Voies de l'équité en santé pour les Autochtones
Domaine prioritaire de la prévention du suicide

Le taux de suicide chez les Inuits de certaines communautés est plus de 11 fois supérieur à celui des Canadiens non autochtonesFootnote 1.

Treize p. cent des adultes des Premières Nations vivant en réserve ont déjà fait une tentative de suicideNote en bas de page 2.

Cinquante-et-un p. cent de ces adultes ont déclaré avoir tenté de se suicider à l'adolescence, et 4 %, durant l'enfanceNote en bas de page 2.

Pourquoi la prévention du suicide est-elle une priorité de Voies de l'équité?

  • Le suicide est un grave problème, mais on peut le prévenir.
  • L'érosion des coutumes, des structures familiales et des réseaux de soutien communautaires traditionnels ont miné la santé mentale et contribué aux taux de suicide élevés dans certaines communautés autochtones.
  • Il existe des solutions efficaces, comme la promotion de la résilience et les activités culturelles visant à améliorer la santé mentale, mais l'expansion de ces solutions se heurte à certains obstacles.

Comment cette initiative contribuera-t-elle à prévenir le suicide?

Dans le cadre de Voies de l'équité, nous visons à :

  • repérer les programmes d'intervention prometteurs qui pourraient être adaptés à différentes communautés ou à différents contextes;
  • faire en sorte que les intervenants appropriés participent aux projets de recherche;
  • faire équipe avec d'autres organismes dans le financement de la recherche sur la prévention du suicide;
  • développer les capacités de recherche sur le suicide à l'échelle communautaire;
  • appliquer les connaissances issues de la recherche pour contribuer aux résultats qui sont pertinents pour les communautés et les décideurs.

Exemples de recherches financées sur la prévention du suicide

S'outiller pour intervenir

La Dre Claire Crooks, de l'Université Western, explore les façons de donner aux fournisseurs de soins de santé les aptitudes et les connaissances nécessaires pour intervenir d'urgence en santé mentale.

Promouvoir la résilience

Le Dr Eduardo Chachamovich, du Centre de recherche de l'hôpital Douglas, cherche à fournir des recommandations détaillées sur l'expansion des initiatives de santé mentale dans l'Arctique.

Utiliser des solutions éprouvées

La Dre Susan Chatwood, de l'Institut de recherche en santé circumpolaire, étudie les programmes de santé mentale actuels dans l'Arctique pour déterminer ce que les régions peuvent apprendre les unes des autres.

Notes en bas de page

Note en bas de page 1

Centre de gouvernance de l'information des Premières Nations. Enquête régionale sur la santé des Premières Nations (ERS) 2008-2010 : rapport national sur les adultes, les adolescents et les enfants qui vivent dans les communautés des Premières Nations, Ottawa, juin 2012.

1

Note en bas de page 2

Inuit Tapiriit Kanatami. « Inuit in Canada: A Statistical Profile », renvoi à des statistiques sur le suicide pour les régions inuites, 1991-2003 (données non publiées), Santé Canada, 2008.

2

Date de modification :