Exemples de recherche de l'IALA : Une réussite en recherche sur la physiothérapie… L'évolution du programme FIRE-WELL

Kathryn Sinden

Améliorer la santé des pompiers par la recherche et des partenariats

En mai 2014, l'IALA des IRSC met en lumière une récente recherche sur la santé physique qu'il finance. Les travaux de la candidate au doctorat Kathryn Sinden et de la Dre Joy MacDermid, visant à trouver des moyens de prévenir les blessures musculosquelettiques sur les lieux de travail des pompiers, ont été présentés dans le cadre de Célébrons les retombées de la recherche en santé : histoires de réussite dans les domaines de l'arthrite, des os, des muscles, de la réadaptation musculosquelettique, de la santé buccodentaire et de la peau.

La recherche de Kathryn Sinden et de Joy MacDermid intitulée « L'évolution du programme FIRE-WELL : améliorer la santé des pompiers par la recherche et des partenariats » a vu le jour en raison de l'importance cruciale du travail des pompiers et des graves dangers auxquels ils s'exposent eux-mêmes en tentant de sauver des vies.

La nature même du travail des pompiers fait en sorte qu'ils sont fortement à risque de subir des blessures en raison de l'important effort physique (notamment cardiovasculaire) et émotionnel qui est exigé d'eux. Les troubles musculosquelettiques constituent environ le tiers des lésions affligeant les pompiers. Étant donné le peu de connaissances dont on dispose en matière de tests diagnostiques pour déceler ces troubles chez ces travailleurs, l'équipe de recherche a mis sur pied « FIRE-WELL », un programme de gestion des blessures fondé sur des données probantes. L'équipe de chercheurs a évalué 150 pompiers sur une période de six mois, combinant la recherche participative et l'application des connaissances, ce qui a favorisé l'établissement d'un lien entre chercheurs et pompiers.

Une partie des travaux consistait à réaliser une analyse de l'effort physique déployé par les pompiers, qui permettrait de faciliter leur retour au travail après une blessure. Aux fins de cette analyse, les chercheurs ont recensé de l'information sur l'ensemble de l'équipement utilisé par les pompiers dans le cadre de leur travail, y compris le poids de chacun des objets et une description de l'effort physique exigé d'eux dans leurs diverses tâches. En plus de contribuer à l'élaboration de plans de retour au travail, cette information a aidé les équipes de santé et sécurité au travail à évaluer les risques de blessure et à orienter la prise de décisions pour leur traitement.

Ce travail a joué un rôle déterminant dans l'établissement de solides assises pour le partenariat de recherche, lequel a facilité la réalisation d'importants travaux nécessaires au cours des prochaines étapes. Pour la suite des choses, on prévoit déterminer quels outils et stratégies fondés sur des données probantes permettraient d'atténuer les effets des blessures musculosquelettiques.

Date de modification :