Initiative de recherche sur le VIH/sida des IRSC : Plan stratégique provisoire 2015-2020

Vision 2020

La vision de l'Initiative de recherche sur le VIH/sida des IRSC est la suivante :

  • En 2020, la recherche menée par des Canadiens aura produit les résultats les plus probants à ce jour pour réduire le fardeau de l'épidémie de VIH/sida au Canada et dans le monde.

Mission

Dans le contexte du mandat global et des priorités stratégiques des IRSC, la mission de l'Initiative de recherche sur le VIH/sida des IRSC est la suivante :

  • Fournir un leadership national pour appuyer et faciliter la recherche sur le VIH/sida, le renforcement des capacités de recherche, les partenariats de recherche et l'application des connaissances afin de réduire la transmission et la progression du VIH, d'améliorer la vie des personnes vivant avec le VIH/sida, ou qui sont à risque, et de trouver un moyen de guérir la maladie.

Mandat

Le mandat de l'Initiative de recherche sur le VIH/sida des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) est de déterminer les priorités de la recherche sur le VIH/sida et d'administrer l'aide à cette recherche afin de permettre à ces derniers de s'acquitter de leurs responsabilités partenariales dans le cadre de l'Initiative fédérale de lutte contre le VIH/sida au Canada.

Valeurs

Les valeurs qui guident les décisions, les stratégies et les actions de l'Initiative de recherche sur le VIH/sida des IRSC sont les suivantes :

  • Collaboration : Entretenir des relations positives, responsables, éthiques et respectueuses de part et d'autre avec les organisations partenaires, les chercheurs, les stagiaires, les communautés partenaires et les personnes qui vivent avec le VIH/sida ou qui y sont vulnérables.
  • Excellence : Appuyer l'excellence dans la recherche scientifique et l'application des connaissances.
  • Inclusivité : Favoriser la participation des personnes, des groupes et des organisations concernés par la recherche sur le VIH/sida, afin que l'on puisse vraiment tenir compte du point de vue des personnes vivant avec le VIH ou qui sont à risque.
  • Innovation : Promouvoir et faciliter la mise en œuvre d'idées, d'approches et de pratiques nouvelles.
  • Transparence et responsabilité : S'assurer que les processus décisionnels sont justes, ouverts et fondés sur des principes éthiques, que les conflits d'intérêts sont divulgués et gérés comme il se doit, et que des procédures simples de reddition de comptes et de mesure du rendement sont mises en place pour toutes les activités.

Orientation stratégique 1 : Faciliter les découvertes scientifiques

Il reste beaucoup à découvrir au sujet du VIH, notamment la façon dont l'organisme, les personnes et les communautés y réagissent et se protègent de l'infection et de ses conséquences. L'orientation stratégique 1 met l'accent sur l'innovation et la créativité de la recherche originale fondée sur des hypothèses pouvant remédier à d'importantes lacunes sur le plan des connaissances. Cette orientation revêt de l'importance pour plusieurs aspects de la recherche sur le VIH/sida. Elle tient compte des exigences à long terme de la recherche sur le VIH et s'assure que la capacité nécessaire est en place pour relever les défis futurs. Pour réussir dans ce domaine, il faudra surveiller et compléter les investissements dans la recherche sur le VIH et renforcer les capacités grâce aux programmes ouverts et stratégiques des IRSC; travailler avec les partenaires actuels et de nouveaux partenaires sur des priorités communes, et promouvoir l'utilisation des plateformes de recherche actuelles et de nouvelles plateformes (p. ex. cohortes, banques de tissus biologiques).

Objectifs prioritaires :

  1. Mettre au point des stratégies orientées sur la biologie et la médecine, les comportements et les systèmes pour réduire la transmission du VIH

    De nouvelles stratégies de prévention continuent d'être essentielles pour réduire considérablement les taux d'infection au Canada et dans le monde. Il faut des stratégies orientées sur la médecine et la biologie, les comportements et les systèmes qui tiennent compte à la fois, de la transmission et de l'acquisition du VIH. Bien que des points d'intérêt particuliers continueront d'être mis en évidence au cours de la mise en œuvre de l'orientation stratégique 3 (Promouvoir le leadership dans la participation des intervenants et la responsabilité de la recherche sur le VIH), voici des domaines pouvant susciter un intérêt particulier :

    • Recherche fondamentale sur des sujets tels que la biologie de l'infection précoce au VIH, la pathogenèse et l'immunologie en ce qui a trait à la mise en évidence de nouveaux immunogènes, de corrélats de protection et d'autres aspects de la prévention du VIH;
    • Mise au point et essais de vaccins préventifs;
    • Mise au point et essais de microbicides et d'autres stratégies de prévention;
    • Répercussions des changements dans les politiques, le système et la prestation des soins de santé et des services sociaux sur les comportements et la transmission du VIH;
    • Recherche sur les comportements et les sciences sociales permettant de mieux comprendre les comportements à risque et les comportements préventifs ainsi que l'effet des déterminants sociaux, la stigmatisation et la discrimination.
  2. Mieux comprendre le VIH afin de ralentir sa progression et d'atténuer son effet sur la santé et le mieux-être des personnes vivant avec le VIH

    Les traitements actuels permettent d'améliorer la santé et de prolonger la vie des personnes vivant avec le VIH. Toutefois, ces traitements nécessitent une observance thérapeutique stricte et quotidienne de la part des patients et ils n'apportent pas de guérison. De plus, il faut mieux comprendre les interactions complexes du vieillissement, des co-infections et des facteurs de comorbidité. Et, pour les personnes vivant avec le VIH, il faut examiner plus avant  l'accès aux soins de santé et les déterminants de la santé. Cette priorité mettra l'accent sur les points suivants :

    • Comprendre la persistance du VIH (y compris la latence virale) et les réservoirs de virus; créer des modèles (cellulaires et animaux) de la latence du VIH et des essais pour mesurer l'infection à VIH persistante, et mettre au point puis essayer des stratégies curatives pour le VIH;
    • Accroître les connaissances sur les aspects virologiques, biologiques et sociaux du vieillissement et des facteurs de comorbidité (p. ex. consommation de drogues, maladies chroniques et co-infections) pour les personnes vivant avec le VIH;
    • Mettre au point puis essayer des stratégies pour réduire la stigmatisation associée à l'infection à VIH et à la syndémique ou aux problèmes connexes (p. ex. l'orientation sexuelle associée, la consommation de drogues) et améliorer l'engagement dans la cascade de traitements contre le VIH.
  3. Former et appuyer une communauté de chercheurs solide et diversifiée

    Dans le cadre de l'Initiative, on adoptera une approche ciblée et multidisciplinaire afin de maintenir la grande capacité du Canada de mener et d'appliquer la recherche sur le VIH. Les stratégies pour former et retenir la prochaine génération de chercheurs pourraient porter sur les points suivants :

    • Appuyer des ateliers et d'autres outils (p. ex. ressources en ligne) qui permettent de créer et d'améliorer des connaissances et des habiletés relatives à la recherche;
    • Intégrer la formation multidisciplinaire en tant qu'exigence essentielle au sein des programmes de recherche appuyés par l'Initiative;
    • Appuyer les programmes qui visent principalement l'établissement des capacités.

Orientation stratégique 2 : Tirer parti des résultats de la recherche

Cette orientation stratégique vise à réduire le fardeau du VIH en mettant en application les résultats de la recherche. Elle vise principalement la production de données probantes sur des applications pratiques en « situation réelle » ainsi que la diffusion et la mise en application des connaissances actuelles et des nouvelles découvertes. L'Initiative, en collaboration avec des partenaires clés, appuiera la recherche sur les programmes et la mise en œuvre qui est intégrée dans les programmes locaux, provinciaux/territoriaux et nationaux afin de fournir des solutions tout au long du continuum d'interventions relatives au VIH, soit de la prévention aux soins. Cela donnera aux chercheurs, aux membres de la communauté et aux décideurs de nouveaux moyens de travailler ensemble pour tirer parti des résultats de la recherche.

Objectifs prioritaires :

  1. Renforcer la prévention du VIH et des autres infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) dans les populations clés en finançant l'élaboration, l'adoption et l'évaluation d'initiatives, de pratiques et de programmes fondés sur des données probantes.

    Une grande variété de programmes et de services de première ligne sont mis au point et offerts, ce qui sensibilise davantage les personnes et les communautés et réduit les risques d'ITSS. On a récemment mis au point de nouvelles approches biomédicales pour la prévention du VIH, notamment un traitement anti-rétroviral comme prophylaxie préexposition et le traitement des personnes infectées afin de réduire la transmission du VIH. Toutefois, il existe encore des écarts importants dans l'application des données actuelles aux programmes et aux politiques, l'évaluation des programmes de prévention et l'adaptation appropriée et la mise à niveau équitable de programmes efficaces dans des populations et des milieux différents. Dans le cadre de cette priorité, l'Initiative :

    • mettra au point des programmes de financement de la recherche qui permettront aux communautés et aux décideurs de participer pleinement à l'évaluation des besoins de la communauté ainsi qu'à l'élaboration et à l'évaluation de programmes de prévention à multiples facettes;
    • renforcera les investissements dans la science de la mise en œuvre portant principalement sur l'adaptation en fonction de la culture et l'expansion équitable de programmes efficaces pour la prévention du VIH et d'autres ITSS.
  2. Améliorer les résultats en ce qui a trait à la santé des personnes vivant avec le VIH en appuyant l'élaboration, la mise en œuvre et l'évaluation des modèles de soins

    Il est certainement possible d'améliorer la santé et le mieux-être des personnes infectées par le VIH en levant les obstacles à l'accès et à l'utilisation des tests de dépistage des ITSS et en améliorant la participation à des soins de qualité et le maintien de tels soins. Des améliorations peuvent aussi être apportées en encourageant les personnes et les communautés à mettre au point et à essayer des modèles de soins appropriés pour répondre à leurs besoins. Dans le cadre de cette priorité, l'Initiative peut :

    • appuyer la science de la mise en œuvre dans tout le continuum des soins contre le VIH afin de combler les lacunes, de maintenir la participation et d'améliorer l'accès, en particulier pour les personnes les plus touchées;
    • appuyer des projets de recherche intégrée et d'application des connaissances portant sur différents modèles de soins qui sont adaptés aux besoins de populations particulières, qui tiennent compte de l'ensemble des problèmes complexes des personnes vivant avec le VIH, et ce, tout au long de leur vie, et qui prennent en considération les questions de viabilité et d'efficience.
  3. Renforcer la capacité des chercheurs, des décideurs, des intervenants de première ligne et des organisations à mettre en application les résultats de la recherche

    Il faut une plus grande capacité entre les secteurs pour améliorer l'application des connaissances et l'application systématique des résultats de la recherche aux politiques et aux pratiques. En plus d'appuyer la recherche intégrée au sein des programmes et des services relatifs au VIH, l'Initiative travaillera en collaboration avec un grand nombre de partenaires et d'intervenants pour :

    • appuyer la synthèse et l'échange des connaissances actuelles afin d'orienter la planification et la prise de décisions;
    • mettre au point et appuyer des outils de renforcement des capacités (p. ex. ressources en ligne, matériel de formation) qui favorisent des approches novatrices et efficaces pour l'application des connaissances et un meilleur accès aux résultats de la recherche;
    • favoriser l'élaboration et la gestion de plateformes de données harmonisées grâce à la participation à des discussions à l'échelle nationale et encourager la participation de la communauté de recherche à de tels efforts;
    • faire en sorte que, dans les investissements stratégiques consacrés à la formation des chercheurs, on mette l'accent sur l'acquisition d'aptitudes en application des connaissances.

Orientation stratégique 3 : Promouvoir le leadership dans la participation des intervenants et la responsabilité de la recherche sur le VIH

L'orientation stratégique 3 contribuera au succès des orientations stratégiques 1 et 2 et elle correspond étroitement aux valeurs de l'Initiative de recherche sur le VIH/sida des IRSC. Cette orientation nous incite à devenir des leaders plus efficaces et à travailler en collaboration pour faire fond sur la force historique de la recherche sur le VIH au Canada; il faut notamment favoriser la participation des personnes vivant avec le VIH, des personnes à risque et d'une myriade de partenaires et d'intervenants. Grâce à cette orientation stratégique, l'Initiative appuiera et encouragera l'élaboration de modèles de financement de la recherche qui favoriseront la collaboration et un apport communautaire solide en recherche et en application des connaissances. Elle met aussi l'accent sur l'amélioration des partenariats ainsi que sur la transparence et la responsabilité de l'Initiative.

Objectifs prioritaires :

  1. Favoriser un leadership partagé entre les secteurs grâce à des partenariats efficaces entre la communauté, les chercheurs et les décideurs

    Pour favoriser un leadership partagé et des partenariats efficaces entre la communauté, les chercheurs et les décideurs, l'Initiative :

    • permettra à différents secteurs de se rencontrer pour discuter des priorités et des données probantes et mettre au point des approches de collaboration;
    • fera en sorte que les possibilités de financement favorisent et appuient les partenariats entre les chercheurs, les membres de la communauté, les fournisseurs de services et les décideurs;
    • offrira du soutien pour aider les membres de la communauté à participer pleinement et à contribuer à un grand nombre d'activités de recherche sur le VIH et pour aider les chercheurs à collaborer véritablement avec les décideurs et les intervenants de la communauté.
  2. Comprendre les perspectives et les priorités des populations clés et en tenir compte

    Au Canada, l'épidémie de VIH touche certaines populations de façon disproportionnée. Pour s'attaquer à l'épidémie et améliorer la santé et le mieux-être des personnes touchées, il faut pouvoir compter sur la participation de ces populations. Afin de tenir compte des priorités des populations clés, les IRSC :

    • travailleront étroitement avec l'Agence de la santé publique du Canada et d'autres intervenants pour s'assurer que les programmes de recherche sont appuyés par les meilleures données épidémiologiques possible;
    • inviteront des personnes vivant avec le VIH, des populations à risque et des organisations communautaires à participer à la gouvernance de l'Initiative;
    • inviteront les personnes les plus touchées à définir les priorités de recherche et s'assureront de la participation de ces dernières tout au long du processus de recherche.
  3. Continuer d'améliorer le leadership de l'Initiative dans les partenariats nationaux et internationaux

    L'Initiative est renforcée par la valeur et la diversité de ses partenaires. Dans le cadre de l'Initiative, on continuera de travailler avec des partenaires et d'établir de nouveaux liens afin d'en atteindre les buts et d'en maximiser les répercussions. Les partenariats permettront d'améliorer l'efficacité et l'efficience des efforts de renforcement des capacités ainsi que la création et l'échange d'information afin de s'attaquer à l'épidémie de VIH, à l'échelle nationale et internationale. Grâce au travail en partenariat, l'Initiative :

    • améliorera les collaborations avec les partenaires de l'Initiative fédérale afin de mieux harmoniser les investissements en recherche avec les programmes et services relatifs au VIH;
    • participera plus activement avec d'autres secteurs de compétence (p. ex. provinces ou territoires et collectivités locales) pour définir les priorités communes et y donner suite;
    • continuera de travailler avec de solides partenaires canadiens et étrangers sur le renforcement des capacités et à des initiatives de financement de la recherche;
    • cherchera à établir des partenariats avec de nouvelles organisations.
  4. Rafraîchir le cadre de mesure du rendement et de responsabilisation de l'Initiative pour appuyer le plan stratégique

    Il est essentiel que l'on continue de surveiller les progrès et les résultats de l'Initiative. Cela favorise une responsabilisation rigoureuse en ce qui concerne les fonds publics et permet une prise de décisions éclairée sur les activités et les investissements futurs. Pour donner suite à cette priorité, l'Initiative :

    • mettra en œuvre un plan de mesure du rendement et d'évaluation aligné sur les objectifs prioritaires du plan stratégique et les exigences en matière de responsabilisation de l'Initiative fédérale et des IRSC;
    • fera régulièrement rapport aux intervenants, des progrès dans la mise en œuvre du plan stratégique et des résultats liés aux investissements de l'Initiative.
Date de modification :