Concours pilotes des programmes ouverts d'application des connaissances (2013-2016) – Guide d'interprétation des critères de sélection

Table des matières


Aperçu

La présente version du guide d'interprétation doit être utilisée dans les concours pilotes des programmes ouverts d’application des connaissances. Ces concours pilotes visent à mettre à l'essai et à évaluer les éléments conceptuels du nouveau volet Projet et le processus d'évaluation par les pairs, et à garantir que les programmes d'application des connaissances intégrée s'intègrent bien dans le nouveau volet Projet. Ces mises à l'essai comporteront des modifications aux processus de demande et d'évaluation rattachés à la version actuelle du programme de subvention pour l'application des connaissances intégrée.

Il est à noter que les changements apportés aux programmes d'application des connaissances intégrée sont tous liés aux éléments conceptuels de la demande et du processus d'évaluation par les pairs. Les éléments fondamentaux de ces programmes ne changeront pas dans le concours pilote.

Pour obtenir plus de renseignements sur ces programmes, consultez la possibilité de financement.

Phase 1 Descripteurs des critères de sélection et guide d'interprétation

Critère 1 Concept

1.1 Qualité de l'idée (1 page)

Descripteurs
  1. Le projet comporte-t-il un but et des objectifs généraux clairs et bien définis, ainsi que des retombées précises qui contribuent à l'amélioration des connaissances en santé, de la recherche en santé, des soins de santé, des systèmes de santé, ou des résultats sur la santé?
  2. L'idée du projet repose-t-elle sur un fondement solide, logique et pertinent?
Guide d'interprétation

Ce sous-critère vise à évaluer la qualité de la proposition. L'idée fait-elle partie des meilleures à avoir été formulées dans le domaine?

  1. Le but et les objectifs du projet devraient être bien définis et adaptés à la nature et à la portée du projet.
    • Le but doit énoncer la raison d'être du projet et ce qu'il devrait permettre d'accomplir au bout du compte.
    • Les objectifs devraient être orientés sur l'action et faire ressortir les importantes pistes de recherche ou activités nécessaires à l'atteinte du but.
    • Les retombées proposées du projet (c.-à-d. les résultats prévus) devraient être clairement décrites et devraient concorder avec les objectifs.
  2. Le projet devrait :
    1. reposer sur un fondement logique bien étayé par des données probantes (p. ex. examen de la littérature, recherche antérieure, analyse du contexte, étude de marché, information obtenue des intervenants) et
    2. s'attaquer à une question ou à une lacune pertinente touchant les connaissances en santé, la recherche en santé, les soins de santé, les systèmes de santé ou les résultats sur la santé.
Exigences obligatoires (s'il y a lieu)

Sans objet.

Autres considérations (s'il y a lieu)

Les idées sont axées sur la résolution d'une question (p. ex. problème, besoin, lacune) liée à un aspect du vaste domaine de la santé (connaissances en santé, recherche en santé, soins de santé, systèmes de santé ou résultats sur le plan de la santé).

Les idées peuvent découler de pistes de recherche nouvelles, progressives, novatrices ou à risque élevé, d'approches ou de méthodes nouvelles ou adaptées pour la recherche et l'application des connaissances, et de possibilités de transfert des résultats de recherche à l'échelle nationale ou internationale. Selon la nature de l'idée, le projet peut être axé sur la recherche ou l'application des connaissances.

Les projets axés sur la santé mondiale ou comportant des collaborations avec l'étranger sont admissibles à du financement dans les concours pilotes des programmes ouverts d’application des connaissances. Les IRSC s'intéressent à toutes les idées ayant le potentiel d'améliorer les résultats sur la santé au Canada ou dans le monde.

1.2 Importance de l'idée (1/2 page)

Descripteurs
  1. Les contributions proposées à l'amélioration des connaissances en santé, de la recherche en santé, des soins de santé, du système de santé ou des résultats sur la santé sont-elles claires, bien définies et importantes?
Guide d'interprétation

Ce sous-critère sert à évaluer la pertinence des contributions proposées et l'importance des progrès prévus dans les connaissances en santé, la recherche en santé, les soins de santé, le système de santé ou les résultats sur la santé.

  1. Les contributions proposées devraient être clairement décrites et adaptées à la nature et à la portée du projet. Les contributions déclarées devraient être réalistes (c.-à-d. découler directement des retombées du projet, et non y être liées secondairement).

    Les contributions proposées devraient être considérables et en lien avec le contexte de la question ou de la lacune ciblée. L'importance des contributions proposées devrait être corroborée par des données probantes.

Exigences obligatoires (s'il y a lieu)

Dans quelle mesure le projet cadre-t-il avec le ou les objectifs de la possibilité de financement?

Autres considérations (s'il y a lieu)

Ce critère sert à évaluer l'importance des contributions proposées et la valeur de tout progrès éventuel découlant du succès du projet à résoudre la question ou à combler la lacune ciblée. Il n'est pas conçu pour évaluer la faisabilité du projet, l'expertise des candidats ou le potentiel de succès. Ces aspects sont couverts par le deuxième critère (faisabilité).

Lorsque les projets sont principalement axés sur la mise en œuvre ou l'application des connaissances (mise en pratique des résultats de la recherche), l'importance et la pertinence de l'idée pour les intervenants concernés (c.-à-d. ceux qui pourraient directement bénéficier ou faire usage des retombées du projet) devraient être corroborées.

Critère 2 Faisabilité

2.1 Approche (4 pages et demie)

Descripteurs
  1. Les approches et les méthodes conviennent-elles à la réalisation des retombées et des contributions proposées?
  2. Les délais d'exécution associés aux livrables du projet sont-ils réalistes?
  3. La proposition fait-elle mention de difficultés potentielles et de stratégies d'atténuation appropriées?
Guide d'interprétation

Ce critère sert à évaluer la qualité de la structure et du plan du projet, y compris ses modalités d'exécution et son échéancier.

  1. Les candidats devraient bien définir les approches, les méthodes ou les stratégies de recherche ou d'application des connaissances, et s'appuyer sur des données probantes pour en justifier l'emploi dans la poursuite des objectifs du projet.

    Les occasions de maximiser les contributions devraient être recherchées et planifiées de manière proactive, mais elles peuvent également se présenter à l'improviste. Les projets doivent comporter une approche d'application des connaissances bien définie pour maximiser leurs chances de produire les bienfaits, les impacts ou les effets positifs prévus.

  2. L'échéancier du projet devrait convenir aux activités proposées. Les principaux jalons et livrables du projet doivent être conformes aux objectifs et réalistes au regard de la durée du projet.
  3. Les propositions devraient aborder les principaux défis scientifiques, techniques ou organisationnels, et décrire un plan réaliste pour y faire face. On ne s'attend pas à une liste exhaustive.
Exigences obligatoires (s'il y a lieu)

Les données probantes démontrent que les différences biologiques, économiques et sociales entre les femmes et les hommes contribuent aux différences dans les risques liés à la santé, l'utilisation des services de santé, l'interaction avec le système de santé et les résultats sur le plan de la santé.

Tous les candidats aux IRSC devraient intégrer les considérations de genre et de sexe dans leurs plans de recherche, s'il y a lieu, pour maximiser la pertinence et l'applicabilité des conclusions de la recherche pour les hommes et les femmes. Cette exigence s'explique par la Politique en matière d'analyse comparative fondée sur le sexe et le genre du portefeuille de la Santé du Canada.

Au besoin, un plan d'évaluation qui permettra d'évaluer avec succès les résultats de recherche devrait être décrit. Voici des considérations clés : le plan doit permettre d'atteindre les objectifs décrits dans la demande et de mesurer l'impact des résultats de recherche obtenus. Les utilisateurs des connaissances devraient participer à l'élaboration du plan de recherche, s'il y a lieu.

Autres considérations (s'il y a lieu)

Toutes les demandes présentées dans les concours pilotes des programmes ouverts d’application des connaissances exigent une approche d'application des connaissances intégrée et au moins un utilisateur des connaissances et un chercheur. L'AC en fin de subvention et l'AC intégrée sont des exemples d'approches d'application des connaissances. Voici des exemples de stratégies d'application des connaissances : la diffusion (présentations à des conférences, articles publiés dans des revues avec et sans comité de lecture), la dissémination (adaptation du message et du moyen de communication à un public cible) et la mise en pratique (commercialisation, conception de politiques ou de pratiques éclairées par des données probantes).

Les projets peuvent être axés sur la recherche ou l'application des connaissances. Les concepts, les approches et les méthodologies varient selon les projets (domaine de recherche, public visé). Néanmoins, tous les projets devraient proposer une approche d'application des connaissances adaptée à la nature des retombées prévues. Voici des exemples d'approches de recherche : expérimentale (post facto, quasi expérimentale), corrélative (études de relation et de prévision), historique, comparative (expériences naturelles), descriptive, d'évaluation (recherche descriptive comportant une analyse des systèmes, réactivité), active (intervention à petite échelle dans un contexte réel, axée sur des problèmes, participative, communautaire), synthétique, ethnographique, féministe et culturelle.

2.2 Expertise, expérience et ressources (1 page)

Descripteurs
  1. Les candidats possèdent-ils l'expérience et l'expertise voulues pour diriger le projet et produire les retombées et contributions proposées?
  2. Le niveau d'engagement des candidats est-il suffisant?
  3. Le projet a-t-il lieu dans un contexte (établissement d'enseignement ou autre organisme) facilitant sa réalisation et sa réussite?
Guide d'interprétation

Ce sous-critère sert à évaluer la pertinence de la combinaison d'expertise, d'expérience et de ressources détenue par les candidats (directeurs de projet et experts de projet) et leur établissement ou organisme, dans la perspective de son utilité pour atteindre collectivement les objectifs du projet.

Il incombe au directeur de projet désigné de s'assurer que le projet proposé a toutes les chances de réussir.

  1. Les candidats devraient démontrer qu'ils possèdent collectivement la combinaison d'expertise et d'expérience voulue pour mener le projet à bien (c.-à-d. produire les retombées et les contributions proposées).

    Les rôles et responsabilités de chaque candidat devraient être clairement décrits et liés aux objectifs du projet.

  2. Le niveau d'engagement (p. ex. en temps) de chaque candidat devrait être compatible avec les rôles et responsabilités décrits.
  3. Les candidats devraient avoir accès à l'infrastructure, aux installations, au personnel de soutien, aux appareils ou aux fournitures nécessaires pour :
    • remplir leur rôle respectif;
    • collectivement gérer et créer les retombées proposées et produire les contributions proposées.
Exigences obligatoires (s'il y a lieu)

Sans objet.

Autres considérations (s'il y a lieu)

La combinaison d'expertise nécessaire varie selon les projets. Les candidats universitaires et non universitaires contribuent à la solidité des projets en aidant à définir ou à peaufiner les questions de recherche, à éclairer le plan de recherche, à effectuer la recherche, à interpréter les résultats, à comprendre la population cible, à diriger les activités de dissémination, etc. Ils apportent aussi une expertise liée, par exemple, à la pertinence du modèle de maladie, aux méthodes, au cadre théorique, aux techniques, à la population ou à l'environnement à l'étude, à la stratégie d'application des connaissances, au potentiel commercial atteint, à la pertinence pour l'industrie ou aux publics cibles. Les évaluateurs devraient déterminer si les bons experts ont été recrutés pour maximiser les chances de succès et l'impact.

L'utilisateur des connaissances recruté dans le projet devrait détenir un degré approprié de pouvoir décisionnel ou d'influence dans son organisation. Les utilisateurs des connaissances peuvent être responsables, et se porter garants, de l'application ou de la mise en pratique des retombées du projet.

L'accès à des environnements externes (p. ex. hôpitaux, centres de soins de longue durée, écoles, réserves autochtones, laboratoires industriels, prisons, gouvernements ou sites étrangers, communautés, bases de données ou installations spécialisées) peut être essentiel pour mener le projet à bien.

L'environnement d'un projet devrait être évalué d'après sa capacité à soutenir les activités proposées. Les établissements fonctionnent souvent comme des environnements « réseautés » ou des réseaux interdisciplinaires, ce qui signifie que de multiples environnements satellites peuvent contribuer à l'environnement général. Cela devrait être pris en compte par les évaluateurs pour les établissements de taille modeste; il est aussi possible d'obtenir l'accès à des centres de recherche affiliés, des ressources ou des services par l'intermédiaire de réseaux, ou par voie d'entente contractuelle.

Recommandation budgétaire

La recommandation budgétaire vise à guider les niveaux de financement des IRSC.
Les IRSC comptent sur l'expérience et les perspectives des évaluateurs pour estimer les besoins budgétaires des projets, même si les recommandations budgétaires ne sont pas prises en compte dans la cote générale attribuée aux demandes.

Descripteurs

Le financement demandé convient-il pour le projet? Est-il réaliste et justifié compte tenu de toute autre source de financement?

Lignes directrices d'interprétation

Les candidats doivent démontrer leur bonne planification budgétaire. La somme des ressources demandées et existantes devrait être adéquate pour soutenir financièrement toute l'étendue du projet.

Après l'examen du budget proposé, on demande aux évaluateurs de recommander – avec justification à l'appui – que le budget soit :

  • accepté tel quel ou
  • modifié à X $ par année.

Autres considérations (s'il y a lieu)

Les candidats ont été priés de présenter un budget comportant des niveaux d'augmentation préétablis. On ne s'attend pas à ce que le budget soit justifié par une estimation détaillée de tous les postes budgétaires. On ne s'attend pas non plus à ce que les évaluateurs analysent le budget poste par poste.

La valeur et la durée des subventions dépendront des exigences des projets proposés, et varieront en fonction du domaine, de l'approche choisie et de la portée des activités.

Date de modification :