Dre Amy Ornstein

Affiliation

  • Pédiatre et directrice médicale, Équipe de protection de l'enfance du Centre de soins de santé IWK
  • Chef de la Division de pédiatrie générale, Université Dalhousie

Comité

Conseil d'administration

Notice biographique

Diplômée de l'Université McGill à Montréal, Amy Ornstein est pédiatre et directrice médicale de l'Équipe de protection de l'enfance du Centre de soins de santé IWK, ainsi que chef de la Division de pédiatrie générale à l'Université Dalhousie.

La Dre Ornstein a travaillé auparavant pour le programme des enfants présumés victimes d'abus et de négligence (SCAN) au Hospital for Sick Children de Toronto. Elle a complété sa résidence en pédiatrie ainsi qu'un projet axé sur la violence envers les enfants dans le cadre d'une bourse de recherche clinique au Hospital for Sick Children. Reconnue par l'American Academy of Pediatrics comme pédiatre spécialisée en violence envers les enfants, elle est aussi professeure agrégée à la Faculté de médecine de l'Université Dalhousie.

Activement engagée en recherche et en défense des droits des enfants, elle s'intéresse surtout à la négligence/violence envers les enfants et à la prévention du phénomène. Dans le cadre de son travail de défense des intérêts des enfants, elle a joué un rôle clé dans la conception et la mise sur pied du SeaStar Child and Youth Advocacy Centre. Elle a aussi dirigé l'établissement d'un programme de prévention de la violence au Centre de soins de santé IWK (Period of PURPLE Crying), lequel est maintenant adopté un peu partout en Nouvelle-Écosse.

Les travaux de la Dre Ornstein ont été présentés à des réunions nationales et internationales axées sur la pédiatrie et la maltraitance des enfants. Elle fait du travail de sensibilisation dans le domaine de la négligence et de la violence envers les enfants, et enseigne à une grande variété de groupes incluant des professionnels de la santé, des policiers et des travailleurs sociaux. Elle a récemment obtenu une maîtrise ès sciences au Département de santé communautaire et d'épidémiologie de l'Université Dalhousie.

Date de modification :