Message du conseil d'administration concernant la revue du modèle des instituts

29 août 2014

Le conseil d'administration des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) est ravi d'annoncer que la revue du modèle des instituts est maintenant terminée. Exigée par la Loi sur les IRSC et recommandée par le Comité d'examen international de 2011, cette revue a permis d'évaluer la structure, le rôle, les politiques, le cadre financier et la composition des instituts des IRSC. Nous aimerions remercier toutes les personnes ayant pris part à cet exercice important, en particulier les membres des groupes de travail externe et interne pour le sérieux de leur rapport et de leurs recommandations.

Les treize instituts des IRSC ont fourni un apport inestimable depuis la création des IRSC en 2000, et ils demeurent aujourd'hui un atout majeur de l'organisation. Les avantages qu'ils ont procurés sont nombreux, qu'il s'agisse du développement des capacités de recherche dans des domaines auparavant sous-représentés, de la hausse marquée des investissements dans les quatre thèmes de la recherche ou des activités interdisciplinaires productives et dignes de mention issues d'une plus grande collaboration entre les instituts. Enfin, les instituts demeurent un vecteur essentiel à la participation communautaire et à la création de partenariats novateurs.

Le conseil d'administration estime que nous devons mieux nous adapter à un climat de recherche en santé plus axé sur la collaboration et l'interdisciplinarité, dans lequel interviennent divers acteurs nourrissant des attentes différentes : il y va du rôle d'exception et de leader des IRSC. S'imposent également une plus grande responsabilisation envers le public afin de témoigner du lien direct entre la recherche financée par les IRSC et l'amélioration de la santé et des soins de santé, ainsi qu'une capacité de faire face aux restrictions budgétaires persistantes.

Les décisions du conseil d'administration sont fondées sur des principes d'efficacité et d'efficience organisationnelles, et visent une collaboration accrue entre les instituts pour rehausser l'impact des programmes de recherche en santé que financent les IRSC. Ces décisions s'inspirent des thèmes et des recommandations des groupes de travail externe et interne, de même que du Comité d'examen international de 2011.

Les décisions du conseil d'administration orientant la direction des IRSC se résument ainsi :

  1. Liste des instituts
    La composition des instituts demeurera inchangée pour le moment. Cependant, un processus fondé sur des données probantes sera enclenché afin d'entreprendre une revue continue, axée sur la pertinence, en vue de modifier la composition des instituts au fil du temps, selon la décision du conseil d'administration. C'est dans cet esprit que le conseil d'administration enjoint au comité de la haute direction d'établir un cadre fiable qui permettra d'évaluer la pertinence des instituts.

  2. Cadre financier
    Le budget réservé aux activités à distance des instituts sera préservé (subvention d'appui aux instituts de 1 million de dollars par institut, par année); il en sera de même pour le budget de recherche global des instituts (111,8 millions annuellement). La moitié du budget de recherche demeurera entre les mains des instituts et sera destinée aux initiatives qui leur sont propres. On recommande aux directeurs scientifiques de faire preuve de créativité pour concevoir des mécanismes de recherche porteurs d'impact dans le cadre des initiatives de leur institut; les directeurs devront en outre éviter de se limiter à de petites possibilités de financement ponctuelles pour remplir leur mandat. Par ailleurs, la seconde moitié du budget de recherche sera affectée à un fonds commun en prévision d'initiatives multi-instituts et multidisciplinaires susceptibles de produire un impact profond dans tous les thèmes et secteurs. Tout investissement provenant de ce fonds devra être complémenté par des sources externes et être soumis au vote du conseil scientifique. De plus, les initiatives issues de ce fonds commun devront cadrer avec les priorités énoncées dans le plan stratégique des IRSC.

  3. Conseils consultatifs d'institut
    Les conseils consultatifs d'institut seront soumis à une restructuration afin de favoriser une collaboration accrue entre les instituts et une réflexion transversale au sein de l'organisation. Les conseils restructurés compteront des représentants de groupes de trois ou quatre instituts. Le comité de la haute direction sera chargé de superviser cette restructuration, en consultation avec le conseil scientifique.

  4. Structure des instituts et rôle des directeurs scientifiques
    Le conseil d'administration continuera de recruter et de nommer les directeurs scientifiques, qui relèveront du président. Le rôle des instituts et le mandat des directeurs scientifiques seront orientés de manière à rehausser l'expertise scientifique, la collaboration, la créativité, le développement des capacités, l'impact et l'innovation dans les programmes de recherche et d'application des connaissances. De plus, l'évaluation annuelle du rendement des directeurs scientifiques sera plus exhaustive et transparente afin d'obtenir des données suffisantes pour guider le renouvellement de leur mandat aux quatre ans.

    Par ailleurs, le personnel des instituts en poste à Ottawa (PIPO) sera intégré aux trois portefeuilles des IRSC afin d'accroître l'efficience et l'efficacité des ressources organisationnelles. Un rapport hiérarchique fonctionnel sera établi entre les directeurs scientifiques et les vice-présidents des portefeuilles des IRSC pour appuyer les instituts : la chef des affaires scientifiques et vice-présidente à la recherche et à l'application des connaissances s'occupera des questions de recherche, de conception et d'exécution de programmes; la dirigeante principale des finances et vice-présidente à la gestion et à la planification des ressources sera chargée des dossiers liés aux finances, aux technologies de l'information, aux ressources humaines, ainsi qu'au rendement et à la responsabilisation; et le vice-président aux affaires extérieures et au développement d'entreprise sera responsable des relations gouvernementales, des partenariats et des communications.

Pour appliquer ces décisions, le comité de la haute direction s'est vu confier la mission d'établir des plans d'action en collaboration avec des intervenants internes et externes. Ces plans seront dévoilés lorsqu'ils seront prêts.

Nous sommes convaincus que ces décisions aideront à préciser les orientations de l'organisation, au profit de son impact et de sa capacité d'adaptation. De plus, nous sommes d'avis que ces changements s'imposent pour que les IRSC puissent réaliser leur programme de transformation avec efficience et efficacité.

Date de modification :