Le DUDES Club : Soutenir les hommes autochtones, créer un changement durable

Offrir des soins de santé et un sentiment de sécurité aux hommes vivant dans le quartier Downtown Eastside de Vancouver

Les indicateurs sociaux révèlent que les hommes autochtones constituent peut-être un des groupes les plus défavorisés du Canada sur le plan social. La surreprésentation dans le système de justice pénale, les piètres perspectives d’emploi, l’itinérance et la toxicomanie figurent parmi les nombreux écueils que ces hommes doivent affronter au quotidien. 
Bien que la nature et l’étendue des problèmes vécus par les hommes autochtones soient bien décrites, il existe peu de données probantes pour guider les efforts visant à améliorer durablement leur qualité de vie.  

Chercheur financé par les IRSC, le Dr Paul Gross fait partie d’une équipe de recherche à l’Université de la Colombie-Britannique qui exerce un impact réel. Ce groupe multidisciplinaire, qui compte des aînés autochtones, contribue à créer des occasions pour les hommes marginalisés qui souhaitent vivement surmonter les obstacles sociaux tout en ravivant leur identité autochtone.

Le projet « Aboriginal Men’s Narratives: Reclaiming Our Lives »a été conçu pour explorer les expériences et les perceptions des participants afin de déterminer ce qu’ils considèrent comme des progrès significatifs vers la santé et le bien-être. Le projet visait aussi à comprendre les perspectives des fournisseurs de services sur le même sujet, de même que celles de l’ensemble de la communauté autochtone, notamment des aînés et des femmes.

Cofondateur du DUDES Club, le Dr Paul Gross est médecin de famille et professeur clinique adjoint au Département de pratique familiale de l’Université de la Colombie-Britannique. Il travaille à la Société pour la santé autochtone de Vancouver, située sur la rue Hastings Est au centre-ville de Vancouver, depuis 2009.
 

L’objectif consiste à guider la création de programmes de soutien qui offriront aux hommes et aux adolescents autochtones des services adaptés à la culture et qui fourniront aux participants les outils nécessaires pour mieux prendre en main leur santé et leur bien-être et en assumer la responsabilité.

Sensible aux différences entre les cultures des Premières Nations, des Métis et des Inuits, le Dr Gross a mis sur pied des groupes de soutien culturellement compétents qui prônent le recours aux pratiques traditionnelles et à la spiritualité, dans le cadre d’un modèle de bien-être holistique.

Le DUDES Club (pour Downtown Urban Knights Defending Equality and Solidarity) a été cofondé en 2010 par le Dr Gross. Organisé par la Société pour la santé autochtone de Vancouver en collaboration avec la Fondation pour la santé des hommes au Canada, le Club représente un brillant exemple de modèle innovateur de promotion de la santé des hommes autochtones. Ce modèle a été d’une grande utilité pour affirmer les valeurs positives rattachées aux cultures autochtones traditionnelles, en misant sur la guérison collective pour créer une communauté sûre qui garde espoir. Les membres du DUDES Club peuvent obtenir une coupe de cheveux, partager un repas, recevoir de l’information sur la santé et les soins de santé, jouer au bingo et réapprendre les langues et cérémonies autochtones traditionnelles dans un environnement sûr et non menaçant. 

Les données recueillies par le Dr Gross et ses collègues font ressortir le besoin de recourir aux pratiques traditionnelles et à la spiritualité pour renforcer l’identité culturelle, nourrir les relations familiales et promouvoir le bien-être physique, social, affectif, spirituel et culturel des hommes autochtones.

Grâce au soutien continu de la Fondation pour la santé des hommes au Canada et de l’Autorité de la santé des Premières Nations, le modèle du DUDES Club est en voie de s’étendre à l’ensemble du Nord et de la région intérieure de la Colombie-Britannique, ainsi qu’au Yukon. 

Date de modification :