Profil de chercheur de l'IG : Dre Nada Jabado

Profils de chercheurs

Titre du projet

Des biomarqueurs du glioblastome pédiatrique grâce à la génomique et à l'épigénomique. L'International CHildhood Astrocytoma INtegrated Genomic and Epigenomic (ICHANGE) Consortium.

Qui

Nada Jabado, M.D., Ph.D., est professeure agrégée au Département de pédiatrie et membre agrégée des départements de génétique humaine et de médecine expérimentale. Comme hémato oncologue pédiatrique à l'Hôpital de Montréal pour enfants du Centre universitaire de santé McGill, la Dre Jabado est le médecin principal qui traite les enfants présentant des tumeurs cérébrales, première cause de mortalité et de morbidité par cancer chez les enfants.

Question

Les astrocytomes de haut grade (AHG) sont rares, mais souvent mortels, tant chez les adultes que chez les enfants. Toutefois, bien qu'ils soient similaires du point de vue histologique chez ces deux populations, les AHG présentent une signature moléculaire distincte chez les patients pédiatriques, qui ne répondent pas aux traitements administrés aux adultes. En particulier, les traitements existants échouent rapidement chez les patients pédiatriques qui présentent les mutations cérébrales somatiques (acquises) de l'histone 3.3 (dites H27M et G34V/R) mises en évidence par le groupe de la Dre Jabado. Cette dernière et ses collègues cherchent à découvrir un biomarqueur sanguin fiable de ces mutations cérébrales, et étudient les voies de formation des AHG pour trouver des cibles médicamenteuses plus spécifiques et efficaces. De plus, leur recherche fait intervenir de près les familles d'enfants atteints, des bioéthiciens et des économistes de la santé.

Approche

Puisque les AHG pédiatriques sont plutôt rares, et que les échantillons à étudier sont difficiles à obtenir, la Dre Jabado a créé l'International CHildhood Astrocytoma INtegrated Genomic and Epigenomic (ICHANGE) Consortium (Consortium international de génomique et d'épigénomique intégrées de l'astrocytome infantile). Cette organisation facilite ainsi l'étude des astrocytomes chez les enfants en donnant accès à un ensemble unique de ressources, notamment des bases de données, des échantillons et des collaborations, et à environ 900 échantillons annotés de tissus de gliomes représentatifs de tous les grades et tous les âges provenant de 15 pays participants. La possibilité d'utiliser un grand nombre d'échantillons permet à l'équipe de la Dre Jabado et à ses collaborateurs de McGill de découvrir les voies participant à la formation de ces tumeurs pédiatriques ou la déterminant. L'utilisation des technologies de pointe et les importants résultats obtenus permettent l'étude et l'évaluation de nouveaux mécanismes moléculaires intervenant dans la formation du glioblastome multiforme (GBM) chez les enfants. La Dre Jabado et son équipe ont ainsi en mire d'importantes percées qui aideront à vaincre ces tumeurs cérébrales dévastatrices.

Impact

Les traitements actuels pour les AHG chez les enfants ont peu d'effet sur la survie et ne sont pas d'un rapport coût efficacité avantageux. Notre travail permettra d'améliorer la conception actuelle des produits thérapeutiques/biomarqueurs personnalisés à l'aide d'un gène ou d'un sous ensemble de gènes bien caractérisés, et de modifier la prise en charge et le résultat de cette forme mortelle de cancer. De plus, une caractérisation moléculaire plus poussée de ce cancer nous permettra de trouver des cibles moléculaires qui pourraient être utilisées pour mettre au point de nouveaux médicaments pour traiter ce cancer. Notre étude GE3LS sur le désir de retour d'information des parents et le choix distinct des parents et des professionnels nous fournira les motifs moraux et éthiques nécessaires pour continuer d'utiliser nos données génomiques au cours de la prochaine génération d'essais cliniques. Les gagnants seront les enfants atteints, leurs parents, ainsi que divers professionnels de la santé.


Titre du projet

La recherche en génomique permet d'identifier les gènes d'un cancer infantile

Avec l'arrivée des techniques de séquençage de nouvelle génération, la recherche permet maintenant d'identifier des gènes qui causent la maladie. Ainsi, la Dre Nada Jabado et son équipe ont pu déterminer les mutations à l'origine de la croissance et de la propagation de la maladie. En étudiant les cancers chez les enfants, ils ont découvert des anomalies génétiques qui font croître des cellules tumorales, ou même, qui entraînent la résistance au traitement du glioblastome chez l'enfant, une tumeur mortelle du cerveau. Cette découverte peut mener à un traitement plus adapté à ce type de cancer. À l'aide de ces technologies, nous pourrons bientôt mieux comprendre l'origine de plusieurs maladies, notamment d'autres types de cancer, et les raisons de leur progression ou de leur résistance aux traitements. De grandes quantités de données cliniques, biologiques et de séquençage sont maintenant générées par un nombre croissant de travaux de recherche à une échelle que nous n'aurions pas pu imaginer il y a quelques années. On s'attend à ce que ces travaux transforment radicalement la pratique clinique concernant le diagnostic et la compréhension des maladies, facilitant ainsi la médecine personnalisée fondée sur le génome d'un individu donné ou de la tumeur.

Coordonnées

Dre Nada Jabado, M.D., Ph.D.
Institut de recherche, Centre universitaire de santé McGill
4060, rue Sainte-Catherine Ouest
Place Toulon, PT-239
Montréal, QC H3Z 2Z3
Tél. : 514-0412-4400, poste 23270
Courriel : nada.jabado@mcgill.ca

Date de modification :