Lancement des réseaux nationaux de recherche axés sur la santé

Le gouvernement du Canada investit dans des réseaux nationaux de recherche axés sur la santé
Cinq réseaux de recherche ont été retenus pour mener de la recherche d'avant-garde portant sur des enjeux majeurs sur le plan de la santé, et en sciences de la vie. Les réseaux suivants recevront un appui du Programme des RCE :

L'investissement a été attribué à l'issue du plus récent concours du Programme des réseaux de centres d'excellence (RCE). À la suite du concours, quatre nouveaux réseaux ont obtenu un financement et un réseau a été renouvelé pour un second mandat de cinq ans. Les RCE mobilisent une masse critique de savoir-faire de tous les coins du pays. réunissent des ingénieurs et des chercheurs œuvrant en sciences de la santé, en sciences naturelles et en sciences humaines, ainsi que des partenaires de l'industrie, du gouvernement et du secteur sans but lucratif qui apportent une expertise et un soutien supplémentaires.

La ministre d'État Wong annonce la création d'un réseau de recherche pour aider les aînés canadiens à vivre de façon autonome et en toute sécurité
Le nouveau réseau AGE-WELL recevrait 36,6 millions de dollars sur cinq ans pour aider les aînés à vivre de façon autonome et en toute sécurité dans leur foyer. AGE-WELL déterminera les besoins des aînés et cherchera à atténuer le fardeau des aidants. Pour atteindre cet objectif, le réseau aura recours à des technologies de pointe. AGE-WELL contribuera à accroître l'autonomie des personnes âgées et à améliorer leur qualité de vie, tout en concevant des technologies abordables et adaptées aux besoins des Canadiens.

Les IRSC annonce BioCanRX, l'un des quatre réseaux de centres d'excellence (RCE) nouvellement établis
BioCanRX, l'un des quatre réseaux de centres d'excellence nouvellement établis, recevrait 25 millions de dollars sur cinq ans pour mener des travaux de recherche en collaboration visant à développer de nouvelles thérapies canadiennes contre le cancer. BioCanRX contribuera à accélérer le développement des découvertes les plus prometteuses du laboratoire jusqu'à l'étape de la validation de principe, de la fabrication et des essais cliniques.

« Les biothérapies anticancer sont prometteuses du point de vue thérapeutique et sont moins toxiques que la plupart de nos traitements actuels, ce qui constitue en soi une perspective très intéressante. Le financement obtenu aujourd'hui est unique en ce sens qu'il permettra aux scientifiques canadiens de collaborer au développement en parallèle de plusieurs stratégies thérapeutiques et d'ensuite les tester, individuellement et en combinaison, afin de trouver la méthode la plus efficace de stimuler nos défenses naturelles contre le cancer. Dans ce cas précis, le tout est réellement plus grand que la somme de ses parties. »

— Dr John Bell, directeur scientifique de BioCanRX, scientifique principal, Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa, et professeur de médecine, Université d'Ottawa

L'investissement a été attribué à l'issue du plus récent concours du Programme des réseaux de centres d'excellence (RCE).

Galerie de photos

La ministre Ambrose annonce la constitution d'un réseau de recherche en glycomique dans le but de prévenir et de traiter les maladies
GlycoNet recevrait 27,3 millions de dollars sur cinq ans afin de mettre au point des médicaments et des vaccins pour des maladies comme l'influenza, les troubles génétiques et le diabète. Les chercheurs analyseront la fonction des glycomes (ou glucides) dans le corps humain et exploreront des moyens de tirer profit de leur rôle biologique pour lutter contre diverses maladies. Le réseau s'emploiera à créer des médicaments et des vaccins qui amélioreront la santé et le bien-être des Canadiens.

Date de modification :