Faites connaissance avec l'étudiante « la plus géniale » du Canada

Prerana Keerthi nous fait part de son expérience de gagnante du concours national Brain Bee

Hamilton (Ontario) le 28 mai 2016 – Prerana Keerthi, Gagnante du concours canadien Brain Bee des IRSC

Le 27 mai dernier, 15 étudiants du secondaire exceptionnellement doués venus de partout au Canada ont été soumis à diverses épreuves visant à tester leurs connaissances des neurosciences et du cerveau dans le cadre du concours canadien Brain Bee des IRSC.

La gagnante, Prerana Keerthi, de Toronto (Ontario), représentera le Canada à l'édition 2017 du concours international Brain Bee, à Washington DC. Cette étudiante de 11 année de l’école Woodlands Secondary School affrontera les gagnants de jusqu'à 30 autres pays.

1. Comment se sent-on quand on vient de gagner l’édition 2017 du concours canadien Brain Bee des IRSC?

J’ai été un peu surprise, car tous les autres participants étaient extrêmement bien préparés, et la compétition était vive. J’étais surtout contente d’avoir gagné et d’avoir été récompensée pour mes efforts.

2. Qu’est-ce qui t’a incitée à participer au concours?

J’ai participé au concours régional Brain Bee à Toronto l’an dernier, après en avoir entendu parler au club de biologie de mon école. Comme je m’en suis bien tirée, j’ai voulu m’inscrire à nouveau cette année.

3. Comment t’es-tu préparée au concours?

J’ai essayé de mémoriser la matière en relisant constamment la documentation du concours, en l’imprimant, et en surlignant les concepts que je trouvais pertinents. Pour me préparer à la section sur la neuroanatomie, j’ai surtout regardé des images en ligne, mais j’ai aussi eu l’occasion d’assister à la dissection d’un cerveau de brebis à l’Université de Toronto.

4. Quelle a été ta partie préférée du concours canadien?

J’ai préféré la section sur la neuroanatomie, car la chance de voir un vrai cerveau humain n’est certainement pas donnée à tous les élèves. J’ai trouvé intéressant de pouvoir observer une structure cérébrale et de comprendre à quoi elle servait réellement.

5. Que ressens-tu à l’approche du concours international?

Je suis un peu nerveuse, mais surtout emballée! Il me reste encore beaucoup de préparation à faire, mais je suis contente de m’être rendue à cette étape. Je vais simplement faire de mon mieux.

6. Envisagerais-tu une carrière en neurosciences?

Les neurosciences sont le domaine que je vise pour l’avenir. Je veux devenir soit neurologue, soit chercheuse en neurosciences. J’espère pouvoir faire les deux à différents stades de ma carrière.

7. Pourquoi penses‑tu qu’il est important d’étudier les neurosciences?

Les troubles du système nerveux touchent plus d’un milliard de personnes dans le monde, et l’étude des neurosciences nous permet d’être mieux outillés pour les guérir. Par ailleurs, je crois que nous devrions en apprendre plus dans le domaine des neurosciences par simple curiosité. Le cerveau humain est l’un des mystères les plus compliqués, et la structure qui fait de nous des humains. En étudiant le cerveau, nous pouvons aussi en apprendre un peu plus sur nous‑mêmes.

Liens connexes

Date de modification :