Bulletin de l’ISPS – octobre 2017

Table des matières

Message de la Dre Robyn Tamblyn, directrice scientifique de l'ISPS

J’aimerais accueillir chaleureusement la nouvelle ministre fédérale de la Santé, l’honorable Ginette Petitpas Taylor. J’ai très hâte de travailler avec elle à la réalisation des priorités stratégiques de l’Institut des services et des politiques de la santé, notamment celles qui touchent ses secteurs d’intérêt particulier, comme la santé mentale, la prévention du suicide et la violence envers les femmes. Je tiens à souhaiter à la ministre sortante, l’honorable Jane Philpott, la meilleure des chances dans ses nouvelles fonctions de ministre des Services aux Autochtones.

Le Programme d’appui communautaire des instituts offre plusieurs possibilités de financement cette année, assurez-vous donc d’y jeter un coup d’œil! Durant l’été, on a annoncé les décisions de financement relatives aux nouvelles bourses d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé, composante de base d’une initiative pluriannuelle de modernisation de la formation en trois volets découlant de la Stratégie de modernisation de la formation de l’Alliance de recherche sur les services et les politiques de santé du Canada (ARSPSC) (Canadian Health Services and Policy Research Alliance: Report from the Working Group on Training [ PDF (323 Ko) - lien externe (en anglais seulement) ]). Avec le soutien de plusieurs instituts et directions des IRSC, d’organismes du système de santé et des partenaires du concours, 46 bourses sont actuellement financées aux quatre coins du pays! Ne manquez pas le prochain lancement de cette possibilité de financement, qui comportera un volet réservé aux stagiaires doctoraux et un autre réservé aux boursiers postdoctoraux.

Ce mois-ci le bulletin contient un profil de recherche intéressant, celui de la Dre Naana Afua Jumah, clinicienne-chercheuse en SSCPL intégrée à l’École de médecine du Nord de l’Ontario, dont la recherche est axée sur les consommatrices d’opioïdes enceintes vivant en régions rurales et éloignées.

En septembre, j’ai eu le privilège d’animer un panel d’experts au Forum européen pour les soins primaires (EFPC 2017) à Porto, au Portugal, avec une délégation du Canada et des États-Unis, pour présenter des exemples d’approches novatrices en matière de soins de première ligne intégrés pour les personnes atteintes de plusieurs maladies chroniques. La section Nouvelles et annonces contient d’autres détails sur cette réunion fructueuse.  

Demeurez au fait des activités de l’Institut en consultant le site Web et les bulletins de l’ISPS.

Je vous souhaite à tous un automne formidable!

Sincères salutations,
Robyn Tamblyn

Profil de recherche sur les soins de santé communautaires de première ligne

Faciliter les transitions dans les soins : cheminement thérapeutique intégré compatible avec la culture autochtone pour les femmes enceintes dépendantes des opioïdes dans le nord-ouest de l’Ontario

La Dre Naana Afua Jumah est clinicienne-chercheuse au Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay et à son institut de recherche affilié, ainsi que clinicienne-chercheuse intégrée des IRSC. Son programme de recherche est axé sur l’amélioration de la continuité des soins durant la grossesse et après l’accouchement pour les femmes enceintes autochtones aux prises avec des problèmes de consommation d’opioïdes et vivant dans les communautés rurales et éloignées du Nord.  

En savoir plus.

Possibilités de financement en vedette

Subvention de fonctionnement : ECN de la SRAP – Récompenser le succès

Date limite de présentation des demandes : 21 novembre 2017
Date prévue de l’avis de décision : 21 décembre 2017
Date de début du financement : 1er janvier 2018

L’initiative Récompenser le succès est un modèle de financement expérimental mis à l’essai dans cinq provinces : l’Alberta, la Colombie-Britannique, le Manitoba, la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador. Cette initiative ressemble à d’autres modèles de financement qui ont été élaborés pour favoriser l’innovation et l’impact, comme le partage des risques, les fonds d’impact social et les prix à l’innovation. Le principe de base est que des équipes de patients, d’organisations de soins de santé, de cliniciens et de chercheurs trouvent des solutions potentielles à des problèmes et des priorités déterminés en soins de santé. Ces solutions rehausseront l’expérience des patients et des soignants tout en ayant aussi pour avantage :

  • de limiter les soins de santé de faible valeur (p. ex. tests diagnostiques ou médicaments non nécessaires);
  • d’éliminer les inefficiences dans les soins de santé (p. ex. listes d’attente);
  • de réduire la morbidité évitable (p. ex. AVC).

Objectifs

La possibilité de financement ECN Récompenser le succès devrait permettre :

  1. d’encourager les équipes de recherche multidisciplinaires et leurs partenaires en santé et en innovation à concevoir, à adopter et à évaluer des interventions réalisées dans un organisme de soins de santé ayant pour effet d’améliorer les soins fondés sur la valeur, la viabilité du système de santé et les résultats de santé;
  2. de soutenir les innovations transformatrices dans les façons de faire qui améliorent les résultats de santé et optimisent la valeur des investissements du Canada dans les soins de santé.

Subvention de fonctionnement : projection économique

Date limite de présentation des demandes : 28 novembre 2017
Date prévue de l’avis de décision : 28 février 2018
Date de début du financement : 1er mars 2018

Cette possibilité de financement vise à fournir aux publics concernés des cadres et des outils pouvant soutenir l’analyse économique d’investissements dans la prévention primaire et secondaire, à cerner les défis scientifiques et stratégiques à surmonter pour permettre l’amortissement des coûts de ces investissements à long terme, et à définir les changements requis aux règles comptables pour permettre l’amortissement des coûts des services et des programmes de prévention primaire et secondaire et d’intervention précoce.

Les objectifs de cette possibilité de financement sur les capacités de projection économique consistent à :

  • développer les connaissances sur la projection des coûts de la prévention primaire et secondaire et des services d’intervention précoce en santé;
  • développer les capacités voulues pour faire des projections financières qui permettraient aux ministères de mieux comprendre l’incidence à long terme sur leurs budgets de l’expansion d’interventions de prévention primaire et secondaire fondées sur des données probantes.

Subvention de fonctionnement : Analyse des données secondaires (Analyse des données secondaires – cohorte dynamique)

Date prévue de l’avis de décision : 28 février 2018
Date de début du financement : 1er mars 2018
Financement total disponible : 420 000 $, ce qui devrait permettre d’accorder environ 6 subventions
Valeur des subventions : Le montant maximal par subvention est de 70 000 $ par année, pour une période maximale d‘un an.

Les IRSC et l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) ont fait équipe afin de créer une cohorte dynamique de grands utilisateurs du système de santé présentant des besoins complexes, une sous-population relativement peu nombreuse qui consomme une grande partie des services de santé et compte pour une part importante des coûts de santé. La cohorte a été formée à partir d’ensembles de données internes de l’ICIS dans le but de faciliter la recherche chevauchant les champs de compétences.

Un financement sera accordé pour des projets de recherche interadministration engageant au moins deux régions canadiennes (c.-à-d. des provinces ou des territoires), en se fondant sur les données de la cohorte dynamique pour répondre à des questions de recherche pertinentes, sur le plan des politiques, et touchant les grands utilisateurs du système de santé ayant des besoins complexes. Les projets doivent par ailleurs cadrer avec au moins une des priorités énoncées dans le Plan stratégique 2015-2019 de l’ISPS.

La possibilité de financement « Analyse des données secondaires – cohorte dynamique » devrait permettre :

  • de soutenir la recherche interadministration sur les grands utilisateurs du système de santé ayant des besoins complexes au Canada;
  • de promouvoir l’utilisation des ensembles de données de la cohorte dynamique des IRSC et de l’ICIS;
  • de favoriser l’application efficace des connaissances par des interactions soutenues entre les chercheurs et les utilisateurs finaux de la recherche.

Bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé (stagiaires doctoraux et boursiers postdoctoraux)

Date prévue du lancement : Fin de l’automne 2017
Date limite prévue pour présenter une demande : Début du printemps 2018
Date prévue de l’avis de décision : Été 2018
Date prévue du début du financement : Septembre 2018

Le Programme de bourses d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé (ISS) s’adresse à des stagiaires doctoraux et des boursiers postdoctoraux hautement qualifiés dans le domaine de la recherche sur les services et les politiques de santé (RSPS) ou dans un domaine connexe (santé publique, informatique, économie, sciences infirmières). Il offre une occasion unique de mettre à profit ses recherches et ses talents d’analyse pour tenter de résoudre les graves problèmes auxquels sont confrontés les organismes du système de santé et organisations connexes hors du milieu universitaire traditionnel (p. ex. organismes publics, privés ou sans but lucratif, et organismes de santé autochtone), tout en acquérant de l’expérience et de nouvelles compétences et en établissant des réseaux.

Ce deuxième lancement du Programme de bourses d’apprentissage en matière d’ISS comporte un volet réservé aux stagiaires doctoraux et un autre réservé aux boursiers postdoctoraux.

  • Les stagiaires doctoraux profitent d’une occasion d’apprentissage expérientiel rémunérée d’une durée d’un an, où ils sont intégrés à leur organisme du système de santé partenaire au moins 60 % de leur temps afin de se consacrer à un projet axé sur l’impact et d’intérêt direct pour leur organisme partenaire. Le reste de leur temps (maximum de 40 %), s’il y a lieu, est réservé à la poursuite de leurs études doctorales.
  • Les boursiers postdoctoraux profitent d’une occasion d’apprentissage expérientiel rémunérée d’une durée de deux ans, où ils sont intégrés à leur organisme du système de santé partenaire au moins 70 % de leur temps afin de réaliser un programme d’activités axées sur l’impact. Le reste de leur temps (maximum de 30 %), s’il y a lieu, est réservé à la recherche universitaire postdoctorale.

En résumé, le Programme de bourses d’apprentissage en matière d’ISS fournit aux stagiaires doctoraux et aux boursiers postdoctoraux des occasions d’apprentissage expérientiel novatrices à l’intérieur du système de santé ou d’organismes connexes, où ils consacrent la majorité de leur temps à un programme d’activités contribuant à l’atteinte de l’objectif d’impact de leur organisme et à l’amélioration des résultats du système de santé.

D’autres détails sont à venir cet automne, notamment sur le lancement officiel de la possibilité de financement des bourses d’apprentissage et les dates des webinaires d’information.

Possibilités de financement

Prix Barer-Flood des IRSC pour la recherche sur les politiques et les services de santé

  • Fonds disponibles : 25 000 $ pour un lauréat
  • Durée : Un an
  • Date limite de présentation des candidatures : 1er mai 2018

Le prix Barer-Flood des IRSC pour la recherche sur les politiques et les services de santé récompense un chercheur exceptionnel œuvrant dans le secteur des politiques et services de santé pour ses réalisations professionnelles remarquables et ses travaux prometteurs qui ont profondément influencé la recherche sur les politiques et les services de santé, les politiques ou la prestation de soins.

Le prix est nommé en l’honneur du leadership, de la vision et de l’apport novateur des deux premiers directeurs scientifiques de l’ISPS, Morris Barer (en anglais seulement) et Colleen Flood (en anglais seulement).

Prix du meilleur article de l'année de l'ISPS – 2018

  • Fonds disponibles : 10 000 $ pour un lauréat
  • Durée : Un an
  • Date limite de présentation des candidatures : 23 février 2018

Ce prix vise à reconnaître la valeur des travaux de recherche publiés dans une revue à comité de lecture ayant contribué de façon importante aux progrès réalisés au chapitre des services et des politiques de santé au Canada. L’ISPS étudiera des articles liés à :

  • des travaux de recherche qui ont eu un impact évident ou qui peuvent avoir un impact sur les politiques, les pratiques ou les résultats de santé (p. ex. participation des décideurs, gestion du changement en vue d’améliorer les pratiques);

    Ou

  • des travaux de recherche innovateurs quant à la manière dont la recherche sur les services et les politiques de santé est menée (p. ex. innovation au chapitre de la méthodologie, nouvelles théories ou méthodes d’application des théories, nouvelles façons de résoudre les problèmes existants).

Prix de l’étoile montante de l’ISPS 2018

  • Fonds disponibles : 3 000 $ pour environ trois lauréats
  • Financement par bourse : 1 000 $
  • Durée : Un an
  • Date limite de présentation des candidatures : 23 février 2018

Le Prix de l’étoile montante de l’ISPS est voué à appuyer les étudiants diplômés et les boursiers postdoctoraux et à reconnaître l’excellence en recherche et les initiatives en application des connaissances de ces nouveaux chercheurs sur les services et les politiques de santé en début de carrière. On offre jusqu’à trois prix par année. Les objectifs de ce prix sont de :

  • récompenser des étudiants diplômés (p. ex. : M.D., M.A., M.Sc. et Ph.D.) et des boursiers postdoctoraux pour leur excellence en recherche et leur innovation en application des connaissances (AC) sur les services et les politiques de santé au Canada;
  • reconnaître les contributions à la recherche ou à l’application des connaissances principalement attribuables à des étudiants diplômés et à des boursiers postdoctoraux;
  • promouvoir la carrière de chercheurs dans le domaine des services et des politiques de santé.

Évènements

Forum sur les politiques 2017

les 13 et 14 novembre 2017, à Toronto (Ontario)
La création de systèmes de soins de santé apprenants : comment le Canada peut-il ravir le podium?

L’Institute for Health Policy, Management and Evaluation de l’Université de Toronto, l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal, l’Association canadienne pour la recherche sur les services et les politiques de la santé, la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé et l’Institut des services et des politiques de la santé des IRSC présentent conjointement l’une des plus importantes conférences de l’automne, intitulée La création de systèmes de soins de santé apprenants : comment le Canada peut-il ravir le podium?

Tandis que le Canada et d’autres pays sont confrontés aux sérieux défis posés par l’amélioration de leurs systèmes de soins de santé, on prend de plus en plus conscience de la valeur des systèmes de soins de santé apprenants. Cette idée, d’abord formulée il y a quelques années, a évolué au fil du temps et à mesure que de nouvelles technologies, infrastructures de données et personnes hautement qualifiées se sont révélées. Beaucoup de progrès ont déjà été réalisés, mais on anticipe une foule de découvertes à l’avenir. Lors de cette conférence, qui tombe à point nommé puisque son ouverture coïncide avec l’accueil du premier groupe de boursiers du Programme de bourses d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé des IRSC, nous évaluerons les progrès réalisés au Canada et ailleurs dans le monde, et nous préciserons les prochaines étapes. Inscrivez-vous maintenant! (en anglais seulement)

L'appel de résumés d’affiches est maintenant lancé! Soumettre votre résumé! (en anglais seulement). La date limite pour l’envoi des soumissions est fixée au 6 octobre.

Séance de réflexion de la cohorte nationale des titulaires d’une bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé : du 14 au 16 novembre 2017, à Toronto

Les subventions de démarrage en modernisation de la formation et les bourses d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé ont été créées en fonction d’un objectif global, qui consiste à aider une cohorte de diplômés parmi les plus brillants et les plus prometteurs du pays à se préparer à une carrière réussie comme futurs chefs de file de l’amélioration du système de santé sur la base de données probantes. Dans le cadre de ces deux programmes, on prévoyait la création d’une nouvelle cohorte nationale dont feraient partie les boursiers et leurs superviseurs du milieu universitaire et du système de santé.

En novembre 2017, les boursiers et leurs superviseurs du milieu universitaire et du système de santé se réuniront dans le cadre de leur première séance de réflexion, afin :

  • de se renseigner sur l’initiative de modernisation de la formation et les clés (conseils, outils, ressources) du succès d’un stage d’apprentissage pratique;
  • de stimuler la création de liens avec les autres boursiers, les dirigeants du système de santé et les experts du milieu universitaire;
  • de créer un forum pour la collaboration et l’apprentissage autour de buts et d’objectifs communs;
  • de participer à des séances de formation ciblée en lien avec les compétences de base enrichies – dans des domaines comme le leadership, la gestion de projet et la gestion du changement – pour préparer le terrain à un stage réussi.

La cohorte nationale se réunira également au printemps ou à l’automne 2018 à Montréal (dates à confirmer.  

Nouvelles et annonces

La ministre Ginette Petitpas Taylor annonce un investissement de 5,8 million de dollars dans les programmes pour permettre aux stagiaires de la recherche en santé d’acquérir de l’expérience de travail

Fruit d’une collaboration entre huit instituts et une direction des IRSC, le Fonds de recherche du Québec – Santé, la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick et Mitacs, un nouvel investissement de 5,8 millions de dollars dans la modernisation de la formation permettra d’aider une cohorte de futurs chefs de file de la recherche sur les services de santé à optimiser leur préparation de carrière et leur potentiel d’impact sur le système de santé. Cet investissement est conjugué à des partenariats avec 36 organismes du système de santé canadien et 17 universités. Les candidats choisis représentent un groupe impressionnant d’individus accomplis qui ont à cœur de mettre leurs compétences et leurs connaissances de niveau doctoral au service de l’amélioration de la santé des Canadiens et de leur système de santé. Félicitations aux titulaires d’une subvention de démarrage et d’une bourse d’apprentissage! En savoir plus.

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, la Dre Robyn Tamblyn, directrice scientifique de l’ISPS des IRSC, et des titulaires d’une bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé (BAISS) et d’une subvention de démarrage en modernisation de la formation.

EFPC 2017, du 24 au 26 septembre, Porto, Portugal : défis liés aux soins primaires intégrés transfrontaliers (en anglais seulement)

S’appuyant sur ses relations établies avec des chercheurs américains en soins de première ligne dans le cadre du symposium international de mars 2017, l’ISPS a organisé un panel animé par la directrice scientifique Robyn Tamblyn et intitulé « Le Canada et les États-Unis – expérience dans la création de modèles de soins de première ligne pour la gestion des soins complexes et des maladies chroniques concomitantes » à la conférence EFPC. Ce stimulant panel a aussi inclus trois chefs d’équipes d’innovation en SSCPL!

La discussion avait pour but :

  • de partager des approches et des exemples nord-américains d’innovation en matière d’intégration des soins de première ligne pour les personnes atteintes de plusieurs maladies chroniques;
  • de mettre en lumière les approches d’engagement des patients dans l’innovation en soins de première ligne;
  • de cerner les possibilités et les défis liés à l’évaluation de l’impact de l’innovation en soins de première ligne ainsi que les progrès accomplis à cet égard.

Le gouvernement du Canada investit plus de 21 M$ dans la recherche en santé novatrice

L’honorable Jane Philpott, alors ministre de la Santé, était au Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Québec – Université Laval afin d’annoncer un investissement de plus de 21 M$ dans la recherche de pointe de la part des Instituts de recherche en santé du Canada. Douze chercheurs, dont deux de l’Université Laval, ont reçu 2,9 M$ pour entreprendre des projets de recherche biomédicale et clinique novateurs sur un vaccin contre le VIH. De plus, le Dr Gary Kobinger, réputé pour son travail sur le premier vaccin efficace au monde contre le virus Ebola, s’est vu octroyer une subvention de 3,9 M$ pour travailler sur un vaccin visant à prévenir l’infection à VIH. La ministre a profité de l’occasion pour féliciter 18 autres chercheurs de l’Université Laval qui ensemble ont reçu un financement de 14,4 M$ pour lutter contre des affections telles que les maladies cardiaques, l’asthme et le cancer. En savoir plus.

Déclaration de la Dre Anne Martin-Matthews : nouvelles données des IRSC sur l’égalité des sexes

Il y a plusieurs mois, les IRSC ont publié un premier ensemble de données sur l’égalité des sexes dans leurs programmes de financement. Cette analyse découle de la Stratégie des IRSC en matière d’équité, qui vise à assurer l’équité du système de financement. Le premier ensemble de données était axé sur les taux de réussite des hommes et des femmes dans les programmes de financement des IRSC et certains programmes interorganismes. Les IRSC ont aussi examiné la représentation des sexes dans l’ensemble du secteur de la recherche. Le deuxième ensemble de données, maintenant affiché sur le site Web des IRSC, concerne les fonds approuvés dans les programmes des IRSC selon le sexe. L’approche des IRSC est délibérée. D’abord, nous déterminons quelles sont les différences ou inégalités entre les sexes et où elles se trouvent (c’est-à-dire dans quels programmes). Puis, la prochaine étape consiste à approfondir l’analyse des données pour déterminer pourquoi ces différences ou inégalités existent. En savoir plus.

Rapport annuel 2016-2017 des IRSC

Nous avons le plaisir de vous informer de la publication du Rapport annuel 2016-2017 des Instituts de recherche en santé du Canada est sur le site Web des IRSC. Le rapport a été déposé officiellement à la Chambre des communes le 16 août dernier par la ministre de la Santé. Nous vous invite à le lire et à en faire part à votre entourage. En savoir plus.

Exploiter les données pour mieux mesurer la santé et prédire la mortalité

Le Dr Arnold Mitnitski, professeur-chercheur en médecine à l’Université Dalhousie, a déjà été conjointement nommé aux départements de santé communautaire et d’épidémiologie, de mathématiques et d’informatique. En analysant de vastes échantillons de données tirés des dossiers médicaux de patients âgés et fragilisés, le Dr Mitnitski et son collègue, le Dr Kenneth Rockwood, gériatre de réputation mondiale, ont conçu un indicateur de la santé humaine appelé « indice de fragilité » (IF). L’IF comporte de nombreuses applications en biomédecine, en offrant aux médecins un outil permettant de faire la distinction entre l’âge relatif ou « biologique » d’un patient et son âge réel ou « chronologique ». Par l’exploration de vastes échantillons de données médicales tirés des dossiers de santé électroniques de patients âgés, le Dr Mitnitski aide les médecins à mieux évaluer la fragilité de leurs patients. La forte corrélation entre l’IF et les résultats de santé permettra aux médecins et aux autres cliniciens de fournir des évaluations plus précises et des choix thérapeutiques personnalisés aux patients et à leur famille. En savoir plus.

Programme des bourses d’études supérieures du Canada Vanier

Le programme des bourses d'études supérieures du Canada Vanier (BESC Vanier) vise à recruter et à garder dans les universités canadiennes les meilleurs étudiants au doctorat du monde en finançant des personnes faisant preuve de compétences solides en leadership et d'excellence sur le plan des études supérieures dans le domaine de la santé, des sciences naturelles, du génie, des sciences humaines ou des sciences sociales. En savoir plus.

Brochure du programme des bourses d’études supérieures du Canada Vanier

Programme des bourses postdoctorales Banting

Le Canada se dote d'une capacité de recherche de classe mondiale en recrutant des boursiers postdoctoraux de premier ordre en leur offrant un financement de calibre international et en leur donnant les moyens de devenir les chefs de file de demain en recherche. Ce prestigieux programme de bourses de deux ans, d'une valeur de 70 000 $ par an, est ouvert aux candidats canadiens et étrangers qui ont récemment obtenu un doctorat (ou l'équivalent) ou un diplôme de professionnel de la santé. Soixante-dix bourses seront attribuées chaque année. En savoir plus.

Brochure du programme des bourses postdoctorales Banting

Outils et ressources

Technologies récemment portées à notre attention :

Date de modification :