Trouver la pièce manquante dans le puzzle de l'asthme

L'épigénétique pourrait dévoiler les liens entre les facteurs environnementaux et génétiques de l'asthme, et fournir des indices en vue de traitements préventifs

19 août 2015

Le Canada vient au sixième rang dans le monde pour la prévalence de l'asthme chez les jeunes adolescents. Pourquoi certains enfants sont-ils atteints d'asthme, et pas d'autres? La question est cruciale, mais il n'y a pas de réponse claire.

Dans les vingt dernières années, une recherche entreprise par la Dre Denise Daley, professeure agrégée au Département de médecine (Centre d'innovation sur les poumons et le cœur) de l'Université de la Colombie-Britannique et à l'Hôpital St. Paul,  a permis de démontrer comment les gènes d'une personne influent sur le risque qu'elle soit asthmatique.

« L'asthme est une maladie très complexe, affirme la Dre Daley. C'est une combinaison de génétique, d'environnement et d'interactions gènes-environnement. »

La recherche en épigénétique, qui porte sur les facteurs environnementaux et la manière dont ils modifient à long terme l'activité des gènes, devient une avenue essentielle pour comprendre de quelle façon les expériences précoces, au cours de la vie utérine ou de la petite enfance, peuvent influer sur la santé.

« Environ 80 % du risque d'asthme est attribuable à des facteurs génétiques communs », explique la Dre Daley.

Cependant, il n'existe pas de « gène de l'asthme » unique. Il y a des dizaines de gènes en cause dans la maladie, et leur comportement dépend en partie de facteurs environnementaux, comme l'exposition à la fumée du tabac dans l'utérus.

« C'est dans ce sens que l'étude de l'épigénome est potentiellement très importante, parce qu'elle nous renseignera sur la façon dont le génome a réagi aux expositions environnementales et, peut-être, prédisposé l'enfant à l'asthme. »

Le but que vise la Dre Daley est de trouver des façons de prévenir le premier sifflement chez l'enfant.

« Quand l'asthme est diagnostiqué chez un enfant, les voies aériennes ont été remodelées – le mal est fait », soutient  la Dre Daley.

Son projet de recherche actuel, financé en partie par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), explore les liens entre les variantes génétiques liées à l'asthme qui sont connues, l'exposition à la fumée du tabac durant la grossesse ou en bas âge, et les changements épigénétiques qui en découlent.

« Pour la première fois, nous pourrons vraiment évaluer les changements épigénétiques et dire : "Est-ce vraiment le mécanisme en cause dans l'asthme?" »

Selon la Dre Daley, sa recherche devrait contribuer à des programmes de prévention efficaces et abordables au niveau des populations, qui miseraient, par exemple, sur l'utilisation de probiotiques pour stimuler le microbiote intestinal de l'enfant (les bactéries qui colonisent son tube digestif). On sait que des anomalies dans ces bactéries jouent un rôle dans l'asthme, et que des bactéries influent sur l'épigénome humain par la production de vitamine B.

Épigénétique, environnement et santé

Au cours des cinq dernières années, des avancées technologiques ont propulsé l'épigénétique, avec ses promesses, à l'avant-scène de la recherche en santé. Si la séquence de notre ADN est fixée, les caractéristiques épigénétiques sont, quant à elles, modifiables. L'épigénétique met en jeu des molécules, ou marques, qui régulent l'organisation de l'ADN, et les gènes qui sont activés. Par conséquent, la recherche en épigénétique pourrait conduire à de nouvelles thérapies. Des médicaments épigénétiques efficaces sont d'ailleurs déjà utilisés pour traiter le cancer.

Les IRSC développent la capacité de recherche en épigénétique dans le cadre de STAGE (en anglais seulement), le seul programme structuré de formation en épidémiologie génétique et épigénétique au Canada, et du Consortium canadien de recherche en épigénétique, environnement et santé, qui appuie la recherche de pointe sur le rôle des interactions épigénétiques et environnementales dans la santé et la maladie humaines.

Pour plus de renseignements :

Date de modification :