Foire aux questions sur les conseils consultatifs des instituts

1. Quelle est la nouvelle structure des conseils consultatifs des instituts (CCI)?

La nouvelle structure des CCI correspond aux orientations stratégiques et aux priorités de recherche exposées dans le plan stratégique quinquennal des IRSC, Feuille de route pour la recherche. Le nouveau modèle a été approuvé en juin 2015.

Le 30 avril 2016, les treize conseils consultatifs actuels des IRSC propres à chaque institut ont été éliminés et remplacés par cinq nouveaux CCI.

Ces cinq CCI seront au service des treize instituts.

  • CCI sur l’excellence, les politiques et l’éthique en recherche
  • CCI sur l’innovation en santé
  • CCI sur la santé des Autochtones
  • CCI sur la promotion de la santé et la prévention
  • CCI sur les maladies chroniques
Description détaillée de la figure 1

Chaque cercle de cette infographie représente un des treize instituts des IRSC :

  • Institut de la santé des Autochtones
  • Institut du vieillissement
  • Institut du cancer
  • Institut de la santé circulatoire et respiratoire
  • Institut de la santé des femmes et des hommes
  • Institut de génétique
  • Institut des services et des politiques de la santé
  • Institut du développement et de la santé des enfants et des adolescents
  • Institut des maladies infectieuses et immunitaires
  • Institut de l’appareil locomoteur et de l’arthrite
  • Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies
  • Institut de la nutrition, du métabolisme et du diabète
  • Institut de la santé publique et des populations

L’acronyme de chaque institut se trouve à l’intérieur du cercle.

Les cinq cercles au centre du diagramme représentent les cinq nouveaux CCI :

  • le CCI sur l’excellence, les politiques et l’éthique en recherche
  • le CCI sur l’innovation en santé
  • le CCI sur la santé des Autochtones
  • le CCI sur la promotion de la santé et la prévention
  • le CCI sur les maladies chroniques

Ces cinq CCI seront au service des treize instituts.

2. Pourquoi les conseils consultatifs des instituts sont-ils restructurés?

Le nouveau modèle favorisera la collaboration et la réflexion transversale entre les instituts et leur communauté d’intervenants, comme le stipule l’article 4 c) de la Loi sur les IRSC : « l’élaboration d’un programme intégré de recherche en matière de santé, regroupant tous les secteurs, disciplines et régions, qui reflète les besoins nouveaux de la population canadienne en matière de santé et l’évolution du système de santé et facilite la prise de décisions de principe touchant le domaine de la santé ».

Le nouveau modèle offrira aux treize instituts une plus vaste gamme d’expertise, permettra de mieux cerner les possibilités de collaboration et améliorera la cohérence entre les nombreuses initiatives des IRSC.

Cette démarche sert de complément à d’autres mécanismes consultatifs déjà en place aux IRSC, comme ceux des initiatives phares. En outre, les directeurs scientifiques continueront à diriger un dialogue collaboratif avec les intervenants de multiples disciplines scientifiques pour appuyer les nombreuses initiatives et priorités stratégiques des IRSC.

3. Combien de membres constitueront les CCI?

Chaque CCI sera formé de 10 à 15 membres, dont le président et le vice-président.

Des acteurs de toutes les sphères des IRSC, y compris des chercheurs répondant aux plus hautes normes d’excellence dans les quatre axes de recherche des IRSC, seront nommés pour assurer la prestation de conseils indépendants, spécialisés et pertinents aux IRSC, ainsi qu’une diversité d’opinions et de perspectives.

La structure exacte de chaque CCI est encore à déterminer. Pour établir la bonne combinaison de membres au sein de chacun des CCI, on se fondera sur les candidatures soumises et les divers besoins des CCI.

4. Quel sera le rôle des membres des CCI?

Les CCI et leurs membres fourniront des conseils indépendants, spécialisés et pertinents aux IRSC, ainsi qu’une diversité d’opinions et de perspectives.

Les CCI doivent, dans leurs domaines prioritaires respectifs :

  • fournir des avis stratégiques sur des approches et des orientations à chaque institut individuellement et aux IRSC collectivement en vue d’atteindre les objectifs à long terme énoncés dans le plan stratégique des IRSC;
  • fournir des avis sur les grandes tendances susceptibles d’avoir une incidence sur un institut en particulier ou l’ensemble des IRSC;
  • rendre compte annuellement au président des IRSC, dans son rôle de président du conseil scientifique, des progrès réalisés par chaque institut et l’ensemble des IRSC dans les affaires ayant rapport au domaine prioritaire du CCI.

Les membres des CCI siègeront à titre personnel.

5. Quel est le processus de recrutement pour trouver les nouveaux membres des CCI?

Les IRSC ont lancé un processus de recrutement public le 11 décembre 2015 qui a pris fin le 10 février 2016. Les IRSC désirent remercier les 453 personnes qui ont posé leur candidature pour siéger aux CCI.

Des acteurs de toutes les sphères de la recherche en santé, y compris des chercheurs répondant aux plus hautes normes d’excellence dans les quatre axes de recherche des IRSC, ont été invités à proposer leur candidature.

Les IRSC se sont engagés à faire en sorte que le bassin de candidats soit inclusif et assez diversifié pour assurer la prestation de conseils indépendants, spécialisés et pertinents, ainsi qu’une diversité de perspectives de la part d’une vaste gamme d’intervenants. C'est pourquoi les IRSC ont adopté une démarche proactive et fait appel à des intervenants et des partenaires en vue de solliciter des candidatures et des avis quant à la composition optimale de chacun des nouveaux CCI. Par exemple, les IRSC ont mobilisé et appuyé leurs intervenants et partenaires des communautés autochtones pour obtenir des candidatures et des observations concernant les CCI, notamment le CCI sur la santé des Autochtones. Les IRSC ont invité en outre leurs intervenants et partenaires à transmettre, par leurs réseaux, le message de l’appel public de candidatures aux CCI, et ce, le plus largement possible dans leurs communautés.

6. Comment les présidents des nouveaux CCI ont-ils été sélectionnés?

Le processus de recrutement a pris fin le 10 février 2016. Toutes les candidatures ont ensuite été soumises pour évaluation au Comité de mise en candidature et de gouvernance du conseil d’administration, qui a recommandé une liste de présidents et de présidents suppléants pour les nouveaux CCI.

Le conseil d’administration a nommé les présidents des cinq CCI. Ces nouveaux présidents seront invités à remplir un mandat initial de trois ans, qui pourra être renouvelé pour trois ans de plus.

7. Quel rôle les présidents des CCI joueront-ils dans la sélection des membres des conseils?

Au cours des prochaines semaines, les présidents des CCI joueront un rôle actif dans la sélection des membres des conseils. À compter de ce mois-ci, les présidents des CCI se réuniront avec le Comité de mise en candidature et de gouvernance pour évaluer les demandes, en mettant l’accent sur l’égalité des sexes et la diversité de la représentation au Canada (régions, langues officielles et communautés Autochtones, par exemple) ainsi que sur la représentation des différents axes de recherche des IRSC, stades de la carrière et secteurs du milieu de la recherche en santé.

Les présidents des CCI collaboreront avec le Comité de mise en candidature et de gouvernance pour présenter une liste de membres et de suppléants pour les CCI à sa réunion du 22 juin 2016.

8. Quand annoncera-t-on la composition des nouveaux CCI?

Les IRSC prévoient annoncer la composition des nouveaux CCI à la fin de juillet 2016, dès que chaque membre aura confirmé qu’il accepte sa nomination.

Les réunions inaugurales des nouveaux CCI devraient débuter au début de l’automne 2016.

La chef des affaires scientifiques des IRSC et tous les directeurs scientifiques sont membres d’office des cinq CCI.

9. De quelle façon les IRSC s’assurent-ils d’insuffler une perspective autochtone dans leurs CCI?

Pour assurer la représentation de la perspective autochtone aux IRSC, l’organisme a établi un CCI sur la santé des Autochtones, composé à moitié de membres des communautés autochtones, dont un membre de l’Assemblée des Premières Nations, un membre du Ralliement national des Métis et un membre du Inuit Tapiriit Kanatami.

De plus, un siège dans chacun des CCI sera réservé à un membre de la communauté autochtone pour que les 13 instituts des IRSC puissent assurer l’amélioration et la promotion de la santé des Premières Nations, des Métis et des Inuits.

10. De quelle façon les IRSC assurent-ils une diversité dans la composition des CCI?

Les IRSC se sont engagés à faire en sorte que les membres des CCI représentent la plus grande diversité possible de secteurs de la recherche en santé. À cette fin, le Comité de mise en candidature et de gouvernance et les présidents des CCI sélectionneront les membres en tentant d’atteindre un équilibre entre les sexes et la diversité sur le plan de la représentation des régions du Canada, des langues officielles, des axes de recherche, des stades de la carrière et des secteurs du milieu de la recherche en santé, tout en tenant compte de la représentation autochtone (voir ci-dessus).

Date de modification :