Lettre ouverte d’Alain Beaudet, président des IRSC, aux chercheurs en santé du Canada

14 avril 2016 – Ottawa (Ontario)

Chers collègues,

J’écris aujourd’hui pour vous réitérer l’engagement des IRSC à promouvoir l’excellence de la recherche en santé au Canada et à faire cause commune avec les acteurs du milieu de la recherche.

Comme vous le savez sans doute, dans son budget de 2016, le nouveau gouvernement fédéral a annoncé qu’il accorderait aux IRSC des fonds additionnels de 30 millions de dollars par année. Il manifeste ainsi clairement sa ferme intention de soutenir la recherche en santé, et plus précisément la recherche libre, y compris en sciences fondamentales.

Ce nouvel investissement sera entièrement consacré aux concours actuel et futurs du volet Projet dans le nouveau programme de recherche libre, en privilégiant les chercheurs en début de carrière.

Nombre d’entre vous ont exprimé des préoccupations au sujet du premier concours du volet Projet, qui s’inscrit dans la transition vers le nouveau mode de financement de la recherche libre lancé par les IRSC. Comme vous le savez, les changements en cours ont pour but de permettre aux IRSC de mieux assurer l’excellence dans toutes les sphères de la recherche en santé, de diminuer le fardeau administratif des chercheurs, et d’améliorer la qualité, l’équité et la transparence du processus d’évaluation par les pairs.

« Ce nouvel investissement sera entièrement consacré aux concours actuel et futurs du volet Projet dans le nouveau programme de recherche libre, en privilégiant les chercheurs en début de carrière. »

Je comprends très bien vos inquiétudes et j’ai pris les mesures nécessaires pour veiller à la bonne marche et à la viabilité du programme en corrigeant le tir au besoin.

Ainsi, nous ferons systématiquement appel à des scientifiques pour la sélection des évaluateurs. De plus, des mécanismes seront mis en place pour assurer qu’il y ait discussion en ligne arbitrée par le président, en cas d’écarts importants dans les classements en pourcentage accordés par les différents évaluateurs.

Les chercheurs ayant agi comme présidents virtuels pour la discussion en ligne prendront également part aux rencontres en comité face à face, pour assurer la continuité entre les deux étapes d’évaluation.

Enfin, je tiens à rassurer le milieu de la recherche que contrairement aux rumeurs qui circulent, le second concours du volet Projet aura bien lieu à l’automne 2016 tel que prévu.

Ceci étant dit, nos disponibilités financières restent un défi, puisque notre enveloppe budgétaire n’a pas augmenté au rythme de l’augmentation de la demande. Le concours actuel du volet Projet s’inscrit donc dans un contexte de forte concurrence. Toutefois, conformément à l’engagement que nous avons pris avant la mise en œuvre de la réforme, le nombre total de chercheurs principaux financés dans le cadre des concours ouverts ne diminuera pas.

« Bon nombre d’entre vous nous ont déjà fait part de leurs judicieux conseils pour améliorer nos façons de faire, et je vous en remercie. »

Je suis pleinement conscient que la période de transition actuelle est source d’inquiétude et d’incertitude pour de nombreux scientifiques. L’ancien système était bien compris; ses résultats étaient donc prévisibles. Le nouveau système, encore à l’essai, suscite certaines préoccupations puisque nous n’en connaissons pas encore toutes les facettes.

Je peux vous assurer que les IRSC sont très sensibles à vos préoccupations et qu’ils sont à votre écoute. Bon nombre d’entre vous nous ont déjà fait part de leurs judicieux conseils pour améliorer nos façons de faire, et je vous en remercie.

Nous avons déjà apporté plusieurs changements à nos processus en réponse à votre rétroaction, et nous avons l’intention de continuer à le faire. Avec le temps, nous souhaitons adopter de nouvelles façons de communiquer et de travailler avec vous, en misant sur la clarté et la transparence.

Cette lettre ouverte se veut un premier pas dans cette direction.

Alain Beaudet, M.D., Ph.D.
Président des Instituts de recherche en santé du Canada,

Date de modification :