Points saillants de la réunion du comité permanent de l’éthique (CPE) des 2 et 3 mars 2017

Questions abordées par le CPE

  • Recommandations finales du groupe de travail sur l’accréditation du Centre canadien de coordination des essais cliniques (CCCEC) et réponse commune du comité de direction du CCCEC
    Le CPE appuie les recommandations finales du groupe de travail, mais il est déçu devant le manque de progrès depuis de nombreuses années dans l’amélioration de l’efficacité de la recherche multicentrique soumise aux CER qui a réduit la compétitivité internationale du Canada. 
  • Technologies de rupture (TR) et recherche à double usage préoccupante (RDUP)
    Un sous-comité du CPE sera mis en place pour élaborer une vraie orientation en matière d’éthique pour les chercheurs sur les TR et la RDUP.
  • Recherche sur le forçage génétique
    Le CPE demande qu’on lui présente une mise à jour lors de la prochaine réunion sur les discussions des organismes de financement internationaux à propos du forçage génétique, la recherche financée au Canada dans ce domaine et les mécanismes en place pour stimuler des discussions au Canada à ce sujet.
  • Considérations éthiques liées à l’engagement des patients
    Le CPE est informé de l’état d’avancement du projet des IRSC sur les considérations éthiques liées à l’engagement des patients dans la recherche et donne une rétroaction positive sur la structure de rôles proposée pour l’orientation en matière d’éthique.

Mise en œuvre du Plan d’action en éthique

  • Communication et engagement
    Le CPE discute des plans pour une séance de discussion avec les IRSC lors de la conférence annuelle de la Société canadienne de bioéthique de mai 2017 afin de présenter une mise à jour sur les activités récentes. Le CPE parle également des plans pour un café scientifique sur la santé personnalisée ou la médecine de précision en collaboration avec des responsables stratégiques compétents.

Composition du comité

  • La présidence du CPE proposera au conseil d’administration qu’on augmente le nombre de spécialistes canadiens de l’éthique du CPE, en passant de trois à quatre personnes, et qu’on ajoute un membre qui représente les communautés autochtones.
  • La vice-présidente du CPE, Dre Lisa Schwartz, quittera le comité en juin 2017. La Dre Judy Illes, spécialiste canadienne de l’éthique, deviendra la nouvelle vice-présidente du CPE à partir de juillet 2017.
Date de modification :