Échanges Meilleurs Cerveaux de 2015

Les échanges Meilleurs Cerveaux se déroulent à huis clos. Par conséquent, la liste des sujets et des présentateurs donnée ci-dessous n'est que partielle. Les renseignements qui suivent sont fournis avec le consentement des parties intéressées.

Pour obtenir de l'information sur l'un ou l'autre des échanges précédents mentionnés ci-dessous, veuillez envoyer un message à l'adresse suivante : kt-ac@cihr-irsc.gc.ca.

Mettre la science et les connaissances en pratique : s'adapter aux effets des changements climatiques sur la santé au Canada

L'échange a été organisé par les IRSC en collaboration avec Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada.

Cet échange a permis aux participants d'en apprendre davantage sur les données de recherche et les pratiques exemplaires liées aux principales stratégies et démarches d'adaptation aux changements climatiques. Plus précisément, des responsables des politiques, des décideurs, des chercheurs et des intervenants clés du Canada et d'autres pays ont discuté des risques pour la santé, actuels et prévus, associés aux changements climatiques au Canada, de moyens d'action pour stimuler le changement et de stratégies pour promouvoir la collaboration plurigouvernementale et multisectorielle en vue d'aborder ce genre de menaces pour la santé.

Conférienciers

  • George Luber, directeur adjoint, Changements climatiques, Division des dangers environnementaux et des effets sur la santé, National Center for Environmental Health
  • Robert Lipton, superviseur de chercheurs, département de la Santé publique de la Californie
  • Jan Semenza, professeur, déterminants environnementaux et climatiques des maladies infectieuses, Centre européen de prévention et de contrôle des maladies

Animatrices

  • Kris Ebi, professeure, Département de santé mondiale, Université de Washington
  • Nancy Edwards, directrice scientifique de l'Institut de la santé publique et des populations des IRSC

Comment faire pour améliorer l'environnement de recherche sur les politiques?

L'échange a été organisé par les IRSC en collaboration avec Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, Emploi et Développement social Canada, Statistique Canada et Santé Canada.

Cet échange a réuni des chercheurs dans le domaine des politiques et des responsables des politiques fédéraux, provinciaux et territoriaux (FPT), des chercheurs universitaires et des experts internationaux pour prendre connaissance des principales données sur l'état actuel de la recherche sur les politiques au Canada, ainsi que des solutions efficaces pour accroitre les retombées de cette recherche et faciliter sa mise en œuvre. L'échange a aussi donné aux intervenants clés l'occasion de discuter des besoins individuels et collectifs, des produits et des résultats souhaités de la recherche sur les politiques, ainsi que de la capacité d'utilisation de cette recherche dans le contexte des politiques.

Conférenciers

  • Patrick Fafard, professeur agrégé, École supérieure d'affaires publiques et internationales, Université d'Ottawa
  • Alan Katz, directeur, Centre manitobain des politiques en matière de santé, Département des sciences de la santé communautaire, Université du Manitoba
  • Chris Andersen, doyen associé à la recherche et professeur, Faculté des études autochtones, Université de l'Alberta
  • Guy Lacroix, professeur, Département d'économique, Université Laval
  • Alice Aiken, directrice scientifique, Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans
  • Mathieu Ouimet, professeur agrégé de sciences politiques, Université Laval et chercheur, Centre de recherche du CHU de Québec
  • Vasanthi Srinivasan, directrice générale fondatrice, unité de soutien de la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) de l'Ontario

Animateur

  • Pierre Lecours, directeur, Perfectionnement du leadership des cadres

Une approche coordonnée pour la surveillance des opioïdes dans les provinces atlantiques

L'échange a été organisé par les IRSC en collaboration avec la Fondation de la recherche en santé de la Nouvelle-Écosse, le ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick, le ministère de la Santé et des Services communautaires de Terre-Neuve-et-Labrador, le ministère de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle‑Écosse et le ministère de la Santé et du Mieux-être de l'Île-du-Prince-Édouard.   

Cet échange avait pour but de permettre à des représentants des quatre provinces atlantiques (Île‑du‑Prince‑Édouard, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador) de tirer profit de données sur les principales approches et stratégies en santé publique (p. ex. politiques, formation, règlementation, surveillance), et ce, afin d'améliorer la santé et de réduire les méfaits du mésusage d'opioïdes. Les participants ont notamment discuté de la faisabilité d'une approche collaborative viable en matière de santé publique pour la surveillance des opioïdes dans les provinces atlantiques, ainsi que des partenariats et des défis et possibilités liés à la création d'une telle approche.

Conférenciers

  • David Juurlink, scientifique principal chevronné, bureau central de l'Institut de recherche en services de santé, Programme de recherche sur les maladies chroniques et la pharmacothérapie et professeur, Centre des sciences de la santé Sunnybrook
  • Beth Sproule, professeure agrégée (statut seulement), directrice de la Division de pratique pharmaceutique et clinicienne-chercheuse, Université de Toronto
  • Fred Brason, directeur général, Project Lazarus (Caroline du Nord, États-Unis)
  • Andrea Furlan, professeure agrégée, Division de physiatrie, Département de médecine, Faculté de médecine, Université de Toronto et membre associée, Institut des sciences médicales, Faculté de médecine, Université de Toronto

Animateur

  • Tony Phillips, directeur scientifique de l'Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies des IRSC

Diagnostic de la maladie de Lyme

En collaboration avec le Centre des maladies infectieuses d'origine alimentaire, environnementale et zoonotique, Direction générale de la prévention et du contrôle des maladies infectieuses, Agence de la santé publique du Canada. Rapport sur le programme d’échanges meilleurs cerveaux – Diagnostic de la maladie de Lyme.

Cet échange Meilleurs Cerveaux était centré sur la question suivante :

Quelle est l'efficacité des tests de diagnostic actuels de la maladie de Lyme (aux différents stades – stade localisé précoce, stades précoce et avancé de la maladie disséminée, et après le traitement), et quelles nouvelles méthodes semblent prometteuses pour mieux diagnostiquer les cas?

Les résultats escomptés de cet échange étaient :

  1. Établissement de la structure d'un programme de recherche pour l'Agence et les intervenants clés s'intéressant à la maladie de Lyme;
  2. Mobilisation importante d'experts et de responsables des politiques pour éclairer l'élaboration future d'un cadre fédéral concernant la maladie de Lyme;
  3. Proposition d'idées, de concepts et de connaissances à développer pour guider la poursuite de l'exploration de la maladie de Lyme par les communautés scientifique et universitaire afin de mieux en comprendre le diagnostic et d'y réagir.

Animé par le Dr Marc Ouellette (directeur scientifique, Institut des maladies infectieuses et immunitaires, Instituts de recherche en santé du Canada) et les présentateurs suivants :

  1. Dr Todd Hatchette, chef, Division de microbiologie, Département de pathologie et de médecine de laboratoire, Autorité sanitaire de la Nouvelle-Écosse, et professeur, Département de pathologie, Université Dalhousie (Préparer le terrain – Diagnostic de la maladie de Lyme – La situation actuelle)
  2. Dr John Aucott, directeur, Centre de recherche sur la maladie de Lyme, Division de rhumatologie, Université Johns Hopkins (Syndrome post-maladie de Lyme et maladie de Lyme chronique)
  3. Mme Sally Mavin, chercheuse clinique, National Lyme Borreliosis Testing Laboratory (Inverness, Écosse) (Création du Service de diagnostic de la maladie de Lyme en Écosse)
  4. Dr Mark Duncan, professeur, École de médecine, Endocrinologie, métabolisme et diabète, University du Colorado (Défis liés au diagnostic de la maladie de Lyme : Leçons apprises en oncologie)

L'EMC a permis à des intervenants clés de différents secteurs, gouvernements et disciplines d'échanger dans le respect leurs connaissances et leurs points de vue uniques sur le diagnostic de la maladie de Lyme dans le cadre d'une réunion à huis clos. La liste des participants à l'EMC comprenait notamment des responsables des politiques du Portefeuille de la santé, des chefs de file canadiens de la recherche et de l'innovation en microbiologie, en immunologie, en infectiologie et en santé publique, des titulaires de chaires de recherche du Canada, des directeurs scientifiques de laboratoires nationaux et de centres de collaboration dans le domaine des maladies infectieuses, des vétérinaires et des cliniciens.

Le Canada comme chef de file dans le développement et la mise en œuvre de la médecine personnalisée/de précision

L'échange a été organisé par les IRSC en collaboration avec le Secrétariat de l'innovation en santé.

L'échange Meilleurs Cerveaux fournira au Groupe consultatif sur l'innovation des soins de santé des données de recherche concernant l'impact actuel et éventuel de la médecine personnalisée sur le système de soins de santé du Canada.

Enrichissement des aliments en vitamine D : des changements à la politique actuelle s'imposent-ils?

L'échange a été organisé par les IRSC et Santé Canada en collaboration avec l'Agence de la santé publique du Canada.

Cet échange a réuni des chercheurs et des décideurs clés qui ont mis en commun les meilleures données scientifiques disponibles et ont discuté de l'incidence qu'elles pourraient avoir sur les décisions stratégiques relatives à l'enrichissement des aliments en vitamine D ainsi que des changements qui devraient être apportés à la politique actuelle sur le sujet à la lumière des données scientifiques actuelles et des buts fixés par Santé Canada en matière de santé publique.

Conférenciers

  • Christine L. Taylor, US Food & Drug Administration (retraitée)
  • Kevin Cashman, professeur, École des sciences de l'alimentation et de la nutrition, Collège universitaire de Cork
  • Stephanie Atkinson, professeure, Département de pédiatrie; membre associée, Département de biochimie et de sciences biomédicales, Faculté des sciences de la santé, Université McMaster
  • Hope Weiler, professeure agrégée et diététiste, École de diététique et de nutrition humaine, Faculté des sciences de l'agriculture et de l'environnement, Université McGill

Animateur

  • Dr Phil Sherman, directeur scientifique, Institut de la nutrition, du métabolisme et du diabète, Instituts de recherche en santé du Canada

Pour une couverture vaccinale optimale au Canada : s'attaquer au problème de la réticence à l'égard de la vaccination

L'échange a été organisé par les IRSC en collaboration avec le Centre de l'immunisation et des maladies respiratoires infectieuses, l'Agence de la santé publique du Canada et Santé Canada.

Cet échange Meilleurs Cerveaux était centré sur ces objectifs :

  • Développer, dans les secteurs traditionnels et non traditionnels, une interprétation commune de la réticence à l'égard de la vaccination, c'est-à-dire de quoi il s'agit, comment/pourquoi cela se manifeste, et quelles sont les influences clés sur les parents réticents;
  • Mieux comprendre les interventions innovatrices et les pratiques exemplaires qui favorisent une évolution positive des comportements, en tenant compte des questions liées à la confiance du public;
  • Mieux faire connaitre l'information scientifique la plus récente aux chercheurs, aux intervenants des secteurs traditionnels et non traditionnels clés et aux décideurs/responsables des politiques, et cerner les possibilités de collaboration continue avec des experts;
  • Réfléchir à des stratégies et à des méthodes que les responsables des politiques d'immunisation pourraient utiliser pour atteindre les taux souhaités de vaccination et d'acceptation de la vaccination au Canada, y compris des politiques publiques axées sur la modification des comportements. 

Conférenciers

  • Ève Dubé, anthropologue et chercheuse principale, maladies infectieuses et immunitaires
  • Kim Corace, professeure adjointe, Médecine et psychologie, Université d'Ottawa, et professeure auxiliaire, Université Carleton; chercheuse-clinicienne, Institut de recherche en santé mentale, Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa
  • Kristen Feemster, professeure adjointe de pédiatrie, École de médecine Perelman, Université de Pennsylvanie et médecin traitant, Division des maladies infectieuses, Hôpital pour enfants de Philadelphie
  • Oliver Bernard, pharmacien

Animateur

  • Ian Graham, professeur, Département d'épidémiologie et de médecine communautaire, Faculté de médecine, Université d'Ottawa, et scientifique principal, Programme d'épidémiologie clinique, Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa
Date de modification :