Réseau de la SRAP sur les innovations en soins de santé de première ligne et intégrés : Objectifs du Réseau pancanadien

Questions et réponses connexes

Questions

  1. Quel est le but principal du Réseau pancanadien?
  2. Pourquoi la vocation du réseau a-t-elle changé et n'est-elle plus limitée strictement aux soins de première linge?
  3. Quelle est la vision des IRSC pour ce réseau, et à quoi ressemblera-t-il dans deux ans?
  4. Quelle est la vision des IRSC pour la SRAP, et pourquoi celle-ci a-t-elle été créée?
  5. Comment la réussite sera-t-elle mesurée?
  6. Quelles mesures seront mises en place pour assurer la viabilité?

Réponses

1. Quel est le but principal du Réseau pancanadien?

Le but principal du Réseau pancanadien est de soutenir, par des données probantes, la transformation et la prestation de soins de santé plus rentables et intégrés, en vue d'améliorer les résultats cliniques et le rendement au chapitre de la santé des populations, de la réduction des disparités en santé et du système de santé.

2. Pourquoi la vocation du réseau a-t-elle changé et n'est-elle plus limitée strictement aux soins de première ligne?

Après de vastes consultations et sur l'avis du comité directeur national de la SRAP, le concept initial d'un réseau centré sur les soins de première ligne a évolué pour venir à englober les services de première ligne et intégrés dans tous les secteurs des soins de santé et au-delà et, améliorer la santé et les soins de santé pour les personnes ayant des besoins complexes, tout en s'appuyant sur les modèles de recherche et de prestation de services en SSCPL.

3. Quelle est la vision des IRSC pour ce réseau, et à quoi ressemblera-t-il dans deux ans?

La vision globale pour le Réseau pancanadien est la suivante : catalyser la création de systèmes d'apprentissage dans tout le pays (par l'entremise d'un modèle de réseau de réseaux) qui font intervenir un changement de paradigme dans l'entreprise de recherche traditionnelle, c'est-à-dire le passage à une entreprise où la recherche est enchâssée dans la prise de décision en matière de politiques et de pratiques de santé, et guide la conception, l'évaluation et la mise à l'échelle de modèles de soins de première ligne et intégrés qui produisent des améliorations de la santé individuelle et populationnelle, de l'équité en matière de santé et des résultats du système de santé.

4. Quelle est la vision des IRSC pour la SRAP, et pourquoi celle-ci a-t-elle été créée?

La SRAP est une coalition nationale de partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux (patients et soignants, chercheurs, professionnels de la santé, responsables des politiques, autorités provinciales et territoriales de la santé, établissements universitaires, organismes caritatifs, secteur pharmaceutique, etc.) voués à l'intégration de la recherche aux soins. Elle vise à favoriser des soins de santé basés sur des données probantes en évaluant des approches diagnostiques et thérapeutiques novatrices et en les intégrant au lieu d'intervention.

L'excellence de la recherche au Canada est reconnue dans le monde, et le pays se classe parmi les meilleurs au chapitre de l'impact scientifique de la recherche en santé. Pourtant, les données montrent que 50 % des patients ne bénéficient pas de traitements dont l'efficacité est démontrée et que jusqu'à 25 % des patients reçoivent des soins inutiles ou potentiellement dangereux.

Les mesures d'incitation à la recherche en santé ne sont pas orientées vers ces problèmes. Pour réunir le monde de la recherche, les décideurs et les patients, il faut apporter des changements à la culture et aux approches utilisées. Le défi consiste à élaborer et à appliquer des projets de recherche qui permettront une utilisation plus efficace des ressources en santé existantes et l'introduction de plus de stratégies de diagnostic et de traitement rentables de façon à réduire les coûts tout en offrant des soins de grande qualité.

Cette intégration de la recherche aux soins est l'objectif de la SRAP.

5. Comment la réussite sera­t-elle mesurée? 

Un cadre de mesure du rendement sera établi de concert avec le Réseau pancanadien.

6. Quelles mesures seront mises en place pour assurer la viabilité?

Les IRSC travailleront étroitement avec des partenaires et le Réseau pancanadien  pour favoriser la pérennité du réseau. 

Date de modification :