Spécialistes en matière de sexe et de genre

En 2014, l’Institut de la santé des femmes et des hommes a commencé à exiger, dans le cadre de certaines initiatives de financement, que des spécialistes en matière de sexe et de genre soient inclus dans les équipes de recherche.

Qu’est-ce qu’un spécialiste en matière de sexe et de genre?

Les spécialistes en matière de sexe et de genre sont des chercheurs qui se spécialisent dans l’étude du sexe comme variable biologique ou du genre comme déterminant social de la santé. Pour les possibilités de financement, les spécialistes sont sélectionnés par l’équipe et identifiés dans la demande. Ils ont pour rôle de veiller à ce que les notions de sexe et de genre soient intégrées dans chacune des étapes du projet de recherche, s’il y a lieu, notamment dans la justification du projet, la conception expérimentale, les méthodes, les analyses et l’application des connaissances. Les spécialistes peuvent ainsi aider l’équipe à obtenir des résultats exacts, transparents et généralisables par la prise en compte des facteurs liés au sexe et au genre tout au long du processus de recherche. En outre, les spécialistes peuvent donner une orientation précise quant à l’applicabilité des résultats de recherche pour différents sous-groupes de sexe et de genre. Les IRSC peuvent également faire appel aux spécialistes pour siéger à des comités d’évaluation par les pairs à titre d’experts en matière de sexe et de genre.

En 2016, un certain nombre de spécialistes en matière de sexe et de genre faisant partie d’équipes financées par les IRSC se sont réunis pour créer une communauté de praticiens. Ce groupe se rencontre virtuellement et en personne pour mettre en commun des expériences et des meilleures pratiques quant à l’intégration des spécialistes dans les équipes de recherche et pour discuter des dernières innovations concernant la recherche sur le sexe, le genre et la santé.

Si la communauté de praticiens vous intéresse, écrivez à Cora Siebert pour obtenir de plus amples renseignements.

Meilleures pratiques pour l’inclusion de spécialistes en matière de sexe et de genre

Les meilleures pratiques indiquées ci-dessous ont été identifiées par les spécialistes actuellement reconnus en matière de sexe et de genre. Ces conseils permettront aux spécialistes et aux équipes de recherche de pleinement bénéficier de leurs rôles respectifs.

  1. Les rôles du spécialiste sont clairement articulés dans le projet de recherche.
  2. Les tâches spécifiques réalisées par le spécialiste sont bien définies.
  3. Les spécialistes disposent de ressources dédiées spécifiques pour mener à bien leurs rôles : dégrèvements pour du temps dédié, assistance administrative ou stagiaires pour appuyer leur travail pour l’équipe de recherche.
  4. Lorsque le spécialiste n’est pas chercheur principal ou co-chercheur, il est clairement intégré dans le leadership ou la structure administrative du projet afin d’assurer concrètement son engagement.
  5. Les apports du spécialiste sont reconnus dans les publications et les présentations lorsqu’il a contribué significativement aux travaux (inclusion parmi les coauteurs).

Rôles des spécialistes en matière de sexe et de genre dans les groupes de recherche concertée

Le spécialiste peut contribuer au projet en assumant un rôle de formateur, de mentor, de consultant, de facilitateur, de défenseur, de cochercheur ou de chercheur principal. Dans chacun de ces rôles, les spécialistes sont responsables de la promotion des considérations liées au sexe et au genre et de leur intégration tout au long de la réalisation du projet de recherche.

La liste ci-dessous suggère des types d’activités qui pourraient impliquer les spécialistes dans l’équipe de recherche. Elle n’est pas exhaustive ou prescriptive, mais vise davantage à guider l’inclusion des spécialistes dans les équipes de recherche :

Appui général pour la formation

  1. Appuyer de façon générale l’inclusion des considérations liées au sexe et au genre dans chacune des étapes de projet de recherche, de sa création à la diffusion des résultats finaux
  2. Faciliter les discussions liées au sexe et au genre dans le domaine d’étude concerné, notamment par le partage de ressources traitant de l’historique de l’inclusion du sexe et du genre, ainsi que des innovations et découvertes dans le domaine
  3. Suggérer des ressources concernant le sexe et le genre (p. ex. boîte à outils avec des stratégies visant à faire progresser l’inclusion des aspects liés au sexe et au genre, pour mieux faire face à la résistance au changement dans ce domaine)
  4. Offrir de la formation pour les équipes de recherche et les stagiaires concernant les théories liées au sexe et au genre, les méthodes et les lignes directrices pour la communication des résultats. Offrir des conseils pour l’écriture des sections concernant le sexe et le genre dans les demandes de subventions aux IRSC
  5. Aider au développement, à l’évaluation et à la réflexion sur l’accroissement de l’équité entre les sexes et les genres dans la formation, le mentorat et le financement des scientifiques actuels et futurs

Développement du projet

  1. Défendre la parité des genres et une approche inclusive au sein des équipes de recherche et des parties prenantes
  2. Aider à l’élaboration de questions de recherche prioritaires en matière de sexe et de genre
  3. Identifier des biais potentiels liés au sexe et au genre dans la mesure des résultats de l’étude
  4. Consulter les chercheurs en vue de l’inclusion des aspects liés au sexe et au genre dans le devis expérimental, la méthodologie et l’analyse, en vue de définir notamment comment les variables liées au sexe et au genre seront mesurées et analysées
  5. Agir en tant que (co)demandeur dans les demandes de fonds primaires ou secondaires pour des subventions, en vue d’opérationnaliser les considérations explicites associées au sexe et au genre
  6. Guider l’élaboration du budget afin de tenir compte des perspectives associées au sexe et au genre, p. ex. par l’inclusion de coûts de gardiennage, afin de faciliter la participation au projet de recherche

Mise en œuvre de la recherche

  1. Assurer que le recrutement et la collecte des données sont menés de manière inclusive et éthique, en accord avec les principes des analyses comparatives fondées sur le sexe et le genre
  2. Diriger ou appuyer la réalisation d’analyses primaires ou secondaires visant à répondre à des questions de recherche associées au sexe ou au genre

Application des connaissances

  1. Diriger ou appuyer le développement d’une approche pour inclure les considérations liées au sexe et au genre dans les activités d’application des connaissances
  2. Diriger ou appuyer la présentation des problématiques liées au sexe et au genre dans la communication des résultats de recherche aux médias
  3. Agir par des activités de plaidoyer en matière de problématiques liées au sexe et au genre dans le cadre d’activités d’application de connaissances, notamment par la promotion de l’évaluation de l’intégration des aspects liés au sexe et au genre dans l’évaluation des manuscrits soumis à des revues scientifiques
Date de modification :