Fiche de renseignements - Réseaux émergents de l'Institut de la santé circulatoire et respiratoire des IRSC en santé respiratoire, en prévention des AVC et en santé vasculaire

Communiqué ]

Financement du gouvernement du Canada :
IRSC : 13,05 millions de dollars (4,35 millions par réseau)

Partenaires financiers :
Total : 9 655 848 $

Partenaires du Réseau canadien de recherche en santé respiratoire : 3 203 000 $

  • Association pulmonaire du Canada : 1 085 000 $
  • Boehringer Ingelheim (Canada) ltée : 568 000 $
  • AstraZeneca : 550 000 $
  • GSK : 550 000 $
  • Novartis Pharma Canada inc. : 250 000 $
  • Association pulmonaire de la Colombie-Britannique : 200 000 $

Partenaires du Réseau canadien de recherche en prévention des AVC : 4 115 348 $

  • Fondation des maladies du cœur et de l'AVC : 1 000 000 $
  • Fondation des maladies du cœur et de l'AVC (AC) : 211 261 $
  • Boehringer Ingelheim (Canada) ltée : 1 050 000 $
  • Biotronik Canada inc. : 660 540 $
  • Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa : 400 000 $
  • Institut de recherche sur la santé des populations : 250 000 $
  • Medtronic inc. : 200 000 $
  • Hamilton Health Sciences Corporation : 193 547 $
  • Institut de cardiologie de l'Alberta : 150 000 $

Partenaires du Réseau canadien de recherche en santé vasculaire : 2 337 500 $

  • Hypertension Canada : 500 000 $
  • Cardiologie interventionnelle de l'Université de Montréal : 375 000 $
  • Partenariat pour le rétablissement de l'AVC de la FMCAVC : 250 000 $
  • Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa : 250 000 $
  • Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa : 250 000 $
  • Réseau de thérapie cellulaire et tissulaire du FRSQ : 150 000 $
  • Institut cardiovasculaire Libin de l'Alberta : 125 000 $
  • Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill : 125 000 $
  • Faculté de médecine et de dentisterie de l'Université de l'Alberta : 125 000 $
  • École de médecine et de dentisterie Schulich de l'Université Western : 125 000 $
  • Faculté de médecine de l'Université McGill : 62 500 $

Financement total : 22 705 848 $

Description

Les réseaux émergents regrouperont les meilleurs scientifiques canadiens dans les domaines de la recherche en santé respiratoire, de la recherche en prévention des AVC et de la recherche en santé vasculaire. Ils réuniront un vaste groupe d'intervenants et de chercheurs soutenant des secteurs aussi diversifiés que la recherche fondamentale et les essais cliniques, les systèmes et les services de santé ainsi que la santé des populations. Ensemble, ils établiront une masse critique d'expertise scientifique et technique afin de favoriser l'innovation et l'impact en recherche.

Les réseaux mettront au point une approche nationale coordonnée pour évaluer et résoudre les problèmes particuliers en recherche. Ils serviront en outre de tribune pour l'échange d'idées, de ressources et de pratiques exemplaires. Ils permettront aussi au Canada d'attirer, de former et de retenir les meilleurs talents en recherche en santé. Enfin, grâce au leadership solide des réseaux émergents, les intervenants pourront travailler de concert avec leurs communautés respectives afin d'atteindre des objectifs communs.

Le but ultime de chacun de ces réseaux est de mettre en application les résultats de la recherche pour en faire profiter les patients canadiens. Les réseaux permettront de générer de nouvelles connaissances et de combler l'écart entre la recherche et les résultats sur la santé par le biais d'au moins une des contributions suivantes : cerner les principales lacunes en matière de connaissances; promouvoir la collaboration nationale et internationale entre chercheurs; accélérer la transformation des découvertes biomédicales en innovations cliniques et en pratiques exemplaires; concevoir, valider et réaliser une intervention modifiant un aspect important des pratiques en santé; évaluer les résultats pour démontrer l'impact.

Les réseaux émergents ont aussi un mandat important en matière de formation et de développement de carrière. Par l'entremise de programmes de formation ciblés, les réseaux assureront un afflux constant de jeunes chercheurs compétents dans tous ces domaines.

Réseau canadien de recherche en santé respiratoire
Les maladies pulmonaires chroniques comme la BPCO et l'asthme touchent près de 15 % de l'ensemble de la population du Canada et elles exercent une pression énorme sur la santé des individus et sur notre système de soins de santé. Le Réseau canadien de recherche en santé respiratoire travaillera en collaboration pour trouver des solutions visant à faciliter le diagnostic, le traitement et la prévention des maladies pulmonaires chroniques au Canada.

Réseau canadien de recherche en prévention des AVC
Le Réseau canadien de recherche en prévention des AVC vise à mettre en place des stratégies concrètes qui feront du Canada un chef de file mondial dans le domaine de la recherche clinique sur l'accident vasculaire cérébral, à assurer la viabilité de ces efforts par des stratégies de recrutement, de formation, de soutien et de maintien en poste des chercheurs-cliniciens, et, en collaboration avec le gouvernement et les groupes d'intervenants, à mettre en œuvre des stratégies pour réduire de 10 % l'incidence des AVC emboliques au Canada d'ici dix ans.

Réseau canadien de recherche en santé vasculaire
Le Réseau canadien de recherche en santé vasculaire est la première grande initiative canadienne visant à réunir des chercheurs et des partenaires de toutes les disciplines dans le but de s'attaquer à l'un des problèmes de santé les plus difficiles auquel notre société doit faire face, à savoir les maladies chroniques comme la démence, la maladie cardiaque, l'AVC, la maladie du rein et la dégénérescence maculaire causée par des pathologies des petits vaisseaux sanguins. L'impact des maladies associées aux lésions vasculaires est colossal : elles affectent plus de 3,7 millions de Canadiens et coûtent plus de 30 milliards de dollars par année au système de santé.

Instituts de recherche en santé du Canada
Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l'organisme du gouvernement du Canada chargé d'investir dans la recherche en santé. Leur objectif est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et d'en favoriser l'application en vue d'améliorer la santé, d'offrir de meilleurs produits et services de santé, et de renforcer le système de soins de santé pour les Canadiens. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à plus de 12 600 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada.

Institut de la santé circulatoire et respiratoire des IRSC
L'Institut de la santé circulatoire et respiratoire (ISCR) appuie la recherche axée sur les causes, la prévention, le dépistage, le diagnostic, le traitement, les systèmes de soutien et les soins palliatifs relativement à un large éventail de conditions associées aux maladies du cœur, des poumons, du cerveau (AVC), du sang, des vaisseaux sanguins, du sommeil et à la réanimation.

Institut du vieillissement (IV) des IRSC
Le but fondamental de l'Institut du vieillissement (IV) des IRSC est de faire progresser les connaissances sur le vieillissement afin d'améliorer la qualité de vie et la santé des Canadiens âgés. L'Institut soutient la recherche qui favorise le vieillissement en santé et étudie les causes, la prévention, le dépistage, le diagnostic, le traitement, les systèmes de soutien et les soins palliatifs pour ce qui est d'une vaste gamme de maladies liées au vieillissement.

Date de modification :