Dernières nouvelles au sujet des concours de subventions Projet et Fondation

19 janvier 2017

Le Dr Jeff Latimer répond aux questions du milieu de la recherche sur les concours de subventions Projet et Fondation

Le Dr Jeff Latimer, vice-président associé des IRSC, répond à des questions sur la qualité de l’évaluation par les pairs, l’engagement des chercheurs en début de carrière, l’échéancier des concours et les préjugés sexistes.

Des précisions sur le concours de subventions Projet et le concours de subventions Fondation sont fournies dans le site Web des IRSC.

Transcript

Jeff Latimer : Bonjour. Je suis Jeff Latimer, vice-président associé au fonctionnement des programmes aux IRSC.

Comme vous le savez, les concours de subventions Projet et Fondation sont en cours. Nous aimerions prendre le temps de répondre à quelques questions qui nous ont récemment été envoyées.

Question 1 : Comment les IRSC veilleront-ils à ce que la qualité de l’évaluation par les pairs réponde aux normes élevées du concours de subventions Projet?

Les IRSC vont assurer la qualité du processus d’évaluation par les pairs par quatre moyens clés. Premièrement, nous avons apporté d’importantes améliorations au processus de jumelage qui nous permet de choisir les évaluateurs les mieux placés pour les demandes que nous recevons.

Deuxièmement, nous demandons à chacun de nos présidents de concours de regarder chaque appariement pour confirmer que les évaluateurs choisis sont les mieux placés pour évaluer les demandes qui leur sont assignées. Nous sommes en plein cœur de ce processus actuellement et les présidents de concours font un travail remarquable pour améliorer les assignations des évaluateurs.

La troisième mesure que nous prenons, c’est l’examen des évaluations par les présidents de concours et les agents scientifiques. Chaque évaluation est ainsi lue par un scientifique qui indiquera aux IRSC si, selon lui, elle répond aux normes de qualité.

Même si toutes ces choses sont faites, il est possible que des évaluateurs se retirent, qu’ils ne puissent pas terminer leurs évaluations à temps ou que la qualité de leurs évaluations ne soit pas à la hauteur des attentes.

Une quatrième stratégie permet d’atténuer les conséquences en pareil cas. Les présidents de concours et les agents scientifiques, en partenariat avec les IRSC, ont la possibilité de faire passer n’importe quelle demande de la première étape à l’étape finale de l’évaluation, soit les discussions en personne.

Nous croyons que ces quatre stratégies d’atténuation accroîtront grandement la qualité de l’évaluation par les pairs au prochain concours de subventions Projet.

Question 2 : Quelles mesures les IRSC prendront-ils pour s’assurer que les chercheurs en début de carrière acquièrent l’expérience nécessaire pour être admissibles à participer à l’évaluation par les pairs des prochains concours?

Pour garantir que les chercheurs en début de carrière ont les compétences et l’expérience leur permettant de devenir évaluateurs pour les IRSC, nous allons créer un nouveau programme qui comprendra trois éléments clés.

D’abord et avant tout, si vous désirez être évaluateur pour les IRSC, vous devez répondre à des critères stricts. Ces critères sont que vous devez avoir été détenteur d’une subvention des IRSC ou d’une subvention équivalente. Et vous devez aussi avoir fait des évaluations par le passé. Mais comment un chercheur en début de carrière devient il admissible à faire des évaluations?

Premièrement, chaque président et agent scientifique, nous l’espérons, s’adjoindra comme partenaire un chercheur en début de carrière. Ce dernier aidera le président et les agents scientifiques à examiner la qualité des évaluations. Ce sera vraiment important pour les chercheurs en début de carrière de lire chacune de ces évaluations et de travailler avec un président et un agent scientifique faisant fonction de mentor.

Deuxièmement, nous inviterons ces chercheurs en début de carrière à assister à la réunion en personne avec leur président et leurs agents scientifiques. Ils pourront ainsi observer le processus d’évaluation de la première étape jusqu’aux discussions en personne à l’étape finale.

Enfin, par l’entremise de notre collège des évaluateurs, nous mettons sur pied un programme de mentorat structuré qui, je pense, aidera vraiment les chercheurs en début de carrière à faire des évaluations de haute qualité.

Question 3 : Y aura-t-il deux concours de subventions Projet en 2017?

Il y aura deux concours de subventions Projet par année civile, y compris en 2017, ce qui signifie qu’il y aura également deux dates limites de présentation des demandes par année. Aux IRSC, la discussion a tendance à porter sur les dates de début du financement. Pour clarifier, il y en aura deux par année civile aussi.

Nous en sommes actuellement au milieu du concours de l’automne 2016, dont les résultats seront dévoilés le 15 mai 2017. La date de début du financement sera le 1er avril. Nous pouvons donc antidater ces subventions un peu.

Nous avons récemment dévoilé les dates pour le prochain concours. Comme vous le verrez, il commencera tout de suite après le concours actuel. La date limite de présentation des demandes sera le 13 juin et les avis de décision seront envoyés en novembre, mais le financement commencera le 1er octobre.

Il y aura une deuxième échéance pour les demandes de subvention Projet en 2017. Nous vous communiquerons cette date longtemps à l’avance comme dans l’autre.

Idéalement donc, nous aimerions avoir un concours au printemps, et un autre à l’automne. Toutefois, après avoir rencontré des membres de la communauté scientifique cet été, il nous a fallu apporter un certain nombre de changements à notre façon de fonctionner, comme vous n’êtes pas sans savoir, et nous avons eu besoin de quelques mois de plus pour lancer le deuxième concours de subventions Projet. Cela change le rythme des choses un peu, donc nous n’avons pas encore atteint un point où nous suivons un cycle de dates et d’échéances qui soit stable et prévisible. Bien que nous travaillions en ce sens, nous ne voulons pas mettre en péril la qualité du processus d’évaluation. Nous nous assurons d’avoir assez de temps pour mener chaque concours adéquatement.

Nous espérons pouvoir maintenir le cap et tenir les concours de 2018 au printemps et à l’automne. Nous ferons le point sur les dates et les échéanciers lorsque nous nous approcherons de ces concours.

Question 4 : Comment les IRSC s’attaquent-ils au problème des biais dans le concours de subventions Fondation?

Afin de réduire les biais dans nos concours de subventions Fondation, les IRSC ont rendu obligatoire une formation sur les préjugés inconscients pour tous les évaluateurs et établi un processus pour s’assurer que le nombre convenable de femmes passe à l’étape suivante du concours.

Il faut se rappeler qu’au concours de subventions Fondation, il y a trois étapes. À l’étape 1, nous évaluons le leadership et la qualité de la personne, et pas nécessairement la qualité de ses idées. Or, à cette étape, nous avons constaté que les femmes n’ont pas nécessairement fait aussi belle figure que nous l’aurions espéré.

Lorsque nous examinons les données à l’étape 2, nous voyons que les candidates s’en tirent très bien et qu’il n’y a pas de différence dans le taux de réussite des femmes et des hommes. Qu’est-ce qui explique ces résultats? C’est qu’à l’étape 2, nous évaluons la science, et non le leadership ou la qualité de la personne. Il importe de le souligner : les femmes excellent en recherche et obtiennent de bons résultats dans l’évaluation du mérite de leurs propositions de recherche. Les préjugés se glissent dans l’évaluation lorsque vient le temps d’étudier le leadership et la qualité des candidats.

Par conséquent, à l’étape 1, nous nous inquiétons que la proportion de femmes qui avance à la prochaine étape ne sont pas au niveau attendu. Si cette formation sur les préjugés inconscients n’est pas efficace, nous nous assurerons que la proportion de candidates qui passe à l’étape 2 correspond à la proportion de candidates au concours. Cela signifie que si 30 % des demandes sont présentées par des femmes, nous nous attendrions à ce qu’environ 30 % des demandes qui passent de l’étape 1 à l’étape 2 proviennent de directrices de programme.

Assurance qualité des évaluations

Dans la foulée des efforts déployés par les IRSC afin d’assurer la qualité de l’évaluation par les pairs pour le concours de subventions Projet de l’automne 2016, les présidents et agents scientifiques (AS) dirigeront un exercice d’assurance qualité des évaluations à l’étape 1 du processus d’évaluation par les pairs. Dans le cadre de cet exercice, les présidents et les AS passeront en revue chaque évaluation soumise pour chaque demande à l’étape 1 et vérifieront la pertinence et la robustesse de chaque évaluation, qui sont deux indicateurs clés précisés par les présidents du collège des évaluateurs. D’autres détails seront fournis aux évaluateurs à ce sujet; il importe toutefois de préciser que ce n’est pas la validité des opinions scientifiques exprimées qui feront l’objet d’une vérification. (Des discussions sur ces opinions auront lieu durant les réunions en personne à l’étape 2.)

Il convient par ailleurs de noter que si un président de concours ou un AS conclut que l’évaluation est inappropriée, inadéquate et influe sur le classement, la demande visée pourrait alors passer à l’étape de la réunion en personne (étape 2).

Chercheurs en début de carrière

Les IRSC offrent aux chercheurs en début de carrière (CDC) l’occasion d’observer le processus d’évaluation par les pairs pour le concours de subventions Projet de l’automne 2016. En plus d’agir comme observateurs à la réunion en personne à l’étape 2 de l’évaluation, les CDC admissibles assisteront les présidents de concours durant l’exercice d’assurance qualité des évaluations à l’étape 1.

De plus amples renseignements sur cette possibilité et la façon de présenter une demande sont maintenant disponibles.

Pour en savoir plus sur le processus d’évaluation, consultez le Guide d’évaluation par les pairs - Projet.

Date de modification :