Séance d'information et consultation des IRSC et de la FBMG : les investissements futurs dans l'immunologie mucosale et la mise au point de vaccins contre le VIH – Rapport sommaire, 25 novembre 2013

Contexte

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et la Fondation Bill et Melinda Gates (FBMG) mettent sur pied une initiative conjointe pour appuyer la recherche liée à l'immunologie mucosale et à la mise au point d'un vaccin contre le VIH. Principal organisme de financement de la recherche en santé au Canada, les IRSC travaillent avec la FBMG pour faire avancer l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH (ICVV), un partenariat entre le gouvernement du Canada et la FBMG.

Les IRSC ont reçu du financement de la FBMG pour appuyer une nouvelle subvention d'équipe de l'ICVV visant à stimuler la recherche innovante et de haute qualité qui s'attaque aux lacunes et aux priorités actuelles dans la mise au point d'un vaccin qui prévienne l'infection à VIH à la surface des muqueuses.

Avant la séance d'information et la consultation en ligne, les IRSC et la FBMG ont consulté des experts internationaux (N=7) au sujet de cette initiative durant la conférence AIDS Vaccine 2013 et par téléphone pour contribuer à définir les priorités pour faire progresser la recherche et combler les lacunes dans le domaine (la liste des participants et le résumé des commentaires se trouvent à l'annexe 1).

Lors des consultations initiales, on a indiqué qu'il fallait davantage de recherche sur les vaccins aux premiers stades de l'exposition au VIH et de l'infection à la surface des muqueuses. Une liste révisée de 10 domaines de recherche prioritaires potentiels a été fournie à l'avance aux participants à la séance Web dans le guide de consultation.

Résumé de la consultation

Le 25 novembre 2013, le Bureau de coordination de l'Alliance de l'ICVV (BCA) a animé une consultation en ligne ouverte à quiconque désirait y participer et recommandée au préalable aux chercheurs et aux intervenants par le BCA et les IRSC. Au total, 43 participants ont confirmé leur présence : des chercheurs, des représentants du milieu du VIH, des partenaires gouvernementaux de l'ICVV et des représentants de l'industrie (la liste des participants se trouve à l'annexe 2). L'objectif principal de cette consultation était d'autres des points de vue sur les domaines prioritaires à étudier et des investissements qui permettraient de tirer parti de l'expertise canadienne et internationale, et de maximiser l'impact des investissements.

Présentations

La consultation en ligne a débuté par un aperçu de l'ICVV et du Bureau de coordination de l'Alliance de l'ICVV (BCA) présenté par le Dr Greg Hammond. Ensuite, la Dre Magda Moutaftsi a discuté de la participation de la FBMG à la recherche d'un vaccin contre le VIH. Elle a indiqué que la FBMG a désigné l'immunologie mucosale comme domaine important à étudier qui est actuellement sous-financé. Reconnaissant l'expertise canadienne dans ce domaine, la FBMG a déterminé qu'un partenariat avec les IRSC pourrait permettre de combler les lacunes évoquées et de faire grandement progresser le dossier.

Aperçu du partenariat entre les IRSC et la FBMG

Le Dr Marc Ouellette a donné un aperçu du rôle des IRSC dans le volet Découverte d'un vaccin et recherche sociale de l'ICVV et du partenariat avec la FBMG. Il a expliqué que les IRSC ont rendu ce partenariat possible en soumettant une proposition à la FBMG pour créer une possibilité de financement de l'ICVV sur l'immunologie mucosale, qui a été approuvée. Le Dr Ouellette a précisé que le but du partenariat est de contribuer à l'effort mondial visant à réduire les infections à VIH en appuyant la recherche sur le rôle de l'immunologie mucosale dans la protection contre le VIH. La recherche financée est censée apporter de nouvelles connaissances scientifiques importantes et aider à la commercialisation des découvertes actuelles dans le domaine des vaccins contre le VIH. Le Dr Ouellette a aussi indiqué que, conformément à la proposition faite à la FBMG, la possibilité de financement soutiendra des subventions d'équipe d'une durée maximale de trois ans et de 400 000 $ par année.

Le Dr Ouellette a remercié le Dr Hammond au BCA pour son aide dans la revue de la littérature ainsi que dans la définition des domaines prioritaires, et a résumé la consultation jusqu'ici. Avant cette séance Web, la consultation a consisté en des entrevues en personne avec des experts internationaux durant la conférence AIDS Vaccine en octobre 2013 et par téléphone en novembre 2013. En tout, sept experts ont été interrogés. La consultation avec les experts internationaux a donné aux IRSC et à la FBMG l'occasion de mieux connaître les importants progrès réalisés récemment dans le domaine de l'immunologie mucosale dans le contexte d'un vaccin contre le VIH et les avancées en dehors de la recherche sur le VIH qui pourraient favoriser la mise au point d'un vaccin contre le VIH. La liste initiale des domaines de recherche prioritaires potentiels a fait l'objet de discussions et a été cotée par les experts internationaux, lesquels ont suggéré d'autres priorités (la liste des participants et le résumé des commentaires se trouvent à l'annexe 1).

Après avoir donné cet aperçu, le Dr Ouellette a invité les participants à la consultation en ligne à poser des questions et à discuter des aspects fondamentaux d'une future possibilité de financement de l'ICVV axée sur l'immunologie mucosale. On a fait remarquer que la possibilité de financement n'a toujours pas été créée puisque les organismes n'en sont qu'à l'étape de consultation; par conséquent, ils n'avaient pas tous les détails. Toutefois, les points suivants ont été clarifiés durant la discussion :

  • Admissibilité des équipes : les équipes devront se composer d'au moins trois chercheurs; la participation communautaire sera encouragée; la participation d'un chercheur international sera nécessaire et ne sera pas limitée aux chercheurs venant de pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire.
  • Domaines de recherche admissibles : la recherche avec des êtres humains et les études cliniques seront admissibles au financement, mais, conformément aux conditions liées à la subvention de la FBMG, les essais cliniques ne seront pas admissibles.
  • Gestion du financement : conformément aux lignes directrices des IRSC, les chercheurs principaux désignés (CPD) à des établissements canadiens admissibles recevront les fonds. Les CPD ont la possibilité de transférer les fonds aux établissements des autres membres de l'équipe, y compris les collaborateurs internationaux.

De plus, on a recommandé d'inclure la formation comme élément clé de la possibilité de financement et d'encourager l'utilisation du Guide des bonnes pratiques de participation.

Domaines de recherche prioritaires

À la suite de la discussion, le Dr Ouellette a évalué chaque domaine prioritaire énuméré dans le guide de consultation et a donné l'occasion aux participants d'échanger et de faire part de leurs commentaires. Après la présentation de chaque domaine, on a demandé aux participants d'évaluer leur priorité à l'aide d'un sondage en ligne : faible, moyenne ou élevée pour la recherche et les investissements futurs. Certains participants ont choisi de ne pas participer au sondage. Quelques personnes ayant participé à la discussion par téléconférence et une autre n'y ayant pas pris part ont soumis leur cote par courriel au BCA après la séance.

Voici les domaines prioritaires potentiels énumérés dans le guide de consultation et les recommandations émanant de la consultation Web (les résultats détaillés du sondage se trouvent à l'annexe 3) :

  • Domaine 1 : Méthodes innovatrices d'induction d'une quiescence immunitaire protectrice aux sites mucosaux

    Ce domaine prioritaire a fait l'objet de nombreuses discussions. Certains participants le considéraient comme étant une priorité élevée et comme étant dirigé par des experts canadiens. On a également affirmé que la question était plus complexe que la quiescence et supposerait une réponse immunitaire innée. Les participants ont convenu en général que le mot « protectrice » devrait être retiré du sujet prioritaire. Lorsque le mot a été enlevé, les participants au sondage ont coté le domaine parmi les priorités les plus élevées.

  • Domaine 2 : Approches pour mesurer et stimuler l'induction de réponses immunitaires innées et secondaires

    Les participants étaient favorables à ce domaine prioritaire, mais ils ont discuté de la pertinence de l'importance accordée aux réponses « secondaires ». En général, les participants ont convenu que « secondaires » devrait être remplacé par « mucosales » pour ce domaine. Comme le mot « secondaires » a été retiré avant le vote des participants, ceux-ci ont classé le domaine au premier rang des priorités.

  • Domaine 3 : Compréhension de l'immunité mucosale (humorale et cellulaire) dans les modèles animaux soumis à des études de provocation dans la recherche de vaccins contre le VIH

    Pendant la discussion, il a été clarifié que les études de provocation désignaient celles où les animaux vaccinés étaient exposés au virus d'intérêt (c.-à-d. le VIS). Ce domaine a été considéré comme important, mais également comme difficile lorsque l'on envisage les répercussions des antécédents de vaccination des animaux. Dans le sondage, les cotes étaient réparties entre élevée, moyenne et faible.

  • Domaine 4 : Recours à des sujets humains (p. ex. vérification d'hypothèses scientifiques, médicaments expérimentaux) pour étudier l'immunité mucosale induite par des vaccins à des stades initiaux

    Les participants ont discuté du fait que ce sujet avait déjà été abordé par des chercheurs internationaux, et l'un d'entre eux a fait remarquer qu'il s'agit actuellement d'un domaine contesté. Quelques participants ont suggéré que le Canada n'aurait guère à offrir relativement à ce qui se fait déjà. Toutefois, on a fait remarquer que l'accent est rarement mis sur les échantillons de la muqueuse. Dans l'ensemble, ce domaine a été classé au dernier rang des priorités.

  • Domaine 5 : Plateformes d'immunologie ou de biologie des systèmes pour mesurer l'immunité mucosale locale au moment de l'infection à VIH ou de l'immunisation

    On a indiqué qu'il s'agissait d'un domaine complexe, mais où peu d'efforts sont déployés à l'échelle internationale, et où le Canada pourrait apporter sa contribution. Dans le sondage, ce domaine a reçu un appui modéré.

  • Domaine 6 : Tout premiers phénomènes suivant l'exposition au VIH aux muqueuses qui rendent possibles la transmission ou la protection

    Quelques participants ont mentionné qu'on a récemment démontré l'importance de ce domaine dans le cadre de la mise au point d'un vaccin contre le VIH et ont fait remarquer que certains aspects font l'objet de recherches aux États-Unis. Les opinions divergent quant à savoir s'il y a des aspects de ce grand thème où les chercheurs canadiens seraient bien placés pour apporter leur contribution. Ce domaine est l'un des cinq mieux cotés dans le sondage.

  • Domaine 7 : Rôle de l'inflammation aux muqueuses dans la transmission du VIH et la protection contre le VIH

    Ce domaine a rarement fait l'objet de discussions durant la consultation en ligne, mais quelques participants ont fait remarquer sa grande importance. Dans le sondage, il figure parmi les cinq domaines prioritaires.

  • Domaine 8 : Façons d'induire et de cibler les IgA et les IgG aux muqueuses

    Ce domaine n'a fait l'objet que d'une discussion limitée, mais un participant a reconnu que le Canada était dans une position avantageuse dans ce domaine. Des participants ont suggéré qu'il comprenne les anticorps neutralisants et non neutralisants. Ce domaine est l'un des cinq mieux cotés dans le sondage.

  • Domaine 9 : Implications des hormones sexuelles (p. ex. durant le cycle menstruel et l'utilisation de contraceptifs oraux) dans la sensibilité aux infections et l'efficacité théorique d'un vaccin

    Les participants ont fait remarquer que les mots « contraceptifs oraux » devraient être remplacés par « contraception hormonale ». Certains ont suggéré qu'une meilleure compréhension des aspects fondamentaux des hormones sexuelles sur la muqueuse est requise, mais d'autres ont fait remarquer que ce n'était pas nécessaire avant d'étudier leurs répercussions sur les vaccins. Dans l'ensemble, ce domaine a reçu un appui modéré.

  • Domaine 10 : Comparaison entre l'immunité adaptative et l'immunité innée au niveau des muqueuses rectales et vaginales

    Un participant a mentionné qu'il s'agissait d'un domaine prioritaire, plus particulièrement parce qu'on en sait peu sur l'immunité dans les muqueuses rectales. Dans le sondage, ce domaine a reçu un appui modéré.

Vers la fin de la cyberconférence, les participants pouvaient faire état et discuter d'autres lacunes dans la recherche actuelle, ainsi que de champs de recherche considérés comme importants pour les investissements futurs dans la recherche sur l'immunologie mucosale en vue de la mise au point d'un vaccin contre le VIH. Les participants ont fait les suggestions suivantes :

  • La voie des vaccins – un élément clé dans la stratégie de vaccination pour provoquer une réponse immunitaire au niveau des muqueuses (lymphocytes T auxiliaires et B folliculaires – lymphocytes TFH)
  • Transport par vecteur de gènes d'anticorps neutralisants à large spectre
  • Influence du VHS et du VPH sur l'environnement des muqueuses et l'activation immunitaire – co-infections
  • Le rôle que pourrait jouer l'ADCC dans la prévention de la transmission du VIH-1
  • L'accent doit être mis sur le renforcement des capacités dans tous les domaines prioritaires
  • Mise au point d'essais pour des réactions muqueuses
  • La compréhension de base de l'immunologie et de la biologie des cellules B et T au niveau du tractus génital et de l'intestin est fondamentale, surtout en réaction aux virus
  • L'influence de l'adjuvant de vaccin sur la protection du vaccin contre le VIH
  • Le réservoir pour le VIH au niveau de la muqueuse
  • Le rôle du microbiome pourrait s'avérer important
  • Le mécanisme et le rôle de la perturbation de la barrière muqueuse dans la pathogenèse du VIH
  • La compréhension du mécanisme de prédisposition à l'infection au VIH induite par les vaccins à vecteur (comme dans le cas de l'adénovirus de type 5)
  • Reconnaissance de l'importance de comprendre que certains concepts de vaccins pourraient augmenter la prédisposition.

Prochaines étapes

La discussion et les commentaires résultant du processus de consultation seront pris en considération et seront utilisés dans la préparation de la nouvelle possibilité de financement de subventions d'équipe de l'ICVV. Le but global est d'encourager les chercheurs canadiens à soumettre des demandes de haute qualité dans des domaines d'intérêt pour l'avancement de la recherche en immunologie mucosale et la mise au point d'un vaccin contre l'infection à VIH.

Un compte rendu sommaire de la séance d'information et de la consultation sera rédigé et affiché sur le site Web des IRSC. Dans le cadre de l'Initiative de recherche sur le VIH/sida, on prévoit lancer la possibilité de financement de l'ICVV d'ici le printemps 2014.

Annexe 1 – Consultations d'experts internationaux d'octobre à novembre 2013 : liste des participants et résumé des commentaires

  • Dan Barouch, Université Harvard
  • Kristina Broliden, Hôpital universitaire Karolinska
  • J. Victor Garcia, Université de la Caroline du Nord
  • Tom Hope, Faculté de médecine de l'Université Northwestern
  • George Lewis, Université du Maryland
  • Julie McElrath, Centre de recherche sur le cancer Fred-Hutchinson
  • Ruth Ruprecht, Institut de recherche biomédicale du Texas
Domaines de recherche potentiels pour créer des vaccins préventifs contre le VIH Priorité Nbre Commentaires
Stratégie pour que les vaccins et les adjuvants stimulent l'immunité acquise aux sites génito-urinaires et gastro-intestinaux locaux des muqueuses (anticorps neutralisants ou non neutralisants, etc.) Faible 1
Moyenne 1
Élevée 3
Méthodes innovatrices d'induction d'une quiescence immunitaire protectrice aux sites mucosaux Faible 2 Difficile à faire
Moyenne 0
Élevée 3
Approches pour mesurer et stimuler l'induction de réponses immunitaires innées et secondaires Faible 0 Difficile à faire dans le mucus
Plus de recherche fondamentale nécessaire
Moyenne 3
Élevée 1
Compréhension de l'immunité mucosale dans les modèles animaux soumis à des études de provocation dans la recherche de vaccins contre le VIH Faible 0 Accent mis sur les modèles primates
Moyenne 0
Élevée 6
Recours à des sujets humains (p. ex. vérification d'hypothèses scientifiques, médicaments expérimentaux) pour étudier l'immunité mucosale induite par des vaccins à des stades initiaux Faible 0 Difficile
Moyenne 0
Élevée 6
Échantillonnage novateur et normalisation des procédures de collecte d'échantillons génitaux et anaux, y compris l'auto-échantillonnage, pour mesurer l'immunité mucosale Faible 3 Faible : déjà beaucoup de financement pour ce domaine
Élevée : mais la conformité est non négligeable
Moyenne 0
Élevée 4
Plateformes d'immunologie ou de biologie des systèmes pour mesurer l'immunité mucosale locale au moment de l'infection à VIH ou de l'immunisation Faible 1
Moyenne 1
Élevée 3

Annexe 2 – Séance d'information et de consultation du 25 novembre 2013 : liste des participants

  • Ancuta, Petronela – Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), Université de Montréal
  • Angel, Jonathan – Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa
  • Ball, Blake – Département de microbiologie médicale, Université du Manitoba, et Laboratoire national d'immunologie du VIH, et Laboratoires nationaux du VIH et de rétrovirologie, Agence de la santé publique du Canada
  • Brunham, Robert – directeur, Centre de lutte contre les maladies, Université de la Colombie-Britannique
  • Burgener, Adam – Département d'immunologie, Université du Manitoba et Laboratoires, Agence de la santé publique du Canada
  • Coleman, Gina – Division de l'évaluation clinique, et Vaccins, Santé Canada
  • Chauhan, Bobby – Direction des produits biologiques et des thérapies génétiques, Santé Canada
  • Diaz-Mitoma, Francisco – Advanced Medical Research Institute of Canada
  • Douglas, Deborah – Bureau de coordination de l'Alliance de l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH (ICVV)
  • Dos Santos, Suzete – Initiative de recherche sur le VIH/sida, Instituts de recherche en santé du Canada
  • El-Far, Mohamed – Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill
  • Estaquier, Jérôme – Département de microbiologie, infectiologie et immunologie, Université Laval
  • Finzi, Andrés – Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CRCHUM)
  • Fowke, Keith R. – Département de microbiologie médicale, Université du Manitoba
  • Fraser Valiquette, Mary – Instituts de recherche en santé du Canada
  • Gaudreau, Marc-André – Division des enjeux stratégiques et de la gestion intégrée, Agence de la santé publique du Canada
  • George, Rajan – Akshaya Bio Inc. (Edmonton)
  • Gray, Clive – Université de Cape Town
  • Gunning, Jennifer – Initiative de recherche sur le VIH/sida, Instituts de recherche en santé du Canada
  • Gurwith, Marc – PaxVax
  • Hammond, Gregory – Bureau de coordination de l'Alliance de l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH (ICVV)
  • Hassell, Tom – Initiative internationale de vaccin contre le VIH
  • Jenabian, Mohammad-Ali – Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill
  • Kaushic, Charu – Université McMaster
  • Kaul, Rupert – Département de médecine, Université de Toronto
  • Lajoie, Julie – Université du Manitoba
  • Luo, Ma – Département de microbiologie médicale, Université du Manitoba, et Laboratoire national de microbiologie, Agence de la santé publique du Canada
  • Manrique, Amapola – Entreprise mondiale pour un vaccin contre le VIH
  • Merke Epp, Tanya – Bureau de coordination de l'Alliance de l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH (ICVV)
  • Mouland, Andrew – Département de microbiologie et d'immunologie, Université McGill
  • Moutaftsi, Magda – Fondation Bill et Melinda Gates
  • Ng, Anita – Unité des politiques de présentation électronique, Santé Canada
  • Ostrowski, Mario – Département de médecine, Immunologie, Université de Toronto
  • Ouellette, Marc – Institut des maladies infectieuses et immunitaires, Instituts de recherche en santé du Canada
  • Pantophlet, Ralph – Département de biologie moléculaire et de biochimie, Université Simon-Fraser
  • Pinto, Jorge – Centre de recherche en médecine moléculaire et en maladies chroniques, Université de Saint-Jacques-de-Compostelle
  • Prodger, Jessica – Département de médecine, Université de Toronto
  • Reinhard, Robert – Département d'immunologie, Université de Toronto
  • Roger, Michel – Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), Université de Montréal
  • Rogers, Timothy D. – CATIE
  • Rosenthal, Ken – Département de pathologie et de médecine moléculaire, Université McMaster; Institut Michael-G.-DeGroote de recherche sur les maladies infectieuses, Université McMaster
  • Smith, Dean – Direction des produits biologiques et des thérapies génétiques, Santé Canada
  • Zinszner, Hélène – Entreprise mondiale pour un vaccin contre le VIH

Annexe 3 – Séance d'information et de consultation du 25 novembre 2013 : résultats du sondage sur les domaines prioritaires

Domaines de recherche potentiels pour créer des vaccins préventifs contre le VIH Priorité Nbre %
1 Méthodes innovatrices d'induction d'une quiescence immunitaire protectrice aux sites mucosaux Faible 2 7,7
Moyenne 8 30,8
Élevée 16 61,5
2 Approches pour mesurer et stimuler l'induction de réponses immunitaires innées et secondaires Faible 3 13,6
Moyenne 3 13,6
Élevée 16 72,7
3 Comprendre l'immunité mucosale (humorale et cellulaire) dans les modèles animaux soumis à des études de provocation dans la recherche de vaccins contre le VIH Faible 6 31,6
Moyenne 5 26,3
Élevée 8 42,1
4 Recours à des sujets humains (vérification d'hypothèses scientifiques, médicaments expérimentaux) pour étudier l'immunité mucosale induite par des vaccins à des stades initiaux Faible 10 47,6
Moyenne 8 38,1
Élevée 3 14,3
5 Plateformes d'immunologie ou de biologie des systèmes pour mesurer l'immunité mucosale locale au moment de l'infection à VIH ou de l'immunisation Faible 6 27,3
Moyenne 9 40,9
Élevée 7 31,8
6 Tout premiers phénomènes suivant l'exposition au VIH aux muqueuses qui rendent possibles la transmission ou la protection Faible 1 4,8
Moyenne 8 38,1
Élevée 12 57,1
7 Rôle de l'inflammation aux muqueuses dans la transmission du VIH et la protection contre le VIH Faible 3 13
Moyenne 6 26,1
Élevée 14 60,9
8 Façons d'induire et de cibler les IgA et les IgG aux muqueuses Faible 1 4
Moyenne 10 40
Élevée 14 56
9 Implications des hormones sexuelles (p. ex. durant le cycle menstruel et l'utilisation de contraceptifs oraux) dans la sensibilité aux infections et l'efficacité théorique d'un vaccin Faible 8 36,4
Moyenne 4 18,2
Élevée 10 45,5
10 Comparaison entre l'immunité adaptative et l'immunité innée au niveau des muqueuses rectales et vaginales Faible 4 18,2
Moyenne 10 45,5
Élevée 8 36,4
Date de modification :