Café Scientifique – Les substances chimiques dissimulées dans vos produits domestiques : Mesurer les risques et les bénéfices pour vous et vos enfants

Joignez-vous à la discussion!

Le mardi 12 mai 2015 - 18:30 h
Café des Beaux-Arts
1384 rue Sherbrooke Ouest
Montréal, Québec

Le Café scientifique est un lieu de rencontre où quiconque peut s'informer sur les dernières avancées en sciences et technologie dans un cadre informel. Ceci n'est pas une conférence! C'est plutôt un espace de discussion dont l'ingrédient primordial est la participation des individus.

La discussion portera sur les menaces que représentent les plastifiants et les retardateurs de flammes ainsi que les inquiétudes qu'ils soulèvent au terme de deux projets collaboratifs financés par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Cet événement est ouvert au public et il n'est pas nécessaire d'avoir des connaissances en sciences pour y participer.

Les présentations seront données en anglais et en français. Modératrice : Jacquie Rourke, journaliste et productrice vidéo.

Veuillez communiquer avec Veronica.Atehortua@muhc.mcgill.ca pour en savoir plus.

Ces études sont soutenues par l'Institut du développement et de la santé des enfants et des adolescents (CIHR-IDSEA).

Conférenciers

Peter Chan, M.D.
Chirurgien urologue et directeur de la médecine de la reproduction masculine, Hôpital Royal Victoria
Professeur agrégé, Université McGill
Hanno Erythropel
Étudiant au doctorat, Génie chimique
Université McGill
Barbara Hales, Ph.D.
Professeure James McGill
Pharmacologie et thérapeutique
Université McGill
Bernard Robaire, Ph.D.
Professeure James McGill
Pharmacologie et thérapeutique
Université McGill
Dayna Scott, LL.B., Ph.D.
Professeure agrégée de droit, Université York (Osgoode Hall Law School) et Faculté des études environnementales

Faits

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que les facteurs environnementaux sont responsables de ~13 % du fardeau des maladies au Canada. Deux des facteurs préoccuppants, les retardateurs de flames bromés et les phtalates, sont utilisés dans de nombreux produits courants (le rembourrage de meubles, les électroménagers, les cosmétiques, et les plastiques) et sont libérés dans l'air, l'eau et dans les aliments que nous consommons quotidiennement. Depuis 40 ans, les canadiens ont été exposés à ces contaminants toute leur vie, dès les premières étapes du développement foetal. Les données récentes portent à croire que ces contaminants environnementaux sont susceptibles d'avoir des effets nocifs sur notre santé reproductive en agissant comme des « perturbateurs endocriniens ».

Liens utiles

Date de modification :