Dre Fatheema Begum Subhan
Titulaire d’une bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé – Profil

Nom :
Fatheema Begum Subhan
Organisme d’accueil partenaire :
Services de santé de l’Alberta
Nom du superviseur à l’organisme d’accueil :
Petra O’Connell
Lieu (ville, province) :
Edmonton, Alberta
Établissement d’enseignement :
Université de l’Alberta
Nom du superviseur à l’établissement d’enseignement :
Dre Catherine Chan
Durée de la bourse de recherche :
1 an
Titre de la bourse de recherche ou du programme de travail :
Initiatives de santé pour les communautés autochtones de l’Alberta (HIICA) – Stratégies de prise de décision commune et approches d’engagement communautaire pour la prévention, la prise en charge du diabète et la promotion de la santé
Coordonnées :
Médias sociaux : LinkedIn: Fatheema Begum Subhan

Biographie

Je suis diététiste autorisée et je possède un doctorat en nutrition et en métabolisme avec concentration en épidémiologie nutritionnelle de l’Université de l’Alberta. J’ai suivi des formations professionnelles en coordination clinique, en gestion de projet et en gestion de bases de données. Je possède plus de 10 années d’expérience dans la planification, la conception, la conduite et la gestion d’études de recherche – cohortes longitudinales, recherche clinique et projets d’intervention communautaire. J’ai aussi cinq ans d’expérience en enseignement comme chargée de cours, assistante à l’enseignement et mentor de recherche. Ma formation postdoctorale m’a permis de parfaire mes compétences en gestion de projet et en leadership. J’ai notamment dirigé une équipe de 5 assistants à la recherche et de 40 bénévoles pour la saisie et l’organisation de données, et dirigé l’élaboration et la mise en œuvre de divers protocoles de recherche, avec la formation pertinente (protocole de mesure du pli cutané pour les femmes enceintes, base de données sur l’apport en suppléments pour saisir le type, la durée, la posologie de 800 suppléments). Récemment, j’ai participé à la planification et à la mise en œuvre d’une intervention communautaire d’éducation nutritionnelle pour une autoprise en charge efficace du diabète.

Programme de travail de la bourse de recherche

Les domaines prioritaires du Réseau clinique stratégique diabète, obésité, nutrition pour 2017‑2021 sont les suivants : « prévention et progression du diabète,de l’obésité et de la malnutrition; habiliter les patients et les soignants à mieux prendre en charge le diabète, l’obésité et la malnutrition; transformer le système de soins de santé par la recherche, la surveillance et les partenariats » (SSA, 2017).L’objectif global du projet est d’améliorer la santé des personnes diabétiques dans les réserves et en milieu urbain en créant et en appuyant des initiatives de santé centrées sur la famille et la communauté par des approches durables fondées sur des pratiques cliniques exemplaires. Les buts précis du projet sont les suivants : déterminer les besoins en fait de soins de santé des Autochtones vivant avec le diabète et les facteurs facilitant ou limitant leur accès aux soins de santé; déterminer le rôle de la médecine traditionnelle et des pratiques de guérison communément utilisées chez les Autochtones. Une étude qualitative réalisée selon une approche ethnographique ciblée sera réalisée pour comprendre le point de vue des Autochtones vivant avec le diabète, de leurs familles, d’autres membres de la communauté, des travailleurs de la santé et des fournisseurs de soins de santé relativement à leurs besoins et aux obstacles à l’obtention de soins de santé. Les résultats de ce projet nous renseigneront sur les besoins et les obstacles à l’obtention de soins de santé chez les Autochtones aux prises avec le diabète. Les fournisseurs de soins de santé peuvent avoir une connaissance limitée de la médecine traditionnelle et des pratiques holistiques des communautés autochtones, ou ignorer si ces pratiques nuisent ou contribuent à une meilleure santé. L’étude vise donc à jeter de la lumière sur cette idée nouvelle, et à créer ultérieurement des ressources éducatives pour les fournisseurs de soins afin d’améliorer leurs compétences culturelles. L’étude servira de point de départ à la cocréation d’outils et de voies rendant possibles l’autoprise en charge du diabète et la prise de décision concertée avec les divers intervenants.

Date de modification :