Chaires en santé publique appliquée – Wendy V. Norman

Cette chaire est soutenue dans le cadre de l’initiative phare Soins de santé communautaires de première ligne des IRSC.

Wendy V. Norman, M.D., CCMF, FCMF, DTM&H, M.Sc.S., est professeure adjointe au Département de pratique familiale et membre associé à l'École de santé publique et des populations et au Département d'obstétrique et de gynécologie de la Faculté de médecine de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC). La Dre Norman est chercheuse-boursière de la Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé. Elle a entrepris un stage de recherche en soins de santé de première ligne dans le cadre du programme TUTOR-PHC à l'Université Western, après avoir terminé le Clinician Scholar Program à l'UBC. Elle est titulaire d'une M.Sc.S. (UBC) et d'un diplôme en médecine tropicale et santé internationale (Université de Liverpool) et a fait des résidences en médecine familiale (Université de l'Alberta) et en médecine générale-anesthésiologie (UBC). Ses champs de recherche sont, entre autres, la planification familiale, les services de santé, la formation professionnelle en santé et la santé des populations. Son expertise multidisciplinaire sera un atout précieux dans son rôle de titulaire d'une chaire en santé publique appliquée des IRSC-ASPC dans le cadre de son programme de recherche sur la planification familiale et les interventions concernant l'équité en santé. La Dre Norman a été récompensé en janvier 2016 par le prestigieux Prix Darroch, commandité par l'Institut Guttmacher de New York. Ce prix reconnaît les leaders émergents qui sont chercheurs dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive, où les preuves scientifiques sont essentielles pour guider les politiques et les programmes futurs.

Le Dr Perry Kendall, O.B.C., M.B.B.S., M.Sc.S., FRCPC, administrateur provincial de la santé, ministère de la Santé de la Colombie-Britannique et  la Dre Bonnie Henry, MD, M.P.H., FRCPC, admiratrice provinciale de la santé, ministère de la Santé de la Colombie-Britannique collaboreront aux travaux de la chaire de recherche appliquée en santé publique de la Dre Norman au chapitre de la prise de décisions.

Champ de recherche de la Dre Norman

Il existe, au Canada, de nombreuses inégalités au chapitre de la planification et de l'espacement des grossesses. En raison de naissances non planifiées et d'avortements récurrents, les populations vulnérables font face à un nombre disproportionné de conséquences sur les plans économique, éducatif, professionnel et social. Pour étudier ce problème de santé des populations, la Dre Norman propose de recueillir des données canadiennes sur ce sujet, lesquelles orienteront les interventions en santé des populations en vue d'apporter des changements au système de santé. Ces interventions en santé des populations, ainsi que des éléments intégrés de renforcement des capacités et d'application des connaissances, reposent sur des analyses des écarts à l'échelle nationale et provinciale, et visent à garantir que les populations vulnérables du Canada auront des capacités équitables au chapitre de la planification et de l'espacement des grossesses. Le programme de recherche vise à favoriser un changement sociétal positif grâce aux nombreux avantages dont les Canadiens peuvent profiter sur les plans social, éducatif, professionnel et familial lorsqu'ils sont en mesure d'établir et d'atteindre leurs objectifs en matière de planification familiale.

Objectif de la chaire

La Dre Norman, à titre de titulaire de la chaire de recherche appliquée en santé publique, cherche d'abord à cerner les mécanismes qui font en sorte que les inégalités sociales créent des barrières au sein du système de santé et les aggravent, plus particulièrement chez les populations vulnérables. Les données recueillies guideront l'élaboration d'interventions novatrices en santé des populations afin d'optimiser les politiques de planification familiale. La Dre Norman veut ensuite renforcer la base de connaissances sur les effets de modèles novateurs de politiques et de services en soins génésiques, au Canada, en ce qui touche les résultats sur la santé liés à la répartition équitable de pratiques optimales de planification et d'espacement des grossesses. Enfin, elle désire aussi améliorer les connaissances sur l'équité des soins et cerner de nouvelles stratégies d'application des connaissances qui conviennent aux besoins et aux situations des utilisateurs finaux dans le but de réduire les effets indésirables que subissent les populations vulnérables (hommes et femmes) en matière de santé de la reproduction.

Progrès de la Chaire : La Chaire de la Dre Norman a facilité la tenue d'interventions appliquées et la mesure d'indicateurs de la santé de la population, qui mettent en œuvre de nouvelles connaissances pour améliorer la santé et l'équité en matière de santé. Deux initiatives de recherches majeures ont été complétées au cours de la dernière année, qui ont toutes deux démontré des améliorations au niveau de la santé et une réduction de coûts par la bonification de l'accès à la contraception. Son programme de recherche a aussi stimulé un large éventail d'initiatives de renforcement des capacités, engagé 35 recrues en plus de 10 chercheurs en début de carrière, 20 cochercheurs, 38 collaborateurs utilisateurs de connaissances et décideurs. 

Vous voulez en savoir plus?

Pour en apprendre davantage sur la recherche de la Dre Norman et ses projets, rendez-vous à :

Vous pouvez aussi la suivre sur Twitter et Facebook.

Publications

Norman WV, Guilbert ER, Okpaleke C, Hayden A, Lichtenberg ES, Paul M, O'Connell White K, Jones HE. Abortion health services in Canada: Results of a 2012 national survey (en anglais seulement).Canadian Family Physician 2016 62:e209-17.

Norman WV, Samiedaluie S, Brant R, Kaczorowski J, Bryan S. Subsequent pregnancy outcomes post-abortion, by contraception method (en anglais seulement). Contraception 2016 93(5): 470.

Date de modification :