Université de la Colombie-Britannique arrive au premier rang au pays pour les fonds reçus (tableau 7).

Tableau 7 : Dix principaux établissements par montant du financement reçu pour la RSPS (de 2007–2008 à 2011–2012)
Établissement Total
Université de la Colombie-Britannique 40 893 978 $
Réseau universitaire de santé 40 161 406 $
Université McMaster 39 501 992 $
Université de Toronto 35 131 173 $
Université de l'Alberta 31 167 870 $
Institut de recherche en services de santé 30 488 968 $
Centre Sunnybrook des sciences de la santé 27 949 357 $
Université de Waterloo 27 680 048 $
Action Cancer Ontario 27 472 806 $
Université McGill 23 884 772 $

Sur le plan de la répartition du financement au sein des provinces, les nombreux établissements de l'Ontario et du Québec se partagent les fonds de manière relativement égale. Les huit établissements les mieux financés en Ontario touchent plus de 20 millions de dollars chacun et représentent respectivement de 5 à 10 % du financement total dans la province, ce qui diffère grandement de la plupart des autres provinces, où seulement un ou deux établissements reçoivent la majorité du financement pour la RSPS. Par exemple, en Alberta, l'Université de l'Alberta et l'Université de Calgary se partagent 87 % du financement (tableau 8). Il convient toutefois de souligner que la manière de recevoir et de divulguer le financement dépend des dispositions de l'entente conclue entre les gouvernements provinciaux et les centres universitaires des sciences de la santé et universités. En particulier, cette entente détermine à qui reviennent les fonds (au centre universitaire des sciences de la santé, à l'université ou à la région sanitaire).

Tableau 8 : Établissements les mieux financés en Ontario et en Alberta
Établissement Total Pourcentage
Réseau universitaire de santé 40 161 406,1 $ 9,9 %
Université McMaster 39 501 991,6 $ 9,7 %
Université de Toronto 35 131 173,3 $ 8,6 %
Institut de recherche en services de santé 30 488 968,0 $ 7,5 %
Centre Sunnybrook des sciences de la santé 27 949 357,0 $ 6,9 %
Université de Waterloo 27 680 048,3 $ 6,8 %
Action Cancer Ontario 27 472 805,9 $ 6,8 %
Hôpital St. Michael 20 197 084,1 $ 5,0 %
Université de l'Alberta 31 167 870,2 $ 53,7 %
Université de Calgary 19 513 455,1 $ 33,6 %

Investissements dans les thèmes de RSPS

Les thèmes de RSPS les plus financés durant la période analysée reflètent les priorités qui ont dominé les programmes de soins de santé dans la dernière décennie, l'accès aux soins appropriés dans le continuum se classant au premier rang des thèmes financés à l'échelle nationale (tableau 9) et parmi les trois principaux thèmes de recherche dans toutes les régions. Les cinq thèmes les mieux financés sont (en pourcentage de la part totale) :

  • Accès aux soins appropriés dans le continuum – 14,4 %;
  • Gestion pour assurer la qualité et la sécurité – 11,9 %;
  • Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé – 9,4 %;
  • Soins de santé communautaires et de première ligne – 8,8 %;
  • Soins axés sur le patient – 7,3 %.

Les trois thèmes les moins financés sont :

  • Financement des soins de santé et économie de la santé – 1,6 %;
  • Nouvelles technologies et nouveaux médicaments (évaluation des technologies) – 0,5 %;
  • Gestion du changement et promotion de l'innovation – 0,3 %.

Le tableau 9 présente la somme des investissements dans chaque thème de recherche. Les renseignements sur les établissements les mieux financés pour chaque thème figurent dans le tableau 11, qui montre la prédominance d'un seul établissement d'accueil dans deux thèmes : l'Université de la Colombie-Britannique reçoit 40 % du financement au Canada dans le domaine des politiques sur les médicaments, et l'Université de Waterloo, 33 % dans le domaine des liens entre la santé publique et des populations et les services de santé, et ce, grâce au financement considérable octroyé à son Centre pour l'avancement de la santé des populations Propel.

Tableau 9 : Financement total de la RSPS par thème de recherche (de 2007–2008 à 2011–2012)
Thème de recherche Total Pourcentage
Accès aux soins appropriés dans le continuum 110 540 851 $ 14,4 %
Gestion pour assurer la qualité et la sécurité 91 800 613 $ 11,9 %
Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé 72 652 851 $ 9,4 %
Soins de santé communautaires et de première ligne 67 849 843 $ 8,8 %
Soins axés sur le patient 56 168 031 $ 7,3 %
Application des connaissances et science de la mise en œuvre 42 705 701 $ 5,6 %
Gouvernance et responsabilisation 29 262 537 $ 3,8 %
Ressources humaines dans le secteur de la santé 21 443 714 $ 2,8 %
Information sur la santé (cybersanté) 16 434 721 $ 2,1 %
Politiques sur les médicaments 12 910 864 $ 1,7 %
Information sur la santé : utilisation de bases de données administratives 12 519 847 $ 1,6 %
Financement des soins de santé et économie de la santé 12 065 376 $ 1,6 %
Nouvelles technologies et nouveaux médicaments (évaluation des technologies) 3 524 377 $ 0,5 %
Gestion du changement et promotion de l'innovation 2 558 101 $ 0,3 %
Éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures 217 598 847 $ 28,3 %

Autres activités de RSPS

L'entreprise de RSPS au Canada dépend non seulement d'investissements soutenus dans la recherche (et dans la formation des chercheurs), mais également de la production de données issues de la recherche, de l'utilisation et de l'application de ces données en vue d'améliorer la santé et les soins de santé, et de l'existence de plateformes et de données comme fondements de la recherche. Afin de bien rendre compte de l'éventail riche et diversifié d'organismes qui contribuent à l'entreprise de RSPS parallèlement aux bailleurs de fonds, nous avons réalisé une analyse contextuelle des organismes participant à l'exécution, à l'utilisation, à la formation et/ou au soutien de la RSPS. Au total, 225 organismes ont été recensés. L'annexe B donne la liste de ces organismes et fait état de leur conformité avec les cinq fonctions de base de la RSPS. Le tableau 10 résume les caractéristiques des organismes par région.

Tableau 10 : Organismes et projets de RSPS, et chercheurs principaux désignés (CPD) – Ventilation nationale et provinciale/territoriale
Nombre de projets Nombre de CPD Financement total Nombre d'organismes de RSPS
3 207 2 138 770 M$ 225
  C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. T.-N.-L. Î.-P.-É. Yn Org. nat.
Financement total 71 M$ 58 M$ 13 M$ 22 M$ 406 M$ 160 M$ 5 M$ 20 M$ 3 M$ 163 k$ 32 k$ 3 M$
Nombre de CPD 278 189 63 61 781 509 28 184 45 3 1 11
Nombre de projets 387 310 84 86 1 183 826 29 242 60 3 1 14
Nombre d'organismes de RSPS recensés 17 11 8 8 65 44 6 9 5 3 1 48
Universités participant à la RSPS 6 3 3 2 17 12 2 5 1 1 - -
Hôpitaux/autorités sanitaires 8 3 2 1 25 22 1 2 1 1 - -
Organismes publics 2 3 3 5 11 10 3 2 2 1 1 15
Organisations non gouvernementales (organismes de bienfaisance, organismes sans but lucratif, organismes non répertoriés ou organismes de réglementation du gouvernement) 1 - - - 10 - - - - - - 33
Autres organismes - 2 - - 2 - - - 1 - - -
Tableau 11 : Les trois établissements les mieux financés pour chaque thème de recherche
Thème de recherche Établissement et financement Établissement et financement Établissement et financement
Soins de santé communautaires et de première ligne Université de Calgary
6 764 291 $
Réseau universitaire de santé
5 063 363 $
Université Western Ontario
4 261 381 $
Accès aux soins appropriés dans le continuum Université de l'Alberta
14 448 728 $
Université de la Colombie-Britannique
10 504 247 $
Hôpital St. Michael
5 347 051 $
Gouvernance et responsabilisation Université de Montréal
4 215 622 $
Université de Toronto
3 389 042 $
Action Cancer Ontario
2 898 080 $
Information sur la santé (cybersanté) Université de la Colombie-Britannique
2 458 101 $
Université McGill
2 057 052 $
Université de Waterloo
1 824 197 $
Politiques sur les médicaments Université de la Colombie-Britannique
5 159 222 $
Université McGill
1 690 086 $
Université de Montréal
1 195 667 $
Financement des soins de santé et économie de la santé Centre Sunnybrook des sciences de la santé
1 589 113 $
Université de la Colombie-Britannique
1 466 484 $
Réseau universitaire de santé
1 381 867 $
Gestion pour assurer la qualité et la sécurité Action Cancer Ontario
15 394 647 $
Centre Sunnybrook des sciences de la santé
11 056 100 $
Université McMaster
5 651 301 $
Gestion du changement et promotion de l'innovation Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
950 000 $
Université McMaster
453 032 $
Université de Sherbrooke
295 000 $
Ressources humaines dans le secteur de la santé Université d'Ottawa
2 741 371 $
Université de Toronto
2 489 130 $
Centre de soins de santé IWK
1 950 000 $
Soins axés sur le patient Université McMaster
4 850 121 $
Agence du cancer de la Colombie-Britannique
4 402 640 $
Hôpital pour enfants de Toronto
3 531 752 $
Nouvelles technologies et nouveaux médicaments (évaluation des technologies) Université de l'Alberta
1 002 456 $
Université de Sherbrooke
539 499 $
École Polytechnique de Montréal
365 603 $
Information sur la santé : utilisation de bases de données administratives Université du Manitoba
1 478 546 $
Services de santé de l'Alberta
1 193 708 $
Hôpital St. Michael
726 118 $
Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé Université de Waterloo
23 212 025 $
Université McGill
4 493 823 $
Université Dalhousie
3 077 166 $
Application des connaissances et science de la mise en œuvre Université McMaster
4 997 526 $
Centre Sunnybrook des sciences de la santé
4 081 974 $
Agence du cancer de la Colombie-Britannique
3 600 000 $
Éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures Institut de recherche en services de santé
29 469 141 $
Réseaux de recherche multicentrique du Québec
19 520 435 $
Réseau universitaire de santé
18 088 020 $

Formation 3. Recherche sur les services et les politiques de santé : formation

La croissance de la RSPS résulte d'une combinaison de facteurs, dont l'offre et la demande et, possiblement, l'innovation. Comme c'est le cas pour d'autres domaines, l'offre de possibilités de formation et d'encadrement pour les chercheurs est essentielle au renforcement des capacités. C'est pourquoi cela a constitué l'une des priorités au cours de la dernière décennie, comme en témoignent de grandes initiatives telles que le programme CADRE (Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé et IRSC), les subventions de l'Initiative stratégique pour la formation en recherche dans le domaine de la santé (IRSC), et la création de l'Association canadienne pour la recherche sur les services et les politiques de la santé (ACRSPS), à laquelle de plus en plus d'étudiants adhèrent. Plus de 20 universités canadiennes (annexe E) offrent un programme officiel de formation en RSPS, et des montants considérables ont été investis dans les bourses salariales et de carrière et les bourses de formation, une source de financement visant expressément à aider les chercheurs à élaborer leurs programmes de recherche.

Soutien aux stagiaires

Nous avons classé les investissements dans les bourses de formation en RSPS sous trois mécanismes de financement : bourses à la maîtrise, bourses au doctorat et bourses de recherche. Globalement, ces investissements représentent 5,7 % du financement total de la RSPS au Canada : 0,8 % (5,8 millions de dollars) pour les bourses à la maîtrise, 2,3 % (17,7 millions de dollars) pour les bourses au doctorat et 2,1 % (16,2 millions de dollars) pour les bourses de recherche. Le tableau 5 présente la ventilation des investissements parmi tous les mécanismes de financement (p. ex. bourses salariales et subventions de fonctionnement). Ces données ne reflètent toutefois pas l'appui à la formation fourni par l'intermédiaire de subventions d'équipe et d'autres mécanismes de financement, qui comptent souvent parmi leurs objectifs fondamentaux des exigences en matière de formation et de renforcement des capacités.

Le tableau 12 dresse la liste des établissements les mieux financés, toutes bourses de formation confondues. L'Université de Toronto tient le haut du pavé, suivie de l'Université de la Colombie-Britannique. (Les sources de financement sont énumérées dans le tableau 13.) Bien que l'Université Dalhousie figure au 12e rang sur le plan du financement total, elle se classe 4e au chapitre des bourses de formation (tableau 12). Plus des deux tiers de ses fonds de formation proviennent de la Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle-Écosse. Enfin, une proportion importante des bourses de formation de l'Université de Toronto (85 %) et de l'Université de la Colombie-Britannique (74 %) est financée par les IRSC.

Tableau 12 : Les cinq universités les mieux financées – toutes les bourses de formation
Université Total Pourcentage
Université de Toronto 4 256 829,4 $ 9,7 %
Université de la Colombie-Britannique 3 556 251,0 $ 8,1 %
Université de Montréal 2 645 559,9 $ 6,0 %
Université Dalhousie 2 378 937,3 $ 5,4 %
Université McGill 2 234 036,5 $ 5,1 %

Appui salarial en RSPS

Des investissements ont également été effectués pour appuyer les chercheurs tout au long de leur cheminement de carrière. Globalement, les investissements dans les bourses salariales et de carrière représentent 11,1 % du financement total de la RSPS au Canada. Les bourses de nouveau chercheur obtiennent 1,4 % des fonds (10,9 millions de dollars), les bourses de mi‑carrière, 2,1 % (16,0 millions de dollars), et les bourses de clinicien-chercheur, 1,6 % (12,2 millions de dollars). Comme l'indique le tableau 13, qui fournit des renseignements sur les principaux organismes de financement, le FRQS contribue généreusement aux bourses de formation et aux bourses salariales.

Tableau 13 : Principaux organismes qui financent des bourses salariales et des bourses de formation
Organisme de financement Total Pourcentage
Instituts de recherche en santé du Canada 42 171 998,1 $ 32,6 %
Fonds de recherche du Québec – Santé 28 952 140,2 $ 22,4 %
Chaires de recherche du Canada 9 800 000,0 $ 7,6 %
Alberta Innovates – Health Solutions 9 191 800,0 $ 7,1 %
Institut ontarien de recherche sur le cancer 7 944 000,0 $ 6,1 %

Soutien 4. Recherche sur les services et les politiques de santé : soutien

Sans données, la recherche serait impossible. Les plateformes de données sont énumérées à l'annexe B à titre de complément d'information. De 2002 à 2010, plusieurs autres centres de développement de la recherche des IRSC axés sur des domaines thématiques précis de la santé des populations et associés à l'Institut de la santé publique et des populations sont venus s'ajouter5.

En tant que système financé par les deniers publics jouissant d'un accès à de vastes ensembles de données administratives, le Canada est depuis longtemps réputé pour son accès à une très grande quantité de données. Cependant, bien que plusieurs provinces disposent de capacités ne demandant qu'à être pleinement stimulées ou exploitées, seules quelques provinces possèdent des centres de données établis et fonctionnels pour faciliter la RSPS – p. ex. l'Institut de recherche en services de santé (Ontario), le Centre manitobain des politiques en matière de santé (Manitoba), le Centre de recherche sur les services et les politiques de santé de l'Université de la Colombie-Britannique (Colombie-Britannique) et Population Data BC (Colombie-Britannique). Les sources de données de RSPS augmentent dans plusieurs autres provinces, dont l'Alberta, la Saskatchewan, la Nouvelle-Écosse et le Québec. À l'échelle nationale, l'Institut canadien d'information sur la santé et Statistique Canada (notamment le programme des Centres de données de recherche) sont des actifs importants en matière de données sur la santé. En outre, plusieurs organismes s'emploient à soutenir ce milieu. On n'a qu'à penser à l'ISPS et à l'ACRSPS qui, par leurs activités visant à renforcer les capacités de la RSPS et à plaider en sa faveur, sont reconnus comme des chefs de file dans ce domaine. Enfin, d'autres centres de développement de la recherche associés à l'Institut de la santé publique et des populations des IRSC sont venus s'ajouter de 2002 à 2010.

7. Conclusions et recommandations

Le présent rapport dresse un portrait de l'ampleur, de la nature et de la diversité du financement, des actifs et des ressources de la RSPS au Canada sur une période de cinq ans. Il représente le premier effort concerté d'un groupe d'organismes qui financent la RSPS et qui partagent la conviction que l'efficacité à long terme des soins de santé au Canada passe par ce type de recherche. Étant donné la multitude de bailleurs de fonds et la diversité de chercheurs et d'établissements d'accueil, la nécessité d'un effort de planification avisé et pancanadien est devenue apparente pour fixer les priorités de manière appropriée et harmoniser les possibilités de partenariat de financement, ainsi que pour créer une forme d'alliance visant à faire progresser la RSPS au pays. Une telle planification est susceptible de mieux servir les responsables des politiques et les décideurs dans le domaine des services de santé, les patients, les fournisseurs et les chercheurs en favorisant une meilleure coordination des priorités et en amplifiant la mobilisation pour la recherche sur les services de santé et la réforme des soins de santé.

Conclusions principales

Financement

  1. Toutes sources confondues, le Canada a investi plus de 770 millions de dollars dans la RSPS de 2007–2008 à 2011–2012. Comme on peut s'y attendre d'un organisme national de financement de la recherche en santé, les IRSC sont le principal bailleur de fonds de la RSPS au Canada. Ils ne sont toutefois pas seuls : les autres organismes nationaux, les organismes et gouvernements provinciaux/territoriaux et les organismes de bienfaisance contribuent tous de façon importante à l'entreprise de RSPS. Les statistiques publiées ici ne représentent qu'une évaluation prudente des investissements du Canada dans le domaine, car elles ne rendent pas compte de tous les organismes qui prennent part à l'effort. Par exemple, les investissements réalisés par les ministères de la Santé provinciaux/territoriaux (à l'exception du MSSLD, qui est également membre de l'ACOPRS), Santé Canada, l'Agence de la santé publique du Canada et Génome Canada ne figurent pas dans le rapport, et ce ne sont pas tous les organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé qui ont participé au projet. Sont également exclus du présent rapport les investissements des entreprises du secteur privé et les programmes de recherche sur la santé et la sécurité au travail mis en œuvre en collaboration avec les commissions des accidents du travail du Canada, surtout au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique. Cependant, les investissements des commissions ne comptent que pour 0,001 % de toutes les dépenses publiques en santé pour la période visée par notre rapport, soit de 2007–2008 à 2011–2012.
  2. Les investissements augmentent, et ils proviennent d'une variété d'organismes publics, de gouvernements et d'organismes de bienfaisance. En outre, un éventail d'établissements en bénéficient, ce qui concorde avec les structures institutionnelles uniques mises en place dans chaque province/territoire et à l'échelle nationale.
  3. Ni la taille ni la provenance des investissements ne font consensus; les décideurs souhaitent de plus en plus de meilleures données probantes et évaluations, de meilleurs outils et une application accélérée des nouveaux outils et des nouvelles données aux réformes des services et des politiques. Il semble aller de soi que le domaine de la RSPS continuera à se développer et à évoluer conformément à la proposition de valeur présentée par la communauté scientifique au milieu des responsables des politiques et des décideurs cliniques et administratifs. Nous reviendrons d'ailleurs sur ce point dans nos recommandations.
  4. Comme c'est le cas à l'échelle pancanadienne, il existe des différences significatives entre les provinces ou territoires, des différences dans les investissements provinciaux/territoriaux, notamment en ce qui concerne la proportion des investissements, et des différences quant à la compétitivité nécessaire à la réussite dans les concours de financement nationaux et internationaux. Les investissements totaux (toutes sources confondues) par personne vont de 1,12 $ à l'Île-du-Prince-Édouard à 30,13 $ en Ontario, l'Alberta se situant au milieu de la distribution à 14,98 $ par personne. En ce qui a trait aux sources provinciales/territoriales seulement, le Manitoba, la Nouvelle-Écosse et le Québec se montrent particulièrement généreux, ces deux dernières provinces se démarquant surtout du point de vue du soutien du personnel. Si l'on considère les investissements provinciaux/territoriaux comme un levier financier permettant d'attirer des fonds nationaux et internationaux, la Colombie-Britannique (plus de sept fois l'investissement provincial) et l'Alberta (près de quatre fois l'investissement provincial) semblent particulièrement efficaces. Enfin, le Québec et l'Ontario parviennent respectivement à doubler et à tripler leurs investissements dans la RSPS.
  5. Il est pertinent de s'attarder aux données par personne, puisque tant le Royaume-Uni que les États-Unis ont tenté de cibler leur participation aux dépenses globales dans la recherche en santé (R.-U.), et que la recherche sur les services de santé requiert une attention particulière afin que toute réforme suive son cours. En 1989, le Congrès américain a déterminé que 0,5 % du budget du programme de bourses National Research Service Awards consacré à la formation irait, par l'intermédiaire de l'Agency for Healthcare Research & Quality, à la formation des chercheurs spécialisés en RSPS. En 1999, cette proportion est passée à 1 %, et elle n'a pas changé depuis6. En 1994, au Royaume-Uni, Tony Culyer a formulé une importante série de recommandations sur la recherche en santé dans son ensemble, en fixant notamment un objectif de 1,5 % des dépenses du National Health Service à consacrer au financement de toute la recherche en santé. Ces deux stratégies sont valables et pourraient être dignes d'intérêt dans une réflexion canadienne sur les dépenses au chapitre de la recherche liée aux services de santé. Bien que nos nations sœurs ne possèdent aucune compilation des données concernant la recherche sur les services de santé qui soit comparable aux efforts canadiens actuels, il pourrait s'avérer utile d'étudier des éléments équivalents entre les organismes nationaux de recherche des deux pays. Selon les estimations les plus récentes (Kieran Walshe et Huw Davies, 2013), environ 7,5 % des dépenses totales dans la recherche en santé au Royaume-Uni sont consacrées à la RSPS7. Voilà qui soulève la question de la pertinence de fixer une cible pour la RSPS comme fonction (a) de toutes les dépenses dans la recherche en santé ou (b) d'une fraction des dépenses publiques globales dans le pays.

Priorités

  1. Il est apparent que les volets de financement prioritaires pour la RSPS ont été bien pris en charge par les chercheurs spécialisés en RSPS au Canada à l'échelle du projet, du programme et du soutien du personnel. Les priorités les mieux financées, en ordre décroissant, sont les suivants : accès aux soins appropriés dans le continuum, gestion pour assurer la qualité et la sécurité, liens entre la santé publique et des populations et les services de santé, soins de santé communautaires et de première ligne et soins axés sur le patient; les moins bien financées sont : financement des soins de santé et économie de la santé, nouvelles technologies et nouveaux médicaments (évaluation des technologies) et gestion du changement et promotion de l'innovation – des domaines qui devraient vraisemblablement être des pièces maîtresses d'une réforme visant à atteindre l'équivalent canadien du concept de la triple finalité (voir tableau 9 pour la liste des investissements prioritaires). En vue de la prochaine étape de planification pour la vision et la stratégie pancanadiennes, il pourrait s'avérer utile d'examiner les priorités actuelles pour que les décideurs veillent à ce que les programmes d'aujourd'hui permettent de relever les défis de demain. Au point de vue de la prise de décisions dans la gestion et les politiques des services de santé, le fossé entre la théorie et la pratique clinique n'est pas moins que le fossé entre la théorie et la pratique dans la RSPS.

Comparaison du rendement

  1. L'une des principales questions qu'ont soulevées les informateurs clés dans leur entrevue avec les chefs de file dans le domaine de la RSPS est la faible production de données comparatives sur le rendement des différentes régions canadiennes. Tout comme le fait l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) avec ses pays membres, l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) accomplit un excellent travail de communication de renseignements descriptifs sur des données administratives; cependant, peu d'études en RSPS comparent un ensemble de critères de qualité et de rendement des systèmes de santé provinciaux et territoriaux canadiens. Ce manque semble découler en partie – et non en totalité – d'obstacles relatifs à la confidentialité des données. Le milieu de la recherche doit faire preuve de leadership pour surmonter les obstacles, réels ou perçus, liés au couplage des données des provinces ou territoires. Une autre raison évidente expliquant le nombre restreint d'activités de comparaison est le faible intérêt que semblent manifester les gouvernements provinciaux à l'égard de l'évaluation des grandes initiatives stratégiques. L'une des propositions judicieuses issues des entrevues auprès d'informateurs clés est la création d'un observatoire canadien des systèmes de santé qui pourrait procéder à des comparaisons avec une relative indépendance.

Recommandations

Recommandation 1 : Continuer de surveiller et de communiquer les activités de RSPS

Il importe de dresser un portrait de l'état actuel de la RSPS au Canada non seulement parce que ce portrait permet d'étudier les activités de RSPS sous plusieurs angles, mais également parce que celui-ci donne des indications quant à la manière d'assurer la continuité des activités. L'un des grands défis liés à l'établissement d'un inventaire des actifs de cette nature réside dans la cohérence et la clarté des données. Comme ces données n'ont pas d'abord été recueillies et intégrées pour tous les bailleurs de fonds, la saisie des données et la définition des différents éléments ne sont pas uniformes. De concert avec un groupe de représentants d'organismes partenaires, l'ISPS pourrait prendre l'initiative d'améliorer le modèle actuel et/ou d'organiser un cycle de classement, de collecte et de communication des données semblable à celui qu'utilise l'Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer (ACRC), par exemple en effectuant un sondage biennal ou en se basant sur un cycle quinquennal ou autre. Au cours de ce processus, il faudrait également songer à mettre au point une méthode rigoureuse et précise pour coder et classer les données par thème de recherche. Les organismes participants pourraient vouloir suivre l'approche de l'ACRC et affecter une ressource analytique spécialisée (à savoir une personne) pour appuyer ce processus de mobilisation des partenaires et de définition, de collecte, de préparation, d'analyse et de communication de données. Les efforts visant à rassembler et à « normaliser » des ensembles de données aussi variés nécessiteront l'utilisation de ressources spécialisées et l'engagement des IRSC et des organismes partenaires.

Recommandation 2 : Compléter l'analyse des investissements et des activités par la mesure et la communication de l'impact de la RSPS

En ce qui a trait à la question des dépenses, l'un des commentaires fréquemment émis par les informateurs clés concerne l'impérieuse nécessité d'adopter une mesure de rendement des investissements qui va au-delà des mesures traditionnelles d'impact des citations universitaires et scientifiques. Cette mesure pourrait être élaborée conjointement avec d'autres organismes ou représenter un petit projet de recherche concurrentiel distinct. On peut sans doute comparer l'impact de la recherche à une longue chaîne composée de multiples maillons, mais il demeure que la mise au point de mesures triangulées de l'impact serait très utile pour codifier les avantages retirés des investissements dans la RSPS et permettrait également de justifier le renforcement des engagements. La science de la mise en œuvre et la recherche opérationnelle découlent de la conception suivante : la majorité des chercheurs en services de santé aspirent à mettre en pratique les résultats de la recherche et à combler le fossé entre la théorie et la pratique. Lorsqu'elle implique un changement radical dans la manière de financer les services ou de rémunérer les professionnels, cette situation peut susciter des appréhensions. Cependant, la tenue des bonnes évaluations de l'impact aidera à déterminer comment mieux assurer l'application des résultats de la RSPS pour améliorer les services aux patients et les politiques pour les citoyens. Bien que la RSPS s'inscrive toujours dans un contexte lié aux politiques locales et aux dispositions des établissements, la collaboration avec des organismes internationaux de RSPS aux vues similaires pourrait aider à créer des outils communs d'évaluation de l'impact et à établir une nomenclature commune de classification de la RSPS.

Recommandation 3 : Maximiser les possibilités de RSPS au moyen de la Stratégie de recherche axée sur le patient

En cours d'élaboration depuis quelques années, la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) des IRSC est en voie de passer de la phase de conception à la phase de réalisation. Alors que de nouveaux partenariats provinciaux et nationaux se forment, les investissements dans les infrastructures des unités de soutien partout au pays viseront à répondre aux besoins des patients, à soutenir les décideurs et les chercheurs dans la conception et l'exécution d'études, et à faciliter l'accès aux données (y compris aux ensembles de données couplées et à l'intégration des nouveaux ensembles de données). Compte tenu des ressources importantes consacrées à la SRAP et de la forte capacité du milieu de la RSPS à répondre aux besoins en matière de services de santé et à ceux des responsables des politiques, la SRAP offre une occasion unique de renforcer les infrastructures provinciales et régionales de RSPS et d'entreprendre une réforme administrative et politique.

Recommandation 4 : Accroître le nombre de possibilités offertes aux chercheurs intégrés

En RSPS, l'une des réussites de la dernière décennie est sans conteste le recrutement de nouveaux talents au moyen de programmes de formation régionaux et de soutien national et provincial pour les chercheurs. L'une des principales difficultés auxquelles sont confrontés les organismes de services de santé et les organismes publics est de proposer des changements qui sont fondés sur les données probantes de la RSPS et qui tiennent compte du contexte local. Les dernières années ont vu la croissance du nombre de chercheurs en RSPS travaillant au sein de grands organismes publics, d'autorités régionales et d'établissements responsables du système de prestation des soins8. Les chercheurs intégrés s'efforcent d'aider ces organismes en réalisant des travaux de recherche et d'analyse et, parfois, en mettant en œuvre des études sur les changements et en en effectuant l'évaluation. Bien que ces relations soient uniques et qu'elles nécessitent une attention soutenue, les possibilités de renforcer les capacités dans la transformation du secteur de la santé et dans la science appliquée de la mise en œuvre – sans compter les perspectives de carrière entièrement nouvelles offertes aux chercheurs en RSPS – demeurent vastes et prometteuses.

Recommandation 5 : Définir des priorités pancanadiennes et des possibilités de financement et d'investissement conjoints avec d'autres bailleurs de fonds de la recherche – créer une alliance de RSPS entre les principaux bailleurs de fonds

Nous recommandons que l'ISPS des IRSC joue un rôle de premier plan dans la négociation d'une alliance entre les nombreux bailleurs de fonds de la RSPS au Canada, lesquels épousent une même cause et visent les mêmes objectifs. En outre, lorsqu'ils travaillent main dans la main pour respecter les priorités et les possibilités de financement communes, les bailleurs de fonds peuvent accélérer la mise en œuvre de nouveaux travaux et l'obtention d'impacts. L'ISPS des IRSC pourrait agir comme facilitateur pour négocier pareille alliance et pour favoriser le recensement continu des activités de RSPS au pays, le tout dans le but de maximiser les actifs et les impacts collectifs de la RSPS.

Recommandation 6 : Explorer les possibilités liées aux « données massives »

Le nouveau monde de la mégascience et des « données massives » (couplage d'ensembles de données vastes et diversifiés) offre de nombreuses possibilités commerciales. Comme le système canadien de prestation des soins repose sur un modèle à payeur unique, les possibilités de renforcer les capacités analytiques relatives au couplage de bases de données spécialisées et de données administratives aux fins de découverte et d'application sont légion. En décembre 2013, les organismes subventionnaires du Canada ont réfléchi au meilleur moyen de faire progresser un programme de recherche adapté à nos avantages concurrentiels particuliers en matière de données massives (Consultations du groupe 3+)9. De nombreuses découvertes sur les meilleurs moyens de faire progresser le programme de médecine personnalisée en vue d'optimiser les soins offerts aux patients, ainsi que la possibilité de mieux orienter les organismes, le financement et la prestation des services de santé tiennent à la capacité de coupler les données de recherche et les données administratives. Ces travaux sont très prometteurs et très attrayants pour un pays prêt à prendre les mesures qui s'imposent à l'égard de la confidentialité ainsi que du couplage et de l'échange appropriés des données aux fins de recherche. De nombreux obstacles relatifs à la confidentialité pour le couplage approprié des données semblent déjà avoir été surmontés grâce aux technologies virtuelles10, mais les autorités chargées de protéger la vie privée ne sont peut-être pas toutes à jour sur ces nouveaux outils. Combinée à la saisie de renseignements médicaux, l'entrée en scène de nouvelles cohortes de chercheurs partout au Canada apporte un regard inédit sur le couplage des « données massives », depuis la santé moléculaire jusqu'à la santé des populations.

Recommandation 7 : Organiser des tables de concertation provinciales/territoriales et nationales afin que les responsables des politiques et des services établissent leurs priorités avec les chercheurs

Au Canada, les interactions entre les autorités fédérales, provinciales et territoriales et les chefs de file dans le domaine de la RSPS ont toujours été positives, et ce, malgré le taux de rotation élevé chez les hauts fonctionnaires. L'avènement de la SRAP permet de renforcer la participation provinciale et territoriale aux politiques, laquelle est déjà forte dans de nombreuses provinces, mais peut-être plus faible à l'échelle nationale. Dans l'éventualité où nous parviendrions à former une alliance pour la RSPS, il y aurait sûrement moyen de solliciter la participation des représentants de la santé fédéraux, provinciaux et territoriaux pour harmoniser les efforts communs de réforme en matière de recherche avec une nouvelle stratégie de recherche sur les services et les politiques de santé.

En résumé

Le présent rapport dresse le premier portrait complet des investissements dans la RSPS réalisés par des organismes publics et des organismes sans but lucratif au Canada. Il est le fruit de l'analyse des montants investis et des types d'investissements dans la RSPS de 2007–2008 à 2011–2012. Les données de financement visent les IRSC, des organismes partenaires nationaux, des organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé, des organismes provinciaux de financement de la recherche en santé et un nombre restreint de ministères provinciaux. Nous avons analysé ces données selon le cadre stratégique et analytique exposé dans le présent rapport (financement de la recherche, exécution de projets de recherche, utilisation de résultats de recherche, formation de chercheurs et de décideurs, ou soutien par le développement d'infrastructures) et les avons classées sous 15 thèmes différents. De plus, nous avons adapté les analyses fournies dans le présent rapport pour les intégrer à un outil en ligne convivial – l'inventaire des actifs – qui permet entre autres de parcourir d'un simple coup d'œil les montants investis aux quatre coins du pays et les principaux domaines prioritaires financés. Nous espérons que cet inventaire des actifs – utilisé conjointement avec un vaste sondage mené auprès des acteurs et des principaux leaders d'opinion du domaine – pourra s'avérer utile non seulement pour guider l'évaluation de l'état actuel de la RSPS, mais également pour montrer à tous les partenaires la voie qui mène à une nouvelle vision et à une nouvelle stratégie concertée pancanadiennes de la RSPS. Le renforcement de l'alliance entre les bailleurs de fonds de la RSPS pourrait constituer un modèle novateur pour augmenter la valeur et le volume des travaux de recherche et rehausser le talent dans le domaine au Canada.

Références

  1. Instituts de recherche en santé du Canada. « Plan stratégique de l'Institut des services et des politiques de la santé 2009-2014 », Ottawa, gouvernement du Canada, révisé le 8 avril 2010. (30 octobre 2013).
  2. Instituts de recherche en santé du Canada. « Domaines de recherche correspondant aux priorités stratégiques de l'ISPS », Ottawa, gouvernement du Canada, révisé le 16 octobre 2013. (30 octobre 2013).
  3. Redman, S. « Rapport de l'Équipe d'examen composée d'experts pour l'Institut des services et des politiques de la santé », Ottawa, gouvernement du Canada, février 2011, révisé le 2 août 2011. (26 octobre 2013)
  4. Hansen, J., W. Schäfer, N. Black et P. Groenewegen. « European priorities for research on health care organizations and service delivery », Journal of Health Services Research & Policy, vol. 16, suppl. 2, juillet 2011, p. 16‑26.
  5. Ettelt, S., et N. Mays. « Health services research in Europe and its use for informing policy », Journal of Health Services Research & Policy, vol. 16, suppl. 2, juillet 2011, p. 48‑60.
  6. Instituts de recherche en santé du Canada. « Unités de soutien de la SRAP », Ottawa, gouvernement du Canada, révisé le 7 novembre 2013. (30 octobre 2013).
  7. Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé. « Provincial health research plans: Summary », Colombie-Britannique, non publié.
  8. Instituts de recherche en santé du Canada. « SPOR health priorities », 8 mars 2013, non publié.
  9. Instituts de recherche en santé du Canada. « Priorités de recherche stratégique de l'ISPS », Ottawa, gouvernement du Canada, 2012, révisé le 16 octobre 2013. (8 août 2013).
  10. Instituts de recherche en santé du Canada. « IAB input on future SPOR networks: Discussion guide », 7 mars 2013, non publié. (28 octobre 2013).
  11. Ipsos Reid. « Canadian Institutes of Health Research strategy for patient-oriented research: Draft report: general public survey », 6 mars 2013, non publié. (26 octobre 2013).
  12. Ipsos Reid. « Canadian Institutes of Health Research strategy for patient-oriented research: Summary of findings », 25 mars 2013, non publié. (26 octobre 2013).

Annexe A : Méthodologie de l'inventaire des actifs

Activité Description de l'approche
Recenser les organismes
  • De concert avec le comité consultatif de projet et les informateurs régionaux, l'équipe a recensé les organismes qui prennent part à la recherche sur les services et les politiques de santé dans chaque région canadienne.
  • Les organismes ont été classés selon cinq catégories, et leurs principales fonctions ont été précisées. Les renseignements et les définitions se trouvent à l'annexe B.
    • Catégories
      1. Universités
      2. Hôpitaux/régions ou autorités sanitaires
      3. Organismes publics et gouvernementaux
      4. Organisations non gouvernementales
      5. Autres
    • Fonctions
      1. Financement
      2. Exécution
      3. Utilisation
      4. Formation
      5. Soutien (banque de données/soutien en matière de données)
  • En tenant compte des principaux acteurs du domaine, l'équipe a recueilli des données auprès des bailleurs de fonds afin de comprendre et de décrire les activités de RSPS se déroulant dans chacune des régions.
Recueillir les données des bailleurs de fonds
  • Un modèle normalisé a été conçu pour recueillir les données sur le financement de la RSPS auprès des organismes participants. Sachant que chaque province/territoire a sa propre façon de recueillir et de communiquer les données, l'équipe de projet a travaillé avec les personnes nommées responsables des données dans chacune des régions afin de modifier le modèle en fonction des différences importantes. Les données ont été recueillies auprès de 27 organismes différents et portent sur les activités de recherche menées sur une période de cinq ans, à savoir de 2007–2008 à 2011–2012. L'équipe a demandé le montant du financement annuel et total pour chaque projet; quelques organismes n'ont toutefois pas été en mesure de fournir la ventilation annuelle. Les renseignements concernant les données sur le financement présentées par les organismes se trouvent à l'annexe C.
Classer et cataloguer les données
  • Tous les projets ont été évalués pour s'assurer de leur pertinence dans le cadre de la RSPS. L'équipe a considéré un petit sous-ensemble de projets comme étant principalement de nature clinique ou biomédicale; ceux-ci ont par conséquent été exclus de la base de données. Les projets jugés conformes à la fois à la RSPS et à la recherche sur la santé des populations et la santé publique ont été classés sous le thème liens entre la santé publique et des populations et les services de santé. Enfin, d'autres projets ont été exclus parce que le financement avait entièrement lieu avant 2007–2008 ou après 2011–2012 (p. ex. de 2013 à 2016).
  • Les projets ont été classés sous 14 thèmes selon leur titre et, le cas échéant, leur résumé et leurs mots-clés. Les nombreux projets correspondant à plusieurs thèmes ont été classés sous le thème prédominant. Un 15e thème, éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures, a été ajouté pour rendre compte des fonds versés aux grands centres de données et aux réseaux/centres qui ne sont pas spécialisés dans un domaine précis. Ont également été intégrées à cette catégorie thématique les bourses de voyage et les bourses en journalisme qui ne correspondaient pas aux catégories axées sur des domaines.
  • Les projets ont aussi été classés selon le type de financement (subvention d'équipe, bourse salariale, etc.). La liste complète des types de financement se trouve à l'annexe D.
Synthétiser et analyser les données
  • Durant le processus de regroupement des données présentées par les bailleurs de fonds, l'équipe a jugé nécessaire de passer en revue et d'actualiser la désignation des établissements d'accueil afin d'assurer l'uniformité des niveaux organisationnels. Ainsi, elle a déterminé que l'entité apparaissant au haut de l'organigramme d'une organisation serait désignée comme établissement d'accueil (p. ex. le Centre Sunnybrook des sciences de la santé par rapport au Centre de cancérologie Odette). Pour saisir ce renseignement, l'équipe a créé un champ visant à intégrer à l'ensemble de données à la fois le nom de l'organisme nommé par le bailleur de fonds et le nom de l'organisme principal.
  • Aux fins de rapport, tous les champs de données ont été revus pour en garantir l'uniformité (p. ex. format uniforme pour les dates de début et de fin des projets, chercheurs toujours nommés de la même manière).
  • Afin de permettre l'analyse du nombre et du type de subventions dont il était titulaire, chaque chercheur s'est vu assigner un numéro. Lorsque l'organisme de financement lui en avait déjà fourni un, le chercheur conservait ce même numéro. Sinon, l'équipe lui en attribuait un.
  • Les données ont été enregistrées dans Excel et des bases de données Access.
  • Plusieurs requêtes ont été exécutées pour rendre compte de l'état actuel de la RSPS au Canada, dont :
    • le financement provincial/territorial total (toutes sources confondues), et le financement interne (de source provinciale) comparativement au financement externe;
    • le financement total en fonction des thèmes de recherche;
    • le financement provincial/territorial en fonction des bourses salariales et des bourses de formation;
    • les activités d'application des connaissances par province/territoire et par établissement d'accueil;
    • les établissements d'accueil les mieux financés;
    • le nombre total de CPD à l'échelle des provinces/territoires et des établissements d'accueil.
Valider les données et les organismes et les présenter sous leur forme définitive
  • De concert avec les informateurs régionaux ou d'autres intervenants clés au fait des données régionales, l'équipe a rédigé pour chaque région une version définitive de la liste des organismes et de l'aperçu des données aux fins d'évaluation et de validation. Les personnes chargées de valider les données ont dû répondre aux quatre questions suivantes :
    1. Avons-nous nommé les bons organismes?
    2. Sont-ils bien classés?
    3. Leurs fonctions principales sont-elles exactes (financement, exécution, utilisation, formation, banque de données/soutien en matière de données)?
    4. Y a-t-il des lacunes? Qu'est-ce qui les explique?
  • Le processus de validation a permis aux provinces/territoires d'indiquer les sources de financement ou les principaux organismes de RSPS manquants. Toutes ces sources ont été ajoutées à l'ensemble de données global pour l'exécution des dernières requêtes.
Premier inventaire des actifs et grandes lignes du rapport sur l'état actuel
  • Toutes les données ont été présentées sous leur forme définitive, puis intégrées à deux produits finaux : le rapport et l'inventaire des actifs.
  • Conjointement avec le comité consultatif de projet et les informateurs régionaux, l'équipe de projet a choisi une série de représentations des données à l'échelle nationale et/ou provinciale/territoriale aux fins de géocartographie.
  • La géocarte est un outil en ligne présentant les activités de façon globale dans le but d'illustrer graphiquement l'état actuel de la RSPS relativement au financement, aux activités, aux capacités et aux domaines de compétence – des analyses qui figurent dans le présent rapport.
  • Le présent rapport fournit un aperçu détaillé des activités de RSPS se déroulant dans chaque région et formule des recommandations fondées sur ce processus.
  • Tous les fichiers Excel et Access contenant les données utilisées aux fins d'analyse ont été transmis à l'ISPS en vue d'une utilisation continue; les fichiers provenant de chaque bailleur de fonds ont également été fournis.

Annexe B : Tableaux régionaux de la recherche sur les services et les politiques de santé au Canada

La présente annexe donne un aperçu détaillé des actifs et des organismes de chaque région. Elle est composée d'une combinaison de l'analyse des données reçues des 27 organismes ayant participé au présent exercice, des entrevues menées auprès d'informateurs clés et des activités de recherche connexes. Comparativement à la géocarte en ligne, elle offre une combinaison de données qualitatives et quantitatives régionales plus détaillée et un portrait plus complet des actifs au Canada.

Les six éléments d'analyse qui suivent sont décrits pour chaque région.

1. Survol des organismes

Liste des organismes de RSPS actifs dans la région. Les organismes sont classés par catégorie, et leurs fonctions principales sont indiquées.

Catégories

  1. Universités
    • Centres faisant partie d'une université et/ou reconnus au sein d'une université ou d'un département comme jouissant d'un statut particulier de centre ou d'institut.
    • Universités adhérant à une charte accordée par un acte législatif.
  2. Hôpitaux/régions ou autorités sanitaires
    • Organismes dont la recherche vise à soutenir les organisations directement responsables de la prestation des soins de santé ou celles qui disposent d'un éventail d'intérêts de recherche.
  3. Organismes publics et gouvernementaux
    • Organismes financés en grande partie par le gouvernement, encadrés par des mesures législatives particulières ou devant exercer des responsabilités déléguées par le gouvernement.
  4. Organisations non gouvernementales
    • Organismes sans but lucratif dont les efforts de recherche visent à répondre à des problèmes de santé précis.
  5. Autres

Fonctions

  1. Financement
    • Dans le cadre d'un processus concurrentiel, offrir un appui financier pour l'exécution de la RSPS; comprend tous les types de financement (chaires, subventions, etc.), mais non le soutien en nature.
  2. Exécution
    • Mener des activités de RSPS (libre ou à l'initiative des responsables des politiques ou des décideurs) faisant l'objet d'une évaluation par les pairs au moment de la demande ou de la publication.
  3. Utilisation
    • Passer en revue et analyser la recherche ayant déjà été effectuée pour dégager des thèmes ou généraliser des conclusions, ou la recherche prête à être utilisée par un public précis. Comprend l'application des connaissances, les outils d'aide à la décision clinique, les notes d'information, etc. Sans être une activité de recherche en tant que telle, la fonction « utilisation » mène à la création d'un nouveau produit.
    • Élaborer des politiques fondées sur des données probantes pour orienter la structure du système et des services de santé et/ou la prestation des services. S'appuyer sur la recherche pour recommander ou non l'adoption d'une ligne de conduite précise à l'échelon politique ou administratif.
    • S'appuyer sur la recherche pour mettre au point une approche précise relativement à l'élaboration de politiques ou à la prise de décisions en matière de soins ou à la prestation de ceux-ci.
  4. Formation
    • Offrir des programmes officiels en RSPS qui mènent à un diplôme.
  5. Soutien (banque de données/soutien en matière de données)
    • Recueillir, stocker et échanger des données aux fins de la RSPS ou en soutien à celle-ci.
    • Assurer la promotion de la RSPS et la faire progresser.

2. Profil régional

  • Financement total reçu sur cinq ans et nombre de CPD uniques actifs dans chaque région.

3. Financement par organisme sur cinq ans

  • Liste des organismes ayant financé des projets dans chaque région; valeur du financement octroyé sur cinq ans et expression de ce financement en pourcentage de tout le financement octroyé par les bailleurs de fonds.

4. Financement par type

  • Mécanismes de financement ayant permis aux organismes de chaque région de recevoir des fonds au cours des cinq dernières années; valeur totale et pourcentage du total.

5. Principaux thèmes de recherche

  • Thèmes les mieux financés dans chaque région; valeur totale et pourcentage du total.

6. Organismes de recherche

  • Liste des organismes ayant reçu des fonds; financement total reçu et nombre de projets.

Colombie-Britannique

Aperçu

Le tableau ci-dessous décrit les organismes participant à la recherche sur les services et les politiques de santé en Colombie-Britannique. Les organismes désignés comme établissements d'accueil (titulaires de financement) selon les données sur le financement sont marqués d'un astérisque (*).

1. Survol des organismes
Catégorie Nom Fonctions principales et structure organisationnelle
Universités Université de la Colombie-Britannique*
  • Financement, exécution, utilisation, formation, soutien
    • Centre de recherche sur les services et les politiques de santé
    • Population Data BC
    • École de santé publique et de santé des populations
Université de Victoria*
  • Exécution, utilisation, formation
Université Simon-Fraser*
  • Exécution, utilisation, formation
Université du Nord de la Colombie-Britannique*
  • Exécution, utilisation, formation
    • Institut de recherche sur la santé en milieu rural et éloigné de la Colombie-Britannique
Université Royal Roads*
  • Exécution, utilisation
Université Thompson Rivers*
  • Exécution, utilisation
Hôpitaux/régions ou autorités sanitaires Autorité provinciale des services de santé*
  • Exécution, utilisation
    • Hôpital et centre de santé pour femmes de la Colombie-Britannique
    • Institut de recherche en santé des femmes de la Colombie-Britannique
    • Agence du cancer de la Colombie-Britannique*
    • Centre de recherche sur le cancer de la Colombie-Britannique
    • Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique
    • Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique
Autorité sanitaire de la côte de Vancouver*
  • Exécution, utilisation
    • Institut de recherche en santé de la côte de Vancouver
    • Centre d'épidémiologie et d'évaluation cliniques
    • Hôpital général de Vancouver
    • Institut de recherche de Soins de santé Providence – CHEOS
Autorité sanitaire de l'île de Vancouver*
  • Exécution, utilisation
    • Hôpital Royal Jubilee
    • Hôpital général de Victoria
Autorité sanitaire Fraser Health*
  • Exécution, utilisation
Autorité sanitaire de l'Intérieur*
  • Exécution, utilisation
Autorité sanitaire du Nord*
  • Utilisation
Société de Vancouver pour la santé des Autochtones*
  • Exécution, utilisation
Centre pour la recherche en santé dans les milieux ruraux
  • Exécution, utilisation
Organismes publics et gouvernementaux Ministère de la Santé
  • Financement, exécution, utilisation
Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé
  • Financement, utilisation

Activités de RSPS

Le tableau ci-dessous résume les activités ayant lieu en Colombie-Britannique d'après les données figurant dans l'inventaire des actifs.

2. Profil régional
Élément Valeur sur cinq ans
Financement total reçu 71 268 316 $
Nombre de CPD 278
Nombre de cochercheurs/collaborateurs 834
Nombre de projets 387
3. Financement par organisme de financement sur cinq ans
Bailleur de fonds Valeur sur cinq ans Pourcentage
Instituts de recherche en santé du Canada 44 529 710 $ 62,5 %
Société canadienne du cancer 10 537 664 $ 14,8 %
Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé 8 347 327 $ 11,7 %
Fondation des maladies du cœur du Canada 2 629 247 $ 3,7 %
Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé 1 008 470 $ 1,4 %
Ministère de la Santé de la Colombie-Britannique 949 000 $ 1,3 %
Chaires de recherche du Canada 900 000 $ 1,3 %
Fondation canadienne du cancer du sein 752 443 $ 1,1 %
Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein 592 995 $ 0,8 %
Fibrose kystique Canada 531 851 $ 0,7 %
Fondation canadienne pour l'innovation 262 171 $ 0,4 %
Société Alzheimer du Canada 203 620 $ 0,3 %
Association canadienne du diabète 23 818 $ 0,0 %
4. Financement par type
Type de financement Valeur sur cinq ans Pourcentage
Programmes de recherche – subventions de fonctionnement/projet/programme 33 326 833 $ 46,8 %
Programmes de recherche – subventions d'équipe 8 778 357 $ 12,3 %
Programmes de recherche – application des connaissances 7 862 379 $ 11,0 %
Subventions d'infrastructure et d'achat d'appareils 4 530 421 $ 6,4 %
Programmes de recherche – général 2 711 323 $ 3,8 %
Bourses de formation – recherche 2 069 093 $ 2,9 %
Subventions de formation et de renforcement des capacités 1 799 980 $ 2,5 %
Bourses de formation – doctorat 1 691 193 $ 2,4 %
Centres et réseaux 949 000 $ 1,3 %
Subventions de réunion, planification et dissémination 209 370 $ 0,3 %
Autres 160 376 $ 0,2 %
Bourses salariales
Bourses salariales – clinicien-chercheur 2 615 878 $ 3,7 %
Bourses salariales – mi-carrière 2 112 499 $ 3,0 %
Bourses salariales – nouveau chercheur 1 200 000 $ 1,7 %
Bourses de formation
Bourses de formation – recherche 2 069 093 $ 2,9 %
Bourses de formation – doctorat 1 691 193 $ 2,4 %
5. Principaux thèmes de recherche
Thème de recherche Valeur sur cinq ans Pourcentage
Accès aux soins appropriés dans le continuum 14 863 367 $ 20,9 %
Soins axés sur le patient 8 651 654 $ 12,1 %
Application des connaissances et science de la mise en œuvre 8 195 218 $ 11,5 %
Soins de santé communautaires et de première ligne 6 829 697 $ 9,6 %
Gestion pour assurer la qualité et la sécurité 5 732 088 $ 8,0 %
Politiques sur les médicaments 5 724 466 $ 8,0 %
Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé 4 501 334 $ 6,3 %
Gouvernance et responsabilisation 3 832 619 $ 5,4 %
Éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures 3 540 493 $ 5,0 %
Ressources humaines dans le secteur de la santé 3 393 471 $ 4,8 %
6. Organismes provinciaux de recherche
Organisme Financement total reçu Nombre de projets
Université de la Colombie-Britannique 40 893 978 $ 240
Agence du cancer de la Colombie-Britannique 10 052 388 $ 29
Université de Victoria 7 469 576 $ 37
Université Simon-Fraser 5 006 796 $ 37
Autorité provinciale des services de santé 1 556 740 $ 9
Université du Nord de la Colombie-Britannique 1 401 717 $ 6
Autorité sanitaire de la côte de Vancouver 1 352 432 $ 5
Autorité sanitaire de l'île de Vancouver 1 109 372 $ 7
Autorité sanitaire Fraser Health 953 774 $ 6
Université Royal Roads 467 000 $ 3
Université Thompson Rivers 287 502 $ 2
Arthrite-recherche Canada 251 871 $ 2
Autorité sanitaire de l'Intérieur 220 052 $ 1
Autorité sanitaire du Nord 215 118 $ 1
Autres 25 000 $ 1
Société de Vancouver pour la santé des Autochtones 5 000 $ 1

Alberta

Aperçu

Le tableau ci-dessous décrit les organismes participant à la recherche sur les services et les politiques de santé en Alberta. Les organismes désignés comme établissements d'accueil (titulaires de financement) selon les données sur le financement sont marqués d'un astérisque (*).

1. Survol des organismes
Catégorie Nom Fonctions principales et structure organisationnelle
Universités Université de l'Alberta*
  • Exécution, utilisation, formation
    • École de santé publique
Université de Calgary*
  • Financement, exécution, utilisation, formation
    • Institut de la santé publique et des populations de Calgary
Université de Lethbridge*
  • Exécution, utilisation
Hôpitaux/régions ou autorités sanitaires Centre de cancérologie Tom Baker*
  • Exécution, utilisation
Services de santé de l'Alberta*
  • Exécution, utilisation, soutien
Institut du cancer Cross*
  • Exécution, utilisation
Organismes publics et gouvernementaux Ministère de la Santé
  • Financement, utilisation
Alberta Innovates – Health Solutions
  • Financement, utilisation
Conseil de la qualité des services de santé de l'Alberta
  • Utilisation
Organisations non gouvernementales Association pulmonaire de l'Alberta et des Territoires du Nord-Ouest*
  • Financement, exécution, utilisation
Institut de l'économie de la santé
  • Exécution, utilisation

Activités de RSPS

Le tableau ci-dessous résume les activités ayant lieu en Alberta d'après les données figurant dans l'inventaire des actifs.

2. Profil régional
Élément Valeur sur cinq ans
Financement total reçu 58 039 891 $
Nombre de CPD 189
Nombre de cochercheurs/collaborateurs 466
Nombre de projets 310
3. Financement par organisme de financement sur cinq ans
Bailleur de fonds Valeur sur cinq ans Pourcentage
Instituts de recherche en santé du Canada 28 610 643 $ 49,3 %
Alberta Innovates – Health Solutions 14 684 595 $ 25,3 %
Fondation du cancer de l'Alberta 5 135 674 $ 8,8 %
Fondation des maladies du cœur du Canada 2 308 903 $ 4,0 %
Chaires de recherche du Canada 2 000 000 $ 3,4 %
Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé 1 569 184 $ 2,7 %
Fibrose kystique Canada 1 193 708 $ 2,1 %
Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein 851 716 $ 1,5 %
Fondation canadienne pour l'innovation 515 747 $ 0,9 %
Société canadienne du cancer 299 727 $ 0,5 %
Fondation canadienne du cancer du sein 294 799 $ 0,5 %
Société de l'arthrite 180 000 $ 0,3 %
Société Alzheimer du Canada 164 207 $ 0,3 %
Fonds de recherche du Québec – Santé 136 823 $ 0,2 %
Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé 80 555 $ 0,1 %
Groupe d'oncologie pédiatrique de l'Ontario 13 610 $ 0,0 %
4. Financement par type
Type de financement Valeur sur cinq ans Pourcentage
Programmes de recherche – subventions de fonctionnement/projet/programme 16 111 626 $ 27,8 %
Programmes de recherche – subventions d'équipe 13 818 000 $ 23,8 %
Subventions d'infrastructure et d'achat d'appareils 4 624 077 $ 8,0 %
Programmes de recherche – application des connaissances 4 512 580 $ 7,8 %
Programmes de recherche – général 3 101 258 $ 5,3 %
Autres 169 568 $ 0,3 %
Subventions de réunion, planification et dissémination 31 179 $ 0,1 %
Bourses salariales
Bourses salariales – général 7 886 748 $ 13,6 %
Bourses salariales – mi-carrière 2 075 000 $ 3,6 %
Bourses salariales – nouveau chercheur 1 290 232 $ 2,2 %
Bourses salariales – clinicien-chercheur 475 000 $ 0,8 %
Bourses de formation
Bourses de formation – recherche 2 024 459 $ 3,5 %
Bourses de formation – doctorat 927 583 $ 1,6 %
Bourses de formation – général 653 256 $ 1,1 %
Bourses de formation – maîtrise 339 323 $ 0,6 %
5. Principaux thèmes de recherche
Thème de recherche Valeur sur cinq ans Pourcentage
Accès aux soins appropriés dans le continuum 20 173 934 $ 34,8 %
Soins de santé communautaires et de première ligne 9 129 086 $ 15,7 %
Gestion pour assurer la qualité et la sécurité 7 115 372 $ 12,3 %
Soins axés sur le patient 4 791 933 $ 8,3 %
Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé 4 724 834 $ 8,1 %
Application des connaissances et science de la mise en œuvre 2 637 808 $ 4,5 %
Éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures 2 210 692 $ 3,8 %
Gouvernance et responsabilisation 1 779 090 $ 3,1 %
Information sur la santé (cybersanté) 1 339 616 $ 2,3 %
Ressources humaines dans le secteur de la santé 1 267 830 $ 2,2 %
6. Organismes provinciaux de recherche
Organisme Financement total reçu Nombre de projets
Université de l'Alberta 31 167 870 $ 155
Université de Calgary 19 513 455 $ 123
Centre de cancérologie Tom Baker 3 646 983 $ 7
Services de santé de l'Alberta 2 320 302 $ 16
Institut du cancer Cross 1 095 686 $ 6
Université de Lethbridge 270 595 $ 2
Association pulmonaire de l'Alberta et des Territoires du Nord-Ouest 25 000 $ 1

Saskatchewan

Aperçu

Le tableau ci-dessous décrit les organismes participant à la recherche sur les services et les politiques de santé en Saskatchewan. Les organismes désignés comme établissements d'accueil (titulaires de financement) selon les données sur le financement sont marqués d'un astérisque (*).

1. Survol des organismes
Catégorie Nom Fonctions principales et structure organisationnelle
Universités Université de la Saskatchewan*
  • Exécution, utilisation, formation
    • École de santé publique
    • École d'études supérieures en politiques publiques Johnson-Shoyama
    • Unité d'évaluation de la recherche et de santé des populations de la Saskatchewan
    • Centre de recherche sur la santé des Autochtones
Université de Regina*
  • Exécution, utilisation, formation
    • École d'études supérieures en politiques publiques Johnson-Shoyama
    • Unité d'évaluation de la recherche et de santé des populations de la Saskatchewan
    • Centre de recherche sur la santé des Autochtones
Université des Premières Nations du Canada
  • Exécution, utilisation
    • Centre de recherche sur la santé des Autochtones
Hôpitaux/régions ou autorités sanitaires Région sanitaire de Saskatoon*
  • Financement, exécution, utilisation
    • Hôpital universitaire Royal
Région sanitaire Regina Qu'Appelle*
  • Exécution, utilisation
    • Hôpital général de Regina
Organismes publics et gouvernementaux Conseil de la qualité de la santé de la Saskatchewan*
  • Exécution, utilisation
Fondation de la recherche en santé de la Saskatchewan
  • Financement, utilisation
Ministère de la Santé
  • Financement, utilisation, soutien

Activités de RSPS

Le tableau ci-dessous résume les activités ayant lieu en Saskatchewan d'après les données figurant dans l'inventaire des actifs.

2. Profil régional
Élément Valeur sur cinq ans
Financement total reçu 13 191 626 $
Nombre de CPD 63
Nombre de cochercheurs/collaborateurs 156
Nombre de projets 84
3. Financement par organisme de financement sur cinq ans
Bailleur de fonds Valeur sur cinq ans Pourcentage
Fondation de la recherche en santé de la Saskatchewan 8 374 654 $ 63,5 %
Instituts de recherche en santé du Canada 3 824 508 $ 29,0 %
Fondation des maladies du cœur du Canada 369 253 $ 2,8 %
Fibrose kystique Canada 295 437 $ 2,2 %
Société canadienne du cancer 120 000 $ 0,9 %
Fondation canadienne pour l'innovation 67 666 $ 0,5 %
Société Alzheimer du Canada 61 590 $ 0,5 %
Fondation canadienne du cancer du sein 48 518 $ 0,4 %
Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé 30 000 $ 0,2 %
4. Financement par type
Type de financement Valeur sur cinq ans Pourcentage
Programmes de recherche – subventions de fonctionnement/projet/programme 3 306 262 $ 25,1 %
Programmes de recherche – subventions d'équipe 2 558 501 $ 19,4 %
Programmes de recherche – application des connaissances 1 997 197 $ 15,1 %
Programmes de recherche – général 1 294 253 $ 9,8 %
Subventions d'infrastructure et d'achat d'appareils 363 103 $ 2,8 %
Autres 30 000 $ 0,2 %
Subventions de réunion, planification et dissémination 30 000 $ 0,2 %
Bourses salariales
Bourses salariales – nouveau chercheur 1 756 179 $ 13,3 %
Bourses salariales – mi-carrière 462 500 $ 3,5 %
Bourses de formation
Bourses de formation – recherche 708 333 $ 5,4 %
Bourses de formation – doctorat 622 590 $ 4,7 %
Bourses de formation – maîtrise 62 708 $ 0,5 %
5. Principaux thèmes de recherche
Thème de recherche Valeur sur cinq ans Pourcentage
Accès aux soins appropriés dans le continuum 4 590 187 $ 34,8 %
Soins de santé communautaires et de première ligne 3 877 626 $ 29,4 %
Gestion pour assurer la qualité et la sécurité 1 370 481 $ 10,4 %
Gouvernance et responsabilisation 980 316 $ 7,4 %
Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé 893 293 $ 6,8 %
Soins axés sur le patient 421 005 $ 3,2 %
Éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures 355 750 $ 2,7 %
Information sur la santé (cybersanté) 295 437 $ 2,2 %
Application des connaissances et science de la mise en œuvre 187 534 $ 1,4 %
Ressources humaines dans le secteur de la santé 134 997 $ 1,0 %
6. Organismes provinciaux de recherche
Organisme Financement total reçu Nombre de projets
Université de la Saskatchewan 8 355 963 $ 60
Université de Regina 4 505 226 $ 19
Région sanitaire de Saskatoon 238 834 $ 3
Région sanitaire Regina Qu'Appelle 61 603 $ 1
Conseil de la qualité de la santé de la Saskatchewan 30 000 $ 1

Manitoba

Aperçu

Le tableau ci-dessous décrit les organismes participant à la recherche sur les services et les politiques de santé au Manitoba. Les organismes désignés comme établissements d'accueil (titulaires de financement) selon les données sur le financement sont marqués d'un astérisque (*).

1. Survol des organismes
Catégorie Nom Fonctions principales et structure organisationnelle
Universités Université du Manitoba*
  • Exécution, utilisation, formation, soutien
    • Centre manitobain des politiques en matière de santé
Université de Winnipeg*
  • Exécution, utilisation
Hôpitaux/régions ou autorités sanitaires Région sanitaire de Winnipeg*
  • Exécution, utilisation
Organismes publics et gouvernementaux Action Cancer Manitoba*
  • Exécution, utilisation
Santé Manitoba
  • Financement, utilisation, soutien
Conseil manitobain de la recherche en santé
  • Financement
Institut pour la sécurité des patients du Manitoba
  • Utilisation
Réseau manitobain pour l'accès des patients aux services de santé
  • Utilisation, financement

Activités de RSPS

Le tableau ci-dessous résume les activités ayant lieu au Manitoba d'après les données figurant dans l'inventaire des actifs.

2. Profil régional
Élément Valeur sur cinq ans
Financement total reçu 22 101 187 $
Nombre de CPD 61
Nombre de cochercheurs/collaborateurs 173
Nombre de projets 86
3. Financement par organisme de financement sur cinq ans
Bailleur de fonds Valeur sur cinq ans Pourcentage
Santé Manitoba 11 625 000 $ 52,6 %
Instituts de recherche en santé du Canada 5 347 100 $ 24,2 %
Société canadienne du cancer 1 608 298 $ 7,3 %
Conseil manitobain de la recherche en santé 1 569 195 $ 7,1 %
Fondation canadienne pour l'innovation 1 453 780 $ 6,6 %
Fibrose kystique Canada 230 958 $ 1,0 %
Fondation canadienne du cancer du sein 147 900 $ 0,7 %
Fondation des maladies du cœur du Canada 84 000 $ 0,4 %
Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé 34 956 $ 0,2 %
4. Financement par type
Type de financement Valeur sur cinq ans Pourcentage
Centres et réseaux 11 625 000 $ 52,6 %
Programmes de recherche – subventions de fonctionnement/projet/programme 6 798 658 $ 30,8 %
Subventions d'infrastructure et d'achat d'appareils 1 684 738 $ 7,6 %
Programmes de recherche – application des connaissances 560 484 $ 2,5 %
Subventions de réunion, planification et dissémination 89 876 $ 0,4 %
Programmes de recherche – général 84 000 $ 0,4 %
Autres 69 956 $ 0,3 %
Bourses salariales
Bourses salariales – mi-carrière 750 000 $ 3,4 %
Bourses de formation
Bourses de formation – général 245 975 $ 1,1 %
Bourses de formation – doctorat 175 000 $ 0,8 %
Bourses de formation – maîtrise 17 500 $ 0,1 %
5. Principaux thèmes de recherche
Thème de recherche Valeur sur cinq ans Pourcentage
Éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures 11 625 000 $ 52,6 %
Accès aux soins appropriés dans le continuum 2 798 971 $ 12,7 %
Soins axés sur le patient 2 332 043 $ 10,6 %
Information sur la santé (cybersanté) 1 709 504 $ 7,7 %
Gestion pour assurer la qualité et la sécurité 1 105 841 $ 5,0 %
Application des connaissances et science de la mise en œuvre 872 223 $ 3,9 %
Gouvernance et responsabilisation 694 970 $ 3,1 %
Soins de santé communautaires et de première ligne 350 290 $ 1,6 %
Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé 250 209 $ 1,1 %
Financement des soins de santé et économie de la santé 232 619 $ 1,1 %
6. Organismes provinciaux de recherche
Organisme Financement total reçu Nombre de projets
Université du Manitoba 21 399 071 $ 80
Université de Winnipeg 323 258 $ 2
Région sanitaire de Winnipeg 230 958 $ 3
Action Cancer Manitoba 147 900 $ 1

Ontario

Aperçu

Le tableau ci-dessous décrit les organismes participant à la recherche sur les services et les politiques de santé en Ontario. Les organismes désignés comme établissements d'accueil (titulaires de financement) selon les données sur le financement sont marqués d'un astérisque (*).

1. Survol des organismes
Catégorie Nom Fonctions principales et structure organisationnelle
Universités Université de Waterloo*
  • Exécution, utilisation
    • École de santé publique et des systèmes de soins de santé – Centre pour l'avancement de la santé des populations Propel
Université McMaster*
  • Exécution, utilisation, formation
    • Département d'épidémiologie clinique et de biostatistique
    • Centre d'économie de la santé et d'analyse des politiques
    • Centre d'évaluation des médicaments
    • Institut de recherche visant l'élaboration de programmes d'évaluation des technologies de la santé
    • Forum sur la santé de l'Université McMaster
    • Avancées cliniques par l'application de l'information issue de la recherche (CLARITY)
Université de Toronto*
  • Exécution, utilisation, formation
    • Institut des politiques, de la gestion et de l'évaluation de la santé
    • Réseau de recherche sur le rendement du système de santé
    • École de santé publique Dalla Lana
    • Unité de recherche sur le tabac de l'Ontario*
    • Collaboration en économie de la santé et en évaluation des technologies de la santé de Toronto (theta)
Université d'Ottawa*
  • Exécution, utilisation, formation
    • Institut de recherche sur la santé des populations
    • Centre canadien Cochrane
Université Western Ontario*
  • Exécution, utilisation
Université Queen's*
  • Exécution, utilisation
    • Centre de recherche sur les services et les politiques de santé
Université York*
  • Exécution, utilisation, formation
    • Faculté de la santé – École de politique et de gestion de la santé
    • Institut de recherche en santé de l'Université York
Université Lakehead*
  • Exécution, utilisation, formation
    • Universités Lakehead et Laurentienne – Centre de recherche en santé dans les milieux ruraux et du Nord
Université de Guelph*
  • Exécution, utilisation
Université Ryerson*
  • Exécution, utilisation
Université Laurentienne*
  • Exécution, utilisation, formation
    • Universités Lakehead et Laurentienne – Centre de recherche en santé dans les milieux ruraux et du Nord
Université de Windsor*
  • Financement, exécution, utilisation
Université Wilfrid-Laurier*
  • Exécution, utilisation
Institut universitaire de technologie de l'Ontario*
  • Exécution, utilisation
Université Trent*
  • Financement, exécution, utilisation
Université Carleton*
  • Exécution, utilisation, formation
Université Brock*
  • Exécution, utilisation
Hôpitaux/régions ou autorités sanitaires Réseau universitaire de santé* – Université de Toronto
  • Exécution, utilisation
    • Hôpital général de Toronto
    • Hôpital Toronto Western
    • Hôpital Princess Margaret
    • Institut de réadaptation de Toronto
Centre Sunnybrook des sciences de la santé* – Université de Toronto
  • Exécution, utilisation
Hôpital St. Michael* – Université de Toronto
  • Exécution, utilisation
    • Centre de recherche Keenan
Hôpital d'Ottawa* – Université d'Ottawa
  • Exécution, utilisation
    • Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa
Hôpital pour enfants de Toronto* – Université de Toronto
  • Exécution, utilisation
Soins continus Bruyère*
  • Financement, exécution
Centre des sciences de la santé de London*
  • Exécution, utilisation
Centre Baycrest pour soins gériatriques* – Université de Toronto
  • Exécution, utilisation
Hôpital Women's College*
  • Exécution, utilisation
Hôpital général de Kingston* – Université Queen's
  • Exécution, utilisation
Centre des sciences de la santé de Hamilton*
  • Exécution, utilisation
Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario*
  • Exécution, utilisation
Soins de santé Providence* – Université de Toronto
  • Exécution, utilisation
    • Institut de recherche de Soins de santé Providence
Hôpital Mount Sinai* – Université de Toronto
  • Exécution, utilisation
Hôpital de réadaptation pour enfants Holland Bloorview* – Université de Toronto
  • Exécution, utilisation
Horizon Santé-Nord*
  • Exécution, utilisation
Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton* – Université McMaster
  • Exécution, utilisation
Centre Jean Tweed*
  • Utilisation
Centre d'accès aux services de santé Gizhewaadiziwin*
  • Exécution, utilisation
Hôpital Grand River*
  • Exécution, utilisation
Soins de santé Saint Elizabeth*
  • Exécution, utilisation
Hôpital Hôtel-Dieu de Kingston* – Université Queen's
  • Exécution, utilisation
Hôpital régional de Windsor*
  • Exécution, utilisation
Willow soutien au cancer du sein au Canada*
  • Utilisation
Institut ontarien de recherche sur le cancer
  • Financement, exécution, utilisation, soutien
Organismes publics et gouvernementaux Action Cancer Ontario*
  • Financement, exécution, utilisation
Centre de toxicomanie et de santé mentale*
  • Exécution, utilisation
Écho : pour l'amélioration de la santé des Ontariennes*
  • Exécution, utilisation
Fondation ontarienne de neurotraumatologie*
  • Financement, utilisation
Fondation ontarienne de la santé mentale
  • Financement, utilisation
Santé arc-en-ciel Ontario*
  • Utilisation
Ministère des Services sociaux et communautaires*
  • Exécution, utilisation
Qualité des services de santé Ontario
  • Financement, utilisation
Ministère de la Santé et des Soins de longue durée
  • Financement, utilisation
Ministère de la Recherche et de l'Innovation
  • Financement
Santé publique Ontario
  • Exécution, utilisation
Organisations non gouvernementales Institut de recherche en services de santé*
  • Financement, exécution, utilisation, soutien
Centre ontarien de recherche sur le jeu problématique*
  • Financement, exécution, utilisation
Institut de recherche sur le travail et la santé*
  • Financement, exécution, utilisation
Réseau ontarien contre les accidents vasculaires cérébraux*
  • Financement, utilisation
Fondation des maladies du coeur de l'Ontario*
  • Financement, utilisation
Fédération des programmes communautaires de santé mentale et de traitement des toxicomanies de l'Ontario*
  • Utilisation
Groupe d'oncologie pédiatrique de l'Ontario*
  • Exécution, utilisation
Dépendances Ontario*
  • Utilisation
Fédération des centres d'amitié autochtones de l'Ontario*
  • Utilisation
Association des infirmières et infirmiers praticiens de l'Ontario*
  • Utilisation

Activités de RSPS

Le tableau ci-dessous résume les activités ayant lieu en Ontario d'après les données figurant dans l'inventaire des actifs.

2. Profil régional
Élément Valeur sur cinq ans Remarque
Financement total reçu 406 870 124 $ Le financement du MSSLD va de 2009 à 2012.
Nombre de CPD 781  
Nombre de cochercheurs/collaborateurs 2 085  
Nombre de projets 1 183  
3. Financement par organisme de financement sur cinq ans
Bailleur de fonds Valeur sur cinq ans Pourcentage
Ministère de la Santé et des Soins de longue durée 160 338 271 $ 39,4 %
Instituts de recherche en santé du Canada 141 841 526 $ 34,9 %
Société canadienne du cancer 24 789 184 $ 6,1 %
Action Cancer Ontario 22 632 841 $ 5,6 %
Institut ontarien de recherche sur le cancer 18 684 720 $ 4,6 %
Fondation des maladies du cœur du Canada 10 608 352 $ 2,6 %
Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé 7 613 419 $ 1,9 %
Chaires de recherche du Canada 4 900 000 $ 1,2 %
Fibrose kystique Canada 3 692 628 $ 0,9 %
Fondation canadienne du cancer du sein 3 159 419 $ 0,8 %
Fondation canadienne pour l'innovation 2 758 786 $ 0,7 %
Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein 2 432 613 $ 0,6 %
Groupe d'oncologie pédiatrique de l'Ontario 1 519 263 $ 0,4 %
Société Alzheimer du Canada 1 021 561 $ 0,3 %
Fonds de recherche du Québec – Santé 422 287 $ 0,1 %
Société de l'arthrite 180 000 $ 0,0 %
Alberta Innovates – Health Solutions 96 000 $ 0,0 %
Association canadienne du diabète 79 225 $ 0,0 %
Société Parkinson Canada 70 000 $ 0,0 %
Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle-Écosse 30 030 $ 0,0 %
4. Financement par type
Type de financement Valeur sur cinq ans Pourcentage
Programmes de recherche – subventions de fonctionnement/projet/programme 159 788 279 $ 39,3 %
Centres et réseaux 104 712 649 $ 25,7 %
Subventions d'infrastructure et d'achat d'appareils 29 556 824 $ 7,3 %
Programmes de recherche – subventions d'équipe 22 075 517 $ 5,4 %
Programmes de recherche – général 13 113 105 $ 3,2 %
Programmes de recherche – application des connaissances 12 211 833 $ 3,0 %
Subventions de formation et de renforcement des capacités 10 585 220 $ 2,6 %
Autres 2 606 138 $ 0,6 %
Subventions de réunion, planification et dissémination 473 630 $ 0,1 %
Bourses salariales
Bourses salariales – général 19 235 130 $ 4,7 %
Bourses salariales – mi-carrière 8 212 500 $ 2,0 %
Bourses salariales – nouveau chercheur 4 286 000 $ 1,1 %
Bourses salariales – clinicien-chercheur 3 205 990 $ 0,8 %
Bourses de formation
Bourses de formation – recherche 7 324 147 $ 1,8 %
Bourses de formation – doctorat 6 899 267 $ 1,7 %
Bourses de formation – maîtrise 1 560 666 $ 0,4 %
Bourses de formation – général 1 023 227 $ 0,3 %
5. Principaux thèmes de recherche
Thème de recherche Valeur sur cinq ans Pourcentage
Éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures 150 742 200 $ 37,0 %
Gestion pour assurer la qualité et la sécurité 60 505 350 $ 14,9 %
Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé 39 013 124 $ 9,6 %
Accès aux soins appropriés dans le continuum 36 790 054 $ 9,0 %
Soins de santé communautaires et de première ligne 27 665 904 $ 6,8 %
Soins axés sur le patient 24 343 393 $ 6,0 %
Application des connaissances et science de la mise en œuvre 23 009 160 $ 5,7 %
Gouvernance et responsabilisation 12 356 395 $ 3,0 %
Ressources humaines dans le secteur de la santé 10 786 442 $ 2,7 %
Information sur la santé (cybersanté) 7 162 665 $ 1,8 %
6. Organismes provinciaux de recherche
Organisme Financement total reçu Nombre de projets
Réseau universitaire de santé 40 161 406 $ 106
Université McMaster 39 501 992 $ 173
Université de Toronto 35 131 173 $ 171
Institut de recherche en services de santé 30 488 968 $ 8
Centre Sunnybrook des sciences de la santé 27 949 357 $ 87
Université de Waterloo 27 680 048 $ 58
Action Cancer Ontario 27 472 806 $ 20
Hôpital St. Michael 20 197 084 $ 60
Université d'Ottawa 16 006 267 $ 70
Hôpital d'Ottawa 15 325 619 $ 49
Centre de toxicomanie et de santé mentale 14 850 767 $ 10
Université Western Ontario 13 478 165 $ 55
Hôpital pour enfants de Toronto 12 051 223 $ 52
Centre ontarien de recherche sur le jeu problématique 12 000 000 $ 1
Écho : pour l'amélioration de la santé des Ontariennes 9 097 669 $ 1
Fondation ontarienne de neurotraumatologie 9 000 000 $ 1
Fondation ontarienne de la santé mentale 8 972 184 $ 2
Université Queen's 7 991 366 $ 47
Soins continus Bruyère 4 885 977 $ 12
Centre des sciences de la santé de London 3 549 654 $ 23
Université York 3 152 315 $ 28
Réseau ontarien contre les accidents vasculaires cérébraux 2 935 500 $ 2
Centre Baycrest pour soins gériatriques 2 915 825 $ 9
Hôpital Women's College 2 745 769 $ 12
Université Lakehead 2 067 683 $ 8
Université de Guelph 1 524 381 $ 12
Santé arc-en-ciel Ontario 1 465 400 $ 1
Université Ryerson 1 402 978 $ 12
Hôpital général de Kingston 1 145 061 $ 3
Fondation des maladies du coeur de l'Ontario 1 100 000 $ 1
Centre des sciences de la santé de Hamilton 1 099 629 $ 9
Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario 1 091 446 $ 10
Soins de santé Providence 931 878 $ 4
Université Laurentienne 914 750 $ 4
Hôpital Mount Sinai 811 922 $ 8
Université de Windsor 671 104 $ 4
Université Wilfrid-Laurier 531 641 $ 7
Privacy Analytics inc. 499 600 $ 1
Fédération des programmes communautaires de santé mentale et de traitement des toxicomanies de l'Ontario 443 480 $ 1
Groupe d'oncologie pédiatrique de l'Ontario 329 524 $ 4
Institut universitaire de technologie de l'Ontario 325 394 $ 2
Dépendances Ontario 322 600 $ 1
Hôpital de réadaptation pour enfants Holland Bloorview 262 854 $ 3
Institut de recherche sur le travail et la santé 251 513 $ 4
Université Trent 216 956 $ 2
Ministère des Services sociaux et communautaires 200 000 $ 1
Horizon Santé-Nord 184 997 $ 1
Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton 184 235 $ 2
Université Carleton 183 002 $ 3
Unité de recherche sur le tabac de l'Ontario 169 770 $ 2
Centre Jean Tweed 153 000 $ 1
Centre d'accès aux services de santé Gizhewaadiziwin 150 000 $ 1
Hôpital Grand River 144 729 $ 1
Soins de santé Saint Elizabeth 119 250 $ 1
Hôpital Hôtel-Dieu de Kingston 113 040 $ 1
Université Brock 81 666 $ 5
Fédération des centres d'amitié autochtones de l'Ontario 75 000 $ 1
Association des infirmières et infirmiers praticiens de l'Ontario 51 120 $ 1
Hôpital régional de Windsor 39 533 $ 1
Consultant privé 25 000 $ 1
Agence ontarienne de protection et de promotion de la santé 24 900 $ 1
Willow soutien au cancer du sein au Canada 19 955 $ 1

Québec

Aperçu

Le tableau ci-dessous décrit les organismes participant à la recherche sur les services et les politiques de santé au Québec. Les organismes désignés comme établissements d'accueil (titulaires de financement) selon les données sur le financement sont marqués d'un astérisque (*).

1. Survol des organismes
Catégorie Nom Fonctions principales et structure organisationnelle
Universités Université McGill*
  • Exécution, utilisation, formation
  • Réseau universitaire intégré en santé de l'Université McGill
    • Centre universitaire de santé McGill*
    • Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill
    • Hôpital général juif de Montréal*
    • Institut Lady Davis de recherches médicales de l'Hôpital général juif
    • Institut universitaire en santé mentale Douglas*
    • Centre de santé et de services sociaux de Rouyn-Noranda*
    • Centre de santé et de services sociaux de Gatineau*
Université de Montréal*
  • Exécution, utilisation
  • Réseau universitaire intégré en santé de l'Université de Montréal
    • Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM)*
    • Centre de recherche du CHUM
    • Hôpital Sainte-Justine*
    • Institut universitaire de gériatrie de Montréal*
    • Institut de Cardiologie de Montréal*
    • Institut universitaire en santé mentale de Montréal*
    • Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal*
    • Hôpital Louis-H. Lafontaine*
    • Hôpital Maisonneuve-Rosemont*
    • Institut de recherches cliniques de Montréal*
    • Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal*
    • Centre de recherche de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal*
    • Institut de recherche en santé publique (anciennement le Groupe de recherche interdisciplinaire en santé)
Université Laval*
  • Exécution, utilisation
  • Réseau universitaire intégré en santé de l'Université Laval
    • Centre hospitalier universitaire de Québec*
    • Centre de recherche du CHA*
    • Hôtel-Dieu de Lévis*
    • Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec*
    • Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec
    • Centre hospitalier régional de Rimouski*
Université de Sherbrooke*
  • Exécution, utilisation
  • Réseau universitaire intégré en santé de l'Université de Sherbrooke
    • Hôpital Charles Le Moyne*
    • Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke*
    • Centre de santé et de services sociaux de l'Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke*
    • Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi*
Université du Québec à Montréal*
  • Exécution, utilisation
Université du Québec en Outaouais*
  • Exécution, utilisation
Université du Québec à Trois-Rivières*
  • Exécution, utilisation
École nationale d'administration publique*
  • Exécution, utilisation, formation
Université Concordia*
  • Exécution, utilisation
École Polytechnique de Montréal*
  • Exécution, utilisation
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue*
  • Exécution, utilisation
Institut national de la recherche scientifique*
  • Exécution, utilisation
Hôpitaux/régions ou autorités sanitaires Centres de recherche du Québec*
  • Exécution, utilisation
Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain*
  • Exécution, utilisation
Organismes publics et gouvernementaux Centres de santé et de services sociaux du Québec*
  • Financement, utilisation
Institut national de santé publique du Québec*
  • Financement, exécution, utilisation
    • Initiative sur le partage des connaissances et le développement des compétences
Fonds de recherche du Québec – Santé*
  • Financement
Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail
  • Financement, exécution, utilisation
Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
  • Financement, exécution, utilisation
Ministère de la Santé et des Services sociaux
  • Financement, utilisation

Activités de RSPS

Le tableau ci-dessous résume les activités ayant lieu au Québec d'après les données figurant dans l'inventaire des actifs.

2. Profil régional
Élément Valeur sur cinq ans
Financement total reçu 160 877 599 $
Nombre de CPD 509
Nombre de cochercheurs/collaborateurs 953
Nombre de projets 826
3. Financement par organisme de financement sur cinq ans
Bailleur de fonds Valeur sur cinq ans Pourcentage
Fonds de recherche du Québec – Santé 91 598 713 $ 56,9 %
Instituts de recherche en santé du Canada 50 248 490 $ 31,2 %
Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé 5 706 827 $ 3,5 %
Société canadienne du cancer 5 574 064 $ 3,5 %
Fibrose kystique Canada 2 672 553 $ 1,7 %
Fondation des maladies du cœur du Canada 2 260 975 $ 1,4 %
Chaires de recherche du Canada 1 500 000 $ 0,9 %
Société Alzheimer du Canada 555 994 $ 0,3 %
Fondation canadienne pour l'innovation 321 392 $ 0,2 %
Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein 264 684 $ 0,2 %
Société Parkinson Canada 98 908 $ 0,1 %
Association canadienne du diabète 75 000 $ 0,0 %
4. Financement par type
Type de financement Valeur sur cinq ans Pourcentage
Centres et réseaux 45 457 027 $ 28,3 %
Programmes de recherche – subventions de fonctionnement/projet/programme 32 081 525 $ 19,9 %
Programmes de recherche – général 24 546 183 $ 15,3 %
Programmes de recherche – application des connaissances 8 727 084 $ 5,4 %
Programmes de recherche – subventions d'équipe 7 336 201 $ 4,6 %
Subventions d'infrastructure et d'achat d'appareils 2 993 945 $ 1,9 %
Subventions de recherche – essais contrôlés randomisés 554 148 $ 0,3 %
Autres 516 611 $ 0,3 %
Subventions de réunion, planification et dissémination 70 000 $ 0,0 %
Bourses salariales
Bourses salariales – général 18 815 867 $ 11,7 %
Bourses salariales – clinicien-chercheur 5 613 991 $ 3,5 %
Bourses salariales – nouveau chercheur 2 098 575 $ 1,3 %
Bourses salariales – mi-carrière 1 962 500 $ 1,2 %
Bourses de formation
Bourses de formation – doctorat 4 881 469 $ 3,0 %
Bourses de formation – recherche 2 271 339 $ 1,4 %
Bourses de formation – maîtrise 1 929 489 $ 1,2 %
Bourses de formation – général 1 021 645 $ 0,6 %
5. Principaux thèmes de recherche
Thème de recherche Valeur sur cinq ans Pourcentage
Éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures 47 131 525 $ 29,3 %
Accès aux soins appropriés dans le continuum 25 107 217 $ 15,6 %
Soins de santé communautaires et de première ligne 16 738 299 $ 10,4 %
Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé 14 898 691 $ 9,3 %
Gestion pour assurer la qualité et la sécurité 11 504 050 $ 7,2 %
Soins axés sur le patient 11 204 239 $ 7,0 %
Gouvernance et responsabilisation 8 133 414 $ 5,1 %
Application des connaissances et science de la mise en œuvre 6 896 538 $ 4,3 %
Politiques sur les médicaments 3 768 985 $ 2,3 %
Information sur la santé (cybersanté) 3 155 537 $ 2,0 %
6. Organismes provinciaux de recherche
Organisme Financement total reçu Nombre de projets
Université McGill 23 884 772 $ 178
Université de Montréal 23 506 079 $ 122
Réseaux de recherche multicentrique du Québec 19 520 435 $ 13
Université Laval 16 498 610 $ 95
Centre universitaire de santé McGill 10 416 512 $ 51
Université de Sherbrooke 9 993 116 $ 63
Centre hospitalier de l'Université de Montréal 8 764 079 $ 41
Centre hospitalier universitaire de Québec 6 727 139 $ 11
Hôpital général juif 4 881 969 $ 45
Hôpital Sainte-Justine 4 421 880 $ 30
Centres de santé et de services sociaux du Québec 4 149 080 $ 15
Institut universitaire en santé mentale Douglas 4 103 288 $ 20
Hôpital Charles Le Moyne 3 526 854 $ 10
Institut universitaire de gériatrie de Montréal 3 027 032 $ 11
Centre de recherche du CHA 1 781 611 $ 7
Institut de Cardiologie de Montréal 1 619 799 $ 4
Institut universitaire en santé mentale de Montréal 1 508 119 $ 7
Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal 1 504 091 $ 7
Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke 1 441 434 $ 2
Université du Québec à Montréal 1 171 371 $ 12
Université du Québec en Outaouais 1 089 141 $ 6
Université du Québec à Trois-Rivières 790 016 $ 7
École nationale d'administration publique 687 405 $ 3
Université Concordia 674 214 $ 11
École Polytechnique de Montréal 539 499 $ 2
Hôpital Louis-H. Lafontaine 537 154 $ 5
Hôpital Maisonneuve-Rosemont 483 993 $ 7
Institut de recherches cliniques de Montréal 481 256 $ 5
Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain 461 265 $ 8
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue 420 311 $ 4
Centre de santé et de services sociaux de l'Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke 409 077 $ 7
Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal 345 593 $ 4
Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec 300 231 $ 2
Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi 270 155 $ 1
Hôtel-Dieu de Lévis 270 000 $ 1
Institut national de la recherche scientifique 257 590 $ 3
Centre de recherche de l'Institut universitaire en santé mentale de Québec 118 698 $ 1
Institut national de santé publique du Québec 98 308 $ 1
Centre hospitalier régional de Rimouski 90 561 $ 1
Centre de santé et de services sociaux de Rouyn-Noranda 49 567 $ 1
Centre de santé et de services sociaux de Gatineau 33 797 $ 1
Fonds de recherche du Québec – Santé 22 500 $ 1

* Représente des réseaux couvrant plusieurs organismes au Québec.

Nouveau-Brunswick

Aperçu

Le tableau ci-dessous décrit les organismes participant à la recherche sur les services et les politiques de santé au Nouveau-Brunswick. Les organismes désignés comme établissements d'accueil (titulaires de financement) selon les données sur le financement sont marqués d'un astérisque (*).

1. Survol des organismes
Catégorie Nom Fonctions principales et structure organisationnelle
Universités Université du Nouveau-Brunswick*
  • Exécution, utilisation, formation
Université St. Thomas*
  • Exécution, utilisation
Hôpitaux/régions ou autorités sanitaires Réseau de santé Horizon
  • Exécution, utilisation
    • Hôpital régional de Saint John*
Organismes publics et gouvernementaux Ministère de la Santé
  • Financement, utilisation
Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick
  • Utilisation, soutien
Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick
  • Financement, utilisation

Activités de RSPS

Le tableau ci-dessous résume les activités ayant lieu au Nouveau-Brunswick d'après les données figurant dans l'inventaire des actifs.

2. Profil régional
Élément Valeur sur cinq ans
Financement total reçu 5 513 743 $
Nombre de CPD 28
Nombre de cochercheurs/collaborateurs 34
Nombre de projets 29
3. Financement par organisme de financement sur cinq ans
Bailleur de fonds Valeur sur cinq ans Pourcentage
Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick 3 370 737 $ 61,1 %
Instituts de recherche en santé du Canada 1 608 690 $ 29,2 %
Fondation canadienne pour l'innovation 354 492 $ 6,4 %
Fibrose kystique Canada 117 009 $ 2,1 %
Fondation des maladies du cœur du Canada 51 565 $ 0,9 %
Société canadienne du cancer 11 250 $ 0,2 %
4. Financement par type
Type de financement Valeur sur cinq ans Pourcentage
Programmes de recherche – application des connaissances 2 438 614 $ 44,2 %
Subventions d'infrastructure et d'achat d'appareils 1 418 313 $ 25,7 %
Programmes de recherche – subventions de fonctionnement/projet/programme 812 468 $ 14,7 %
Programmes de recherche – général 51 565 $ 0,9 %
Bourses de formation
Bourses de formation – recherche 522 500 $ 9,5 %
Bourses de formation – doctorat 200 700 $ 3,6 %
Bourses de formation – maîtrise 58 333 $ 1,1 %
Bourses de formation – général 11 250 $ 0,2 %
5. Principaux thèmes de recherche
Thème de recherche Valeur sur cinq ans Pourcentage
Accès aux soins appropriés dans le continuum 1 724 375 $ 31,3 %
Soins de santé communautaires et de première ligne 984 950 $ 17,9 %
Éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures 964 312 $ 17,5 %
Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé 936 103 $ 17,0 %
Gouvernance et responsabilisation 384 211 $ 7,0 %
Information sur la santé (cybersanté) 247 500 $ 4,5 %
Information sur la santé : utilisation de bases de données administratives 117 009 $ 2,1 %
Gestion pour assurer la qualité et la sécurité 62 700 $ 1,1 %
Soins axés sur le patient 59 583 $ 1,1 %
Ressources humaines dans le secteur de la santé 33 000 $ 0,6 %
6. Organismes provinciaux de recherche
Organisme Financement total reçu Nombre de projets
Université du Nouveau-Brunswick 5 130 169 $ 24
Hôpital régional de Saint John 193 574 $ 3
Université St. Thomas 190 000 $ 2

Nouvelle-Écosse

Aperçu

Le tableau ci-dessous décrit les organismes participant à la recherche sur les services et les politiques de santé en Nouvelle-Écosse. Les organismes désignés comme établissements d'accueil (titulaires de financement) selon les données sur le financement sont marqués d'un astérisque (*).

1. Survol des organismes
Catégorie Nom Fonctions principales et structure organisationnelle
Universités Université Dalhousie*
  • Exécution, utilisation, soutien
    • Département de santé communautaire et d'épidémiologie
    • Centre de recherche sur la promotion de la santé de l'Atlantique
    • Unité de recherche sur la santé de la population
Université Mount Saint Vincent*
  • Exécution, utilisation
Université Saint Mary's*
  • Exécution, utilisation
Université Acadia*
  • Financement, exécution, utilisation
Université St. Francis Xavier*
  • Exécution, utilisation
Hôpitaux/régions ou autorités sanitaires Centre de soins de santé IWK*
  • Exécution, utilisation
Régie régionale de la santé Capital*
  • Exécution, utilisation, soutien
    • Centre des sciences de la santé Queen Elizabeth II
    • Unité des méthodes de recherche de la Régie régionale de la santé Capital
    • Action Cancer Nouvelle-Écosse
Organismes publics et gouvernementaux Ministère de la Santé et Mieux-être
  • Financement, exécution, utilisation
Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle-Écosse
  • Financement, utilisation

Activités de RSPS

Le tableau ci-dessous résume les activités ayant lieu en Nouvelle-Écosse d'après les données figurant dans l'inventaire des actifs.

2. Profil régional
Élément Valeur sur cinq ans
Financement total reçu 20 416 196 $
Nombre de CPD 184
Nombre de cochercheurs/collaborateurs 466
Nombre de projets 242
3. Financement par organisme de financement sur cinq ans
Bailleur de fonds Valeur sur cinq ans Pourcentage
Instituts de recherche en santé du Canada 9 376 296 $ 45,9 %
Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle-Écosse 7 241 467 $ 35,5 %
Société canadienne du cancer 1 342 110 $ 6,6 %
Fondation des maladies du cœur du Canada 1 040 176 $ 5,1 %
Chaires de recherche du Canada 500 000 $ 2,4 %
Fibrose kystique Canada 493 730 $ 2,4 %
Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé 149 662 $ 0,7 %
Fondation canadienne du cancer du sein 145 635 $ 0,7 %
Société Alzheimer du Canada 127 120 $ 0,6 %
4. Financement par type
Type de financement Valeur sur cinq ans Pourcentage
Programmes de recherche – subventions de fonctionnement/projet/programme 10 851 774 $ 53,2 %
Subventions de formation et de renforcement des capacités 2 155 766 $ 10,6 %
Programmes de recherche – application des connaissances 2 115 193 $ 10,4 %
Programmes de recherche – général 689 150 $ 3,4 %
Subventions d'infrastructure et d'achat d'appareils 493 730 $ 2,4 %
Programmes de recherche – subventions d'équipe 408 145 $ 2,0 %
Autres 136 980 $ 0,7 %
Subventions de réunion, planification et dissémination 20 000 $ 0,1 %
Bourses salariales
Bourses salariales – mi-carrière 500 000 $ 2,4 %
Bourses salariales – nouveau chercheur 300 000 $ 1,5 %
Bourses salariales – général 149 662 $ 0,7 %
Bourses de formation
Bourses de formation – doctorat 1 321 663 $ 6,5 %
Bourses de formation – maîtrise 1 050 132 $ 5,1 %
Bourses de formation – recherche 214 000 $ 1,0 %
Bourses de formation – général 10 000 $ 0,0 %
5. Principaux thèmes de recherche
Thème de recherche Valeur sur cinq ans Pourcentage
Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé 4 404 309 $ 21,6 %
Ressources humaines dans le secteur de la santé 3 002 552 $ 14,7 %
Accès aux soins appropriés dans le continuum 2 642 163 $ 12,9 %
Soins axés sur le patient 2 606 477 $ 12,8 %
Gestion pour assurer la qualité et la sécurité 2 490 531 $ 12,2 %
Soins de santé communautaires et de première ligne 1 746 036 $ 8,6 %
Information sur la santé (cybersanté) 943 772 $ 4,6 %
Gouvernance et responsabilisation 795 702 $ 3,9 %
Financement des soins de santé et économie de la santé 579 876 $ 2,8 %
Information sur la santé : utilisation de bases de données administratives 493 730 $ 2,4 %
6. Organismes provinciaux de recherche
Organisme Financement total reçu Nombre de projets
Université Dalhousie 12 584 221 $ 185
Centre de soins de santé IWK 3 900 070 $ 18
Régie régionale de la santé Capital 1 314 181 $ 11
Université Mount Saint Vincent 811 504 $ 10
Université Saint Mary's 791 433 $ 8
Université Acadia 627 747 $ 4
Université St. Francis Xavier 387 040 $ 6

Terre-Neuve-et-Labrador

Aperçu

Le tableau ci-dessous décrit les organismes participant à la recherche sur les services et les politiques de santé à Terre-Neuve-et-Labrador. Les organismes désignés comme établissements d'accueil (titulaires de financement) selon les données sur le financement sont marqués d'un astérisque (*).

1. Survol des organismes
Catégorie Nom Fonctions principales et structure organisationnelle
Universités Université Memorial de Terre-Neuve*
  • Financement, exécution, utilisation, formation
    • Centre de recherche en santé appliquée de Terre-Neuve-et-Labrador
Hôpitaux/régions ou autorités sanitaires Régie de santé de l'Est*
  • Exécution, utilisation
Organismes publics et gouvernementaux Ministère de la Santé et des Services communautaires
  • Financement, utilisation
Centre d'information sur la santé de Terre-Neuve-et-Labrador
  • Exécution, soutien

Activités de RSPS

Le tableau ci-dessous résume les activités ayant lieu à Terre-Neuve-et-Labrador d'après les données figurant dans l'inventaire des actifs.

2. Profil régional
Élément Valeur sur cinq ans
Financement total reçu 2 760 499 $
Nombre de CPD 45
Nombre de cochercheurs/collaborateurs 105
Nombre de projets 60
3. Financement par organisme de financement sur cinq ans
Bailleur de fonds Valeur sur cinq ans Pourcentage
Centre de recherche en santé appliquée de Terre-Neuve-et-Labrador 1 214 825 $ 44,0 %
Instituts de recherche en santé du Canada 1 183 998 $ 42,9 %
Fibrose kystique Canada 248 260 $ 9,0 %
Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé 82 939 $ 3,0 %
Fondation canadienne pour l'innovation 30 477 $ 1,1 %
4. Financement par type
Type de financement Valeur sur cinq ans Pourcentage
Programmes de recherche – subventions de fonctionnement/projet/programme 1 469 774 $ 53,2 %
Subventions d'infrastructure et d'achat d'appareils 278 737 $ 10,1 %
Programmes de recherche – application des connaissances 191 064 $ 6,9 %
Centres et réseaux 124 985 $ 4,5 %
Autres 85 939 $ 3,1 %
Bourses de formation
Bourses de formation – maîtrise 233 500 $ 8,5 %
Bourses de formation – recherche 196 500 $ 7,1 %
Bourses de formation – doctorat 180 000 $ 6,5 %
5. Principaux thèmes de recherche
Thème de recherche Valeur sur cinq ans Pourcentage
Accès aux soins appropriés dans le continuum 847 739 $ 30,7 %
Soins axés sur le patient 661 622 $ 24,0 %
Soins de santé communautaires et de première ligne 287 000 $ 10,4 %
Information sur la santé : utilisation de bases de données administratives 273 034 $ 9,9 %
Gestion pour assurer la qualité et la sécurité 149 523 $ 5,4 %
Ressources humaines dans le secteur de la santé 149 500 $ 5,4 %
Application des connaissances et science de la mise en œuvre 124 985 $ 4,5 %
Information sur la santé (cybersanté) 106 477 $ 3,9 %
Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé 77 620 $ 2,8 %
Gouvernance et responsabilisation 63 000 $ 2,3 %
6. Organismes provinciaux de recherche
Organisme Financement total reçu Nombre de projets
Université Memorial de Terre-Neuve 2 429 300 $ 57
Régie de santé de l'Est 248 260 $ 2
Consultant privé 82 939 $ 1

Île-du-Prince-Édouard

Aperçu

Le tableau ci-dessous décrit les organismes participant à la recherche sur les services et les politiques de santé à l'Île-du-Prince-Édouard. Les organismes désignés comme établissements d'accueil (titulaires de financement) selon les données sur le financement sont marqués d'un astérisque (*).

1. Survol des organismes
Catégorie Nom Fonctions principales et structure organisationnelle
Universités Université de l'Île-du-Prince-Édouard*
  • Exécution, utilisation, formation
    • Centre de recherche sur la gestion de la santé et des biotechnologies de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard
Hôpitaux/régions ou autorités sanitaires Santé Î.-P.-É.
  • Utilisation
Organismes publics et gouvernementaux Ministère de la Santé et du Mieux-être
  • Financement

Activités de RSPS

Le tableau ci-dessous résume les activités ayant lieu à l'Île-du-Prince-Édouard d'après les données figurant dans l'inventaire des actifs.

2. Profil régional
Élément Valeur sur cinq ans
Financement total reçu 163 500 $
Nombre de CPD 3
Nombre de cochercheurs/collaborateurs 10
Nombre de projets 3
3. Financement par organisme de financement sur cinq ans
Bailleur de fonds Valeur sur cinq ans Pourcentage
Instituts de recherche en santé du Canada 163 500 $ 100,0 %
4. Financement par type
Type de financement Valeur sur cinq ans Pourcentage
Programmes de recherche – subventions de fonctionnement/projet/programme 163 500 $ 100,0 %
5. Principaux thèmes de recherche
Thème de recherche Valeur sur cinq ans Pourcentage
Accès aux soins appropriés dans le continuum 80 000 $ 48,9 %
Information sur la santé (cybersanté) 62 500 $ 38,2 %
Information sur la santé : utilisation de bases de données administratives 21 000 $ 12,8 %
6. Organismes provinciaux de recherche
Organisme Financement total reçu Nombre de projets
Université de l'Île-du-Prince-Édouard 163 500 $ 3

Échelles nationale, territoriale et internationale

Aperçu

Les tableaux ci-dessous décrivent les organismes participant à la recherche sur les services et les politiques de santé à l'échelle nationale, territoriale et internationale. Les organismes internationaux ayant reçu du financement d'un organisme canadien pour l'exécution de projets de RSPS y figurent. Les organismes désignés comme établissements d'accueil (titulaires de financement) selon les données sur le financement sont marqués d'un astérisque (*). La présente section est plus courte que les précédentes, car les activités dont elle rend compte ne se prêtaient pas à tous les types d'analyse.

Échelle nationale

1. Survol des organismes
Catégorie Nom Fonctions principales et structure organisationnelle
Universités Institut canadien de recherches avancées
  • Financement, exécution
Hôpitaux/régions ou autorités sanitaires Sans objet  
Organismes publics et gouvernementaux Agence de la santé publique du Canada
  • Financement, exécution, utilisation, soutien
Conseil canadien de la santé
  • Utilisation
Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé
  • Financement, exécution, utilisation
Santé Canada
  • Financement, exécution, utilisation
Institut canadien d'information sur la santé
  • Exécution, utilisation, soutien
Statistique Canada
  • Exécution, utilisation, soutien
Institut canadien pour la sécurité des patients*
  • Financement, utilisation
Instituts de recherche en santé du Canada*
  • Financement, utilisation, soutien
    • Institut des services et des politiques de la santé (cependant, tous les instituts financent la RSPS dans une certaine mesure)
Assemblée des Premières Nations*
  • Exécution, utilisation
Commission de la santé mentale du Canada*
  • Utilisation
Organisation nationale des représentants indiens et inuits en santé communautaire*
  • Exécution, utilisation
Inforoute Santé du Canada
  • Financement, utilisation
Partenariat canadien contre le cancer
  • Financement, utilisation
Centre canadien de lutte contre les toxicomanies
  • Utilisation
Santé et Affaires sociales du Yukon*
  • Exécution, utilisation
Organisations non gouvernementales Académie canadienne des sciences de la santé
  • Utilisation
Infirmières de l'Ordre de Victoria du Canada*
  • Utilisation, soutien
Association canadienne pour la santé mentale
  • Exécution, utilisation
Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé
  • Financement (lorsqu'elle était connue sous le nom de Fondation canadienne de la recherche sur les services de santé), exécution, utilisation
Fondation canadienne pour l'innovation
  • Financement, soutien
Centre canadien de recherche appliquée en lutte contre le cancer
  • Financement, exécution, utilisation
Société canadienne de la sclérose latérale amyotrophique
  • Financement, utilisation
Société Alzheimer du Canada
  • Financement, utilisation
Société canadienne de l'asthme
  • Financement, utilisation
Fondation canadienne du cancer du sein
  • Financement, utilisation
Société canadienne du cancer
  • Financement, utilisation
Association canadienne du diabète
  • Financement, utilisation
Association canadienne de soins palliatifs
  • Utilisation
Fondation canadienne du foie
  • Financement, utilisation
Association pulmonaire du Canada
  • Financement, utilisation
Fondation canadienne d'orthopédie
  • Financement, utilisation
Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l'intestin
  • Financement, utilisation
Fibrose kystique Canada
  • Financement, utilisation
Fondation des maladies du cœur
  • Financement, utilisation
Fondation canadienne du rein
  • Financement, utilisation
La fondation lutte contre la cécité – Canada
  • Financement, utilisation
Société Huntington du Canada
  • Financement, utilisation
Association canadienne du cancer du rein
  • Financement, utilisation
Lymphome Canada
  • Financement, utilisation
Société canadienne de la sclérose en plaques
  • Financement, utilisation
Dystrophie musculaire Canada
  • Financement, utilisation
Ostéoporose Canada
  • Financement, utilisation
Cancer de l'ovaire Canada
  • Financement, utilisation
Cancer de la Prostate Canada
  • Financement, utilisation
Fondation d'aide aux personnes incontinentes (Canada)
  • Financement, utilisation
Association des patients du Canada
  • Financement, utilisation
Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer
  • Financement, utilisation
Arthrite-recherche Canada
  • Exécution, utilisation
Autres Association canadienne pour la recherche sur les services et les politiques de santé*
  • Utilisation, soutien

Activités de RSPS

Le tableau ci-dessous résume les activités ayant lieu à l'échelle nationale d'après les données figurant dans l'inventaire des actifs.

2. Profil régional
Les organismes recensés sont actifs à l'échelle nationale.
Élément Valeur sur cinq ans
Financement total reçu 3 353 158 $
Nombre de CPD 11
Nombre de cochercheurs/collaborateurs 22
Nombre de projets 14

Yukon

Organisme de financement Financement total reçu Type de financement Thème de recherche Nombre de projets
Fondation canadienne du cancer du sein 32 250 $ Programmes de recherche – subventions de fonctionnement/projet/programme Soins axés sur le patient 1

Échelle internationale

Activités de RSPS

Le tableau ci-dessous résume les activités internationales selon les données figurant dans l'inventaire des actifs. De nombreux bailleurs de fonds appuient la recherche internationale, mais ils s'y prennent habituellement de deux manières, ni l'une ni l'autre n'étant représentée dans le présent rapport :

  1. Les fonds sont versés au chercheur d'un établissement canadien. Ce chercheur mène ensuite le projet à l'échelle internationale ou transfère les fonds du Canada vers des chercheurs d'un autre pays.
  2. Le financement peut être parallèle. Par exemple, les IRSC et un bailleur de fonds étranger cofinancent un projet : les fonds des IRSC sont alors accordés aux chercheurs canadiens, et le bailleur de fonds fait de même avec les chercheurs de son pays. Toutes les parties travaillent ensemble. Ce même processus sous-tend la recherche en santé mondiale.
2. Profil régional
Les données ci-dessous indiquent le financement accordé aux établissements d'accueil étrangers.
Élément Valeur sur cinq ans
Financement total reçu par des organismes internationaux 1 196 839 $
Nombre de CPD 22
Nombre de cochercheurs/collaborateurs 2
Nombre de projets 24
3. Financement par organisme de financement sur cinq ans
Les organismes suivants ont financé des projets mis en œuvre dans un organisme international entre 2007 et 2012.
Bailleur de fonds Valeur sur cinq ans Pourcentage
Fonds de recherche du Québec – Santé 904 811 $ 75,6 %
Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé 123 668 $ 10,3 %
Fondation des maladies du cœur du Canada 93 600 $ 7,8 %
Institut ontarien de recherche sur le cancer 44 000 $ 3,7 %
Alberta Innovates – Health Solutions 30 760 $ 2,6 %
4. Financement par type
Les données ci-dessous représentent les types de financement reçus par des organismes internationaux au cours des cinq dernières années.
Type de financement Valeur sur cinq ans Pourcentage
Autres 65 200 $ 5,4 %
Bourses salariales
Bourses salariales – général 58 468 $ 4,9 %
Bourses de formation
Bourses de formation – général 497 975 $ 41,6 %
Bourses de formation – maîtrise 225 912 $ 18,9 %
Bourses de formation – doctorat 201 683 $ 16,9 %
Bourses de formation – recherche 147 600 $ 12,3 %
5. Principaux thèmes de recherche
Au cours des cinq dernières années, des organismes internationaux ont mené des projets de recherche dans les domaines thématiques qui suivent.
Thème de recherche Valeur sur cinq ans Pourcentage
Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé 359 383 $ 30,0 %
Gestion pour assurer la qualité et la sécurité 336 300 $ 28,1 %
Accès aux soins appropriés dans le continuum 281 209 $ 23,5 %
Soins axés sur le patient 69 915 $ 5,8 %
Financement des soins de santé et économie de la santé 68 468 $ 5,7 %
Ressources humaines dans le secteur de la santé 47 964 $ 4,0 %
Nouvelles technologies et nouveaux médicaments (évaluation des technologies) 33 600 $ 2,8 %
6. Organismes internationaux de recherche
Les organismes internationaux ci-dessous ont reçu du financement de bailleurs de fonds canadiens entre 2007 et 2012.
Organisme Financement total reçu Bailleur de fonds Nombre de projets
Université de New York 152 529 $ Fonds de recherche du Québec – Santé 1
Université du Sud de la Californie 134 621 $ Fonds de recherche du Québec – Santé 1
Université d'Adélaïde 95 798 $ Fonds de recherche du Québec – Santé 1
Établissements médicaux Johns-Hopkins 86 745 $ Fonds de recherche du Québec – Santé 3
École d'hygiène et de médecine tropicale de Londres 78 646 $ Fonds de recherche du Québec – Santé 1
Université de Newcastle 68 468 $ Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé

Alberta Innovates – Health Solutions
2
LWM Group 65 200 $ Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé 1
Université Columbia 64 348 $ Fonds de recherche du Québec – Santé 1
Université Harvard 53 750 $ Fonds de recherche du Québec – Santé

Fondation des maladies du cœur du Canada
2
Université des Pays-Bas 49 155 $ Fonds de recherche du Québec – Santé 1
Université de Maastricht 47 964 $ Fonds de recherche du Québec – Santé 1
Université de Sydney 45 000 $ Fonds de recherche du Québec – Santé 1
Hôpital général du Massachusetts 45 000 $ Fonds de recherche du Québec – Santé 1
Université de Nouvelles-Galles du Sud 44 000 $ Institut ontarien de recherche sur le cancer 1
Université de la Californie à Berkeley 40 000 $ Fondation des maladies du cœur du Canada 1
Institut de Médecine Tropicale à Anvers 33 750 $ Fonds de recherche du Québec – Santé 1
Hôpitaux Universitaires de Genève 33 750 $ Fonds de recherche du Québec – Santé 1
Hôpital John-Radcliffe 33 600 $ Fondation des maladies du cœur du Canada 1
Université d'Oxford 20 760 $ Alberta Innovates – Health Solutions 1
Université du Minnesota 3 756 $ Fonds de recherche du Québec – Santé 1

Annexe C : Aperçu des données sur le financement

Les organismes ci-dessous ont fourni des données annuelles et ont fait partie de l'analyse des tendances pour les années 2008–2009 à 2011–2012, sauf indication contraire.

  • Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé
  • Alberta Innovates – Health Solutions
  • Fondation de la recherche en santé de la Saskatchewan
  • Fonds de recherche du Québec – Santé
  • Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick (2009–2012)
  • Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle-Écosse
  • Instituts de recherche en santé du Canada
  • Fondation des maladies du cœur du Canada
  • Société de l'arthrite
  • Société Alzheimer du Canada
  • Groupe d'oncologie pédiatrique de l'Ontario
  • Fibrose kystique Canada

Comme ils n'ont pas fourni de données annuelles ou que les données qu'ils ont présentées étaient trop complexes pour permettre une ventilation par année, les organismes qui suivent ont été exclus de l'analyse des tendances.

  • Organismes de lutte contre le cancer (données fournies par l'ACRC)
  • Centre de recherche en santé appliquée de Terre-Neuve-et-Labrador
  • Conseil manitobain de la recherche en santé
  • Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé
  • Fondation canadienne pour l'innovation et Chaires de recherche du Canada (données en ligne)
  • Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario
  • Association canadienne du diabète
  • Société Parkinson Canada
  • Les données recueillies dans le cadre des séances de validation auprès des informateurs clés ont également été exclues.

Annexe D : Thèmes de recherche et type de financement

Le choix des thèmes a reposé, d'une part, sur les domaines de recherche prioritaires de l'ISPS et, d'autre part, sur les thèmes qui sont ressortis lors des trois exercices À l'écoute11, une consultation nationale sur les enjeux reliés aux services et aux politiques de la santé qui a eu lieu en 2001, 2004 et 2007 (il a été déterminé que ces thèmes constituent une base raisonnable pour classer les investissements durant la période du présent rapport). Le 15e thème, « éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures », a été ajouté pour rendre compte des fonds versés aux grands centres de données et aux réseaux/centres qui ne sont pas spécialisés dans un domaine précis. Ont également été intégrées à cette catégorie thématique les bourses de voyage et les bourses en journalisme qui ne correspondaient pas aux catégories axées sur des domaines.

  1. Soins de santé communautaires et de première ligne
  2. Accès aux soins appropriés dans le continuum
  3. Gouvernance et responsabilisation
  4. Information sur la santé (cybersanté)
  5. Politiques sur les médicaments
  6. Financement des soins de santé et économie de la santé
  7. Gestion pour assurer la qualité et la sécurité
  8. Gestion du changement et promotion de l'innovation
  9. Ressources humaines dans le secteur de la santé
  10. Soins axés sur le patient
  11. Nouvelles technologies et nouveaux médicaments (évaluation des technologies)
  12. Liens entre la santé publique et des populations et les services de santé*
  13. Application des connaissances et science de la mise en œuvre*
  14. Information sur la santé : utilisation de bases de données administratives*
  15. Éléments relatifs aux centres, aux réseaux et aux infrastructures

* Nouveau thème de recherche, établi durant le processus initial d'évaluation et de classement.

Pour classer les projets, nous nous sommes inspirés des MeSH utilisés lors d'une analyse bibliométrique dans des domaines thématiques identiques aux nôtres ainsi que des descriptions des cinq domaines de recherche prioritaires de l'ISPS. Les descriptions des domaines de l'ISPS se trouvent sur la page Web de l'Institut, et les MeSH sont accessibles sur demande.

Liste des types de financement

La liste qui suit recense les types de financement consignés dans nos dossiers. Elle a été établie selon le nom de programme et le type de financement présentés par les organismes de financement. Nous avons classé les données dans la catégorie la plus précise possible. Nous avons toutefois dû recourir à quelques catégories générales : par exemple, lorsqu'un organisme ne mentionnait pas à qui s'adressait une bourse salariale (nouveau chercheur, clinicien-chercheur, etc.), nous l'avons classée sous « Bourses salariales – général », faisant ainsi état de la variation du détail des données fournies.

  • Programmes de recherche – général
  • Programmes de recherche – subventions de fonctionnement/projet/programme
  • Programmes de recherche – subventions d'équipe
  • Programmes de recherche – application des connaissances
  • Subventions de recherche – essais contrôlés randomisés
  • Centres et réseaux
  • Bourses de formation – général
  • Bourses de formation – maîtrise
  • Bourses de formation – doctorat
  • Bourses de formation – recherche
  • Bourses salariales – général
  • Bourses salariales – nouveau chercheur
  • Bourses salariales – mi-carrière
  • Bourses salariales – chercheur chevronné
  • Bourses salariales – clinicien-chercheur
  • Subventions de formation et de renforcement des capacités
  • Subventions d'infrastructure et d'achat d'appareils
  • Subventions de réunion, planification et dissémination
  • Autres

Annexe E : Universités disposant de centres de formation en RSPS

Colombie-Britannique

  • Université de la Colombie-Britannique
  • Université de Victoria
  • Université Simon-Fraser
  • Université du Nord de la Colombie-Britannique

Alberta

  • Université de l'Alberta
  • Université de Calgary

Saskatchewan

  • Université de la Saskatchewan
  • Université de Regina

Manitoba

  • Université du Manitoba

Ontario

  • Université McMaster
  • Université de Toronto
  • Université d'Ottawa
  • Université York
  • Université Lakehead
  • Université Laurentienne
  • Université Carleton

Québec

  • Université McGill
  • École nationale d'administration publique

Nouveau-Brunswick

  • Université du Nouveau-Brunswick

Terre-Neuve-et-Labrador

  • Université Memorial de Terre-Neuve

Notes en bas de page

Note en bas de page 1

Garrido, M. V., J. Hansen et R. Busse. « Mapping research on health systems in Europe: a bibliometric assessment », Journal of Health Services Research & Policy, vol. 16, suppl. 2, juillet 2011, p. 27‑37.

1

Note en bas de page 2

ACRC Rapports annuels sur les investissements en recherche Fichiers et rencontre avec Kim Badovinac, 10 septembre 2013.

2

Note en bas de page 3

Instituts de recherche en santé du Canada. « Glossaire des termes de financement », Ottawa, gouvernement du Canada, révisé le 30 juillet 2013. (26 octobre 2013).

3

Note en bas de page 4

Instituts de recherche en santé du Canada. « À l'écoute : Consultation nationale sur les enjeux reliés aux services et aux politiques de la santé », Ottawa, gouvernement du Canada, février 2008. (26 octobre 2013).

4

Note en bas de page 5

Instituts de recherche en santé du Canada. « Le coin des centres de développement de recherche des IRSC - 2002 à 2010 », Ottawa, gouvernement du Canada, octobre 2013. (9 décembre 2013).

5

Note en bas de page 6

National Research Council (US) Committee to Study the National Needs for Biomedical, Behavioral, and Clinical Research Personnel. Research Training in the Biomedical, Behavioral, and Clinical Research Sciences (en anglais seulement), Washington D.C., National Academies Press, août 2011.

6

Note en bas de page 7

Walshe, K., et H. T. Davies. « Health research, development and innovation in England from 1988 to 2013: from research production to knowledge mobilization », Journal of Health Services Research & Policy, vol. 18, suppl. 3, octobre 2013, p. 1‑12. DOI : 10.1177/1355819613502011.

7

Note en bas de page 8

Dobrow, M., et R. Chafe. « Les chercheurs au sein des organismes de services de santé », Politiques de santé, vol. 4, no 2, novembre 2008, p. 37‑45.

8

Note en bas de page 9

Conseil de recherches en sciences humaines. « Tirer profit des données massives : vers un nouveau cadre stratégique pour l'évolution de la recherche numérique au Canada [ PDF (838 Ko) - lien externe ] », gouvernement du Canada, octobre 2013. (22 décembre 2013)

9

Note en bas de page 10

El Emam, K., et E Moher. « Privacy and anonymity challenges when collecting data for public health purposes », The Journal of law, medicine & ethics : a journal of the American Society of Law, Medicine & Ethics, vol. 41, suppl. 1, mars 2013, p. 37‑41.

10

Note en bas de page 11

Instituts de recherche en santé du Canada. « Évaluation interne pour l'examen international de 2011 - Institut des services et des politiques de la santé », Ottawa, gouvernement du Canada, révisé le 2 août 2011. (26 octobre 2013).

11

Date de modification :