Dre Heather Campbell-Enns
Titulaire d’une bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé – Profil

Nom :
Dre Heather Campbell-Enns
Organisme d’accueil partenaire :
Santé, Aînés et Vie active Manitoba, gouvernement du Manitoba
Nom du superviseur à l’organisme d’accueil :
Marcia Thomson, sous‑ministre adjointe, Santé, Aînés et Vie active Manitoba
Lieu (ville, province) :
Winnipeg (Manitoba)
Établissement d’enseignement :
Université du Manitoba
Nom du superviseur à l’établissement d’enseignement :
Dr Malcolm Doupe
Durée de la bourse de recherche :
2 ans
Titre de la bourse de recherche ou du programme de travail :
Innovation dans le continuum de soins pour les adultes âgés

Biographie

Le thème central de mon travail comme enseignante et chercheuse a été les besoins en santé psychosociale des personnes et des familles à toutes les étapes de la vie. Je possède un doctorat en études interdisciplinaires individuelles, une maîtrise en sciences sociales familiales et un baccalauréat en éducation. J’ai aussi bénéficié d’une bourse de recherche postdoctorale en soins palliatifs. J’ai une bourse d’études supérieures (au doctorat) Fredrick Banting et Charles Best des IRSC, et une bourse d’études de doctorat de Recherche Manitoba. Ces bourses m’ont permis de me concentrer sur des entreprises universitaires au cours de mes études supérieures, et de participer à plusieurs projets de recherche pancanadiens. Ma formation a été une excellente préparation en vue d’activités universitaires ultérieures. J’ai donc été attirée par la Bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système parce que celle‑ci offrira une expérience rare dans le monde universitaire, celle de travailler étroitement avec la province du Manitoba pour utiliser des données probantes devant guider la politique de soutien aux aînés manitobains.

Programme de travail de la bourse de recherche

Cette bourse porte sur le logement avec services de santé, ou les options de soins d’hébergement en milieu communautaire, entre le continuum des soins à domicile et des centres d’hébergement. Le but est de créer et d’utiliser des données probantes pour guider la réforme de la politique sur le logement avec services de santé, permettant à ces options de logement de fonctionner plus efficacement comme solution de rechange au centre d’hébergement pour certaines personnes. Pour ce faire, je collaborerai avec des partenaires locaux et nationaux afin de cerner les forces et les faiblesses des politiques actuelles, et interviewerai les fournisseurs de soins de santé et les pensionnaires des centres d’hébergement pour explorer pourquoi, selon eux, certaines personnes admissibles à d’autres formes d’hébergement n’en profitent pas. Ensuite, avec des partenaires, nous formulerons des recommandations en vue de la réforme de la politique sur le logement avec services de santé, et des membres de l’équipe prédiront les conséquences (c.‑à‑d. utilisation des centres d’hébergement, coûts) de la mise en œuvre des changements proposés.

Les partenaires dans ce travail sont des intervenants provinciaux et interprovinciaux, comme la province du Manitoba, l’Université du Manitoba (Centre manitobain de politiques en matière de santé, Programme de formation manitobain en recherche sur les services de santé), et les autorités provinciales et régionales de la santé, dont les gestionnaires, le personnel et les pensionnaires des centres d’hébergement dans toute la province.

J’ai hâte de profiter de possibilités de formation uniques pour parfaire ma connaissance des systèmes de santé et accroître ma capacité de planifier, de gérer et de mettre en œuvre des changements dans ces systèmes. Je suis également ravie de nouer des liens avec des partenaires, et d’être immergée dans l’examen et l’élaboration des politiques provinciales.

Date de modification :