POP Nouvelles – Printemps 2015, volume 2, numéro 8

Table des matières


Message de la directrice scientifique

Plus tôt cette année, la communauté de la santé publique et des politiques de santé a perdu une leader de calibre international, la Dre Patricia Martens, que beaucoup d'entre vous connaissiez. Patricia a été vice-présidente du conseil consultatif de l'Institut (de 2007 à 2009), titulaire de la chaire de recherche appliquée en santé publique des IRSC et de l'ASPC (de 2008 à 2013), et détentrice d'une subvention programmatique dans le domaine de l'équité en santé de l'ISPP. Elle a contribué d'importante façon à la science, au mentorat et à l'application des connaissances, domaines où elle a excellé. Au nom de l'ISPP des IRSC et du conseil consultatif de l'Institut, je tiens à rendre hommage à la Dre Patricia Martens et à adresser mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses collègues.

Changements aux IRSC

Des changements importants ont lieu l'année dernière aux IRSC. En 2014, le conseil d'administration des IRSC a recommandé plusieurs modifications afin de moderniser les instituts, particulièrement au moyen de la restructuration des conseils consultatifs d'institut (CCI) et de la création du Fonds d'accélération du plan stratégique, lesquels appuieront les initiatives phares qui touchent plusieurs mandats et disciplines des instituts. Avant tout, aucun changement ne sera apporté au nombre ni à la liste des instituts ou des subventions utilisées afin d'appuyer les activités des instituts, et il n'y aura aucune réduction du financement total offert aux chercheurs canadiens dans le domaine de la santé.

Initiatives stratégiques

L'ISPP continue de faire avancer le programme des IRSC en matière de santé publique et des populations en dirigeant et en codirigeant des initiatives stratégiques, particulièrement les initiatives Soins de santé communautaires de première ligne, la santé mondiale Environnements et Santé, Voies de l'équité en santé pour les Autochtones. Le programme Innovation pour la santé des mères et des enfants d'Afrique se déroule bien. Vingt équipes de recherche subventionnées sur la mise en œuvre et deux organismes de recherche sur les politiques en matière de santé ont participé à l'atelier de lancement qui aura lieu au Kenya en avril 2015. Également, sur la scène mondiale, des membres de l'Alliance mondiale contre les maladies chroniques (AMMC) travaillent au prochain appel d'offres de financement, qui est axé sur la maladie pulmonaire chronique. De plus, d'importants progrès ont été réalisés sur le plan de la mise en œuvre de l'initiative phare Environnements et santé. Des forums fédéraux et provinciaux ont été organisés, des relations internationales sont établies et des possibilités de financement ont été lancées. Les possibilités de financement à venir sont présentées ci-dessous.

En novembre, des réunions annuelles du comité directeur technique mixte réunissant des équipes de l'AMMC qui travaillent sur l'hypertension ainsi que des équipes, des nouveaux chercheurs et des titulaires de chaires de recherche en soins de santé communautaires de première ligne (SSCPL) ont eu lieu respectivement à Xi'an, en Chine, et à Montréal. Ces réunions ont offert aux équipes présentes d'excellentes occasions d'échanger et de se pencher sur les progrès réalisés et les nouvelles perspectives. La rencontre tenue en Chine comprenait un atelier de renforcement des capacités sur la science de la mise en œuvre à l'intention des chercheurs débutants, et la réunion de Montréal sur l'initiative SSCPL proposait une séance dirigée par Merrick Zwarenstein sur la science et le contexte de la mise en œuvre.

En mars, l'Agence de la santé publique du Canada s'est jointe à nous à l'occasion de la première réunion de la cohorte récemment subventionnée regroupant 14 nouvelles chaires en santé publique appliquée à Ottawa.

Photo : Dr Malcolm King, Directeur scientifique, Institut de la santé des Autochtones des IRSC

Du 23 au 25 mars 2015 s'est tenu le rassemblement annuel inaugural des Voies de l'équité en santé pour les Autochtones, un pas important en vue de la réalisation de la priorité de la feuille de route des IRSC en matière de santé et de bien-être des Autochtones. Environ 140 chercheurs ainsi que leurs partenaires communautaires, des partenaires des IRSC, des organisations autochtones et le personnel des IRSC se sont réunis à l'occasion de cet événement pour discuter de l'initiative, échanger des connaissances et établir des relations de travail solides afin d'accroître leur force de frappe. Cet événement était dirigé par un comité de planification externe comptant parmi ses membres Tim Yearington, gardien du savoir autochtone, Harold Tarbell, notre animateur, ainsi que des représentants de notre initiative Partenaires pour l'engagement et l'échange des connaissances (PEEC) et des membres du personnel des IRSC. Nous tenons à remercier ces derniers de leur contribution à la réussite du premier rassemblement annuel des Voies de l'équité. Parmi les faits saillants du rassemblement, on peut mentionner le panel d'ouverture, qui a sensibilisé les gardiens du savoir autochtone et les aînés en rappelant à tous les participants qu'une direction conjointe entre les chercheurs et les partenaires communautaires ainsi que l'intégration des connaissances autochtones étaient à la base d'un changement positif et d'une recherche fructueuse.

Conférences et ateliers

Au cours des derniers mois, j'ai participé à plusieurs conférences en tant que conférencière. Ces événements m'ont offert une occasion d'établir des liens avec d'éminents scientifiques dans notre domaine, afin d'échanger à propos des approches et des réussites de l'ISPP et de présenter les travaux de chercheurs subventionnés par les IRSC.

J'ai présenté l'expérience de l'ISPP quant à l'établissement d'un programme de recherche visant à influencer la politique et à améliorer la santé de la population lors du Health Research Symposium 2014 tenu à Hong Kong ainsi que les initiatives des IRSC en science de la mise en œuvre à l'occasion du Consortium of Universities for Global Health, qui a eu lieu en mars 2015 à Boston.

En février, j'ai animé une séance de discussion au 14e Congrès mondial de la santé publique tenu à Kolkata, en Inde. La séance de l'ISPP intitulée « Unir nos forces pour lutter contre les maladies chroniques non transmissibles » a porté sur des stratégies clés visant à renforcer l'action coordonnée des alliances et des consortiums transversaux. Parmi les personnalités influentes de l'industrie présentes se trouvait le Dr Howard Njoo de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC), la Dre Vesna Bjegovic-Mikanovic de l'Association des écoles de santé publique de la région européenne (AESPRE), M. James Chauvin de la Fédération mondiale des associations de la santé publique (FMASP) et le Dr Howard Hu de l'École de santé publique Dalla Lana à l'Université de Toronto. Les 23 et 24 février 2015, l'ISPP des IRSC a coanimé un atelier avec la Glasgow Caledonian University [Université Caledonian de Glascow] et le réseau Science et Innovation du Royaume-Uni intitulé « Nouvelles voies vers la santé et le bien-être par l'entreprise sociale » à Toronto, en Ontario. L'atelier offrait aux participants l'occasion de discuter du microcrédit et d'autres interventions d'entreprise sociale liées à la santé publique et à l'équité en santé, et de la possibilité de projets de recherche en collaboration et de possibilités de financement.

Conférence à venir

L'ISPP des IRSC participera à la conférence de l'Association canadienne de santé publique annuelle, qui aura lieu à Vancouver du 25 au 28 mai 2015. Cette conférence offre aux membres de la communauté de la santé publique une occasion d'établir des liens, d'apprendre les uns des autres et d'échanger des connaissances. L'ISPP des IRSC collaborera avec l'Institut de la santé des Autochtones (ISA) des IRSC à l'organisation d'une séance intitulée « Le cycle de vie des déterminants sociaux et son impact sur la santé des enfants inuits, métis et des Premières Nations ». Cette séance vise à décrire l'incidence du placement en milieu substitut sur la santé des enfants placés et ses effets sur les Premières Nations, les Inuits et les Métis tout au long de leur vie, à repérer les obstacles et les systèmes actuels qui ont des échos tout au long du cycle de vie des enfants placés, de l'enfance à l'âge adulte, et à décrire des innovations et des réussites qui pourraient servir à améliorer les interventions en matière de santé publique auprès des Premières Nations, des Inuits et des Métis.

Meilleurs voeux de succès à tous,

Nancy Edwards
Directrice scientifique
Institut de la santé publique et des populations des IRSC

Les possibilités de financement

Réseau pancanadien de la SRAP sur les innovations en soins de santé de première ligne et intégrés – recherche rapide

Dates importantes

Date limite de présentation des demandes 2015-04-30
Date de début du financement 2015-09-01

Concours pilotes du volet Projet

Dates importantes

Date limite d'inscription 18 janvier 2016
Date limite de présentation des demandes 1er mars 2016
Date de début du financement 1er juillet 2016

Concours pilotes du volet Fondation

Dates importantes

  1er concours pilote (2014) 2e concours pilote (2015)
Date limite d'inscription 23 juin 2014 27 juillet 2015
Date limite de présentation des demandes – Étape 1 15 septembre 2014 15 septembre 2015
Date limite de présentation des demandes – Étape 2 5 février 2015 5 février 2016
Date de début du financement 1er juillet 2015 1er juillet 2016

Subventions de recherche novatrice sur l'Ebola

Dates importantes

Date limite d'inscription 2015-05-25
Date limite de présentation des demandes 2015-06-08
Date de début du financement 2015-08-01

Possibilités à venir

Des mises à jour seront disponibles sous peu au sujet de recherche en prévention intersectorielle

Recherche interventionnelle en santé des populations

Le lancement devrait avoir lieu à la fin du printemps 2015, la date limite de présentation des demandes est prévue pour le début de l'automne.

L'Agence de la santé publique du Canada réitère son engagement envers la collaboration multisectorielle et l'innovation

Par : l'Agence de la santé publique du Canada

L'Agence de la santé publique du Canada (ASP) a confirmé son soutien permanent au Programme de chaires de recherche appliquée en santé publique, une initiative conjointe entre l'Agence et l'Institut de la santé publique et des populations des IRSC et d'autres partenaires, en accordant de nouveaux fonds s'élevant à 4,5 millions de dollars du total de 12 938 128 $ de tous les autres partenaires au cours des cinq prochaines années. Ces fonds serviront à financer des chercheurs en milieu de carrière qui détiennent des postes dans des universités canadiennes et à établir de nouvelles relations avec les organismes de santé publique existants pour former la relève chez les professionnels de la santé publique et les chercheurs du domaine.

« Le Programme de chaires de recherche appliquée en santé publique demeure un moyen valable pour soutenir la recherche novatrice au Canada », a mentionné le Dr Gregory Taylor, administrateur en chef de la santé publique du Canada. « Les initiatives du genre sont essentielles pour faire en sorte qu'une multitude de perspectives éclairent la planification et la prise de décision en santé publique ».

Le programme, qui appuie la recherche ciblée et de grande qualité, pertinente sur le plan national pour la santé publique, travaille à officialiser les liens avec le système de santé publique, appuie les universités canadiennes dans l'encadrement de la relève en santé publique et favorise les approches novatrices en matière de recherche interventionnelle, d'encadrement, de formation et d'application des connaissances dans le domaine de la santé publique.

Une évaluation de mi-mandat du premier lancement du programme de chaires (de 2007-2008 à 2012-2013), terminée en 2010, a révélé qu'il fallait continuer de développer la capacité de recherche interventionnelle en santé publique au stade de la mi-carrière au Canada, et a fait ressortir l'efficacité du programme pour ce qui est de l'atteinte de ses objectifs et du développement de la capacité de recherche en santé publique.

Éthique en recherche : une approche fondée sur le cycle de vie de la recherche scientifique

Le cahier d'exercices « Éthique en recherche : une approche fondée sur le cycle de vie de la recherche scientifique », qui comprend un cadre éthique du cycle des connaissances à la pratique et une série de mises en situation où un point de vue éthique est appliqué et examiné, est maintenant affiché sur le site Web des IRSC. Il s'agit de matériel didactique qui vise à aider les chercheurs débutants et expérimentés à acquérir les compétences et les attitudes qui leur permettront de déceler et d'aborder les questions éthiques inhérentes à leurs travaux au cours du cycle de vie de la recherche. Le cadre éthique du cycle des connaissances à la pratique dépasse les questions en lien avec la protection des êtres humains et offre une approche interactive ouverte qui est fondée sur des mises en situation et qui peut être adaptée aux circonstances là où il manque de matériel de soutien supplémentaire. Les vidéos sont déjà disponibles et on prépare un webinaire : vidéo sur une activité à l'Université Western (en anglais seulement) et webémission sur l'éthique en recherche (en anglais seulement). Vu la nature dynamique de la recherche en santé, des défis imprévus en matière d'éthique se présentent continuellement; les utilisateurs pourront donc commenter les études de cas actuelles et proposer de nouvelles mises en situation par ce courriel : ethicsedu@cihr-irsc.gc.ca pour assurer la pertinence continue du cahier d'exercices.

Réflexions à propos de la Conférence sur les collectivités durables de la Fédération canadienne des municipalités

Par : Katherine Cole, IRSC-ISPP Associée, Initiatives stratégiques | katherine.cole@cihr-irsc.gc.ca

C'est avec plaisir que l'ISPP a parrainé un atelier lors de la Conférence sur les collectivités durables de la Fédération canadienne des municipalités, tenue à London, en Ontario, du 9 au 12 février 2015. L'atelier, intitulé La conception de collectivités en bonne santé : transformer la recherche en résultats, a permis à l'ISPP de présenter une initiative (en anglais seulement) fondée sur des données probantes, entreprise par la région de Peel et mise en œuvre à grande échelle dans la ville de Brampton.

La conférence représentait une importante occasion de disséminer de l'information sur les IRSC, et plus précisément sur l'Initiative phare environnements et santé, afin d'inspirer les municipalités et les amener à se joindre au processus de recherche. Les participants y ont discuté des difficultés d'intégrer, de façon pratique, des considérations sur la santé aux décisions de planification, d'aménagement du territoire et d'utilisation des sols. Souhaitons que l'Index de développement sain [ PDF (1,92 Mo) - lien externe ] (en anglais seulement) et le cadre de l'étude du contexte de santé [ PDF (2,72 Mo) - lien externe ] (en anglais seulement) aient su leur apporter de nouveaux outils et de nouvelles idées pour leurs communautés respectives. L'atelier, organisé et animé par Katherine Cole, a suscité l'intérêt puisque 90 délégués y ont pris part. Nous tenons à remercier les brillants conférenciers (de gauche à droite : le Dr James Dunn [Université McMaster], Sandra Almeida [Peel Public Health] et Alex Taranu [ville de Brampton]) pour la communication de leur expérience et de leurs connaissances, et leur contribution à une excellente discussion.

Le coin des étudiants : Article vedette

Par : Ashley McAllister (en anglais seulement) – boursière 2014 de l'Association des écoles de santé publique de la région européenne (ASPHER) | ashley.mcallister@sydney.edu.au

J'ai entrepris mes études doctorales comme étudiante autofinancée. Mes directeurs m'étaient d'un grand soutien et m'aidaient à financer certains travaux sur le terrain et à obtenir des fonds pour assister à des conférences, mais je devais quand même consacrer beaucoup de temps au travail afin de payer mes études. Faute de temps, il m'est arrivé de ne pas assister à des conférences ou à des séances de formation ou de laisser passer des possibilités de collaboration. Mais tout cela a changé en avril 2013 lorsque j'ai obtenu une bourse de recherche au doctorat des IRSC pour étudier à l'étranger. Cette bourse m'a permis de consacrer les 18 derniers mois de mes études doctorales à l'achèvement de ma collecte de données en Australie, à leur analyse et à la rédaction de ma thèse. Celle-ci est une étude comparative entre les approches ontarienne et australienne du soutien du revenu de personnes handicapées sous l'angle de la maladie mentale. Je cherchais à comprendre comment, dans le cadre de politiques de soutien du revenu de personnes handicapées, on définit et évalue le handicap par rapport à la maladie mentale. Je reconnais qu'il faut établir des limites lors de la détermination de l'admissibilité au soutien du revenu, mais je voulais recueillir des données montrant les problèmes particuliers liés à la conception d'une politique visant les personnes atteintes d'une maladie mentale.

Cette bourse a également permis de financer un poste d'étudiant invité au sein du groupe de recherche sur l'équité et les politiques en matière de santé (en anglais seulement) à l'Institut Karolinska de Stockholm, en Suède. Mon affiliation à l'Institut Karolinska m'a fourni de nombreuses occasions de recevoir des évaluations informelles d'experts qui ont rehaussé la qualité de ma recherche. Le meilleur exemple est sans doute la possibilité de prendre part à une simulation d'évaluation où mon groupe de recherche a commenté une version préliminaire de ma thèse. Je suis sûre que leurs commentaires ont permis d'améliorer la version définitive de ma thèse. Cette année, j'ai également obtenu une bourse de voyage des IRSC, qui m'a permis d'assister à la conférence de l'Association européenne de santé publique où j'ai présenté les résultats de ma thèse et fait du réseautage avec des experts de mon domaine. J'ai défendu ma thèse de doctorat et j'entreprendrai des recherches postdoctorales à l'Institut Karolinska en 2015. Je n'aurais pas été en mesure de terminer ma thèse sans le généreux soutien financier des IRSC.

Par : Rodney Knight

En octobre, j'ai entrepris un stage de recherche postdoctorale financé par les IRSC à l'Université Simon Fraser et au Centre d'excellence de la Colombie-Britannique sur le VIH/sida. La Conférence de l'EUPHA (en anglais seulement) arrivait donc à un moment charnière de ma carrière universitaire. Le thème de cette année, « Réduire les disparités en santé et dans les soins de santé », m'attirait tout spécialement, car il reflète bien la motivation et les valeurs principales qui sous-tendent ma propre recherche. J'ai aussi eu le privilège d'assister au Forum des jeunes chercheurs et d'y présenter mes travaux. Dans le cadre du forum, le Dr Peter Piot a donné un exposé sur la planification de carrière. Il a insisté sur le fait que, malgré leur tendance à planifier méthodiquement leurs carrières (en particulier pour les principales phases de transition), les universitaires auraient intérêt à adapter et à réorienter leurs buts et aspirations en fonction du contexte. C'est du moins ce que son expérience personnelle et professionnelle lui a appris. Assister à la conférence de l'EUPHA m'a finalement donné l'occasion de réfléchir à l'importance de la collaboration internationale, autant pour le développement de ma carrière que pour l'avancement de la science dans laquelle je m'investis. Par exemple, étant donné la nature contextuelle des facteurs sociaux et structuraux qui influent sur la santé, les collaborations internationales contribueront à mettre à profit les données et les théories dans la mise en œuvre éthique d'interventions visant la santé de la population, ainsi que des recherches qui s'y rattachent.

Mise à jour sur l'Énoncé de politique des trois Conseils

La version révisée de la 2e édition de l'Énoncé de politique des trois Conseils : Éthique de la recherche avec des êtres humains a été publiée en décembre 2014. Elle remplace l'EPTC 2 (2010) en tant que politique officielle en matière d'éthique de la recherche avec des êtres humains des IRSC, du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Foire aux questions

Q : Comment les évaluateurs évaluent t'ils le dossier de publication? Quels documents regardent t'ils pour évaluer le dossier de publications d'un candidat?

A : Le Guide d'évaluation par les pairs dirige les évaluateurs à regarder le CV commun canadien (CVC), le Plan de recherche sur 5 ans et les 3 évaluations des répondants pour évaluer le dossier the publication. Le CVC et la pièce jointe du CVC (la liste de publications), la lettre du doyen de la faculté ou de directeur de la recherche, les lettres de collaborateurs, et enfin les 3 évaluations des répondants sont les sections où les évaluateurs pourraient chercher l'information nécessaire pour évaluer le dossier de publication. Bien qu'il soit conseillé aux évaluateurs qu'ils regardent seulement les informations fournies dans la demande pour évaluer le dossier, des sites tels que Pubmed sont également consultés par certains.

Pour plus d'informations sur les programmes ouverts et examen réformes...

Publication d'un livre vedette

Par Valéry Ridde, Professeur agrégé, Département de médecine sociale et préventive, École de santé publique de l'Université de Montréal

Une politique de santé et ses contradictions. La gratuité des soins au Burkina Faso, au Mali, et au Niger

L'analyse des politiques publiques en Afrique et la science de la mise en oeuvre (implementation science) sont encore embryonnaires. Cet ouvrage propose une étude empirique approfondie de la mise en forme et de la mise en oeuvre d'une politique publique de santé, dans trois pays sahéliens francophones (Burkina Faso, Mali, Niger). Il est aussi pionnier par sa combinaison de méthodes qualitatives (enquêtes de terrain intensives) et quantitatives, et par son comparatisme de proximité, qui associe études de cas, analyses des pratiques et descriptions des représentations des acteurs.

Le programme de recherche dont il est question dans cet ouvrage a été mené par le Laboratoire d'Études et de Recherches sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local (LASDEL) du Niger et l'Ecole de Santé Publique de l'Université de Montréal au Canada. Il a été cofinancé par le CRDI et l'AFD, avec une contribution des IRSC pour la publication de l'ouvrage et le soutien salarial à V. Ridde, récent titulaire d'une Chaire de recherche en santé appliquée (santé mondiale) 2014-2019.

Source de la bande dessinée

Date de modification :