Les IRSC annoncent les présidents des nouveaux conseils consultatifs des instituts

Les IRSC ont annoncé aujourd’hui la nomination des présidents de leurs cinq nouveaux conseils consultatifs des instituts (CCI). Le processus ayant mené à la nomination de ces cinq présidents par le conseil d’administration a commencé par un appel public de candidatures lancé sur le site Web des IRSC au début de décembre 2015. Le Comité de mise en candidature et de gouvernance a suivi un processus de recrutement transparent, juste et fondé sur le mérite pour évaluer les profils des 453 postulants afin de trouver des personnes qui incarnent les plus hautes normes d’excellence dans les domaines des sciences biomédicales, de la recherche clinique, des politiques et des services de santé, et de la santé publique et des populations, et qui possèdent l’expérience et le leadership nécessaires pour présider ces nouveaux organes consultatifs.

Les nouveaux présidents sont :

Les présidents fourniront des avis indépendants, spécialisés et pertinents aux 13 instituts des IRSC, individuellement et collectivement.

« Ces nominations permettront de favoriser un esprit de collaboration et des pratiques fondées sur des données probantes dans les instituts. En ayant accès à une expertise étendue, les instituts seront bien placées pour saisir les possibilités et les défis transversaux d’importance, aujourd’hui et demain, pour le Canada », a dit le président des IRSC, le Dr Alain Beaudet. « J’ai très hâte de travailler avec ces cinq personnes de talent. »

Les présidents joueront un rôle clé dans le fonctionnement des CCI en veillant entre autres à ce que les membres soient en mesure de fournir les meilleurs conseils possible aux instituts et de travailler avec les IRSC au recrutement des nouveaux membres.

Les présidents des CCI sont nommés par le conseil d’administration des IRSC. Leur mandat initial sera de trois ans, et pourra être renouvelé pour trois ans de plus.

Au cours des prochaines semaines, les présidents participeront activement à la sélection des membres de leur CCI. Ils veilleront en particulier à en assurer la diversité du point de vue de la langue, de la démographie, de la géographie, du stade de la carrière et de l’expertise. Un siège à chacun des CCI sera réservé à un membre de la communauté autochtone, de même qu’à un spécialiste de l’éthique.

Liens connexes

Date de modification :