Les IRSC saluent le président sortant du Comité de surveillance des cellules souches

(2017-01-15)

Les IRSC aimeraient remercier le président sortant du Comité de surveillance des cellules souches (CSCS), le Dr Jay Baltz, pour ses sept années de service exceptionnel. Le Dr Baltz, qui a été recruté comme membre en 2010, dirigeait le comité depuis janvier 2013.

Beaucoup de choses ont changé depuis que les IRSC ont annoncé leurs Lignes directrices en matière de recherche sur les cellules souches pluripotentes humaines en mars 2002. À cette époque, les directives étaient rares – au Canada comme à l'étranger – sur la conduite responsable de la recherche sur les cellules souches. En 2003, soit après la parution des Lignes directrices, le CSCS a été mis sur pied pour veiller à ce que les demandes de recherche soient conformes à ces nouvelles normes, et à ce que les Lignes directrices elles-mêmes demeurent pertinentes dans ce champ scientifique en rapide évolution.

Depuis la création des lignes directrices canadiennes, nombre d'autres pays et organisations de recherche ont adopté des directives pour la communauté de recherche sur les cellules souches. De plus, la découverte des cellules souches pluripotentes humaines induites a influencé la façon dont les scientifiques partout dans le monde étudient les cellules souches. Bien que l'utilisation des cellules souches embryonnaires humaines soit encore considérée comme la norme dans la recherche sur la pluripotence et la différenciation, le débat s'est également recentré autour de l'utilisation clinique de ces cellules souches. Le Dr Baltz a injecté ses précieuses perspectives dans le débat en cours et encouragé cette importante conversation au niveau national.

Au fil des ans, le CSCS a constamment revu ses processus afin d'être en mesure de mieux répondre aux besoins. Sous la direction du Dr Baltz, le comité s'est réuni souvent et a évalué efficacement les demandes, sans sacrifier pour autant la qualité de sa fonction d'examen. En examinant les demandes, en améliorant les politiques et en aidant les chercheurs relativement à leurs demandes, le CSCS rassure tant la communauté scientifique que le public quant à la conformité de la recherche canadienne sur les cellules souches aux plus hautes normes d'éthique.

Comme président du CSCS, le Dr Baltz a aussi joué un important rôle dans l'intégration, en décembre 2014, des Lignes directrices en matière de recherche sur les cellules souches pluripotentes humaines dans l'Énoncé de politique des trois Conseils : Éthique de la recherche avec des êtres humains (l'EPTC 2), en partageant les expériences du CSCS et en se joignant à titre de membre d'office au Groupe consultatif interagences en éthique de la recherche.

Au moment d'exprimer notre gratitude au Dr Baltz pour son dévouement, nous voulons aussi souhaiter la bienvenue au Dr Bernard Thébaud, qui est entré en fonction comme président du CSCS le 1er janvier 2017. Le Dr Thébaud, qui est néonatologiste au Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario et chercheur principal à l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa, est un des plus éminents chercheurs du Canada à se consacrer à la mise au point de traitements à base de cellules pour les maladies pulmonaires. L'expertise du Dr Thébaud dans ce domaine sera précieuse pour le CSCS, qui est impatient de profiter de ses connaissances et de ses perspectives.

Présidents antérieurs :

  • Michael Enzle (2003-2007)
  • Sylvie Langlois (par intérim, 2006-2007)
  • John Williams (2007-2012)
  • Jay Baltz (2013-2016)
Date de modification :