Le Consortium international de recherche sur les maladies rares se fixe de nouveaux objectifs pour 2017‑2027, avec l’appui des IRSC

Le Consortium international de recherche sur les maladies rares (IRDiRC) (en anglais seulement), fruit d’une collaboration entre les IRSC et Génome Canada, d’autres organismes de financement publics et privés internationaux, des groupes de défense des intérêts des patients et des chercheurs, est heureux d’annoncer trois nouveaux objectifs [ PDF (294 Ko) - lien externe (en anglais seulement) ] visant à améliorer les diagnostics, les soins et les traitements pour les personnes atteintes d’une maladie rare. Ces objectifs seront atteints dans les dix prochaines années en aidant les patients à obtenir le bon diagnostic en l’espace d’un an, en favorisant la découverte de mille nouveaux traitements contre des maladies rares et en mettant au point des méthodes pour évaluer les répercussions des diagnostics et des traitements.

Lorsque l’IRDiRC a été fondé en 2011, les IRSC et Génome Canada ont investi conjointement 25 millions de dollars dans la recherche sur les maladies rares. Cet investissement a aidé l’IRDiRC à mettre au point 200 nouveaux traitements pour des maladies rares et a pratiquement fourni les moyens de diagnostiquer la plupart des maladies rares, et ce, beaucoup plus tôt que prévu dans les deux cas. Voici les principaux projets de recherche dans le domaine financés par les instituts des IRSC, Génome Canada et d’autres partenaires : FORGE Canada et Care4Rare (en anglais seulement), le Réseau des modèles et mécanismes des maladies rares (en anglais seulement), Can-SHARE (en anglais seulement), E-Rare d’ERANet (en anglais seulement) et neufs projets financés dans le cadre du concours de subventions d’équipes émergentes sur les maladies rares des IRSC (2012‑2017).

L’Institut de génétique des IRSC a investi des fonds additionnels dans le domaine des maladies rares dans le cadre du concours 2017 de Génome Canada pour la recherche appliquée à grande échelle en génomique et santé de précision.

Le Dr Paul Lasko, directeur scientifique de l’Institut de génétique des IRSC, a présidé le comité de direction de l’IRDiRC de 2012 à 2015. La Dre Kym Boycott, généticienne-clinicienne financée par les IRSC au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario, préside le comité scientifique sur les diagnostics de l’IRDiRC depuis 2012.

Date de modification :