Soutien accru aux sciences sociales axées sur la santé

Chers collègues,

Plus tôt cette année, j’ai fait l’annonce d’un nouveau programme de subventions de planification conçu pour soutenir des spécialistes des sciences sociales dont les travaux sont axés sur la santé des populations.

J’ai aujourd’hui le plaisir de féliciter les 23 candidats gagnants du concours qui recevront l’aide financière de l’ISPP (voir ci-après la liste complète des projets financés). La forte réponse à notre appel de propositions est révélatrice du besoin de mieux soutenir les chercheurs en sciences sociales. Nous espérons que ce programme contribuera à montrer l’importance du financement adéquat de la recherche en sciences sociales axée sur la santé, et que les subventions seront utiles aux récipiendaires dans leurs futures demandes de financement plus substantiel aux IRSC dans le cadre des volets Fondation et Projet. Je suis particulièrement heureux de constater qu’un bon nombre de candidats retenus sont des nouveaux chercheurs, qui ont besoin de tout notre appui en cette période de restriction des investissements en recherche. 

Je tiens aussi à souligner que le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) a récemment élargi ses critères d’admissibilité pour inclure encore une fois la recherche en santé. Il s’agit d’un changement que mon équipe à l’ISPP travaille ardemment avec nos collègues au CRSH à obtenir depuis le premier jour de ma nomination comme directeur scientifique, il y a dix mois. Nous félicitons le CRSH pour cette mesure que nous percevons comme un progrès important dans la création d’une communauté dynamique de chercheurs en sciences sociales au pays. J’invite les chercheurs peu familiarisés avec les programmes du CRSH à prendre le temps d’examiner les occasions de financement du Conseil dans le cadre de leurs efforts pour obtenir les fonds nécessaires à la réalisation de leurs projets de recherche.

L’ISPP poursuivra son travail au chapitre du financement, des politiques et de la défense des intérêts afin de soutenir le milieu canadien de la recherche en santé publique et des populations dans toute sa diversité. Je me ferai un plaisir de vous tenir au courant de l’avancement de ce dossier.

Cordialement,
Steven

Steven J. Hoffman, JD, Ph.D., LLD
Directeur scientifique, Institut de la santé publique et des populations des IRSC
Directeur, Labo de stratégies mondiales
Professeur agrégé de droit, Université d’Ottawa

2017 – Subventions de planification et de dissémination financées par l’ISPP (à la suite du concours de 2016)
Chercheur principal Établissement Résumé du projet
Dre Stefania Bertazzon Université de Calgary La Dre Bertazzon dirigera le projet Walk Smart, Breathe Smart. Avec son équipe, elle recueillera et analysera des données sur la pollution de l’air et prévoit ensuite appliquer ses conclusions sous forme d’information accessible sur la pollution urbaine et les sentiers pédestres afin de permettre aux gens de marcher là où l’air est plus propre.
Dre Karen Blair Université St. Francis Xavier La Dre Blair examinera les effets sur la santé des marques d’affection échangées en public par des couples de sexes différents, de même sexe ou de genre mixte. Son approche permettra de mieux comprendre comment la dynamique entourant l’affection peut influer sur l’état de santé.
Dr Yin-Yan Chen Université d’Ottawa La recherche du Dr Chen produira de nouvelles connaissances sur les déterminants sociaux de la santé des immigrants au Canada. Cette information aidera les responsables des politiques et les fournisseurs de services à mieux comprendre l’état de santé et le niveau de bien-être des non-citoyens et à adapter les interventions de santé à cette population spéciale.
Dre Marie-Soleil Cloutier INRS La Dre Cloutier effectuera un examen systématique sur l’impact global de la stratégie de « Vision Zéro » – un mouvement canadien qui conteste la Stratégie de sécurité routière 2025 du Canada. Les données recueillies serviront de fondement à une prochaine demande de subvention pour évaluer la stratégie de Vision Zéro et son potentiel de retombées positives sur la santé des populations.
Dre Delphine Colin-Vézina Université McGill La Dre Colin-Vézina stimulera le dialogue entre chercheurs en sciences sociales et utilisateurs des connaissances sur les occasions de faire profiter la population générale de  la recherche en sciences sociales.
Dre Jennifer Dean Université de Waterloo La Dre Dean lancera un programme de recherche centré sur la communauté qui étudiera les effets sur la santé des changements de lieux où s’installent les immigrants dans la région de Peel, en Ontario. Au moyen d’un atelier pour utilisateurs des connaissances, l’équipe de recherche cernera des questions de recherche à aborder dans une prochaine demande de subvention Projet aux IRSC.
Dre Véronique Dupéré Université de Montréal La Dre Dupéré établira de nouveaux liens entre chercheurs en éducation et en santé désireux d’améliorer les résultats de santé des jeunes adultes vulnérables. Par une compréhension commune des besoins généraux des jeunes vulnérables, la Dre Dupéré cernera les lacunes dans les systèmes d’éducation et de santé et des moyens de les combler.
Dr Patrick Fafard Université d’Ottawa Le Dr Fafard examinera les rôles des administrateurs en chef de la santé publique (ACSP) au Canada, cernera les variations et leur explication sous-jacente, ainsi que les effets de ces rôles sur la santé publique et des populations. Le projet évaluera les avantages, les coûts, les risques et les compromis associés à différents choix de structure pour le poste d’ACSP.
Dre Olena Hankivsky Université Simon Fraser La Dre Hankivsky évaluera les cadres et outils existants de promotion de l’équité en santé afin de mieux comprendre leur application au niveau des populations et leur efficacité à combattre les disparités en santé. La Dre Hankivsky prévoit créer un réseau de chercheurs et de décideurs du secteur public, d’organismes internationaux et d’ONG désireux de faire évoluer les cadres et les outils de promotion de l’équité en santé. 
Dre Sylvia Kairouz Université Concordia Par l’intermédiaire d’un groupe d’experts, la Dre Kairouz étudiera les effets de la dépendance à l’égard d’Internet et ses répercussions sur l’état de santé général de la population.
Dre Amy Kaler Université de l’Alberta En collaboration avec des experts de tout le Canada, la Dre Kaler mettra sur pied un programme de recherche visant à comprendre dans quelle mesure les femmes ont accès et ont recours aux nouvelles technologies médicales pour les interruptions de grossesse non chirurgicales, dans différents pays et sociétés.
Dr Rodney Knight Université Simon Fraser Le Dr Knight établira une collaboration de recherche Canada-France visant à réduire les préjudices liés aux comportements sexuels et à la consommation de drogue chez les hommes séropositifs et séronégatifs ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes.
Dr Réal Labelle Université du Québec à Montréal Le Dr Labelle consultera des experts afin de dégager un consensus sur l’approche de recherche à suivre pour un programme de recherche plus vaste sur les conséquences des nouvelles technologies sur les risques de suicide et la prévention du suicide.
Dr Eric Mykhalovskiy Université York Le Dr Mykhalovskiy concevra un cadre théorique sur la manière dont les chercheurs en sciences sociales et en santé des populations peuvent améliorer les interventions en santé des populations. Son équipe prévoit demander d’autres fonds pour la mise en œuvre du cadre.
Dre André-Anne Parent Université de Montréal La Dre Parent mobilisera des chercheurs de divers secteurs désireux d’améliorer l’état de santé des jeunes en dressant par ordre de priorité une liste de questions de recherche sur l’équité en santé.
Dr Paul Peters Université du Nouveau-Brunswick S’appuyant sur des recherches en cours sur les Villes-santé et la santé des populations à l’échelle communautaire, le Dr Peters examinera les changements démographiques au Canada, l’aménagement des quartiers et des communautés et les conséquences sur les politiques de santé et la planification des services de santé, les politiques sociales et le développement économique.
Dr Stephen Quilley Université de Waterloo Ce financement de démarrage fournira au Dr Quilley les ressources nécessaires à un programme de recherche visant à étudier des stratégies intersectorielles pour améliorer la santé des populations dans le contexte de l’aggravation des crises écologiques, du ralentissement économique et de l’instabilité sociale. Le Dr Quilley prévoit ultérieurement faire une demande de subvention Fondation aux IRSC pour pousser plus loin ses recherches.
Dre Michelle Stewart Université de Regina La Dre Stewart dirigera un projet visant le lancement d’un cadre communautaire/intersectoriel sur les déterminants sociaux de la santé appliqué au trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF). Ce cadre servira à l’étude des causes profondes des disparités en santé et pourra faire le pont entre la recherche en santé et les enjeux de justice sociale pour ainsi favoriser des interventions mieux adaptées à leur population cible.
Dr Arne Stinchcombe Université d’Ottawa Le Dr Stinchcombe cherche à stimuler la production de nouvelles connaissances sur les dimensions psychosociales du vieillissement avec le VIH, et à appliquer ces connaissances à des interventions en santé des populations. Son projet engendrera de nouvelles collaborations nationales et internationales entre chercheurs et intervenants visant à assurer le traitement équitable des personnes âgées séropositives. 
Dr Bruce Wallace Université de Victoria Le Dr Wallace et son équipe convieront des intervenants locaux à une réunion de deux jours visant à cerner les enjeux clés et les lacunes de la recherche et à renforcer les capacités locales de mise en œuvre de stratégies de réduction des préjudices axées sur l’équité, en réponse à la crise des opioïdes au Canada. La principale retombée de ce projet sera une demande de subvention Projet aux IRSC.
Dre Corinne Wallace Université McMaster La Dre Wallace étudiera des femmes marginalisées au Canada et ailleurs dans le monde afin de comprendre le mépris dont elles font l’objet et comment nous pourrions améliorer leur sort, en particulier en matière de santé des mères. Le projet comportera la création d’un outil permettant de mesurer et de cartographier les facteurs sociaux, physiques, économiques et culturels qui contribuent au bien-être des mères dans différents pays (Canada, Ouganda, Tanzanie et Kenya). 
Dr Michael Widener Université de Toronto Le Dr Widener se servira de sa subvention pour établir des relations de recherche, évaluer les ressources consacrées aux études sur l’accessibilité des aliments et testera des outils de collecte de données cruciales pour guider les politiques et les pratiques au niveau communautaire. Le Dr Widener vise ensuite à faire une demande de subvention Projet aux IRSC pour étudier les 12 % des ménages canadiens souffrant d’insécurité alimentaire et les facteurs contribuant à cette insécurité, comme le transport, les possibilités de logement et l’emploi.
Dr Warren Wilson Université de Calgary L’équipe du Dr Wilson utilisera sa subvention pour organiser un atelier de cinq jours avec des intervenants du Nicaragua visant à diffuser les résultats d’une étude antérieure sur les défis de santé des femmes et des enfants du Nicaragua. Le Dr Wilson prévoit se servir des conclusions de sa recherche pour concevoir une étude longitudinale qui comportera la mise en œuvre d’interventions de santé efficaces pour cette population. 
Dre Marisa Young Université McMaster La Dre Young prévoit diriger des travaux préparatoires essentiels visant à désigner des régions pour la collecte de données sur les ressources communautaires, en se fondant sur le lieu de résidence des participants à l’Étude sur le stress au travail et la santé. Ce travail préparatoire sera suivi d’une demande de subvention Projet plus importante aux IRSC.
Date de modification :