Préannonce - Initiative de la SRAP : Récompenser le succès

Dates importantes

  • Date prévue du lancement : Septembre 2017
  • Date limite de présentation des demandes prévue : Novembre 2017
  • Début du financement : Mars 2018

Webinaires d’information

Les webinaires donneront un aperçu du concept et des détails de chacune des phases de l’initiative Récompenser le succès de la SRAP.

  • Initiative de la SRAP : Récompenser le succès : le 5 septembre de 11 h à 12 h. Inscrivez-vous
  • Initiative de la SRAP : Récompenser le succès : le 6 septembre de 14 h à 15 h. Inscrivez-vous

Le webinaire donnera un aperçu du concept et des détails de chacune des phases de l’initiative Récompenser le succès de la SRAP, ainsi que des renseignements sur le processus de demande.

  • Initiative de la SRAP : Récompenser le succès - Possibilité de financement : le 28 septembre de 14 h à 15 h. Inscrivez-vous

Aperçu de Récompenser le succès

Pour changer le paradigme de récompense de la recherche innovante et fructueuse sur la mise en œuvre, les IRSC ont conçu l’initiative de la SRAP intitulée Récompenser le succès, qui incitera les équipes de recherche multidisciplinaires et leurs partenaires à améliorer les soins fondés sur la valeur, de même que la durabilité du système de santé et les résultats sur la santé. Les équipes concevront, mettront en œuvre et évalueront des interventions dans les organisations de soins de santé dont le but est de réaliser des économies dans les soins de santé ou d’améliorer l’efficience du système de santé.

Cette initiative de la SRAP est un modèle de financement expérimental mis à l’essai dans cinq provinces : la Colombie-Britannique, l’Alberta, le Manitoba, la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador. Elle ressemble à d’autres modèles de financement qui ont été élaborés pour favoriser l’innovation et l’impact, comme le partage des risques, les fonds d’impact social et les prix à l’innovation. Le principe de base est que des équipes de patients, d’organisations de soins de santé, de cliniciens et de chercheurs trouvent des solutions potentielles à des problèmes et des priorités déterminés en soins de santé. Ces solutions rehausseront l’expérience des patients et des soignants tout en ayant aussi pour avantage :

  • de diminuer les soins de santé de faible valeur (p. ex. tests diagnostiques ou médicaments inutiles);
  • d’éliminer les inefficiences dans les soins de santé (p. ex. listes d’attente);
  • de réduire la morbidité évitable (p. ex. AVC).

Les équipes s’associeront à des payeurs de services de santé (ministères de la Santé, autorités régionales de la santé, assureurs, hôpitaux, etc.) ou à des organismes caritatifs et philanthropiques qui reconnaissent les défis constatés et acceptent de payer pour améliorer les résultats, obtenir des gains d’efficience ou diminuer les services de faible valeur sur la base d’économies réelles (p. ex. coût réduit des médicaments) ou mesurées, mais pas facilement récupérables (p. ex. réduction des hospitalisations). Les équipes et leurs payeurs travailleront ensemble pour déterminer les résultats, les paramètres à mesurer ainsi que la valeur de la récompense et son mécanisme. Si les résultats ayant fait l’objet d’une entente préalable sont obtenus, le payeur redistribuera une portion des économies à l’équipe de recherche multidisciplinaire ou vers un fonds d’innovation, selon l’accord conclu.

Conception de Récompenser le succès

Cette initiative comprend plusieurs phases pour rendre possible l’application de solutions imaginatives à des défis provinciaux : des idées seront générées en collaboration avec les payeurs du système de santé, et celles qui sont pertinentes seront proposées à un comité d’évaluation par les pairs. Les équipes retenues auront la possibilité de développer les idées prometteuses. La faisabilité de solutions potentielles sera enfin vérifiée, et celles‑ci seront adaptées. Les équipes tireront parti de plans d’essai clinique novateur (ECN) pour monter des interventions complexes qui leur permettront de voir rapidement si elles font fausse route pour recommencer et améliorer leur probabilité de succès. L’utilisation d’un plan d’ECN permettra aussi d’attribuer sans ambiguïté l’effet de l’intervention ou des interventions pour améliorer la valeur et l’efficience dans les soins de santé.

Phase 1 : Résumés d’idée et bourses de voyage (lettre d’intention)

Le résumé d’idée offre aux candidats la possibilité de proposer leur idée pour améliorer les soins basés sur la valeur ou étudier de nouvelles façons de mettre à l’échelle et de disséminer des innovations mises en œuvre avec succès qui optimisent la valeur. Les idées doivent correspondre à une ou plusieurs des priorités d’une province participante, ou à un défi de taille que le candidat a mis en évidence et qu’il croit important. Tous les résumés d’idée doivent présenter l’équipe multisectorielle (chercheur, clinicien, patient et organisation de soins de santé), ainsi que l’organisme payeur qui travaillera ensemble pour élaborer et mettre en œuvre l’idée au sein de l’organisation de soins de santé. Les auteurs des quatre meilleurs résumés d’idée par province participante seront invités à venir présenter leur idée à l’idéathon. Des bourses de voyage seront offertes pour défrayer de leurs frais de voyage et d’hébergement les personnes invitées à l’idéathon.

Phase 2 : Idéathon et subventions pour l’élaboration d’une analyse de rentabilité (demande détaillée)

L’idéathon est une rencontre nationale de deux jours qui aura lieu sous les auspices des IRSC en février 2018 et à laquelle assisteront tous les auteurs des résumés d’idée retenus. Trois personnes (c.-à-d. deux membres de l’équipe de recherche multidisciplinaire et un de l’organisme payeur) représenteront chaque équipe pour proposer l’idée au comité d’évaluation. Aucune autre demande écrite n’est requise. Les deux propositions les mieux classées dans chaque province participante recevront une subvention pour l’élaboration d’une analyse de rentabilité. Cette subvention sera utilisée pour ce qui suit.

  • Vérifier la faisabilité et adapter l’idée d’intervention ainsi que l’approche de mise en œuvre pour optimiser la probabilité d’exécution réussie dans un milieu de soins de santé
  • Aligner les partenariats
  • Affiner les cibles choisies
  • Définir tous les résultats et paramètres à mesurer
  • Déterminer la valeur de la récompense et le moment propice
  • Travailler avec le ou les payeurs pour déterminer le mécanisme de récompense
  • Établir des contrats et des accords
  • Établir un partenaire d’évaluation ou d’audit indépendant

Atelier de renforcement : Durant l’étape d’élaboration de l’analyse de rentabilité, un atelier de renforcement sera également organisé sur les essais adaptatifs d’interventions complexes et les cadres financiers et juridiques qui peuvent être utilisés dans un modèle financier de récompense du succès. Toutes les équipes qui reçoivent une subvention pour l’élaboration d’une analyse de rentabilité devront envoyer deux représentants à cet atelier. Les fonds de la subvention pourront être utilisés pour les frais de voyage et d’hébergement à engager pour assister à l’atelier.

Phase 3 : Subvention d’équipe pour ECN Récompenser le succès

Seuls les projets financés dans le cadre de l’idéathon en vue de l’élaboration d’une analyse de rentabilité seront considérés en vue de la phase de la subvention d’équipe pour ECN Récompenser le succès. Les subventions d’équipe pluriannuelles pour ECN Récompenser le succès seront axées sur la mise en œuvre et l’évaluation de programmes ou d’interventions pour améliorer la valeur dans un milieu de soins de santé. Les résultats – voulus et non voulus – et les économies seront mesurés et vérifiés par un processus d’audit externe. Si les résultats convenus sont atteints, le payeur remboursera la somme convenue à l’équipe de recherche, ou la versera à un fonds d’innovation, selon les conditions prévues de la subvention d’élaboration d’une analyse de rentabilité. La contribution des IRSC sera de 12 M$ sur une période de quatre ans, et un financement de contrepartie égal sera obtenu de sources non fédérales. Avec ce budget, au moins cinq équipes pourront être financées, et chaque province participante aura un projet financé, pourvu que le seuil d’excellence ouvrant droit au financement soit atteint.

Financement de Récompenser le succès

  • La somme totale disponible pour les phases 1 et 2 de la possibilité de financement est de 1 050 000 $.
  • Phase 1 – Résumé d’idée : la somme totale disponible pour cette phase de l’initiative est de 50 000 $, suffisamment pour financer environ 20 bourses de voyage, jusqu’à quatre par province. La valeur maximale d’une bourse de voyage est de 2 500 $.
  • Phase 2 – Idéathon : la somme totale disponible pour cette phase de l’initiative est de 1 000 000 $, suffisamment pour financer environ 10 subventions, jusqu’à 2 par province, pour une période d’un an. La valeur maximale d’une subvention est de 100 000 $.
  • Les fonds de contrepartie de partenaires non fédéraux NE sont PAS requis pour les phases 1 et 2 de l’initiative.

Priorités provinciales de Récompenser le succès

Alberta

  1. Dépendances et santé mentale
  2. Soins à domicile et communautaires, y compris dans les communautés rurales, isolées et autochtones
  3. Gestion de l’information en santé
  4. Personnel de la santé

Colombie-Britannique

  1. Soins de première ligne et communautaires coordonnés :
    • soins médicaux complexes ou services de soutien pour les patients fragiles (y compris les personnes atteintes de démence)
    • troubles de santé mentale complexes ou abus de substances
  2. Accès amélioré aux services chirurgicaux (services périopératoires)
  3. Prise en compte de l’accessibilité des services dans les communautés rurales, isolées ou des Premières Nations
  4. Technologies de santé innovantes pour faciliter des soins par équipe, centrés sur le patient et permettre un accès sécurisé aux services de santé et à l’information en matière de santé

Manitoba

  1. Conception d’un système de santé optimal pour soutenir l’efficacité financière et clinique
    • Quels modèles de soins ailleurs ont permis d’améliorer les soins de santé et l’expérience individuelle de soins, de réduire les coûts par habitant et les inégalités? Par exemple, des organismes responsables des soins où un réseau de médecins et d’hôpitaux partage la responsabilité de fournir des soins aux patients ou des modèles provinciaux/localisés.
    • Comment améliorer les transitions entre les hôpitaux et établissements, d’une part, et les soins de santé de première ligne et les services de soutien, d’autre part?
    • La dissémination et la mise à l’échelle des interventions qui favorisent l’amélioration de la santé des populations et la réduction des inégalités en santé. Il pourrait s’agir de mettre à l’échelle les projets fructueux, comme appliquer la recherche en soins des aînés dans les centres d’hébergement.
    • Obtenir la participation des patients et évaluer leur impact comme partenaires dans la refonte du système de santé.  
  2. Gestion du rendement et évaluation économique pour mesurer l’efficience et l’efficacité
    • Explorer des mécanismes de financement et des systèmes de paiement qui répondent aux besoins des patients, réduisent les obstacles à la collaboration et proposent de financer le mélange optimal de prestataires ou d’organisations pour la complexité de soins fournis.
    • Appuyer la création de données et de méthodes aidant à déterminer les programmes d’un rapport coût‑efficacité favorable pour guider les décisions, la planification, l’affectation des ressources, l’évaluation des programmes et la détermination de l’impact. Par exemple, des méthodologies d’évaluation économique comme l’analyse du rapport coût‑efficacité et du rendement de l’investissement, ou le rôle de la surveillance dans tout le continuum.
  3. Revoir les soins communautaires pour soutenir la continuité des soins et réduire l’utilisation du système de santé
    • Déterminer comment optimiser l’intégration et la coordination des services dans tout l’univers des soins de santé de première ligne, en accordant une attention particulière aux populations mal desservies ou structurellement défavorisées, et aux patients dont les besoins sont complexes. Les populations d’intérêt sont entre autres les Autochtones et les personnes âgées, ainsi que les adultes, les nouveau‑nés et les enfants, les nouveaux Canadiens et les personnes vivant dans des communautés rurales et isolées.
    • Créer des outils et des moyens pour aider les Manitobains (et les prestataires de soins de santé) à mieux gérer leur santé, leur bien‑être et leurs traitements. 
  4. Services en santé mentale et dans le domaine des dépendances pour soutenir l’amélioration des résultatsServices en santé mentale et dans le domaine des dépendances pour soutenir l’amélioration des résultats
    • Repenser les services concernant la santé mentale et les dépendances pour faciliter l’accès aux services de santé mentale pour des problèmes allant de légers à modérés dans les établissements de soins de première ligne.
    • Explorer des modèles interprofessionnels qui intègrent les services de santé et les services sociaux avec les soins de santé physique et mentale pour améliorer la coordination dans tout le continuum de services – de la promotion de la santé à la prise en charge, au traitement et aux soins actifs.

Terre-Neuve-et-Labrador

  1. Soins à domicile et soins communautaires
  2. Santé mentale et dépendances
  3. Soins de santé de première ligne
  4. Cybersanté ou gestion de l’information en santé

Saskatchewan

  1. Améliorer le flux des patients dans le système et réduire l’attente aux urgences. La stratégie de soins connectés de la Saskatchewan vise à assurer les soins appropriés (c.-à-d. les bons soins, au bon endroit et au bon moment) dans les établissements de soins actifs et de première ligne; l’accent est mis sur la qualité des transitions entre les soins actifs et les soins communautaires, et le renforcement des soins de première ligne par la création de réseaux de soins de santé de première ligne.
  2. Santé mentale et dépendances – mettre à l’essai des modèles innovants de prévention et d’administration des traitements qui visent à combler les lacunes dans l’accès, l’adaptation culturelle, l’équité et l’efficacité.
  3. Pertinence des soins – viser l’amélioration de la qualité clinique en remettant en question les traitements et les tests inappropriés ou inutiles; accroître l’adoption de pratiques cliniques exemplaires, de lignes directrices et d’aides à la décision fondées sur des données probantes; réduire les écarts cliniques injustifiés; réduire les erreurs médicales et le préjudice causé aux patients du fait de pratiques cliniques en étudiant leur efficacité (p. ex. soins de l’AVC, patients aux besoins complexes présentant une comorbidité).
  4. Nouveaux modèles de mobilisation des médecins – projet pilote pour concevoir, mettre à l’essai et évaluer de façon concertée un modèle visant à examiner ou à développer le leadership des médecins, les relations avec eux, les données les concernant, leurs responsabilités ainsi que leur rémunération (p. ex. appliquer les enseignements du modèle de Kaiser Permanente).

Où puis-je en savoir plus?

Initiative Récompenser le succès

Les questions doivent être adressées à la SRAP, à spor-srap@cihr-irsc.gc.ca

Date de modification :